Art de la guerre monétaire et économique

Etats-Unis : Donald Trump commence à tirer la sonnette d’alarme et prédit une récession massive ! Par Michael Snyder

Donald Trump commence à tirer la sonnette d’alarme et prédit une récession massive !

Donald TrumpDevinez ce que Donald Trump vient de dire ?

 Ce samedi 02 Avril 2016,le Washington Post a publié une interview étonnante avec Donald Trump durant laquelle il a déclaré froidement que nous nous dirigeons vers une “récession massive”. Il a également averti que nous sommes actuellement dans une «bulle financière» et que «ce n’est vraiment pas le bon moment d’investir» sur les marchés actions. Ce sont des choses que vous avez l’habitude d’entendre ou de lire sur The Economic Collapse Blog, mais de les entendre sortir de la bouche même du favori pour l’investiture républicaine, c’est tout autre chose.

Que vous envisagiez de voter ou non pour Donald Trump, lui au moins, tout le monde peut le comprendre puisqu’il ne parle pas comme un politicien. Il dit les choses telles qu’il les voit, et il a expliqué auWashington Post qu’il considère le taux de chômage officiel publié par l’administration Obama comme étant complètement frauduleux…

obama-pinocchio“Tout d’abord, le taux de chômage n’est pas de 5 % aux Etats-Unis. si vous prenez en compte les véritables chiffres, nous sommes probablement au delà des 20 %, selon Donald Trump. “Ce taux artificiel a été mathématiquement conçu pour que les politiciens – et, en particulier, les présidents – fassent bonne figure. Et je ne recevrais certainement pas toute cette foule massive lors de mes meetings si ce taux de chômage publié par le gouvernement était réellement de 5 % “.

Et avant de rejeter ce que j’avance, vous devriez peut-être prendre en compte également que la Réserve fédérale estime tellement inexact le taux de chômage publié par le gouvernement américain qu’elle le calcule secrètement de son côté

janet-yellenParce qu’elle se méfiait du taux de chômage livré par le département du travail américain, la Réserve fédérale américaine a commencé à calculer son propre taux de chômage il y a deux ans et en toute discrétion.

Et selon l’indicateur utilisé par la FED à savoir le LMCI pour “labor market conditions index”, il montre que le taux de chômage était de 5,8 % pour le mois de Février aux Etats-Unis. Ce chiffre calculé par la FED est beaucoup plus élevé que le taux de chômage officiel de 4,9 % publié par le Département du Travail américain.

Bien sûr, si on utilisait les chiffres réels, le taux de chômage ne ​​serait certainement pas à ce niveau. Selon John Williams qui gère le siteshadowstats.com, si l’on prend un indice qui permet une mesure plus large, le taux de chômage se situe actuellement à 22,9 %. 

Et la semaine dernière, je montrais à mes lecteurs que 23% des américains sont au chômage durant leurs années les plus productives, et que les taux d’inactivité pour les hommes et les femmes aux Etats-Unis sont actuellement beaucoup plus élevés qu’ils ne l’étaient lors de la dernière récession .

Ainsi, lorsque Donald Trump explique que le taux de chômage est probablement supérieur à 20 %, j’estime qu’il a raison.

En outre, les choses sont sur ​​le point de s’aggraver. Selon Challenger, Gray & Christmas, les annonces de suppressions d’emplois faites par les grandes entreprises ont augmenté de 32 % au cours du premier trimestre 2016 par rapport au premier trimestre 2015.

Lorsque les grandes entreprises se portent bien, elles ont tendance à embaucher plus de monde. Mais quand leurs bénéfices commencent à baisser, l’une des premières choses qu’elles ont tendance à faire, c’est de licencier les gens.

Malheureusement, c’est ce que nous commençons à voir actuellement. Selon Wolf Richter, il est prévu que le bénéfice par action des sociétés pour le premier trimestre chute de 8,5 % par rapport au même moment de l’année précédente…

trader-bad-numbersMême les analystes les plus optimistes viennent juste de jeter l’éponge sur ce trimestre. Ils s’attendent à ce que le bénéfice par action (BPA) des sociétés composants le S&P 500 plonge de 8,5% pour le premier trimestre par rapport à l’année précédente, selon FactSet.

Si on est dans ce cas après que les entreprises du S&P 500 aient déclaré leurs bénéfices hors éléments négatifs, ce serait la pire baisse du Bénéfice par action(BPA) depuis le 3ème trimestre 2009 .

Ce serait également le quatrième trimestre consécutif de baisse des bénéfices par rapport à l’année précédente, un phénomène qui n’était pas arrivé depuis la grande récession entre le 4ème trimestre 2008 et le 3ème trimestre 2009 .

Par le passé, nous avons presque toujours vu les marges bénéficiaires des entreprises atteindre un sommet et ensuite commencer à baisser avant qu’une récession ne frappe. Le graphique ci-dessous provient de Jesse Felder, et il montre que ce processus est arrivé avant quasiment chaque récession dans l’ère post-Seconde Guerre mondiale, et actuellement, cela se produit à nouveau…

Corporate Profits - Jesse Felder

Pourquoi il n’y a pas plus de gens à voir cela? 

Depuis des mois, j’ai signalé à mes lecteurs combien l’histoire se répète. Les mêmes événements qui ont eu lieu juste avant les récessions précédentes se produisent à nouveau, mais la plupart des gens refusent simplement de voir la réalité en face.

C’est absolument affolant, et c’est juste une preuve supplémentaire montrant combien notre société est devenue si médiocre.

Oui, les actions américaines ont sensiblement rebondi en Mars, mais cela ne repose absolument pas sur les fondamentaux économiques. Il suffit de regarder le graphique suivant qui provient du site zerohedge. A un moment donné, le cours des actions et les bénéfices des entreprises commenceront à converger une fois de plus. Il n’y a tout simplement aucune raison que les marchés actions à travers le monde restent déconnectés de toute réalité économique indéfiniment…
20160402_EPS1
Ainsi, lorsque Donald Trump dit que nous sommes dans une «bulle financière» et qu’il ne faut absolument pas investir sur les marchés actions, j’estime qu’il a raison.

J’estime également que sa déclaration selon laquelle nous nous dirigeons vers une “récession massive” est tout à fait exacte, et le légendaire investisseur Jim Rogers est d’accord avec moi. En fait, il a récemment déclaré sur Bloomberg qu’il y a “100 % de chance de voir l’économie américaine entrer en récession dans l’année”.

Alors profitez des jours restants de tranquillité en Amérique tant que vous le pouvez encore.

Beaucoup de gens utilisent ce temps pour faire la fête, mais si vous êtes sage, utilisez-le à vous préparer.

Source: theeconomiccollapseblog

http://www.businessbourse.com/2016/04/04/effondrement-economique-donald-trump-commence-a-tirer-la-sonnette-dalarme-et-predit-une-recession-massive/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s