Art de la guerre monétaire et économique

Philippe de Villiers : La construction européenne est ontologiquement conspirationniste !

© Benjamin de Diesbach pour L’Incorrect

Pendant des décennies leur passé a été nié, sous couvert de lutte contre le complotisme. Aujourd’hui les officiels haussent les épaules en disant que leurs histoires sont connues de tous. Philippe de Villiers publie un livre documenté sur le passé controversé des « pères de l’Europe ».

Vous qui êtes souverainiste depuis près de quarante ans, on dirait que vous découvrez le parcours des « Pères fondateurs de l’Europe ».

Comme tout le monde, j’avais entendu les rumeurs: que Robert Schuman avait porté l’uniforme allemand durant la Première Guerre mondiale, ou que Jean Monnet était un agent de la CIA. Ce n’est pas sur la foi de ces rumeurs que mon opinion s’est formée.

La nouveauté, ce sont les archives. D’abord, on m’a expliqué que toutes les chaires Jean-Monnet étaient tenues et financées par Bruxelles, ce qui expliquait que les publications sur les archives soient assez paresseuses. Ensuite, quand j’ai mis le nez dans certains documents, je suis tombé de l’armoire.

Vous parlez de rumeurs. Or le 10 mai 2013, Marie-France Garaud déclare sur le plateau de Frédéric Taddeï, dans Ce soir ou jamais! à propos de Jean Monnet: « C’était […] un agent américain, on sait même combien il a été rémunéré puisque maintenant c’est déclassifié ».

À chaque fois que j’ai évoqué cette déclaration, on m’a répondu : on connaît Marie-France Garaud, elle est dans la filiation complotiste. Mais quand j’ai eu sous les yeux tous les documents relatifs aux versements, j’ai vu que les choses allaient beaucoup plus loin que je ne l’avais imaginé. Des documents que je publie, il n’y a que 10 à 20 % qui étaient connus.

La photo d’Hallstein qui traînait sur internet, je l’ai demandée au BundesArchiv [les archives nationales de la République fédérale d’Allemagne, Ndlr] pour m’assurer que ce n’était pas un montage.

Un des buts de mon livre est de dire aux européistes: vous avez accusé pendant des années quantité de gens éminemment respectables de complotisme, voilà les faits, voilà les documents, voilà les preuves; non seulement ils n’étaient pas complotistes, mais les complotistes, c’est vous!

Comment cela ?

La construction européenne est ontologiquement conspirationniste. Elle s’est faite avec des versements secrets en dollars venant de la CIA et des officines qui lui sont liées, moyennant des opérations d’influence au service des intérêts américains. C’est ce vice constitutif que j’ai voulu viser et je publie, en annexes, plus d’une centaine de pages de documents qui sont autant de preuves irréfutables de la conspiration menée contre les nations d’Europe.

Voilà soixante-dix ans que l’on nous parle d’Europe-puissance, or il n’y en a jamais eu, et pour cause : le gène déconstructeur qui fragmente et mine l’Union européenne d’aujourd’hui était dans l’ADN du corps d’intention des Pères fondateurs.

Voilà soixante dix ans qu’on nous dit que la construction européenne a été portée par la ferveur populaire, or les Mémoires de Monnet, qui ont été financés par la CIA, montrent qu’il n’y a jamais eu de ferveur de cette sorte et que l’Europe est une commande américaine. Voilà soixante-dix ans qu’on nous dit que l’idée européenne a germé dans la Résistance, or je montre que c’est une imposture et qu’elle vient au contraire de Vichy.

À tous ceux qui accusent les eurosceptiques ou les « populistes » d’être des crypto-nazis faisant résonner de nouveau le bruit des bottes des années 1930, je réponds que c’est une insulte incroyable quand on découvre que l’architecte du traité de Rome fut un des juristes d’Hitler!

Vous croyez qu’on se libère de l’accusation de fascisme en accusant ceux d’en face d’avoir eux-mêmes été des nazis ?

Ce n’est pas ce que j’ai dit. Je dis simplement que Robert Schuman a porté l’uniforme allemand en 1914, qu’il a voté les pleins pouvoirs au maréchal Pétain en 1940 et qu’il a été son ministre, qu’il a été frappé d’indignité nationale, et que, un jury d’honneur l’ayant exempté, il est ensuite devenu député. Je dis donc qu’il n’était pas dans la Résistance.

Je dis que Jean Monnet était l’envoyé de Roosevelt à Alger pour une mission pour le moins spéciale et qu’ensuite, il a reçu de l’argent des États-Unis pour accomplir diverses opérations d’influence, notamment pour entraver la marche de la France vers l’indépendance nucléaire. Quant à Walter Hallstein, troisième « Père fondateur » et premier président de la Commission européenne, il était officier instructeur en enseignement du nazisme jusqu’en 1943 puis, capturé par les Américains, il a été retourné et utilisé par ceux-là.

Je note au passage qu’Hallstein, en 1938, avait été chargé de définir « Das Neue Europa », le cadre juridique de « l’Europe nouvelle ». Je vous rappelle tout de même que Monnet est au Panthéon et que Schuman va être béatifié.

Vous êtes sévère avec Schuman…

Il faut entrer un peu dans la psychologie des personnages. Schuman, c’est un homme qui ne sait pas ce que c’est qu’une nation. Il est un traumatisé des confins: il change trois fois de nationalité avant l’âge de 32 ans. Il ne cesse, dans sa jeunesse, de courir après le pacifisme de Marc Sangnier.

Il soutient les accords de Locarno et les accords de Munich, et, dans son idée, il faut absolument un accord avec l’Allemagne. Il passe son temps en oraisons. C’est un neutre. S’il faut un saint pour les neutres, il faut le béatifier. Lui comme Monnet n’avaient pas la passion de la France.

En quoi croyaient-ils alors ?

Jean Monnet, qui était anglo-saxon de culture, et Robert Schuman, qui était démocrate-chrétien, avaient trois croyances: 1. Que les nations étaient des survivances du passé ; 2. Qu’il fallait faire sauter la frontière sémantique entre la politique et l’économie ; 3. Que l’Europe n’était qu’une « étape vers les formes d’organisation du monde de demain ».

« L’Europe se laisse dépecer par l’Amérique. Elle n’est pas une Europepuissance, elle est une commission exécutive. Elle est post-politique. C’est une architecture sans les États. » Philippe de Villiers

Nous y sommes. L’Europe sans corps, sans tête, sans racines, cette fabrique de l’homme de sable, c’est ce qu’ils ont voulu faire. Je crois qu’une nation, c’est une famille de familles, et que, quand on fait sauter la frontière physique et la frontière anthropologique en même temps, comme c’est le cas en ce moment, il ne reste plus rien. Le mondialisme hédoniste fait le vide et le mondialisme islamiste fait le plein.

Comment expliquez-vous que Donald Trump, durant sa campagne et après, ait vilipendé à plusieurs reprises cette Union européenne qui fait obstacle à l’entrée de ses marchandises ? Que son ambassadeur auprès de l’UE se plaint des barrières que met l’Union ? Si la vassalité est dans l’ADN de l’UE, il y a peut-être un moment où un autre gène s’est introduit qui lui a permis de se délivrer en partie de l’emprise de son géniteur ?

Vous plaisantez? Donald Trump considère que l’Europe est une colonie. Et une colonie, on la pille. L’Europe est parfois un problème mais elle n’est plus un sujet, voilà ce que disent les Américains. Elle n’est plus un partenaire stratégique. Je prends trois exemples. La Commission européenne vient de relancer le partenariat transatlantique malgré les taxes sur l’aluminium et l’acier.

[Le 14 mars 2019, le Parlement européen s’est finalement prononcé contre l’ouverture de discussions commerciales avec les États-Unis, Ndlr]

On a l’impression que la colonie réclame son gouverneur! Elle accepte l’extraterritorialité juridique qui va peut-être de briser le destin d’Airbus. Enfin, elle accepte les Gafa, qui sont les plus puissants lobbies du processus normatif de Bruxelles. L’Europe se laisse dépecer par l’Amérique. Elle n’est pas une Europe-puissance, elle est une commission exécutive telle que Dean Acheson, secrétaire d’État sous Truman, le voulait.

Elle est post-politique. C’est une architecture sans les États. Elle n’est même pas supra-étatique au sens où l’aurait voulu Schuman, elle n’est même pas inter-étatique au sens de l’Europe des États-nations que voulait de Gaulle, c’est une gouvernance acéphale avec ce qu’ils appellent à Bruxelles une « polyarchie délibérative ».

Croyez-vous que quelqu’un comme Matteo Salvini soit capable de renverser le cours de l’Europe ?

Je pense que le mur de Maastricht va tomber, pour deux raisons: le décrochage des peuples et la fragmentation entre l’Est et l’Ouest. Les peuples décrochent du rêve des élites post-nationales de la fusion des nations. La fragmentation, c’est la fracture entre deux mondes, le monde de l’Est et le monde de l’Ouest. D’un côté ceux qui veulent faire l’Europe avec les vieilles nations, de l’autre ceux qui veulent la faire en se passant d’elles.

Pour être plus précis, ceux qui acceptent une Europe islamisée et ceux qui n’en veulent pas. Orban ou Macron. L’Europe charnelle contre l’Europe idéologique. On est entrés dans un nouveau monde, celui de la post-mondialisation, celui de la « déglobalisation », où l’on instaurera un protectionnisme économique intelligent, où l’on comprendra que les frontières sont un filtre pacificateur.

Le monde de Macron, qui était le nouveau monde, croyait-on, est déjà devenu l’ancien monde.

Propos recueillis par Bruno Larebière et Jacques de Guillebon

https://lincorrect.org/philippe-de-villiers-le-mur-de-maastricht-va-tomber/

EN BANDE SON :

 

9 réponses »

  1. A reblogué ceci sur Chez Dcembreet a ajouté:
    « L’Europe se laisse dépecer par l’Amérique. Elle n’est pas une Europepuissance, elle est une commission exécutive. Elle est post-politique. C’est une architecture sans les États. » Philippe de Villiers

    J'aime

  2. Faut noter aussi que Monsieur Asselineau président de l’UPR l’a dénoncé depuis quelques années…

    de même que Pierre Hillard

    J'aime

  3. Sans parler uniquement de De Villiers :
    Ce qui me dérange énormément avec ces politiques (et militaires) qui balancent en ce moment, c’est qu’ils savent ces choses depuis des décennies et les taisent depuis des décennies.
    *
    C’est seulement maintenant qu’ils commencent à ouvrir leurs bouches très très timidement, maintenant que le populo sait …
    *
    Il n’y a pas si longtemps les mêmes politiciens qui balancent désormais riaient ouvertement au visage des gens qui leur parlaient de Bilderberg et autres clubs-sectes mondialistes…
    *
    Après avoir nié des décennies, s’être moqué de ceux qui en parlaient, désormais ils nous jouent « la grande découverte » en espérant se racheter une virginité à bon frais (à nos frais).
    *
    Après 50 ans au sommet de l’état ces gens découvrent très soudainement les effets de la Libanisation, la loi du 3 janvier 1973, le Bilderberg, la FM, les Young Leaders^, le rapprochement familial etc…
    *
    C’est marrant mais cela a tendance à me rendre furax qu’ils osent encore nous prendre pour des jambons à ce point.
    Révéler publiquement ce qu’ils savent depuis des décennies, quel courage, vite achetons leurs livres .
    *
    Je ne vois aucun courage à parler de ce que tout le monde sait en 2019, qu’ils savent depuis des décennies, qu’ils ont nié publiquement pendant des décennies….

    J'aime

    • Si vous partez comme moi du point de vue que la crise actuelle est une crise de la représentativité de la souveraineté du peuple, représentativité toujours annoncé mais jamais appliqué par l’élite oligarchique libérale et bourgeoise alors vous comprenez que les rats puissent quitter le navire à propos d’une affaire : révolution française 1789 et américaine 1776 qui remonte à 250 ans. Les marchands du temple enfin pris pour ce qu’ils sont : des marchands !, on comprends que les bougres s’accrochent désespérément à ce qu’ils appellent leur libre échange (sous contrainte non réciproque) Bref avec l’arnaque enfin découverte du mieux vaut faire du commerce que la guerre, nous pouvons désormais tous dire : mieux vaut tard que jamais! On se console comme on peut!

      J'aime

  4. @Le Morin : « … ce que tout le monde sait… » Détrompez-vous ! Beaucoup de gens de la  » France d’en bas » n’ont pas encore compris la réalité de la France d’ aujourd’hui, et remercient encore les américains de nous avoir délivré en 1944… sans en mesurer toutes les conséquences !

    J'aime

    • @Robert
      Vous avez raison,malheureusement…
      La fake news de 1944 a été organisée comme un dogme d’état pour plusieurs raisons dont des raisons internes.
      *
      Deux puissance étrangères se sont partagées l’Europe à l’issue, à l’ouest les USA à l’est l’URSS, les seuls perdants sont les Européens.
      *
      Il fallait à tout prix cacher cette réalité au populo, d’autant que l’Allemagne a proposé d’innombrables accords de paix quasi inconditionnels (retrait des troupes) tout en proposant de payer des réparations.
      L’Angleterre et ses ministres « Anglais » ont refusé chacune de ces propositions.
      *
      Mais si cette affaire est tue il ne faut pas oublier ce à quoi elle est liée.
      Que cela plaise ou pas, cette histoire est liée à un déserteur condamné à mort a maintes fois bombardé les troupes Françaises aux côtés des Anglais.
      Une fois rentré après la guerre, ce type a fait un coup d’état aux côtés des communistes, avec épuration politique à la clé.
      *
      C’est très important de connaitre les mouvements du Moyen Orient entre 39 et 45, on comprend qu’il y a plusieurs guerres à lm’intérieur de la guerre.
      Notamment l’action Anglaise au moyen orient, les nationalistes Arabes ont choisi clairement l’alliance aux Anglais contre les Français. (pas la peine qu’ils en chialent désormais)
      *
      Rappel, la Palestine était une colonie Anglaise.
      *
      Effectivement l’éducation dite « nationale » est en réalité l’éducation dispensée à l’issue du coup d’état et de l’épuration d’aout 44. For0cément tout a été fait pour que les Français n’y comprennent rien, sinon un certain type aurait passé un très sale quart d’heure.
      *
      Si seulement l’histoire s’était arrêtée là nous aurions pu avoir des doutes mais ça ne s’est pas arrêté là….
      Ensuite il y a eu la quasi guerre civile avec ses amis communistes en France, forcément on n’en parle pas.
      il y a eu son armée secrète qui exterminait en toute illégalité les Français pro Algérie Française en Algérie, on n’en parle pas.
      Il y a eu le « Je vous ai compris » pour au final tirer dans le tas dès le lendemain.
      Il y a eu la guerre gagnée déclarée perdue par le même.
      Il y a eu sa complicité active avec le FLN
      Et en prime le même gars a continué les budgets de l’état vers l’Algérie pendant 5 ans après l’indépendance sans même exiger la libération de 10.000 Français.
      *
      Non content de tous ces mefaits, l’histoire dispensée dans notre système scolaire est celle du FLN lié à la vie à la mort avec la Véme raie-publique et le Gaullisme.
      C’est normal que ce traitre protège ses meilleurs amis, des cocos, pas trop loin de SA Fabian Society et donc de son « gaullisme Social » (sic)
      *
      Effectivement, il n’y a aucune chance que les Français soient informés puisque la Véme raie-publique est construite sur un coup d’état et sur une myriade d’actes de haute trahison.
      *
      Effectivement, dès qu’on gratte le mythe et les petites phrases démago, on découvre une réalité qui est tout à l’inverse. Malheureusement on n’avancera pas tant qu’on aura pas crevé ces abcès purulent .
      *
      PS : Le mythe des Français occupés = de véritables nazis vient de ce déserteur, il lui fallait délégitimer ceux contre qui il a lancé son coup d’état… On peut donc remercier ce déserteur condamné à mort, l’homme qui nous aura coûté extrêmement cher sur tous les plans.
      On nous parle souvent de 1789 mais aout 44 était une révolution en soi, la révolution d’un déserteur allié aux premiers des collabos qui ont crée LEUR république, LEUR bipartisme, LEUR épuration politique.
      *
      (je sais, je touche à un mythe et à l’idole de beaucoup de gens qui ne l’ont jamais vraiment étudié, un véritable mythe de la Véme raie-publique, l’alliance des bienpensants UMPS de l’époque )

      J'aime

      • « Si vous partez comme moi du point de vue que la crise actuelle est une crise de la représentativité de la souveraineté du peuple, […] […]: des marchands !, »
        *
        C’est curieux, hier j »avais pondu un immense commentaire en ce sens sur l’article au sujet des start up, je l’ai effacé, trop long, trop digressif.
        Je parlais justement de la pub (donc illusion) « contrat social » qui selon moi est le pivot et marqueur de l’article et de la candeur du journaliste auteur de l’article.
        *
        Mon propos général était « contrat social » « république »  » démocratie » sont des publicités.
        Des produits vendus par la pub républicaine (politique), produits dont la formule chimique est indéchiffrable par quiconque (juristes y compris), t formule chimique modifiable à l’envi sans avertissement préalable du con-sommateur.
        *
        Ce que le journaliste n’a pas compris dans son article c’est que le contrat social n’a pas besoin d’être réécrit, de fait il est réécrit en permanence.
        Les citoyens de 1789 n’ont jamais été consultés pour le supposé contrat social, pourquoi donc est-ce que ça changeait ?
        *
        Beaucoup parlent de neuropiratage, de publicité, de manipulations en faisant remonter la technique au début du XX éme siècle. C’est une erreur, 1789 (et C°) sont des cas d’école de la socio-ingénierie et du marketing.
        *
        *
        -« Si vous partez comme moi du point de vue que la crise actuelle  »
        *
        Disons que de mon point de vue de fouineur, je constate que le seul et unique moteur de la république est la terreur et la crise permanente. (ça choque mais c’est un fait)
        La raie-publique c’est la trouille du père fouettard du sociétal et de l’économique, exemple :
        *
        – Si je ne suis pas républicain je vais être décapité.
        -Le retour des vilains monarchistes le couteau entre les dents (comme des cocos sic)
        -Le retour des nazis, fascistes
        -Le retour du KKK
        La raie publique c’est la trouille permanente très souvent sur la base d’événements qui n’ont jamais existé en France (kkk, nazis, fascistes). Donc peurs irrationnelles et infondées, le meilleur marqueur du piratage.
        Voilà pour la partie sociétale.
        *
        Pour la partie économique c’est plus simple encore. Le père fouettard économique c’est la menace permanente d’un 1929 qui permet de faire accepter à peu près tout et n’importe quoi.
        *
        La terreur républicaine ne s’est jamais arrêtée puisque la terreur permanente et le marketing sont les seuls et uniques moteurs de la raie publique des marchands du temple.
        La peur est ce qui se fait de plus lucratif au monde, la république a besoin des peurs,elle vit par et pour les peurs.
        *
        Exorciser les peurs républicaines c’est pirater le moteur de la raie-publique, la raie-publique déteste cela.
        Si vous aimez l’histoire, vous remarquerez qu’à chaque fois que la peur disparait la raie-publique fait un massacre pour ré-alimenter son moteur.
        (je peux en faire la liste, tiens, on peut prendre le « je vous ai compris » ou aout 44 et remonter comme ça jusqu’en 1793 …)
        *
        La raie-publique est une vulgaire publicité pour un shampoing bas de gamme, sa formule chimique est indéchiffrable, la composition du produit peut être modifié en douce, et l’injonction à l’utiliser repose uniquement sur les peurs et la menace.
        *
        Par conséquent, vous comprendrez qu’il est naturel que la LTD raie-publique soit le jouet des marchands du temple : La raie-publique est un produit marketing parfaitement sourcé (et FM)
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Limited_company
        (vous connaissez déjà mais lisez wikipedia, vous verrez où je veut en venir)
        *
        Pour étudier la raie-publique il faut étudier le lucratif marché de la peur qui nous conduit directement à ses bénéficiaires : Les marchands du temple.
        La boucle est bouclée.

        J'aime

Répondre à Dcembre Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s