Art de la guerre monétaire et économique

Un nouvel Empire turc, ou la dangereuse folie d’Erdogan Par Eric Verhaeghe

Un nouvel Empire turc, ou la dangereuse folie d’Erdogan

Jusqu’ici tout va bien Eric Verhaghe 30/5/16

Erdogan ne cache plus ses ambitions géopolitiques démentes. Et la presse française le passe calmement sous silence, histoire de ne pas chahuter une alliance dévastatrice pour l’Europe, mais si pratique à court terme pour repousser de quelques mois la crise des réfugiés.

L’Empire turc ne se cache plus

Ce dimanche, pendant que la France parlait de la bataille de Verdun, Erdogan se consacrait à une autre commémoration: celle de la chute de Constantinople entre les mains des Ottomans. Cette cérémonie était d’autant plus étrange qu’il s’agissait du 563è anniversaire… Seule une arrière-pensée politique pouvait justifier cette célébration baroque à laquelle 1 million de personnes a participé.

Dans la pratique, Erdogan avait un seul but: établir une filiation nationaliste tout à fait basique entre le sultanat de Constantinople et le régime turc actuel. L’idée ne manque pas de surprendre dans un contexte où la guerre sévit en Syrie et où la tension monte en Europe.

L’intéressé s’est d’ailleurs senti obligé d’affirmer:

«Je salue toutes nos capitales sœurs, de Sarajevo à Bakou» (…)

«D’ici à 2023, nous ferons de l’héritière de «l’homme malade» d’il y a 100 ans l’une des dix plus grandes économies mondiales», a assuré M. Erdogan, qui faisait allusion au surnom donné dès le XIXe siècle par les capitales européennes à l’Empire ottoman déclinant: «C’est ce qui sied aux petits-enfants du Conquérant».

On ne peut être plus clair.

Erdogan et l’arme démographique

Dans ce grand projet géo-stratégique, Erdogan ne recule devant rien, et en particulier pas devant le recours à l’arme démographique. La déclaration qu’il vient de commettre ce lundi sur le sujet est sans équivoque:

Erdogan-2016

« We will multiply our descendants. They talk about population planning, birth control. No Muslim family can have such an approach, » he said in a speech in Istanbul broadcast live on television. « Nobody can interfere in God’s work. The first duty here belongs to mothers, » he said.

(Nous multiplierons notre descendance. On parle de planning familial, de contrôle des naissances. Aucune famille musulmane ne peut avoir une pareille conception. (…) Personne ne peut intervenir dans l’oeuvre de Dieu. Le premier devoir sur cette terre appartient aux mères).

On imagine que, là encore, la France ne manquera pas de gauchistes pour amoindrir, voire nier, la menace clairement affichée. Pourtant, c’est une bombe démographique qu’Erdogan veut utiliser, une fois de plus, pour rétablir la grandeur de l’Empire ottoman.

L’étrange silence des médias français

Assez curieusement, la France, trop occupée à ses déchirements internes, a totalement fait l’impasse sur ces petits événements qui en disent (trop?) long sur les intentions de notre allié turc. Libération n’en a par exemple soufflé mot. Même silence au Figaro. Le Monde l’a à peine évoqué.

Toute la question est de savoir pourquoi la France se voile tant la face devant la montée de ce péril islamiste. Tôt ou tard, nous devrons affronter un conflit majeur avec la Turquie, et tout se passe comme si nous nous abusions de mots et de fantasmes pour en retarder le plus possible la survenue.

Les députés allemands vont reconnaître le génocide arménien, Ankara mécontent

Les députés allemands doivent adopter jeudi une résolution reconnaissant le génocide arménien, un texte qui suscite de vives critiques de la part de la Turquie dans un contexte de relations déjà tendues avec Berlin.

Selon l‘AFP, cette résolution intitulée « Souvenir et commémoration du génocide des Arméniens et d’autres minorités chrétiennes il y a 101 ans » est proposée par les groupes parlementaires de la majorité — les conservateurs de la CDU/CSU et le SPD — ainsi que par celui des Verts, formation de l’opposition, et a toutes les chances d’être adoptée.

