1984

Elections US – Mails de Clinton : Le FBI s’insère dans la campagne présidentielle. Pourquoi ? La nouvelle enquête du FBI va t-elle pousser Obama à retarder voire à suspendre l’élection ?

Juste au moment où Hillary Clinton semblait être en passe de remporter l’élection présidentielle américaine de 2016, le FBI vient de changer la donne avec ses dernières révélations.Vendredi, James Comey, le directeur du FBI vient d’annoncer que son agence était en possession de nouveaux éléments qui pourraient être liés à l’enquête visant à déterminer si les mails envoyés par Hillary Clinton depuis son adresse de messagerie personnelle, alors qu’elle était secrétaire d’État, contenaient ou non des informations confidentielles…

Selon l’agence de presse mondiale « Associated Press », les mails nouvellement découverts « ne provenaient pas de son serveur privé », mais d’appareils électroniques, qui pourraient être un téléphone portable, un ordinateur ou une tablette et ces appareils appartenaient à Huma Abedin, conseillère politique de la démocrate, et à son mari Anthony Weiner. Le FBI a visiblement mis la main sur l’appareil en question dans le cadre d’une enquête qu’il mène sur les textos de nature sexuelle qu’Anthony Weiner semble avoir envoyé à une adolescente de 15 ans de Caroline du Nord. (Ce dernier est impliqué dans une affaire de «sexting», des messages à caractère sexuel.) Selon le Washington Post, les « mails ont été trouvés sur un ordinateur utilisé conjointement par Weiner et son épouse Huma Abedin, proche collaboratrice d’Hillary Clinton, selon une personne ayant eu connaissance de l’enquête », et selon certains rapports, il existe probablement des milliers de mails sur l’appareil en question dont le FBI n’avait pas eu connaissance précédemment. Même s’il reste maintenant moins de 2 semaines avant l’élection, ce scandale pourrait potentiellement forcer Hillary Clinton à se retirer de la course à la présidentielle, et si cela se produisait, est-ce que Barack Obama pourrait retarder voire suspendre l’élection jusqu’à ce qu’un candidat de substitution soit trouvé ?

Une chose à la fois. vendredi, les marchés financiers ont commencé à vaciller lorsque la nouvelle de la découverte de ces nouveaux mails d’Hillary Clinton est sortie. Ce qui suit provient de CNN

Alors qu’un peu plus tôt cette année, le département de la Justice américaine recommandait de ne pas poursuivre l’ex secrétaire d’état « Hillary Clinton », le directeur du FBI James Comey vient de transmettre un courrier à huit élus du Congrès dans lequel il explique que les enquêteurs examinent actuellement si les nouveaux mails d’Hillary Clinton contenaient des informations secrètes.« Par le biais d’une autre affaire, le FBI a appris l’existence de mails qui semblent pertinents pour l’enquête », selon ce qu’a transmis aux élus du congrès, James Comey. « Je vous écris afin de vous avertir que notre équipe d’enquête m’a informé hier, et j’ai donné mon accord, pour que le FBI entreprenne des démarches appropriées pour permettre aux enquêteurs d’examiner ces courriers électroniques pour déterminer s’ils contiennent des informations secrètes et pour évaluer leur importance pour l’enquête ».

Le document du directeur du FBI a été rendu public vendredi… Voir ci-dessous

Pour l’instant, nous ne savons pas ce qui est contenu dans ces mails. Mais Huma Abedin est sans aucun doute la plus proche confidente d’Hillary Clinton, et j’ai toujours pensé qu’elle était le talon d’Achille d’Hillary.

Le journaliste Carl Bernstein (devenu célèbre lorsqu’il avait révélé l’affaire du Watergate qui avait mené à la démission le président des États-Unis, Richard Nixon en 1974.) est pleinement convaincu que le FBI aurait n’aurait réouvert une enquête sans raison valable…

Nous ne savons pas ce que cela signifie encore, sauf que c’est une véritable bombe. Et il est impensable que le directeur du FBI ait pris une telle décision à la légère, en ayant transmis une lettre aux élus du congrès des États-Unis pour les informer que ses équipes avaient découvert de nouveaux messages relatifs à l’affaire de la messagerie d’Hillary Clinton afin d’attirer leur attention sans qu’il y ait eu quelque chose nécessitant une enquête sérieuse. Voilà donc où nous en sommes…Apprendrons nous quelque chose avant l’élection ? Je n’en suis pas sûr.

Par contre, une chose est certaine, Il est probable qu’Hillary Clinton veuille échanger avec le FBI afin d’essayer d’en savoir plus, et si elle choisit ou non de laisser le peuple américain savoir ce qu’elle pense ou sur ce qui se passe. Mais les gens souhaitent en savoir plus sur elle et sur ce qu’elle pense vraiment…

Si le FBI a en effet trouvé quelque chose d’explosif, l’accuseront-ils d’un crime juste avant l’élection ?

C’est possible, mais il faut aussi se rappeler que les organismes gouvernementaux (y compris le FBI) ont tendance à avancer très lentement. Et si y a des milliers de mails, cela prendra beaucoup de temps pour tous les étudier. Et bien sûr, Barack Obama pourrait utiliser différents moyens qu’il a à sa disposition pour influencer, retarder voire même pour stopper l’enquête.

Donc, tous ceux qui pensent que ce rebondissement serait le miracle dont pourrait profiter Donald Trump ne devraient pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

Mais si Hillary Clinton devait être contrainte de quitter la course à la présidentielle américaine du fait de l’enquête du FBI, les démocrates auraient alors à se prononcer sur un nouveau candidat, et cela prendra du temps. Ce qui suit provient d’un article du magazine d’actualité américain U.S. News & World Report qui a examiné ce qui se passerait si l’un des candidats venait à quitter la course à la présidentielle pour une raison quelconque…

Si Hillary Clinton venait à quitter la course à la présidentielle américaine, les membres du Comité national du parti démocrate se réuniront pour élire un remplaçant. Les membres du comité national démocrate avait massivement soutenu Clinton même si la situation tendait à basculer vers le sénateur socialiste du Vermont Bernie Sanders.Mark Paustenbach, le porte-parole du comité démocrate national indique qu’il y a actuellement 445 membres au comité démocrate – un nombre qui change au fil du temps et qui est régi par les propres statuts du groupe, qui accordent le statut de membre et des chefs de partis et attribuent 200 points pour la sélection au sein de chaque état, avec une option de 75 points que les membres du comité du parti démocrate peuvent choisir d’utiliser.

Mais les règles du parti pour le remplacement d’un candidat à la présidence précisent simplement que la majorité des membres doivent être présents à une assemblée extraordinaire convoquée par le président du comité. La réunion suivra les procédures établies par le Comité du parti démocrate et le vote par procuration ne serait pas autorisé.

Il serait extrêmement difficile de dégager une majorité de l’ensemble des membres du Comité national démocrate dans un délai aussi bref. Si Hillary Clinton devait abandonner la course à la présidentielle américaine la semaine prochaine, il serait pratiquement impossible de trouver un candidat démocrate de substitution avant le jour de l’élection.

Dans un tel scénario, Barack Obama pourrait être tenté d’utiliser ses pouvoirs exécutifs. L’élection serait injuste s’il fallait attendre que les démocrates trouvent un nouveau candidat, Obama pourrait essayer de retarder ou de suspendre l’élection. Il y aurait alors beaucoup de controverse quant à savoir si cette situation est légale ou non, mais Barack Obama n’a pas laissé la Constitution des Etats-Unis l’arrêter par le passé.

Pendant ce temps là, les derniers sondages montrent que la campagne Trump reprenait du terrain avant même que cette histoire sur les mails de’Hillary Clinton n’éclate. Selon le dernier sondage d’ABC News avec le Washington Post, Donald Trump n’est plus qu’à 4 points derrière Hillary Clinton alors qu’il avait encore 12 points de retard le Week-end dernier.

Et CNBC rapporte que le système d’intelligence artificielle d’auto-apprentissage qui ne s’est jamais trompé depuis sa création en 2004 a fait la prévision que le républicain Donald Trump remporterait l’élection présidentielle en novembre prochain.

A défaut d’avoir la faveur des sondages américains, Donald Trump pourrait se réjouir puisque le système d’intelligence artificielle a prédit qu’il remportera les prochaines élections face à Hillary Clinton.Si vous pensez que c’est un autre sondage bidon, sachez le système d’intelligence artificielle a réussi à prédire le résultat des trois dernières élections américaines, ainsi que les primaires démocrate et républicaine.

Développé en 2004 par Sanjiv Rai, MogIA analyse 20 millions de points de données en provenance des plates-formes sociales telles que Google, Facebook, Twitter et YouTube. Puis, il est en mesure de faire des prédictions.

«Si Trump perd, cela va défier la tendance de données pour la première fois au cours des 12 dernières années », a écrit M. Rai, à CNBC.

Sans Hillary aux portes du pouvoir, les chances de voir Trump l’emporter seraient très importantes.

Donc, si Hillary était contrainte de quitter la course à la présidentielle du fait de l’enquête du FBI, Barack Obama et les démocrates voudront retarder ou suspendre l’élection aussi longtemps qu’ils le pourront s’ils le peuvent.

Pour l’instant, un tel scénario n’est que peu probable, mais étant donné la folle compagne à laquelle nous assistons depuis un an maintenant, tout peut arriver.

Source: theeconomiccollapseblog 

http://www.businessbourse.com/2016/10/29/mails-de-clinton-la-nouvelle-enquete-du-fbi-va-t-elle-pousser-obama-a-retarder-voire-a-suspendre-lelection/

Ouragan sur Washington ou tempête dans un verre d’eau ? Dans une lettre postée vendredi, le directeur du FBI James Comey informait les parlementaires que l’enquête dans l’affaire Clinton (utilisation d’un serveur privé lors de son passage au Département d’État) était rouverte, suite à de nouvelles informations venant d’une affaire connexe.

Rappel: la machine Clinton avait réussi pendant 18 mois à focaliser l’attention publique sur un sujet techniquement et légalement difficile à cerner, celui de la protection des secrets d’État. En juillet dernier, M. Comey avait conclu que, bien qu’irresponsable, la conduite de la Secrétaire d’État ne traduisait pas une intention de commettre un crime, et donc ne méritait pas l’inculpation. Dossier classé, l’arbre cachant une forêt immense : une gestion de type mafieux de la machine Clinton faisant de sa fondation le véhicule financier d’un « gouvernement en attente », autant que le prétexte à un considérable enrichissement personnel.

Alors pourquoi cette réouverture?

Première explication : James Comey serait une girouette carriériste. Ayant décidé de ne pas inculper madame Clinton en juillet, il a en effet dû subir de violentes attaques de la part des Républicains comme de Donald Trump… tout en faisant face à une révolte interne des jeunes agents du FBI, ulcérés de la non poursuite de Clinton.

Il aurait donc cédé à la pression, voulant restaurer l’image ternie du FBI.Deuxième explication : il s’agirait d’un contrefeu de l’administration Obama qui viendrait à point nommé pour soulager la ministre de la Justice, Loretta Lynch, du harcèlement parlementaire dont elle est l’objet au sujet du transfert probablement illégal d’un milliard et demi de dollars à l’Iran afin de libérer des otages américains… au point qu’elle en est réduite à devoir possiblement plaider le 5e amendement (le droit de ne pas s’auto-incriminer).

Troisième explication, liée à la précédente : ce serait un moyen de soulager Clinton des révélations Wikileaks pour les dix derniers jours de la campagne, alors que Trump remonte dans les sondages sur fond de faillite d’Obamacare. Wikileaks en était au 3e acte : présentation d’une Hillary incompétente, puis révélations anodines sur son entourage pour dresser la table, puis escalade avec le long courriel « Clinton Inc. » de Doug Band, argentier de la Fondation comme de la « famille », qui révélait comment il avait aidé à un enrichissement sans cause des Clinton à coups de dizaines de millions. La nouvelle attention médiatique sur Comey permettrait ainsi d’occulter le 4e acte, au cas où des fraudes personnelles des Clinton seraient révélées. Dans ce scénario, Comey pourrait en effet tenir une conférence de presse avant l’élection pour finalement et avec force exonérer Hillary.

Quatrième explication : Comey pense que Wikileaks va sortir une bombe et veut personnellement se prémunir au cas où Trump gagnerait.

Cinquième explication, peut-être la plus simple : si Comey rouvre le dossier, c’est qu’il a trouvé quelque chose de suffisamment grave pour intervenir maintenant.

Il est trop tôt pour conclure. En attendant les chariots démocrates forment le cercle…

http://www.bvoltaire.fr/andrearchimbaud/le-fbi-sinsere-dans-la-campagne-presidentielle-pourquoi,291378?mc_cid=7dbc0a242f&mc_eid=b338f8bb5e

investigated-twice

Première candidate présidentielle à faire l’objet d’une enquête du FBI… À deux reprises!

raining-mailLa surprise d’octobre tant attendue semble être l’annonce faite hier par le FBI indiquant qu’une nouvelle enquête pourrait être ouverte sur Hillary Rodham Clinton dans l’affaire des courriels logés sur un serveur privé non sécurisé alors qu’elle était secrétaire d’État, de 2009 à 2013.

Dans une lettre adressée jeudi au Congrès américain, le directeur du FBI, James Comey, aurait indiqué que l’équipe qui enquête sur l’affaire aurait découvert de nouveaux courriels pouvant contenir de l’information confidentielle. Toutefois, Comey s’est empressé de souligner que « Le FBI n’est pas en mesure de déterminer si ce matériel est important… »

Révolte au FBI?

fbi-wick-e-leakerRécemment, la révolte semblait gronder au FBI suite à la décision du directeur Comey de ne pas déposer d’accusations criminelles contre Clinton. En outre, des rumeurs persistantes circulent sur Internet indiquant que la source des révélations de WikiLeaks pourrait bien provenir de l’intérieur du FBI. « Au moins un agent du FBI n’a pas oublié la loyauté, le courage et l’intégrité », indique cette illustration qui circule depuis quelque temps sur les réseaux sociaux aux États-Unis.

La suite des événements risque de s’avérer des plus intéressantes. Je dirais bien que « rien ne va plus », comme on dit au casino.

Henri Thibodeau RiderInBlack Henri’s Web Space

https://henrithibodeau.wordpress.com/2016/10/29/surprise-doctobre-hillary-ferait-lobjet-dune-nouvelle-enquete-du-fbi/

Quelques caricatures de plus…

branco-clinton-inauguration


3-people-commit-felony

3 personnes commettent un crime :

Négligence ou vol de documents secrets

  • David Patreus : Démissionne dans la honte, amende de 100 000 $
  • Edward Snowden : Recherché pour trahison, vit en exil
  • Hillary Clinton : Candidate démocrate à la présidence

hillary-doesnt-get-it

Je ne comprends pas : je croyais que nous avions tué tous ceux qui connaissaient nos secrets?

Quoi? Cette petite merde a l'audace de traiter Trump de menteur?

Quoi? Cette petite merde suffisante a l’audace de traiter Trump de menteur?


bill-chelsea-clinton-2

Chelsea : « Papa, iras-tu en prison avec elle? » Bill : « Zut, moi qui rêvais de stagiaires nubiles… »

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s