COVID-19

Le Billet du Lupus : La France de la Révolution au cœur de la Terreur mondialiste : Mais où sont donc passé nos Garçons ?

La France de la Révolution au cœur de la Terreur mondialiste : Mais où sont donc passé nos Garçons ?  

“L’aigle ne perdit jamais plus de temps que lorsqu’il consentit à recevoir les leçons du corbeau.”

William Blake

Toujours à la peine de sa ré(é)volution démocratique la France n’en peut plus d’essaimer à travers le Monde  les scores, les mythes  et les volutes de sa propre révolution apocalyptique dite des lumières…Et ce n’est pas un hasard si au calque maintes fois reproduit  d’un déconstructivisme labellisé 1789 faisant table rase et des têtes, et des corps, succède  aujourd’hui le réalisme bourgeois propre à la terreur de 1792 visant à « sidérer » ce qu’il reste en France et à travers le Monde, de capacités à mobiliser quelques soubresauts d’Esprit, quelques lointains spasmes de ce qui fut une certaine idée de la France.  

 

Ainsi Macron Robespierre, du haut de sa morale toute rousseauiste au service de l’être suprême ange gardien du camp du bien, alterne-t-il  de sa voix doucereuse, avec une maestria toute machiavélique forgée à la bonne école mitterrandienne, des injonctions contradictoires visant à créer chez ses interlocuteurs un sentiment de menace fantôme.

 Menace fantôme mais suffisamment diffuse qui se traduit, pour ceux d’entre nous issu du bon peuple encore debout, par une insécurité permanente en attente d’une toujours possible incarcération covid oblige, souvenons-nous qu’en d’autres temps et d’autres lieux c’était l’embastillement assuré, ou les travaux forcés à Cayenne, qui s’abattait sur tout récalcitrant ou réfractaire aux ordres de notre « si bon Gouvernement ».

L’analogie ici faite avec la  période pré et post révolutionnaire   de ce « New Normal » que les médias nous vendent avec le délice du jardin des supplices à venir-avenir,  n’est évidement pas anodine pour notre pays : La France. Une France qui rappelons-le, ne fut jamais très au fait de la démocratie représentative à l’anglosaxonne, et qui passa le plus clair de son temps et de son histoire, de destitution en exécution, de rétablissement en abolition, de Roi pour un Empire et de Noble pour un Bourgeois, pour enfin céder surement mais régulièrement, mais heureusement sur de courtes périodes,  à la gabegie révolutionnaire.

Que n’a-t-on pas tué en France au nom d’un grand soir qui tarde toujours à venir ! Allons ! Enfants de la Patrie ! Le jour de gloire est arrivé ! Contre nous de la tyrannie, L’étendard sanglant est levé ! Entendez-vous dans les campagnes mugir ces féroces soldats ? Ils viennent jusque dans vos bras égorger vos fils et vos compagnes. Assurément vous en conviendrez, un très joli programme qui devrait plaire à nos « Chances pour la France » de retour de Syrie. 

Aujourd’hui, fort d’une constitution, merci mon Général, taillée sur mesure pour un Apprenti Dictateur, c’est en position de force, que la France à pu aborder la question de la PANDEMIE. Une pandémie, qui peina pourtant, malgré tous les efforts à nous culpabiliser,  à se généraliser ! On attend toujours avec une certaine fébrilité toute covidienne, une seconde, puis une troisième, pourquoi pas, éniéme vague.

 

Pourtant dès les premiers jours de Mars,  sentant la Patrie et le Printemps en danger, Macron Robespierre à la bravoure frelatée toute « jacobine »   n’hésita pas cependant à confiner en quartiers de haute sécurité la totalité de sa population, tout en vidant par la même occasion une bonne partie de ses prisons, reprenant à sa gloire la devise révolutionnaire Saint-Just« De Moretti » : Emprisonner les faibles et libérer les forts ! Effet de manche qui a réglé du même coup, et la question de la surpopulation carcérale, et celle de la budgétisation des finances pour la construction de nouvelles prisons.

 Pour avoir été au cœur de cette guerre éclair anti-covid, il me faut reconnaître la performance de nos forces de gendarmerie nationale qui ont réussit en moins de deux jours à boucler l’ensemble du périmètre national français. On aurait aimé voir autant de zèle de nos forces de Police à vider de ses « indésirables »  des territoires que l’on nous disait « perdus » pour la République. Perdus ? On notera qu’apparemment il n’en est rien, ce qui est, somme toute plutôt rassurant, puisque en l’absence de réaction de notre « armée victorieuse », les fameux territoires ne sont surement pas perdus pour tout le monde, et qu’à l’image des aéroports, ces zones franches à la détaxe facile ne doivent leur existence fortuite  qu’à un retard législatif, en vue d’une future légalisation du cannabis et autres pilules festives et thérapeutiques ! Ouf la République est saine et sauve, ou plus exactement (mal)saine et le PIB est sauf ! 