Dans ce texte que l’AFP a pu consulter, le Bundestag, chambre basse du Parlement allemand, « déplore les actes commis par le gouvernement jeune- turc de l’époque, qui ont conduit à l’extermination quasi-totale des Arméniens ».

L’an dernier, à l’occasion du centenaire de ces évènements, le président allemand Joachim Gauck avait, le premier, utilisé le terme de « génocide » pour qualifier ces massacres perpétrés par les Turcs ottomans, qui ont fait 1,5 million de victimes entre 1915 et 1917.

Cette première reconnaissance officielle du génocide en Allemagne avait provoqué la colère d’Ankara, le président turc Recep Tayyip Erdogan accusant M. Gauck « de soutenir les revendications basées sur les mensonges arméniens ».

Le président Erdogan a en particulier menacé de ne pas appliquer l’accord controversé avec l’Union européenne, porté par Berlin, qui a permis de réduire considérablement l’afflux de migrants en Europe. Ankara veut une exemption de visas Schengen pour ses concitoyens sans réformer sa loi antiterroriste comme l’exigent les Européens.

Du côté de Erevan, c’est en revanche le satisfecit.

« La reconnaissance du génocide arménien est importante pour prévenir d’autres génocides dans le futur », a souligné le porte-parole du ministère arménien des Affaires étrangères, Tigran Balayan, interrogé par l’AFP.

https://fr.sputniknews.com/international/201605311025432541-genocide-armenien-reconnaissance-bundestag/

Loi Travail: Erdogan condamne la répression policière en France

Erdogan-5CjuWwpPXAAA2VUo

« Je condamne la violence exercée par la police française contre les gens qui usent de leur droit de manifester », a lancé Recep Tayyip Erdogan lors d’un discours public à Istanbul. « Ils (les pays d’Europe) nous avaient fait remarquer qu’il étaient inquiets de la situation en Turquie lors de manifestations antigouvernementales en 2013. Eh bien, moi-aussi, je suis préoccupé par ce qui se passe en France », a dit avec ironie l’homme fort du pays.

La Turquie alerte contre tout usage excessif de la force

Recp Tayyip Erdogan a aussi vivement critiqué les médias occidentaux qui, selon lui, n’ont pas couvert la fronde sociale en France, née de la contestation d’une réforme du droit du travail que le gouvernement socialiste veut mettre en oeuvre. Peu avant, le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Tanju Bilgiç, avait lui aussi fait part de sa « préoccupation », invitant les autorités françaises à se garder de « tout usage excessif de la force ».

La Turquie réserve à l’Europe des migrants illettrés et malades

Ankara procède à un tri sélectif des migrants quand il s’agit de les envoyer en Europe dans le cadre de l’accord conclu par la Turquie et l’Union européenne.

Visa européen

La Turquie a besoin de migrants diplômés et en bonne santé. Pour cette raison, en application de l’accord sur les migrants, le pays envoie en Europe des réfugiés malades et avec un niveau d’éducation extrêmement bas, révèle le journal britannique The Telegraph.Des représentants officiels de l’Union européenne accusent ainsi Ankara de procéder à une sélection et d’empêcher les migrants diplômés de partir, précisant également que ces derniers pourraient mieux s’intégrer dans la société européenne.

Ankara raye de la liste des demandeurs d’asile des médecins syriens, des ingénieurs, des scientifiques et d’autres personnes hautement qualifiées, les empêchant ainsi de partir, lit-on dans le journal britannique.

