1984

Elections US – Fascisme 2.0 : L’échec de la démocratie: comment les oligarques planifient de voler l’élection

L’échec de la démocratie: comment les oligarques planifient de voler l’élection

proxy


Par Paul Craig Roberts – Le 28 octobre 2016 – Source paulcraigroberts.org

https://usercontent1.hubstatic.com/3631992_f520.jpg

Je suis maintenant convaincu que l’oligarchie qui gouverne l’Amérique a l’intention de voler l’élection présidentielle. Dans le passé, les oligarques n’ont pas pris en charge un quelconque candidat pour le faire gagner car les oligarques possédaient les deux. Mais ils ne sont pas propriétaires de Trump.

Très probablement, vous n’êtes pas au courant de ce que Trump dit aux gens et que les médias ne diffusent pas. Une personne qui parle comme ceci n’est pas cajolée par les oligarques.

Qui sont les oligarques ?

  • Wall Street et les méga-banques trop grandes pour faire faillite et leur agent de la Réserve fédérale, un organisme fédéral qui a préféré sauver cinq banques plutôt que des millions de propriétaires américains en difficulté. C’est la Réserve fédérale qui a permis qu’ils soient jetés dans les toilettes. Afin de sauver les bilans des méga-banques de leur comportement irresponsable, la Fed a nié aux retraités le droit de gagner tout intérêt sur leur épargne pendant huit ans, ce qui oblige les personnes âgées à puiser dans leurs économies, laissant leurs héritiers, qui ont été mis au chômage par des entreprises délocalisant leurs emplois, sans le sou.
  • Le complexe militaro-industriel qui a dépensé des milliards de l’argent des contribuables pendant quinze ans de guerres gratuites entièrement fondées sur des mensonges pour les enrichir eux-mêmes et garder leur pouvoir.
  • Les néo-conservateurs dont l’idéologie folle d’une hégémonie mondiale américaine enfonce le peuple américain dans un conflit militaire avec la Russie et la Chine.
  • Les corporations américaines mondiales qui ont envoyé des emplois américains en Chine et en Inde et ailleurs, afin d’enrichir le 1% avec des bénéfices plus élevés en jouant sur les coûts de main-d’œuvre.
  • L’agro-business (Monsanto & Cie), les sociétés qui empoisonnent le sol, l’eau, les océans et notre nourriture avec leurs OGM, herbicides, pesticides et engrais chimiques, tout en tuant les abeilles qui pollinisent les cultures.
  • Les industries extractives autour des énergies fossiles, utilisant les mines, la fracturation hydraulique et la déforestation, qui maximisent leurs profits en détruisant l’environnement et l’approvisionnement en eau.

Ce qui me convainc que l’oligarchie entend voler l’élection, c’est la grande différence entre les rapports des presstitués et les faits sur le terrain.

Selon les presstitués, Hillary est si loin devant que les partisans de Trump n’ont pas besoin de prendre la peine d’aller voter. Hillary a gagné l’élection avant le vote. Hillary a été déclaré gagnante avec 93% de chance.

J’attends encore de voir un signe de Hillary sur le terrain, alors que les signes de Trump sont partout. Les rapports que je reçois sont que les apparitions publiques de Hillary sont ignorées, mais que celles de Trump sont si fortement fréquentées que les gens doivent être refoulés. Voici un rapport d’une femme en Floride :

Trump a attiré un très grand nombre de personne de partout en Floride en faisant sa campagne ici cette semaine. Je ne vois que des signes de Trump et ses autocollants lors de mes nombreux déplacements. Je dînais dans un restaurant mexicain hier soir. Deux femmes de mon âge assises derrière moi parlaient de comment elles avaient essayé de voir Trump quand il est venu à Tallahassee. Elles ont quitté leur travail tôt, en arrivant sur les lieux à 16h00 pour un rassemblement à 18h00. L’endroit était déjà en surcapacité de sorte qu’elles ont été refoulées. Il s’est avéré qu’il y avait tellement de gens là-bas qu’à 14H00, les portes ont dû être ouvertes pour eux. Les femmes ont dit que les foules présentes étaient un mélange de races et d’âges.

Je connais la personne qui m’a fait ce rapport et je ne doute pas que ce soit la vérité.

Je reçois aussi des rapports de lecteurs de partout dans le pays.

Voici comment le vol de l’élection est censé fonctionner : Les médias sont concentrés dans quelques mains via les corporations et ils ont tout fait pour convaincre non seulement les Américains, mais aussi le monde, que Donald Trump est un candidat tellement inacceptable qu’il a perdu l’élection avant le vote.

Pour affiner l’explication, quand l’élection sera volée, ceux qui contesteront l’élection volée seront sans relais dans les médias. Tous les rapports des médias vont dire que ce fut une victoire par défaut de Hillary pour fuir la haine anti-immigrants et la misogynie de Trump.

Et l’opinion progressiste et libérale sera soulagée et pas sur ses gardes alors que Hillary nous emmènera vers une guerre nucléaire.

Le fait que l’oligarchie entende voler l’élection du peuple américain est vérifiée par le comportement officiellement signalé des machines à voter dans un vote anticipé au Texas. Les presstitués ont déclaré que Hillary est tellement favorite que même les républicains du Texas sont d’accord pour laisser l’élection être truquée.

Si tel est le cas, pourquoi était-il nécessaire de programmer les machines de vote pour changer les votes Trump en votes Hillary ? Les électeurs qui ont noté qu’ils ont voté Trump, mais dont le vote a été enregistré Hillary se sont plaints. Les responsables des élections, clamant à l’incident technique (qui se produit toujours dans le même sens), a changé de système pour des bulletins de vote en papier. Mais qui va les compter ? Aucun «pépin» n’a transformé un vote Hillary en vote Trump, seuls les votes Trump se changent en votes Hillary.

Le film le plus brillant de notre époque était The Matrix. Ce film a montré la vie des Américains manipulés par une fausse réalité. Comme dans la vraie Amérique, il y a une prise de conscience insuffisante et pas de Neo, sauf peut-être Donald Trump, pour contester le système. Toute ma vie, j’ai essayé d’amener les Américains de tous bords, universitaires, chercheurs, journalistes, républicains, démocrates, droite, gauche, représentants des États-Unis, sénateurs américains, présidents, moghols des corporations, Américains aux cerveaux délavés et les étrangers, a sortir de la fausse réalité dans laquelle ils vivent.

Résultats de recherche d'images pour « matrix images »

Aux États-Unis, aujourd’hui, une élection présidentielle critique est en cours dans laquelle pas une seule question importante n’est évoquée par Hillary et les presstitués. C’est un échec total. La démocratie, qui était l’espoir du monde, a totalement échoué aux États-Unis d’Amérique. Trump a raison. Le peuple américain doit rétablir la responsabilité du gouvernement envers le peuple.

Paul Craig Roberts

Traduit par Hervé, vérifié par Wayan, relu par Cat pour le Saker Francophone

http://lesakerfrancophone.fr/lechec-de-la-democratie-comment-les-oligarques-planifient-de-voler-lelection

Evan McMullin, prochain président américain ?

cwsqm4uxeaaez3l

www.bvoltaire.fr novembre 1er, 2016 André Archimbaud

Pendant que les esprits s’échauffent sur la grenade lancée par James Comey, le directeur du FBI, l’on semble avoir oublié la bombe à retardement plantée il y a plusieurs semaines par les #NeverTrump Bill Kristol et Mitt Romney : la silencieuse candidature du mormon Evan McMullin, qui est bien parti pour gagner l’Utah, État mormon.

McMullin, 40 ans, a fait ses classes à la CIA et chez Goldman Sachs, avant d’entrer en politique, le plus souvent dans un rôle d’éminence grise républicaine. La raison de sa candidature est d’offrir une alternative à la corruption représentée, selon lui, par le couple Clinton-Trump, espérant empêcher l’un ou l’autre de gagner les 270 membres du collège électoral désignant la prochaine présidence. Dans ce cas, il incomberait à la Chambre de désigner le président, et au Sénat de désigner le vice-président. Il suffirait à McMullin, dans une élection serrée, de perturber le score dans une dizaine d’États, faisant gagner l’un ou l’autre, tout en emportant lui-même l’Utah. Pour être désignable par la Chambre…

Il est possible que le « parti unique de l’establishment gauche-droite » se soit mis d’accord sur le dos à la fois de Clinton et de Trump. Le dossier Clinton risque, en effet, de devenir intenable, même si celle-ci gagne l’élection, parce que WikiLeaks continuera de semer le trouble, et surtout parce que la base des agents du FBI, en insurrection, a activement continué son enquête sur la fondation Clinton. Il serait difficile, pour les mondialistes, d’avoir un porte-étendard présidentiel risquant l’inculpation, ou y échappant du fait d’un pardon présidentiel qui ternirait l’héritage « obamien ». Donc, Clinton deviendrait une nuisance… autant que Trump.

Serait-il envisageable que le clan Obama soit en train de lâcher Clinton, et s’entende avec les Républicains pour mettre en place une sorte de gouvernement de salut public pour quatre ans afin d’éviter une crise constitutionnelle ? Ou le sac de Washington par la jacquerie « trumpienne » ?

Quant à Trump, précisément, il doit faire face à un risque qui viendra « de nulle part » : une inculpation pour trahison et intelligence avec l’ennemi, qui le priverait de la présidence. La diabolisation de Poutine s’affine, car on l’accuse maintenant d’influencer directement le FBI et non plus seulement Assange ou Trump. Howard Dean (ancien président du Parti démocrate) a lancé l’idée vendredi, qui a été reprise samedi par le député de l’Ohio Tim Ryan, lequel laissait pratiquement entendre sur CNN que les 650.000 emails (cause de la réouverture de l’enquête) trouvés dans l’ordinateur privé de Huma Abedin y auraient été plantés par les Russes.

Plus significatif encore, la lettre d’insulte à James Comey envoyée dimanche par le leader de la minorité au Sénat Harry Reid contenait un paragraphe intéressant :

De mes interactions avec vous-même comme avec vos services, il apparaît clairement que vous êtes en possession d’informations explosives sur les liens de Donald Trump, comme de ses conseillers avec le gouvernement russe — un gouvernement étranger hostile aux États-Unis que Trump loue à la moindre occasion…

Ajoutant :

Je vous ai écrit il y a des mois, vous demandant de divulguer ces informations… et pourtant vous résistez aux appels du public…

Les clintonistes ont formé le cercle, se trompant peut-être d’ennemi, tandis que Trump ne serait finalement que le cochon truffier du système. D’où sa priorité : l’Utah…

http://www.bvoltaire.fr/andrearchimbaud/evan-mcmullin-prochain-president-americain,291821?mc_cid=ddff1731cb&mc_eid=b338f8bb5e

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s