1984

Douce France-Presidentielles : Le Pen Macron : le débat n’était rien, le discours sur le débat est tout !

Le Pen Macron : le débat n’était rien,
le discours sur le débat est tout

Avant le débat, le système dont Macron est le candidat n’avait rien pour éliminer Marine Le Pen qu’une vieille rhétorique l’assimilant à Hitler. Le débat fut l’occasion d’un discours justifiant la haine anti Le Pen : incompétente, agressive, menteuse, tout est bon pour donner une apparence de raison à un choix a priori.
 
Julien Rochedy a raison, Marine Le Pen s’est plantée sur l’euro. Paul Marie Couteaux a raison, Marine Le Pen ne connaît pas ses dossiers. Jean-Marie Le Pen a raison, elle n’a pas su prendre de hauteur. Emmanuel Macron a raison, elle n’a pas proposé grand chose. J’ajouterai : Marine Le Pen a carrément oublié de conclure. Tout cela est vrai, mais ne justifie en rien l’énorme battage médiatique, y compris sur internet, visant à la présenter en grande perdante du débat, pire, en responsable de son abaissement, en chienne pleine de haine. Ce discours, qui triomphe à gauche, à droite et à l’extrême droite, ne rend compte ni de la réalité du débat, ni du problème politique posé.
 

Les médias situent le débat au niveau du sous-secrétaire d’Etat

 
C’est la nature même du débat découpé en rondelles de saucisson technocratique par les journalistes qui, d’entrée de jeu, l’a placé au niveau des sous-secrétaires d’Etat. Genre l’augmentation de trois pour cent avec laquelle je compense les diminutions de six pour cent et vice versa, je pose deux et je retiens quatre.
 
Personne, Macron pas plus que Marine Le Pen, n’a su chanter un peu plus haut pour atteindre au moins en paroles au niveau qu’on attend d’un homme d’Etat. C’était pourtant le plus facile à faire, c’est le niveau de la France, un sujet familier à la famille Le Pen, mais, dans la famille Le Pen, Marine n’était sans doute pas la bonne pioche. En écrivant cela, je n’omets pas de rappeler que ses mots tintinnabulants et sa voix forcée ne donnaient nullement à Emmanuel Macron l’élévation à laquelle il prétend. Et que ses partisans n’ont pas le droit de se prévaloir de la faiblesse de Marine Le Pen pour donner en exemple le vide sidéral de leur poulain. Plus encore qu’un match nul, nous avons assisté à un débat nul, et il n’est pas juste de dire que c’est Marine Le Pen qui en a abaissé le niveau : elle a juste été incapable de l’élever, ce qui a déçu beaucoup de monde.
 

Sur l’euro, qui a raison, Macron ou Le Pen ?

 
Voyons les autres éléments du discours anti Marine Le Pen que le débat a justifié. L’incompétence. Là, elle a fait fort. Elle s’est enferrée sur l’euro. Et Macron, avec les lèvres pincées du pion satisfait de savoir mieux que le cancre, jouissait. C’est la conséquence du point précédent, l’abandon de la vision d’ensemble pour la technique. Quand, sous l’influence de Philippot et pour se conformer au jugement du système, le général en chef veut montrer qu’il connaît le détail de l’intendance sur le bout des doigts.
 
Mais même là, si on regarde de plus près, le reproche d’incompétence n’est qu’un prétexte à la haine a priori. Car l’Euro, oui ou non, devait-il d’après ses propagandistes apporter la prospérité ? A-t-il, oui ou non, apporté hausse des prix et chômage ? Une monnaie unique doit-elle circuler, oui ou non, dans une zone économique homogène ? L’euro a-t-il, oui ou non, été l’occasion d’un chantage à la peur de la part de ses partisans ? L’euro a-t-il échoué à relancer la croissance et a-t-il fortement contribué à l’endettement ? Oui, Jacques Sapir l’a démontré. Si on met donc de côté la question de cours de première année de sciences éco sur laquelle Macron a été si heureux de piéger Marine Le Pen, c’est bien elle qui a eu raison, et lui tort, c’est lui qui fuyait et mentait. Lui qui masquait son incompétence sous un parler ronflant.
 

Le discours sur l’incompétence d’une caste responsable du désastre

 
Et puisqu’on parle de compétence, ne doit-on pas relever que ce sont des gens réputés compétents, toutes nuances de l’UMPS confondues, qui ont fait passer la dette publique de moins de quatre cent milliards de francs à deux mille deux cents milliards d’euros en 36 ans, à s’en tenir à la seule apparence, se félicitant par-dessus le marché de la fourguer dans des mains étrangères, plaçant notre balance commerciale durablement dans le rouge et amenant le nombre des chômeurs à près de 6.600.000 ? Oui, Marine Le Pen s’est emmêlée les pinceaux, mais l’argument d’incompétence ne saurait être sérieusement employé par un système qui a produit une telle réalité en ouvrant sans prudence les frontières, ni bien sûr par Macron qui fut à la fois secrétaire général adjoint à l’Elysée et ministre de l’économie sous François Hollande.
 

Macron ment sur tout ce qui l’apparente au système

 
Le discours anti Marine Le Pen nourri par le débat utilise aussi l’accusation de mensonge. Honnêtement, je ne vois pas sur quoi elle repose. La question de l’éventuel compte en banque de Macron dans les îles ? Ce n’est pas un mensonge, c’est une insinuation dont la justice nous dira peut-être un jour ce qu’il faut en penser. Pour le reste, le mensonge est chez Macron, et massif : mensonge sur l’UOIF, qui l’a soutenu, c’est incontestable, mensonge sur le rachat de SFR, auquel il a donné son feu vert, c’est incontestable, mensonge sur la GPA, dont il préconise la transposition en France, c’est incontestable. Mensonge plus vaste, et fondamental, sur le refus qu’il a constamment affiché d’assumer ses responsabilités passées, sa filiation économique, politique, intellectuelle, morale. Il se présente en vierge, vivace et bel aujourd’hui, alors que tout, dans son programme, dans sa rhétorique, dans sa filiation politique, vient du système. Il accepte les soutiens d’Obama, Hollande, Cazeneuve, Valls, Hue, Cohn-Bendit, Madelin et les autres, mais il refuse d’en porter le poids, tel l’adolescent schizophrène qu’il est.
 

Rien dans le programme de Macron n’emporte l’adhésion

 
Les deux derniers éléments du discours anti Le Pen nourri par le débat sont la haine et l’absence de propositions. Sur celle-ci, il convient d’être bref, car c’est la balle la plus ordinaire du ping-pong de base entre participants à un débat, avec le chiffrage. Les uns en accusent les autres et les autres en accusent les uns, et ni les uns ni les autres n’ont tort. Il est seulement amusant d’entendre la chose dans la bouche de Macron qui a fait tout son début de campagne sur le thème « les programmes tout le monde s’en fiche ».
 
Il avait ma foi bien raison car, lorsqu’il se risque à une proposition précise, les oiseaux du ciel et les taupes dans leurs galeries s’esclaffent de bon cœur, comme avec cette histoire d’amendes qu’on donnerait aux cailleras de banlieue pour ramener la paix civile en France et désengorger tant les rôles de justice que les parloirs de prison. Je ne dis pas, qu’on m’entende bien, que Marine Le Pen ait présenté lors de ce débat un programme clair et affriolant, je constate seulement que, les choses étant ce qu’elles sont, l’absence de propositions est bien partagée et que l’accusation portée contre la candidate FN fait donc partie d’un discours visant à la discréditer.
 

Le discours de haine de Macron est vieux comme le système

 
Quant à la haine, elle s’étalait, sans décence, dans les yeux fixes et le vrombissement monotone du faux bon jeune homme qui ressassait sans cesse : vous êtes la haine et moi je suis le bon. Constatant dans les premiers jours de l’entre deux tours que sa campagne marquait le pas, il en était revenu, comme on dit, aux fondamentaux de la haine antinationale, l’exaltation du front républicain contre le fascisme (alors que Jospin a avoué voilà plus de dix ans qu’il s’agissait d’une pure comédie), l’excitation des mille collectifs d’acteurs, de scientifiques, de lycéens, etc. sur des slogans antédiluviens. La vieille division des Français qui prétend s’asseoir sur l’histoire en la défigurant. L’exploitation éhontée, Alain Finkielkraut l’a montré, du malheur des juifs durant la dernière guerre, le remuement des plaies de la guerre d’Algérie, etc. Ce n’est pas Marine Le Pen qui a parlé de crime contre l’humanité censément commis par la France en Algérie, c’est Macron. Ce n’est pas Marine Le Pen qui est allée s’incliner au mémorial de la Shoah…
 

Le discours sur le débat prépare le totalitarisme de demain

 
Le seul drame est que Marine Le Pen n’ait pas eu l’autorité nécessaire pour faire honte à ce petit misérable de ses manœuvres. Car ce pervers, qui se gargarise du mot réconciliation, plonge la France dans une guerre civile inextinguible pour se faire élire. Il s’adresse à ses compatriotes au nom d’un manichéisme de lycéen ignorant de l’histoire en leur demandant : que faisiez vous pendant la nuit la plus longue et la plus sombre, du 3 septembre 1969 au 3 juillet 1962. Cela ne mérite qu’une chose, qu’on le prenne par le fond de son pantalon et qu’on le mette au coin avec de bons livres à lire.
 
Ce garçon pitoyable sait très bien que la France ne veut ni de son projet, qui est mortifère, ni de sa personne, qui est risible. Le réflexe de tout Français amoureux de son pays serait de barrer la route au totalitarisme qu’il représente si on ne le dégoûtait pas de Marine Le Pen. D’où le discours issu du débat : non seulement elle est la petite fille d’Hitler, mais encore elle ne connaît pas ses leçons. Sans doute ne faut-il se faire nulle illusion sur elle, peut-être faut-il craindre qu’elle ne fasse partie, avec Trump, May, et d’ailleurs Macron lui même, d’un processus dialectique qui discrédite la volonté populaire : mais ce n’est pas la question d’aujourd’hui. Le discours sur le débat et Le Pen est une préparation des médias au totalitarisme de Macron. Ce n’est pas pour rien qu’Obama s’est ingéré dans la politique intérieure française : avec Macron, la gouvernance mondiale s’apprête à faire un pas décisif.
 

Pauline Mille

http://reinformation.tv/debat-pen-macron-discours-rien-tout-mille-69604-2/

EN BANDE SON : 

3 réponses »

  1. Je m’interroge depuis 2 jours sur l’ inénarrable prestation de la cousine de province (représentante des ploucs )dixit Finkie…
    Deux douches écossaises en quelques mois(Trump récupéré ou encerclé comme on veut, et le débat) m’ont peut -être connecté quelques neurones.
    Pourquoi ce suicide en direct?
    Juste avant elle était parfaite juste après elle est redevenue parfaite..elle avait tous les moyens être a la hauteur…!.
    Quelques éléments:la prise de position de Finkie acceptant d’appeler a voter Macron(qui représente ce qu’il combat..islamisation .etc…..celle de Zemmour discutant avec Chevénement ..pour en conclure que les jeux étaient faits. ».une évidence..c’est ainsi que cela doit être « je résume..(sur ce ton la).
    La soumission de Houellebecq….qui a dit les choses a sa manière …convoqué sur france2 en caution intellectuelle …reconnaissant qu’il fait partie de ceux qui profitent de la mondialisation …et
    nous invitant donc a accepter cet état de fait …une France devenant un grand musée c’est pas si mal ….ça crée des emplois…Français soumettez vous ce n’est pas si mal !!!
    « Je ne connait pas la France périphérique …je ne la vois pas …je suis sur les hauteurs.. »
    Pas un mot sur l’islam.
    Redire, asséner aussi que les électeurs de MLP sont les ploucs les rageux les déplorables les ceux qui n’ont pas la culture ni l’intelligence ..un air de déjà entendu..Humilier en passant cela peut toujours servir..
    Bref le sentiment que la » dissidence »n’est que façade que tous ces braves gens participent a l’enfumage….conscient ou inconscient je m’en fous…désormais.
    En découle que je pense (‘il me semble que je pense encore)mais peut être est ce une illusion
    Que le monde est bel et bien Orwellisé et ce depuis longtemps.
    Je ne crois plus a l' »opposition » de Poutine, les Maitres se sont deja partagés le monde.
    Le NOM règne il s’installe,en créant des divisions « factices »,nous auront peut -être une guerre du coté de la Corée …histoire de créer une ambiance d’intensifier la peur de rassemble le troupeau sous la baniére de l’Otan….une 3eme guerre mondiale mais pas nucléaire …bien controlée…suivant les enjeux….
    Tout est faux..scénarisé ..
    Mais tout -va-bien.
    C’est avec cela qu’il va falloir vivre,résister chacun individuellement…Soljenitsyne dans la poche et quelques autres…..que nous reste t il?
    Garder en nous le désir, quelque mots comme liberté honneur dignité et résistance, continuer d’essayer de passer du savoir a la connaissance.
    Faire un grand pas de coté pour ne pas se faire happer par l’hydre ..
    Les solutions sont désormais individuelles …avant tout transmettre …
    La une de libération ce matin: »faites ce que vous voulez votez Macron » extraordinaire !!!Orwell dans le texte.
    Pour ma part j’irais une dernière fois voter pour les idées représentées par Marine.
    …comme a un enterrement celui de ce que fut la France….qui sera célébré devant la pyramide du louvre ce sera la grande fête: la victoire du NOM.

    .

    J'aime

  2. MACRON est un Psychopathe, d’ailleurs il a été bien détaillé dans l’analyse d’un Psy italien, lien : https://www.youtube.com/watch?v=NNDgsw39m9s
    Macron recherche à grandir son estime personnelle intérieure tout le temps,
    il utilise les autres pour celà et tous les moyens et les mensonges et autres manipulations sont bons et utilisés dans ce but exclusif.
    Soyons clair MACRON a dit à la télé , je cite :
     » il y a dans la fonction de Président de la République une très grande part de « Transcendance »…  »
    Ce type croit très surement relever d’une sorte de « mission divine », et peut être imagine-t-il de façon délirante être comme « en contact avec Dieu ».
    MACRON est TRES TRES DANGEREUX.
    il peut enclencher le Feu Nucléaire dans un élan d’orgueil personnel, de défit, de colère paranoide ou dans un délire Mystique.
    Pour lui la vie humaine n’est rien, il instrumentalise les individus dans le seul objectif de sa gloriole personnelle et de sa vanité sans limite, de sa gloire.
    Les Français s’apprêtent à mettre un fou schizophrène au pouvoir et c’est très clair.
    En Face on a eu droit le soir du débat à une Marine Pétard Mouillé,
    à se demander si elle souhaite vraiment être élue,
    alors que 9 millions 1/2 de pauvres ainsi que plusieurs millions de Patriotes comptent sur elle , elle est notre dernier espoir avant le Chaos.
    Plus ça va et plus je suis persuadé que cette élection Présidentielle est notre dernière du genre :
    Dans 5 ans le psychopathe Macron associé à ses Mentors dont le Sataniste Jacques Attali et à la Commission Européenne, auront transformé La France en Région d’un vaste complexe de type Pseudo Etats Unis d’Europe,
    La France en tant que Région ou Territoire Annexé sera dirigée exclusivement par « un Gouverneur » , qui lui même sera nommé par Bruxelles.
    Fini les Elections Présidentielles, Terminé, Rideau !!!
    C’est Bruxelles qui nommera la marionnette qui sera dans le costume du Président …euh pardon du « Gouverneur de la Région France »

    La MARINE dopée au XANAX pendant que le petit MICRON était lui dopé à la COCAINE durant ce débat calamiteux, n’en sera que plus responsable d’une défaite et de toute les conséquences qui en découleront,
    ceci alors que ce jour historique du 7 mai 2017 est notre toute dernière chance de rester libres.
    Ceux qui ne comprennent pas celà sont aveugles ou bien subissent l’effet soporifique de la Méga-Manipulation déployée par Macron et tout son Staff Mortifère.

    J'aime

  3. Pour les amoureux et connaisseur de la Politique  » qui concerne le citoyen  » basé sur la raison et le bien commun ce débat fut un désastre.
    Pour ceux qui portaient un espoir sur la candidate du Front Patriotique Républicain (alliance du FN et DLF) ce fut un retour à Waterloo en tout cas en ce qui me concerne.
    Après réflexion on aurait dû le voir venir la France ne se classe plus qu’au 26ème rang PISA
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/12/06/01016-20161206ARTFIG00098-classement-pisa-les-eleves-francais-toujours-mediocres.php
    Avec un des premier budget au monde concernant l’éducation nationale et un des plus mauvais rangs au monde le pays ne peut qu’engendrer et concentrer la règle de la médiocrité aussi les protagonistes de ce débat était tout à fait à la hauteur du pays : médiocre
    On pense avoir touché le fond ! désolé mais on est loin des abysses la descente va s’accélérer attachez bien votre ceinture car au final ça va faire mal !…..

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s