Art de la guerre monétaire et économique

Bastion Démocrate, Etat d’Obama, l’Illinois un cauchemar . « Nous Sommes dans une Crise Majeur

Comme le disait Margaret Thatcher: « le socialisme ne dure que jusqu’à ce que se termine l’argent des autres », et malheureusement, c’est exactement ce qui se passe actuellement dans l’état de l’Illinois.Pour l’instant, l’État de l’Illinois a plus de 15 milliards de dollars de factures impayées. Oui, vous avez bien compris. L’Etat de l’Illinois en est déjà à plus de 15 milliards de dollars en termes de retards de paiement, et par rapport à ce qui était prévu initialement, l’état est en passe d’encaisser 6 milliards de dollars de recettes en moins pour l’année 2017. L’Illinois vit la pire crise financière de son histoire et Susana Mendoza, le contrôleur de l’État, tire la sonnette d’alarme tant la situation actuelle est devenue inquiétante…

 

« Je ne sais pas si l’assemblée générale et le gouverneur se rendent compte à quel point la crise dans laquelle nous sommes est majeure, a déclaré Suzana Mendoza, une démocrate de Chicago. « On est arrivé au bout des artifices comptables,… voilà où nous en sommes ».

La situation n’a jamais été aussi mauvaise. D’une part, l’état n’arrête pas de voir sa situation financière se dégrader de plus en plus et d’autre part, l’Assemblée législative dirigée par les démocrates et le Gouverneur républicain Bruce Rauner sont dans l’affrontement permanent. L’Illinois a déjà accumulé 15 milliards de dollars de factures impayées et sa note de crédit est la plus faible de l’ensemble des états américains. En outre, certaines agences de notation ont déjà averti qu’elles rétrograderaient la note au rang de « dette pourrie » (junk bond) s’il n’y avait pas de budget avant le prochain exercice commençant le 1erjuillet 2017.

Continueriez-vous à travailler pour le gouvernement de l’État de l’Illinois si vous saviez qu’il était autant en retard dans le paiement de ses factures et que des doutes sérieux existent quant à l’éventualité d’être payé à la fin du mois ?

Bien entendu, la réponse à cette question est plus qu’évidente. Au fur et à mesure que les relations contractuels se détériorent, les services sociaux commencent à en pâtir, et la probabilité de voir les choses s’améliorer s’amenuise.

Pour l’instant, les choses vont si mal que le ministère des Transports de l’Illinois envisage de cesser les prochains chantiers routiers dès le 1erjuillet 2017, et même la loterie du Powerball menace de rompre tout lien avec l’État

Comme indiqué précédemment, le Département d’Etat des transports a dit qu’il cesserait l’ensemble des travaux routiers dès le 1er Juillet 2017 si l’Illinois entamait une troisième année fiscale consécutive sans budget, période la plus longue parmi tous les états des Etats-Unis. Parallèlement, la loterie du Powerball a annoncé qu’elle pourrait contrainte de cesser tout lien avec l’Illinois en raison de son absence de budget. Pour l’instant, les employés de l’État continuent de recevoir leur salaire du fait des ordonnances judiciaires, mais les écoles du district, les collèges, les travailleurs sociaux et ceux qui fournissent des soins de santé sont soumis à une pression croissante.

 

Mais alors, qu’est-ce qui a causé cette crise sans précédent ?

Au cœur du problème, la politique. Un affrontement sévère entre un gouverneur républicain et une législature démocrate a conduit l’état de l’Illinois à passer 700 jours sans budget

 

Depuis le 31 mai 2017, cela fait 700 jours que l’état de l’Illinois évolue sans budget. C’est un échec politique sans précédent. De plus, si un budget n’était pas adopté au 31 Mai 2017, cela pourrait signifier que l’état continuerait ainsi jusqu’à 2019. C’est quelque chose d’inimaginable, sauf que les sénateurs l’ont déjà imaginé.Comment un état, dirigé par un gouverneur qui est un homme d’affaires renommé, un brillant stratège politique à la Chambre et un très bon conseiller en négociation au Sénat, arrive à se retrouver dans ce genre d’impasse politique ? De mauvaises décisions politiques ont eu un impact politique négatif, à mesure que le problème s’aggravait, ainsi qu’en l’absence de solutions politiques, les politiciens ont dû faire appel à leurs électeurs.