Interrogé par The Telegraph, un représentant turc a déclaré que son pays, qui a accueilli plus de trois millions de réfugiés, avait le droit de sélectionner les migrants.En application de l’accord conclu par l’UE et la Turquie et destiné à gérer la crise migratoire, les réfugiés dont la demande d’asile a été jugée infondée sont renvoyés en Turquie. Parallèlement, pour chaque migrant renvoyé, les Européens se sont engagés à accueillir un Syrien. Au total, le Vieux continent doit accueillir 72.000 migrants légaux.

https://fr.sputniknews.com/international/201605241025255167-turquie-selection-migrants-europe-ue/

EN BANDE SON:  

 

    NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

5 réponses »

  1. erdogan est une pourriture , mais finalement il profitte ni plus ni moins de la faiblesse et du laxisme des dirigeants européens ; si l’europe était dirigée par des gens qui veulent le bien des européens nous n’en serions pas là ; merkel et cie sont responsables de ce qui nous attend , ce sera à eux de rendre des comptes quand on leur présentera l’addition ; concernant la menace de la bombe démographique , je me souviens avoir entendu dire cette phrase par un musulman de france , il y a de cela une trentaine d’année : dans une ou deux génération , la france sera musulmane , le ventre de nos femmes y pourvoiront …

    J'aime

  2. Sur notre territoire, plusieurs civilisations se sont succédé.

    1- La Gaule.

    Sur notre territoire, nos ancêtres les Gaulois étaient polythéistes. Ils croyaient aux dieux suivants :

    Toutatis : dieu du ciel
    Taranis : dieu du tonnerre, dieu de la guerre, dieu du feu
    Ésus : dieu artisan, dieu des voyages
    Lug : dieu de la communication et des arts
    Sucellos : dieu des forêts et de l’agriculture
    Cernunnos : dieu-cerf, divinité du monde souterrain
    Épona : déesse protectrice des chevaux
    Damona : déesse des sources
    Bélénos : dieu du soleil
    Borvo : dieu du feu souterrain et des sources bouillonnantes
    Ogmios : dieu de la force physique, dieu de l’éloquence
    Belisama : déesse du feu
    Maponos : dieu de la force et de la vigueur

    2- La Gaule romaine.

    Après la guerre des Gaules (58-51 avant Jésus-Christ), les Gaulois perdent la guerre contre les envahisseurs romains. La Gaule est colonisée par les envahisseurs romains. La Gaule devient une simple région de l’Empire romain. La civilisation gauloise meurt. Les dieux gaulois meurent.

    Les romains apportent leurs dieux en Gaule. Les dieux romains sont les suivants :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mythologie_romaine#Divinit.C3.A9s_romaines

    3- La Gaule chrétienne.

    Constantin 1er est empereur romain de 306 à 337.

    En 312, l’empereur Constantin 1er se convertit au christianisme. Pour la première fois dans l’Histoire, un empereur romain est chrétien.

    Petit à petit, l’empire romain devient chrétien. A leur tour, les dieux romains meurent.

    Lisez cet article : « La conversion de Constantin et la christianisation de l’empire romain »

    http://aphgcaen.free.fr/conferences/moderan.htm

    Sur notre territoire, après la mort des dieux romains, le dieu des chrétiens règne seul.

    Sur notre territoire, la civilisation chrétienne dure du IVe siècle au XXIe siècle.

    4- Après la Gaule chrétienne.

    Aujourd’hui, la civilisation chrétienne est en train d’agoniser.

    Sur notre territoire, quelle civilisation succédera à la Gaule chrétienne ?

    Réponse :

    Si l’évolution actuelle se poursuit, la Gaule deviendra musulmane.

    J'aime

  3. « Les civilisations se sont succédé. » Effectivement, mais aucune ne s’est inscrite radicalement en faux contre l’héritage d’un mode de vie allant à l’encontre de pratiques ancestrales fondées sur des préceptes propres aux particularités d’un type de civilisation. En l’occurrence, ici, celle de la civilisation occidentale.

    Par ailleurs, rien n’autorise à considérer l’islam comme doté de capacité d’intervenir dans le processus de l’évolution du monde pour l’amener à l’adoption de ses propres préceptes. Il passera comme toutes les « institutions politiques utilisant le divin pour justifier sa doctrine totalitaire. »

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :