REBLOG

Facebook supprime les pages de « Patriot Prayer » quelques jours après l’assassinat d’un membre par un tireur « 100% Antifa »

Alors que Mark Zuckerberg continue de céder à la « foule éveillée » (woke) qui mène le boycott de son entreprise par les annonceurs, Facebook aurait supprimé plusieurs pages liées au groupe « Patriot Prayer », un groupe conservateur régulièrement identifié comme « suprématiste blanc » par les journalistes de la gauche avec un agenda politique.

Décrit par RT comme « un pilier des rassemblements pro-armes à feu et des manifestations de rue », le groupe a reçu l’attention des médias nationaux le week-end dernier lorsqu’un membre, selon la rumeur, a été tué par balle par un homme qui s’est décrit comme « 100% Antifa » dans une interview. Le tireur, Michael Forest Reinoehl, a lui-même été abattu par la police après avoir avoué la fusillade dans une interview avec – qui d’autre ? – Vice News.

Un porte-parole de Facebook a déclaré à Reuters que la société avait retiré les pages dans le cadre des « efforts en cours pour retirer les milices sociales violentes de notre plateforme ». Il s’agit probablement d’une référence aux bagarres de rue entre les membres du groupe et les groupes armés de gauche.

Joey Gibson, le leader du groupe Patriot Prayer, a tweeté au sujet de la victime, s’adressant à lui sous le nom de « Jay », et prétendant l’avoir connu par le biais du groupe. La page personnelle de Gibson a également été prise en compte dans l’interdiction.

Il s’en est pris à Facebook pour le timing de l’interdiction : « Les groupes antifa ont assassiné mon ami alors qu’il rentrait chez lui à pied, et plutôt que la société multimilliardaire bannisse les pages antifa de Portland, ils bannissent Patriot Prayer et moi-même », a déclaré Gibson dans une déclaration vendredi. « Les gens peuvent s’inscrire sur PatriotPrayerUSA.com pour les prochains événements. »

Facebook a mis à jour ses politiques le mois dernier, promettant de bannir tout groupe qui « pose des risques importants pour la sécurité publique, y compris les groupes anarchistes hors ligne qui soutiennent des actes violents au milieu des protestations, les organisations de milices basées aux États-Unis et QAnon ».

Alors que Facebook affirme avoir retiré plus de 980 groupes, 520 pages et 160 publicités de sa plateforme en vertu des nouvelles directives, y compris « certains qui pourraient s’identifier comme Antifa », les critiques conservateurs soutiennent que les interdictions vont dans une direction et ciblent largement ceux qui sont à droite du centre, malgré les prétentions d’impartialité de la plateforme.

La fusillade de Portland n’a pas reçu autant d’attention des médias qu’une fusillade qui aurait été perpétrée par Kyle Rittenhouse, 17 ans, qui avait des messages « blue lives matter » sur ses pages de médias sociaux, ce qui a incité les médias à le qualifier également de suprémaciste blanc.

Zuckerberg a fait tout son possible pour apaiser la foule croissante des experts qui lui reprochent d’avoir détruit à lui seul la démocratie américaine en trompant le peuple américain pour faire élire Trump. Tout cela, bien sûr, a été orchestré par le grand marionnettiste lui-même, Vladimir Poutine. En début de semaine, il a annoncé une interdiction des « nouvelles » publicités politiques pendant la dernière semaine précédant les élections, un changement complètement technique et, pour autant que nous puissions le dire, insignifiant, qui ne sert qu’à prouver que la société a « fait quelque chose » pour faire face à cette menace fantoche.

Source : Facebook supprime les pages de « Patriot Prayer » quelques jours après l’assassinat d’un membre par un tireur « 100% Antifa »

Portland : les forces de l’ordre abattent l’homme soupçonné d’avoir tué un partisan de Trump

Tenu pour suspect du meurtre d’un partisan de Donald Trump à Portland, fait qu’il semble avoir avoué dans une récente interview, Michael Forest Reinoehl a été abattu par une unité fédérale qui tentait de l’arrêter.

La scène s’est déroulée dans un quartier résidentiel à Lacey, non loin d’Olympia, capitale de l’Etat de Washington.

Comme le rapporte le New York Times, les forces de l’ordre ont abattu le 3 septembre un activiste antifa alors qu’ils s’apprêtaient à l’arrêter. Il était soupçonné d’avoir tué par balle un homme lors de heurts entre des manifestants Black Lives Matter et des partisans de Donald Trump, à Portland, dans la nuit du 29 au 30 août.

« Le suspect, Michael Forest Reinoehl, 48 ans, a été abattu par des agents d’une unité fédérale sur les fugitifs lors de la confrontation à Lacey, Wash, au sud-ouest de Seattle », relate le quotidien américain qui cite le bureau du shérif. Alors qu’ils tentaient de l’appréhender, il y aurait eu des coups de feu.

Michael Reinoehl, antifa armé qui assume avoir tiré sur un partisan de Trump

Plus tôt dans la journée, la police de Portland avait émis un mandat d’arrêt contre Michael Forest Reinoehl qui, dans une interview publiée par Vice News« a déclaré avoir agi en état de légitime défense, croyant que lui et un ami étaient sur le point d’être poignardés », explique encore le New York Times, selon qui Michael Forest Reinoehl était très actif dans les manifestations de Portland ces dernières semaines, « laissant notamment entendre sur les réseaux sociaux que la lutte devenait une guerre où “il y aura[it] des victimes” ».

Portland, capitale de l’Oregon, est le théâtre de manifestations quotidiennes contre les violences policières aux Etats-Unis, depuis la mort de George Floyd, en mai dernier. Ce mouvement a été ravivé quand Jacob Blake, un autre Afro-Américain, a été grièvement blessé par des tirs de la police à Kenosha (Wisconsin), le 23 août. Plusieurs autres affaires de Noirs tués par des policiers dans des circonstances diverses ont depuis lors éclaté.

Catégories :REBLOG

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s