1984

Resist or obey? Par Ibonoco

« Résistance et obéissance, voilà les deux vertus du citoyen. Par l’obéissance, il assure l’ordre ; par la résistance il assure la liberté. Et il est bien clair que l’ordre et la liberté ne sont point séparables […] Donc les deux termes, ordre et liberté, sont bien loin d’être opposés ; j’aime mieux dire qu’ils sont corrélatifs. La liberté ne va pas sans l’ordre ; l’ordre ne vaut rien sans la liberté. »

Émile-Auguste Chartier,ditAlain,(1868 -1951) in Propos d’un Normand, 1912, est un philosophe, journaliste, essayiste et professeur de philosophie français. Ses « Propos » sont faits d’articles au format court dont les sujets sont tirés de l’actualité et du quotidien… En 1950, il sera lauréat du Grand Prix National des Lettres.

« SUIVRE SA PENTE AU LIEU DE CHERCHER SON CHEMIN »

« Suivre sa pente au lieu de chercher son chemin ». Ce mot de Talleyrand me poursuit.

Depuis des années, en contrecarrant ma « pente », je me tourne vers des formules de sagesse étrangères à ma nature, je m’emploie à neutraliser mes mauvais penchants, au lieu de me laisser aller, de me vouer à … moi-même. […]

On n’est soi qu’en mobilisant tous ses travers, qu’en se solidarisant avec ses faiblesses, qu’en suivant sa « pente ». Dès qu’on cherche son « chemin », et qu’on s’impose quelque modèle noble, on se sabote, on s’égare.

Emil Cioran – Écartèlements (1979)

EN BANDE SON :

3 réponses »

  1. Je me sentais justement ces jours ci à la croisée des chemins : entrer en Résistance face à l’ignominie qui nous tombe dessus… ou partir en Détachement total (méditatif) ? En quelque sorte je cherchais mon chemin. Suivre sa pente ? Pas bête ! Je vais y méditer 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :