1984

Souverainisme vs PanGermanisme – Mondialisme : Le « non » italien ! Une nouvelle brèche s’ouvre Par Bruno Bertez

Le « non » italien ! Une nouvelle brèche s’ouvre

cynrks7xaaqiio1

Les Italiens ont rejeté  la réforme constitutionnelle portée par le chef du gouvernement Matteo Renzi, selon des sondages effectués à la sortie des urnes. Le non réaliserait un score situé entre 54 et 58%, contre 42 à 46 % pour le oui.

Le but de cette réforme était de rendre le pays plus manoeuvrable par Bruxelles et les européistes, ils s’agissait de mater en quelque sorte l’Italie récalcitrante protégée par un système politique hors normes.

Renzi, 41 ans, arrivé au pouvoir en février 2014 sur un programme de réformes, avait promis de démissionner si sa réforme était rejetée. Ce qu’il vientde confirmer.

Ceci va ouvrir une période qui devrait stimuler, selon nous les marchés financiers de la zone euro. Le mouvement cinq étoiles est un mouvement rebelle et chaque fois que les rebelles progressent, les marchés montent. Ils montent parce qu’ils savent que cela fait reculer les élites et les force d’une part à stimuler l’economie et d ‘autre part à abandonner des parts de gateau. La victoire des rebelles oblige à desserrer les carcans. Tout cela devrait donner moral aux Français qui seront appelés aux urnes au premier semestres 2017, dans quelques mois.

Avec le vote Italien c’est une tendance mondiale, qui se confirme, la révolte sociale s’amplifie, les peuples prennent une conscience politique plus claire de la situation et ils exigent un renversement des politiques suivies jusqu’à présent.

Bien entendu, les élites ne vont lacher qu’au compte goutte, à la marge, mais ce faisant , des marges de manoeuvres populaires vont se dégager. La crédibilité des opposants va s’améliorer avec les phénomènes de contagion.

Cette credibilité sera indispensable car sitot passées les élections Françaises, les Allemands et leurs complices vont faire le forcing pour pousser  à l’intégration fiscale, à l’approndissement, pour rendre l’européisation irréversible. C’est à ce mouvement que les rebelles doivent d’ores et déja se préparer. Il faut qu’ils soient capables de sérieux et de prospective.

Le scrutin portait sur une réforme constitutionnelle qui prévoit une réduction drastique des pouvoirs du Sénat, une limitation des prérogatives des régions et la suppression des provinces, l’équivalent des départements français.
Une large majorité de la classe politique, de la droite classique au Mouvement 5 Etoiles (M5S) ou de la Ligue du Nord, en passant par tous les extrêmes et même des « frondeurs » du parti démocrate (PD) Renzi, appellait à voter « non » en dénonçant une trop forte concentration des pouvoirs dans les mains du chef du gouvernement.

Cette opposition était également unie dans son désir de chasser Renzi, au pouvoir depuis un peu plus de mille jours. En dépit d’une campagne acharnée dans les médias, sur les réseaux sociaux et dans des dizaines de meetings à travers toute l’Italie,  Renzi n’est pas parvenu à convaincre ses compatriotes du bien-fondé de « sa » réforme, censée simplifier la vie politique dans un pays qui a vu défiler 60 gouvernements depuis 1948.

L’Italie reste un pays ou le mot liberté et la résistance au pouvoir politique a un sens.

cydvztzxuaaktl6cy3upnlwiaao6l2

EN BANDE SON : 

1 réponse »

  1. Grillo et son mouvement 5 étoile est financé par Soros.
    http://informare.over-blog.it/2016/04/l-inferno-di-soros-2-dietro-grillo-e-il-m5s-c-e-sempre-lui.html

    D’ailleurs la maire de Rome (5 étoiles) est pro-migrants et elle a mis en place des systémes truqués pour virer les Romans des appartements de la mairie et les remplacer par des migrants.
    http://www.ilprimatonazionale.it/cronaca/raggi-incontrero-gli-immigrati-cacciati-da-san-basilio-ma-degli-italiani-senza-casa-se-ne-frega-54137/

    On ne parlera pas ici de Mme Boldrini (5 étoile) qui gére de façon indigne le parlement et les discussions au parlement uniquement en direction pro-remplacement, en se permettant à tel point de clarifier le sujet en parlant ouvrement de « remplacement des italiens » dans plusieurs entrevues télévisés.

    http://scenarieconomici.it/laura-boldrini-teorica-della-deportazione-di-massa/

    M.Grillo commence tout aussi à avoir des doutes sur son propre campement raison pour la quelle est en train de prendre des distances…
    http://www.ilgiornale.it/news/politica/grillo-basta-non-ne-posso-pi-mi-prendo-pausa-1340376.html

    un bravo à Soros qui commence à utiliser des stratégies de plus en plus raffinées.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s