1984

Comment l’État moderne a détruit notre civilisation Par Nicolas Bonnal

Comment l’État moderne a détruit notre civilisation

Les gouvernants sont toujours les plus mauvais, les plus insignifiants, cruels, immoraux et, par-dessus tout, les plus hypocrites. Et ce n’est point là le fait du hasard, mais bien une règle générale, la condition absolue de l’existence du gouvernement.

Lisez ou relisez l’histoire des nations chrétiennes de l’Europe depuis la Réforme, et vous constaterez qu’elle constitue une nomenclature ininterrompue de crimes les plus effrayants et les plus insensés commis par les gouvernants contre leur propre peuple et les peuples étrangers.

L’autorité des uns sur les autres est, sans conteste, le droit reconnu aux premiers de martyriser et de tuer les seconds ; bien mieux, de les amener à être leurs propres tortionnaires. Et pour amener ainsi les hommes à se molester mutuellement et à s’entretuer, on ne peut recourir qu’à ces seuls moyens : mensonges, fourberies et, principalement, cruauté. Ainsi ont toujours agi et n’ont pu agir autrement tous les gouvernants.

Léon Tolstoï

L’État en France, la bureaucratie à Bruxelles, l’administration Trump deviennent fous, liquidant/ruinant leur population, menaçant le reste du monde.

Un rappel…

Hans-Hermann Hoppe, philosophe allemand, disciple de Murray Rothbard, est un libertarien guénonien. Autant dire qu’il ne plaira pas à tout le monde : pour lui le système produit un phénomène de dé-civilisation dont on voit les effets terminaux en Europe comme en Amérique (effondrement moral, démographique, culturel, spirituel, et même socio-économique). Le phénomène se mondialise : voyez l’Asie et son déclin culturel et démographique (-30% de chinois en 2100, disparition de la Corée et du Japon, etc.).

Le monde moderne nous a fait dégénérer en vertu de la perversion étatique qui a fabriqué le troupeau timide dont parle Tocqueville. Cet Etat nous ôte la peine de penser (BFM) et de vivre (euthanasie), vit à notre place et nous zombifie, nous privant de notre force vitale. Mais voici comment Hoppe en parle :

« Parmi les mesures les plus importantes en matière de politique sociale, citons l’introduction de la législation de « sécurité sociale », telle qu’elle a été introduite dans les années 1880 dans l’Allemagne de Bismarck, puis est devenue universelle dans tout le monde occidental à la suite de la Première Guerre mondiale. La tâche de devoir prendre en charge son propre âge, la portée et l’horizon temporel de l’action provisoire privée sera réduite. »

L’État bismarckien puis la sécu anéantissent la famille :

« En particulier, la valeur du mariage, de la famille et des enfants diminuera car ils sont moins nécessaires si l’on peut recourir à une assistance “publique”. En effet, depuis le début de l’ère démocratique et républicaine, tous les indicateurs de “dysfonctionnement familial” ont affiché une tendance systématique à la hausse : le nombre d’enfants a diminué, la taille de la population endogène a stagné ou même diminué et les taux de divorce, l’illégitimité, la monoparentalité, la singularité et l’avortement ont augmenté. De plus, les taux d’épargne des particuliers ont commencé à stagner ou même à baisser au lieu d’augmenter proportionnellement, voire excessivement, avec la hausse des revenus. »

Cet État remplace aussi allègrement sa population, rappellent les libertariens. Et il est en plus belliciste.

Je rappelle que pour Rothbard l’Etat sécuritaire (Welfare) est arrivé de pair avec l’Etat militaire (Warfare). Tocqueville parle aussi du goût démocratique pour la guerre interminable. Hoppe rappelle lui que le Far West était un endroit sûr et que la montée du Welfare a fait exploser partout la criminalité dans l’Amérique postmoderne (ce n’est pas la seule raison comme on sait) :

« Sur l’ampleur de la recrudescence des activités criminelles provoquée par le fonctionnement du républicanisme démocratique au cours des cent dernières années, à la suite de l’augmentation constante de la législation et d’un nombre toujours croissant de responsabilités « sociales » par opposition à des responsabilités privées … voir McGrath, Gunfighters, Highwaymen et Vigilantes, en particulier… En comparant la criminalité dans certains des endroits les plus sauvages du « Far West » américain (deux villes frontalières et des camps miniers en Californie et au Nevada) avec celle de certains des endroits les plus sauvages du siècle actuel, McGrath (« Offrez-leur une bonne dose de Lead », pp. 17-18) résume ainsi en affirmant que les villes frontalières de Bodie et d’Aurora ont en fait rarement été victimes de vols… »

Et de rappeler à qui ne l’entendra pas :

« Les villes d’aujourd’hui, telles que Détroit, New York et Miami, subissent 20 fois plus de vols par habitant. Les États-Unis dans leur ensemble enregistrent en moyenne trois fois plus de vols qualifiés par habitant que Bodie et Aurora. Les cambriolages et les vols étaient également peu fréquents dans les villes minières. La plupart des villes américaines ont en moyenne 30 ou 40 fois plus de vols par habitant que Bodie et Aurora… Au début des années 1950, la ville de Los Angeles comptait environ 70 meurtres par an. Aujourd’hui, la ville subit en moyenne plus de 90 meurtres par mois… En 1952, 572 viols ont été rapportés à la police de Los Angeles, 2 030 en 1992. Au cours des mêmes années, le nombre de vols qualifiés est passé de 2 566 à 39 508 et le nombre de vols d’automobiles, de 6 241 à 68 783. »

Il est bon de souligner le mensonge des westerns dont l’idéologie gauchiste a toujours fait bon marché des réalités historiques.

Puis Hoppe cite l’historien Fuller qui dénonce les horreurs de la conscription made in France :

« À partir du mois d’août [1793], lorsque le parlement de la République française décréta le service militaire obligatoire universel, la conscription a changé la base de la guerre. Jusque-là, les soldats avaient coûté cher, maintenant ils étaient bon marché ; les batailles avaient été évitées, maintenant, elles étaient recherchées ; si lourdes seraient les pertes, elles pourraient être comblées par le roulement de la conscription. Non seulement la guerre deviendrait de plus en plus illimitée, mais finalement elle serait totale. Au cours de la quatrième décennie du vingtième siècle, la vie était si peu coûteuse que le massacre de populations civiles sur des lignes massives était devenu un objectif stratégique reconnu, tout comme les batailles des guerres précédentes. En 150 ans, la conscription avait ramené le monde à la barbarie tribale. » (Fuller, The War of War, p. 33 et 35).

Allan Carlson rappellera que l’armée US a été un vecteur de subversion morale, sexuelle et sociale, en Europe comme en Asie ou en Océanie (cent films le démontrent).

Nous sommes entrés dans la phase finale de cette perversion avec bien sûr la Grande Guerre qui précipita notre dégénérescence politique (fascisme, communisme, étatisme-providence, etc.) et culturelle (peinture abstraite, musique dodécaphonique, littérature « moderne », « engagée », etc.) ; notre déclin est tel que nous ne le percevrons plus, alors que tout le monde continue d’écouter Bach ou Rameau, et que personne ne peut supporter Berg ou Webern. Mais Tolstoï dénonçait cette situation déjà en 1900 dans son passionnant petit essai sur l’art. Depuis, ayant touché le fond, nous avons continué de creuser…

Hoppe :

« Depuis 1918, pratiquement tous les indicateurs de préférences temporelles élevées ont affiché une tendance à la hausse systématique : en ce qui concerne le gouvernement, le républicanisme démocratique a produit le communisme (et avec cet esclavage public et ce meurtre de masse parrainé par le gouvernement même en temps de paix), le fascisme, le socialisme national, enfin et de manière durable la social-démocratie (« libéralisme »). Le service militaire obligatoire est devenu presque universel, la fréquence et la brutalité des guerres étrangères et civiles ont augmenté, et le processus de centralisation politique a progressé plus que jamais. »