En résumé : Protéger et asservir c’est donc le nouveau dogme, et de la Police Française, et de notre cher (très cher) Gouvernement !

Au final et pour rester optimiste, le covid 19 s’avère être un prétexte facile, utile et un outil bien « accommodant » pour tous nos technocrates saint simoniens. Ces révolutionnaires en pantoufle qui verront du même coup le problème du financement des  retraites  s’estomper, au fur à mesure de la « libération »( par euthanasie déguisée) de nombreuses places dans les mouroirs de la République, des morts prématurés pour non assistance de personnes en danger d’alcoolisme et de tabagisme avérés, des suicides non élucidés pour cause d’économie sinistrée et des enfermements psychiatriques pour déviance mal assumée…Bref comme tarde à nous le faire savoir le nouveau chargé de com gouvernemental : A l’image de l’immigration, le Covid est donc une chance pour la France, et un garant pour son économie !

Alors aux prochaines élections une seule liste, et tant pis pour les gestes barrières, soyez solidaires, votez Covid !   ET n’oubliez pas, que comme le dira bientôt la pub : Pour tout covid déclaré le gouvernement vous offre en prime : le suicide assisté. De quoi redonner de la couleur aux statistiques, avec en plus, le sentiment d’avoir fait un bon geste pour la Planète !

Au fond, la France est une grande « nébuleuse menteuse » qui cache ses statistiques d’une manière un peu honteuse, maquillant ses morts d’une façon vertueuse sur la tombe d’un soldat combattant inconnu. Gageons que d’ici peu, quelques voix s’élèveront, comme dans l’affaire Epstein ou celle des Folles de Mai en Argentine, pour nous susurrer à l’oreille : Mais où sont donc passé nos Garçons ?   Mort pour la France !

LE LUPUS

« Chez tous les grands trompeurs, il faut noter un phénomène auquel ils doivent leur puissance. Dans l’acte propre de la tromperie, parmi toutes les préparations, le caractère émouvant donné à la voix, à la parole, aux gestes, au milieu de cette puissante mise en scène, ils sont pris par la foi en soi-même ; c’est elle qui parle alors à ce qui les entoure avec cette autorité qui tient du miracle. Il faut qu’il y ait tromperie de soi-même pour que les uns et les autres produisent un effet de grandeur. Car les hommes croient à la vérité de tout ce qui est évidemment cru avec force. »

Nietzsche – Humain, trop humain

EN BANDE SON:

FAITES UN DON SOUTENEZ CE BLOG

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON
Image d’aperçu

6 réponses »

  1. Un article aussi tranchant et saignant que la guillotine mais juste et terrible, comme la Terreur qu’ils instaurent .

    Mine de rien les assassins sont a l’ouvrage ..
    Motus et bouche cousue des prestitués

    Mais de cela on a l’habitude..
    .
    « Gageons que d’ici peu, quelques voix s’élèveront, comme dans l’affaire Epstein ou celle des Folles de Mai en Argentine, pour nous susurrer à l’oreille : Mais où sont donc passé nos Garçons? »

    « les lauriers sont coupés on ira plus les ramasser »

    Oui dans l’affaire EPSTEIN on ne parle que des jeunes filles ..jamais des garçons ..

    Le massacre des innocents sans cesse recommencé

    Comme une ronde macabre

    « C’est avec les pierres de la LOI que l’on a bâti les prisons
    et avec les briques de la religion les bordels  »

    William Blake

    J'aime

    • Vous nous déposez ici cette comparaison (à mon humble avis judicieuse) tandis que le sieur Rosenszweig se lance sur sa page fesse de bouc de bourgeois sionistes moyens pour ne pas dire médiocres (réseau « social » dans lequel il soutient entre autres les groupes d’automobilistes appelant la mise à MORT des cyclistes quand il n’y déclare pas que son pire ennemi ce sont les juifs… antisionistes!) dans une énième diatribe d’une bêtise CRASSE sur le sexe des anges au fond « philosophique » curieusement opposé à votre partage, je vous laisse juge de la comparaison : https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1193046604422376&id=100011511421195

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s