Ce nouvel exemple montre à quel point l’Amérique est profondément divisée actuellement. Les démocrates détestent les républicains et les républicains détestent les démocrates, et on en arrive à un stade où les deux parties n’arrivent même plus à travailler ensemble sur les choses les plus élémentaires.

En fin de compte, l’état de l’Illinois devra, soit réduire les dépenses de manière spectaculaire, soit augmenter substantiellement les impôts voire effectuera une combinaison des deux. Et puisque les démocrates ont des majorités très importantes dans les deux chambres de la législature d’État, je ne compterais pas sur la réduction des dépenses.

C’est comme ça avec un grand gouvernement – il a toujours tendance à devenir encore plus grand. Et plus on a un grand gouvernement, plus il ponctionne d’argent et plus il nous supprime de libertés.

C’est pourquoi je souhaite vraiment voir se réduire la taille du gouvernement aux niveaux: fédéral, étatique et local. Comme Rand Paul l’a souvent expliqué, je veux un gouvernement si petit que je pourrai à peine le voir.

Lorsque vous laissez un gouvernement devenir incontrôlable, vous finissez par avoir une bête féroce prête engloutir l’ensemble de l’argent des contribuables américains. En Illinois, l’argent a complètement disparu et ce monstre est plus affamé que jamais.

Malheureusement, ce qui se passe dans l’Illinois n’est que la pointe visible de l’iceberg. Si les marchés actions commencent à baisser alors qu’ils n’ont jamais été aussi survalorisés de l’histoire qu’actuellement, les fonds de retraite risquent de s’effondrer très rapidement partout en Amérique. Et une nouvelle récession accélérerait considérablement les problèmes financiers de l’ensemble des états américains qui connaissent déjà d’énormes déficits budgétaires.

Malheureusement, de nombreux experts annoncent que le prochain ralentissement majeur approche à grands pas. Par exemple, pensez à ce que Bernard Arnault vient de dire sur CNBC

Selon le directeur général de LVMH, une crise financière pourrait voir le jour dans un avenir proche, et en ce qui concerne le climat économique, la situation actuelle à moyenne échéance est tout simplement effrayante.

Je ne pense pas que nous serons capables globalement d’éviter une crise lorsque je vois les taux d’intérêts aussi bas, lorsque je vois tous ces montants (colossaux) d’argent être déversés sur le monde, quand je vois les cours des actions bien trop hauts, je pense qu’une bulle est en formation et qu’un jour, elle explosera.

Une situation de surendettement se paie toujours un jour ou l’autre et au prix fort.

On peut toujours essayer de retarder l’inévitable pendant un certain temps, mais de très mauvaises décisions financières finissent toujours par vous rattraper. L’état de l’Illinois est en tain de l’apprendre à ces dépends et de façon violente, et l’Amérique prend exactement le même chemin que l’Illinois.

Je mets en garde les gens depuis longtemps maintenant et je suis souvent critiqué pour cela car je sais que l’heure de vérité pour l’Amérique approche à grands pas. Sachez qu’on ne peut pas accumuler la plus importante montagne d’endettement de toute l’histoire sans en payer le prix fort.

Tout comme l’État de l’Illinois, les américains paieront des décennies de décisions plus qu’irresponsables et, malheureusement, cela engendrera de très graves conséquences économiques au sein de cette nation.

Source: theeconomiccollapseblog

http://www.businessbourse.com/2017/07/01/bastion-democrate-etat-dobama-lillinois-un-cauchemar-pour-le-controleur-nous-sommes-dans-une-crise-majeure/

L’emprunteur est le serviteur du prêteur, et grâce au mécanisme des dettes souveraines, pratiquement toute la planète est aujourd’hui au service d’une élite mondiale.Les politiciens adorent emprunter de l’argent, mais avec le temps, l’endettement appauvrit lentement mais sûrement toute une nation. Alors que l’élite amène les pays du monde entier à s’endetter davantage, les gouvernements doivent du coup augmenter les impôts et taxes en tout genre afin de stabiliser la somme à débourser chaque année pour honorer sa dette (service de la dette). En fait, cela revient à ce que le gouvernement vous ponctionne de l’argent, pour le transmettre ensuite dans les poches de l’élite mondiale. Ce petit jeu dure depuis des générations, et il est temps que l’humanité y mette fin.

Selon l’Institut de la finance internationale, la dette mondiale vient d’atteindre un nouveau sommet historique de 217.000 milliards de dollars

L’endettement à l’échelle mondiale a encore augmenté de 500 milliards de dollars pour atteindre un record de 217.000 milliards de dollars (191.000 milliards d’euros) alors que les grandes banques centrales commencent à tourner le dos à des années de politiques monétaires portées par des taux ultras-bas.

L’endettement global représente désormais 327% du produit intérieur brut mondial, montre une étude réalisée par l’Institute of International Finance (IIF).

La hausse de l’endettement à l’échelle mondiale est largement imputable aux pays émergents dont la dette a augmenté de 3.000 milliards de dollars l’année dernière pour s’établir à 56.000 milliards de dollars, soit 218% de leur PIB combiné, et cinq points de pourcentage de plus qu’un an auparavant.

La planète n’a jamais été autant endettée de toute l’histoire de l’humanité.

Et tout cet endettement ne fait qu’accroître la richesse d’une petite élite mondiale. En d’autres termes, ce système ne fait que creuser les inégalités parce qu’il est conçu pour rendre les riches encore plus riches et les pauvres encore plus pauvres.

Chaque année, l’écart entre les riches et les pauvres se creuse davantage, et on en est arrivé au point où huit milliardaires possèdent autant de richesses que 3,6 milliards de pauvres

Seuls huit hommes détiennent autant de richesses que les 3,6 milliards de personnes qui représentent la moitié la plus pauvre de l’humanité, selon un rapport publié aujourd’hui par Oxfam à l’occasion de la rencontre annuelle de l’élite politique et économique à Davos.

Cette situation n’est pas arrivée par hasard. Malheureusement, la plupart des gens ne comprennent même pas que notre système financier a été conçu dans cette optique.

Aujourd’hui, plus de 99% de la population mondiale vit dans un pays qui possède une banque centrale. Ces banques centrales sont conçues pour amener les gouvernements nationaux à s’endetter toujours davantage jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus s’en sortir.

Si par exemple, nous prenons le cas de la Réserve Fédérale Américaine. Au cours des quatre décennies qui avaient précédé la création de la Réserve fédérale, l’Amérique avait connu sa plus faste période de croissance économique de toute son histoire. Mais depuis la création de la Fed en 1913, la valeur du dollar américain a chuté d’environ 98% et la taille de la dette publique américaine a été multiplié par 5000. Il y a quelques temps, Egon Von Greyerz avait également publié un article qui traitait de ce sujet et qui s’intitule: « les six présidents responsables de la faillite des États-Unis. »

Si l’Amérique a une dette publique de plus de 20.000 milliards de dollars, ce n’est pas un accident. La vérité, c’est que la Réserve fédérale américaine a été créée pour être une machine d’endettement perpétuel et elle respecte parfaitement ce à quoi elle avait été destinée à l’origine. Et peu importe ce que les politiciens américains pourront vous dire, l’Amérique ne sortira jamais de cette spirale infernale d’endettement tant qu’elle ne décidera pas de se débarrasser définitivement de cette institution qu’est la Réserve fédérale américaine.

En 2017, les intérêts sur la dette publique américaine représenteront environ 500 milliards de dollars.

Cela signifie que près de 500 milliards de dollars des impôts américains partiront dans le service de la dette avant que le gouvernement américain ne dépense un seul penny pour l’armée, les infrastructures routières, les soins de santé ou pour n’importe quoi d’autre.

Et l’Amérique continue de s’endetter à un rythme de 100 millions de dollars par heure. Selon le bureau du Budget du Congrès américain (Congressional Budget Office), la dette publique américaine augmentera à nouveau de plus de 1.000 milliards de dollars en 2018

À moins que les lois actuelles ne soient modifiées, l’impôt fédéral sur le revenu augmentera de 9,5% au cours de l’exercice 2018, qui débutera au 1er octobre 2017, selon les données publiées aujourd’hui par le bureau du Budget du Congrès américain.

Parallèlement, la dette publique américaine augmentera de plus de 1.000 milliards de dollars.

L’Amérique ne devrait pas continuer à s’endetter ainsi, mais ce pays ne peut tout simplement plus s’arrêter sinon son économie qui ne repose plus que sur de l’endettement se mettrait à ralentir brutalement.

Game Over ! Le remboursement de la dette américaine est mathématiquement impossible 

Permettez-moi d’essayer de mettre cela en perspective. Si vous pouviez en quelque sorte emprunter 1 million de dollars aujourd’hui et ensuite obliger vos enfants à rembourser cette dette à votre place, le feriez-vous ?Peut-être que vous le feriez si vous détestiez vraiment vos enfants, mais ce n’est pas le cas de la majorité des parents qui les chérissent. Ils ne prendraient jamais une telle décision qui pourrait nuire définitivement à leur avenir.

Mais pourtant c’est précisément ce que l’Amérique a décidé de faire.

Thomas Jefferson avait parfaitement compris ce que je suis en train de vous expliquer. En réalité, Il était fermement opposé à l’endettement public parce qu’il pensait qu’il était possible qu’une génération puisse se mettre voler une autre génération. Et il avait souhaité pouvoir ajouter un nouvel amendement à la Constitution américaine qui aurait interdit au gouvernement de pouvoir emprunter et donc de s’endetter…

Thomas Jefferson: « Je voudrais qu’il fût possible d’introduire dans notre constitution un seul amendement. Je compterais sur ce changement comme capable à lui seul de ramener l’administration de notre gouvernement aux vrais principes de sa constitution; ce serait un article additionnel qui interdirait au gouvernement fédéral le pouvoir d’emprunter. »

Et le très grand secret qu’aucun d’entre nous n’est censé savoir, c’est que les gouvernements ne devraient pas pouvoir emprunter d’argent actuellement.

Mais si nous commençons à la crier haut et fort fort, cette petite élite qui gagne des milliers de milliards de dollars sur notre dos va devenir rapidement très très furieuse.

Aujourd’hui, nous sommes dans la dernière phase de la plus grande bulle d’endettement de toute l’histoire de l’humanité. Toutes les bulles d’endettement ont connu une fin tragique, et celle-ci n’échappera pas à la règle

Bill Gross a récemment souligné que « notre système financier fortement endetté est comme un camion chargé de nitroglycérine circulant sur une route défoncée. Au moindre soubresaut du camion, tout pourrait exploser. »

Lorsque tout s’effondrera et que la crise aura éclaté, le moment sera alors venu où il faudra faire des choix.

Nous pourrions essayer de reconstruire l’ancien système qui est profondément bringuebalant, ou nous pourrions le démanteler pour en construire un bien meilleur.

Lorsque cela arrivera, j’espère que nous saurons tirer des leçons de nos erreurs passées et que nous rejetterons définitivement ce système basé sur des banques centrales qui ne font que nous endetter perpétuellement.

La raison pour laquelle j’ai publié à ce sujet, c’est pour que les gens comprennent bien les tenants et aboutissants de cette crise à venir.

Si chacun arrive à comprendre comment nous sommes systématiquement volés et trompés, peut-être que les gens en auront marre et finiront par faire quelque chose afin de résoudre définitivement les problèmes auxquels nous sommes confrontés actuellement.

Source: theeconomiccollapseblog 

http://www.businessbourse.com/2017/07/02/la-dette-mondiale-atteint-le-niveau-record-de-217-000-milliards-de-lelite-mondiale-jubile-et-se-frotte-les-mains/

EN BANDE SON : 

4 réponses »

  1. Un article extrêmement intéressant et de compréhension aisée pour ceux qui ne sont pas au fait de la situation dramatique et explosive actuelle ! Certains diront, bah c’est en Amérique ça ne nous concerne pas..ils se trompent! Ce sera un véritable tsunami pour tous les pays endettés ! C’est a dire presque tous je crois, à l’exception de la Russie, Chine (créancier important des USA d’ailleurs au niveau endettement ) et peut-être l’Inde, la je ne sais pas trop!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s