Et, alors qu’on nous annonce une crise finale (« achetez de l’or ! ») Hoppe ajoute sur la dégénérescence socio-économique et financière :

« En interne, le républicanisme démocratique a conduit à une augmentation permanente des impôts, des dettes et de l’emploi public. Cela a conduit à la destruction de l’étalon-or, à une inflation sans précédent du papier-monnaie et à un renforcement du protectionnisme et des contrôles de la migration. Même les dispositions de droit privé les plus fondamentales ont été perverties par une inondation incessante de lois et de règlementations… »

La pensée et les analyses factuelles de Hoppe (découvrez son œuvre sur Mises.org) démontrent en tout cas l’ancienneté de la crise occidentale et confirment le rôle sinistre de l’Etat et de la… révolution. Les folies étatiques actuelles (guerres impériales, remplacement, dettes, etc.) confirment cette analyse implacable. Je citerai pour conclure le vicomte Bonald qui est proche de Hans-Hermann Hoppe et qui écrivait après le cataclysme napoléonien :

« La disposition à inventer des machines s’est étendue aux choses morales. »

NICOLAS BONNAL

https://www.dedefensa.org/article/comment-letat-moderne-a-detruit-notre-civilisation

Sources

• Alexis de Tocqueville, de la démocratie en Amérique

• Nicolas Bonnal, chroniques sur la fin de l’histoire ; le coq hérétique (les belles lettres, 1997)

• Hans-Hermann Hoppe, the process of de-civilisation, in the costs of war (Mises.org). Reassessing presidency, chapter XXII (Mises.org)

• René Guénon, le règne de la quantité et les signes des temps

https://www.dedefensa.org/article/comment-letat-moderne-a-detruit-notre-civilisation

EN BANDE SON :

6 réponses »

  1. Archivé.
    Un conseil qui me vient depuis peu à ma descendance : ne pas déclarer ses enfants.
    Dernière chance.
    En illusion pathétique possiblement.

    J'aime

  2. L’état moderne est :
    (ir)responsable mais pas coupable,
    gaspilleur des deniers publics,
    fabrique des lois abscons,
    entretient une armée gigantesque de fonctionnaires et apparentés inutiles,
    comporte un nombre invraisemblable d’élus,
    entretient un nombre inouï de comités « Théodule » et autres associations qui se disent utiles et ne le sont pas,
    utilise des bâtiments pour certains somptueux, hors de prix et d’autres délabrés à faire peur,
    dépense sans compter pour des migrants qui lui crachent au visage,
    laisse entrer sur notre territoire des syphilitiques et autres maladies endémiques pour imiter la décimation des incas d’Amérique du Sud des conquistadors espagnols
    accepte des migrants à BAC moins 6 ou 7, parfois encore moins,
    rackette à proprement parler les couches moyennes par le biais d’impôts toujours plus élevés (lourds),
    Certains personnels de l’état font bombance pendant que d’autres compatriotes crèvent réellement la faim,
    Les flottes de véhicules et autres avions coûtent une fortune,
    liste à parfaire . . . (si l’on peut dire)

    J'aime

  3. Nous sommes dirigés par des Fous, non pas par des fous ordinaires, mais par des fous qui pensent de façon terriblement perverse et qui réfléchissent machiavéliquement avant d’agir,
    un peu comme le savant fou qui crée des monstruosités ou des armes criminelles, mais qui se sert pleinement dans ce but de son intelligence pervertie.
    Les banquiers sont des fous cruels et pervers, les politiciens qui agissent en tandem avec eux,
    sont encore plus pervers, sadiques, cruels, et quelque part maléfiques… on se souvient de la photo et de la vidéo (Fake News…?? Oooh chocking …) de Micron et son bras droit Edouard Philippe, allant ensemble visiter les ruines encore chaudes de Notre-Dame tout en étouffant à peine leurs fou-rires qu’ils avaient du mal à masquer…
    « La Dette » ???
    Du temps de « De-Gaulle », la France empruntait à Taux Zéro à la Banque de France, et Notre Pays s’en portait très bien, et « La Dette » en question était « Peanuts »….
    .il a fallu la « Loi GISCARD-POMPIDOU-ROTHSCHILD » de 1973 (toujours cette fameuse Banque…) pour qu’il soit interdit à l’État Français d’emprunter à taux Zéro à La Banque de France,
    voir mème interdit d’emprunter tout court à la Banque de France,
    et pour qu’il devienne strictement obligatoire pour l’Etat Français d’emprunter aux Banques Privées et ceci à taux d’intérêts conséquents et avec intérêts cumulatifs,
    et là « La Dette » en question explose, on en est aujourd’hui à cause des intérêts cumulatifs des Banques Privées à quasiment 100% du PIB français,
    et « La dette » en question est irremboursable,
    ceci au grand plaisir des Rothschild, Goldman-Sachs et Consorts ….
    Depuis 1973 ce sont les Banques Privées qui créent la monnaie, et il est un fait c’est que celui qui créée la monnaie d’un pays, de fait détient le Pouvoir sur les dirigeants de ce pays,
    ou dit autrement :
    « il y a 2 façons de conquérir une Nation ; 1) par l’Epée , ou 2) par « La Dette » ….
    Cherchez l’erreur ….
    Ceux qui ont créé la fameuse « Loi Giscard-Pompidou-Rothschild  » en 1973 ne pouvaient l’ignorer…
    Mais cerise sur le gâteau, ce sont les mêmes qui ont écrit la Constitution de l’Union Européenne, Constitution Européenne qui stipule que tout pays qui veut entrer au « Club de L’Europe »
    doit obligatoirement faire de « La Dette », et c’est impératif, ou bien ce pays ne rentre pas dans l’UE. Là encore cherchez l’Erreur …
    « Qui donc » logiquement dirige de fait l’Europe derrière le décor ??? La réponse est Logique …
    Et « qui donc » depuis la nuit des temps a fait sa fortune en prélevant « L’Usure » sur l’argent qu’il a eu prêté à autrui ??? … Là encore cherchez des connexions …
    Quand les pauvres Gaulois la ramènent un peu trop hautainement, ils sont de fait massacrés par les chiens de garde « sur ordre » du Pouvoir,
    mais Quel Pouvoir donne « les ordres » ? Les Banquiers ? Leurs Larbins Politiques ?
    ou Bien Pire …???
    il n’y a qu’une seule issue à cette spirale infernale :
    il faut Sortir de L’Union Européenne, + Sortir de la Monnaie « Euro »,
    + Rétablir nos Frontières et notre Toute Puissance Nationale sans se faire dicter quoi que ce soit par d’autres,
    et Sortir de L’OTAN.
    il faut aussi arrêter de croire béatement que les Français ont une valeur quelconque aux yeux de nos dirigeants,
    Pour Micron et ses sbires, de même que pour « Leurs Maitres », la Population Française n’est que de la « chair à canon » économique et stratégique, (que ses citoyens soient des Français Authentiques ou bien des français « de papier »…),
    Et il ne faut pas croire une seule seconde que nos politiciens « N’oseront pas… »,
    Sinon pourquoi ont-ils écrit dans la Constitution Européenne,
    (et de surcroit dans le Traité de Lisbonne rejeté à 55% par les Français en 2005),
    que les Dirigeants d’un État Membre de l’UE, ont le droit, et ceci en toute impunité, de faire tirer sur la Foule et de donner la mort « en cas d’insurrection ou d’Émeute … »
    https://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/le-traite-de-lisbonne-autorise-a-62526
    a) l’article 2, paragraphe 2 de la CEDH:
    «La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force rendu absolument nécessaire:
    …c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection.»
    https://www.syti.net/ConstitutionAnnexes.html

    J'aime

    • Je vous cite « Et « qui donc » depuis la nuit des temps a fait sa fortune en prélevant « L’Usure » sur l’argent qu’il a eu prêté à autrui ??? … Là encore cherchez des connexions … »

      Sauf que votre petit raisonnement à connotation très ciblée comme d’habitude ne tient pas la route en période actuelle de taux négatifs ou l’on vous rémunère pour que vous vous endettiez ! vice de forme ou vice de procédure ?
      Il est aussi très curieux que vous dénonciez l’usure d’un coté et que vous vous révoltiez contre l’islamisation de l’autre, hors il me semble que du point de vue de l’usure ces derniers l’a dénoncent eux aussi…vice de forme ou vice de procédure ?
      L’usure vous gène par contre la dévaluation monétaire beaucoup plus spoliatrice pour les économies du petit peuple ne semble pas vous gêner le moins du monde …Vice de forme ou vice de procédure ?

      J'aime

  4. « La Dette » de la France (qui est irremboursable vu son ampleur) est cumulée depuis 1973 et la plus grosse partie des remboursements payés par La France concernent les intérêts versés aux banques privées,
    il faut appeler un chat un chat : cette « Dette » date de la « Loi Giscard-Pompidou-Rothschild » de 1973, et non pas d’une hypothétique « Loi Giscard-Pompidou-Dupont-Durand », ceci est un fait.
    Quant aux taux d’intérêts « Négatifs » ils ne dureront pas, pour l’instant la FED annonce qu’elle
    soutiendra autant que nécessaire la disponibilité de liquidités abondantes afin de soutenir
    l’Economie, (et surtout en vrai pour éviter une Récession et une Déflation Majeure),
    la BCE en fait de même,
    Mais le jour qui viendra où les taux d’intérêts vont remonter, (et ce jour là viendra tot ou tard),
    les Etats endettés jusqu’à la moelle vont terriblement souffrir, et La France en particulier aussi.
    Quant aux musulmans dont vous me taxez de ne pas leur être très chaud, plus qu’aux individus c’est plutôt à leur façon de considérer les femmes comme des sous-êtres humains, qui n’est pas et ne sera jamais acceptable,
    et ce que je n’accepte pas c’est « l’islam politique » celui tant caché mais bel et bien en action,
    celui là même qui prendra très certainement le pouvoir dans notre pays avant 2030 et ses représentant seront élus en France « démocratiquement » à la majorité absolue par la force du
    nombre de leurs électeurs.
    Je ne sais pas comment celà se passe dans votre Belle et paisible Suisse Lupus, mais en France les Lois sont « perméables » et « contournables » par les plus malicieux et par les plus pervers, hélas.
    Les barbus islamistes immigrés l’ont clairement annoncé lors de leur interview en 2015 devant les caméras des journalistes en Allemagne, je cite :
    « Le jour où nous prendrons le pouvoir les premières choses que nous ferons seront de:
    1) Tuer tous les homosexuels,
    2) Tuer tous les juifs,
    3) imposer la Charia et le port du voile pour toutes les femmes, même aux non-musulmanes,
    et vos filles à vous occidentaux, elles épouseront de force des barbus, c’est comme celà et vous n’y pourrez RIEN.
    De toute façon nous, nous avons 25 enfants par homme alors que vous mêmes, vous en avez entre 1 et 3 maximum, à terme vous êtes finis. »
    A titre d’anecdote du vécu quotidien en France, j’ai une amie prof (dans une banlieue « normale », « standard » , non pas un ghetto) qui fut frappée d’un coup de poing au visage lors d ‘un cours en classe, par un gamin de 10 ans sous prétexte je cite : « qu’il refusait d’obéir à une femme »,
    Le gamin ethnique a prétendu malicieusement ensuite avoir soit disant été victime en premier d’une agression par de sa prof, et que soit disant il se serait alors défendu,
    Tous les autres élèves témoins n’ont vu que l’élève d’origine ethnique frapper sa professeur délibérément et rien d’autre, mais la Direction du collège « aux ordres du Système », a eu pris fait et cause pour l’élève ethnique agresseur, et ceci sans ne jamais faire d’enquête,
    et cette même « Direction aux ordres » a chargé la prof victime malgré elle de l’agression physique et intentionnelle actée par son élève ethnique âgé de seulement 10 ans.
    C’est celà que vous voudriez que j’accepte ??? C’est impossible !!!
    Et ce genre d’événement, c’est tous les jours sur le Terrain Réel et Concret de la Vraie Vie en
    France, et même je dirai c’est « de la petite bière » à coté de ce qui se passe dans les
    « Territoires perdus de la République » où la police elle même n’y entre même plus….
    Celà viendra aussi en Suisse chez vous LUPUS,
    et on ne peut pas loyalement me faire un procès d’intention pour le fait de refuser l’inacceptable.
    Aujourd’hui nous vivons l’accomplissement du « Projet EURABIA » signé par nos Dirigeants politiques Européens Félons en Juillet 1975, et qui ont vendus l’Europe et ses nations aux Monarchies pétrolières et ceci pour quelques Barils de plus…
    https://archive.org/details/Eurabia2Juillet1975/page/n1
    Demain nous vivrons la Charia ici même.
    Un Prélude dans les liens ci dessous avec ce qui se passe depuis plusieurs années en Suède :

    https://fr.gatestoneinstitute.org/7320/suede-viol
    J’ai beaucoup d’estime pour vous et pour votre site, car vous offrez encore et peut être pour quelques années seulement avant l’Omerta Orwellienne totale qui viendra, un espace de Réflexion et d’Expression libre et c’est vital, mais on ne peut pas reprocher à un lecteur de tenter de regarder les événements avec une dose d’objectivité et de ne pas se plier à la pensée unique, qui est de plus imposée aux Médias par des règlementations « chappe-de-plomb », qui censurent de plus en plus…
    il est d’usage en France désormais d’accuser tout rebelle ou objecteur d’opinion, d’être je cite :
     » islamophobe », « anti-sioniste » (et son corollaire), « complotiste » (voir pire… »les heures sombres »…) ou « X-machin-phobe », histoire de faire taire immédiatement ses arguments ou dires.
    Ne tombez pas dans ce piège, même si ce dilemme se posait un jour à vous pour tenter de perdurer, car vous y perdriez votre âme.

    J'aime

    • Bien que je ne conteste pas certains faits que vous énoncez je conteste la hiérarchisation que vous en faites et le mélange selon moi des causes et conséquences que vous entretenez.

      Ainsi Parlez de souveraineté nationale alors que depuis la fin de la 2eme guerre mondiale nous sommes sous protectorat américain Europe comprise me parait un leurre !

      Ainsi parlez d’intérêts sur dettes dans un système de réserve fractionnaire basé sur le crédit me parait tout à fait superfétatoire !

      Ainsi parlez de krach boursier comme d’autres attendent Godot en présence d’une théorie monétaire visant à rendre l’endettement étatique ad eternum me parait tout fait ostentatoire !

      Ainsi parlez du fait islamiste ou/et du fait sioniste en omettant le fait évangéliste lié au messianisme protestantisme tout à fait illusoire !

      Et ainsi de suite….

      Reste que le système n’a aujourd’hui que 2 moyens de perdurer :

      -la guerre dans un système néokeynésien ou économiquement la destruction est assimilée à de la reconstruction.

      -le capitalisme vert évolution naturelle du mondialisme dans un système socialiste ou l’eugénisme est assimilée à de l’utilitarisme économique.

      Le reste c’est de la poudre aux yeux et je n’empêche personne de s’illusionner sur les pseudos solutions et remèdes proposés par certains mais ne me demandez pas d’ètre de la partie aussi fine soit elle !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :