REBLOG

Douce France : Fragments de réflexion sur un discours Par Maxime Tandonnet

Fragments de réflexion sur un discours

Publié le 3 octobre 2020 par maximetandonnet

Le grand discours présenté hier par le chef de l’Etat aux Mureaux, consacré au « séparatisme islamiste », mériterait d’être complété par les quelques modestes fragments de réflexion suivants:

  • Les islamistes radicaux, frères musulmans ou autres adeptes de daesh et al qaïda, que vise apparemment le discours, ne sont pas forcément dans une logique séparatiste – fonder une société à part – mais plutôt de conquête et d’asservissement de la société dans son ensemble.
  • Le sujet de la maîtrise des frontières et des migrations demeure le tabou absolu qu’ignore tout discours officiel par terreur d’être taxé de « lepéniste » (c’est à cela que sert le « lepénisme »). De fait, un pays ravagé par le chômage (au moins 4 à 6 millions de personnes) et la pauvreté (9 millions de personnes), la désespérance de toute une jeunesse laissée sur le carreau, peut-il se permettre de recevoir chaque année plusieurs centaines de milliers de nouveaux migrants (277 000 « premiers titres de séjour » et 132 000 demandeurs d’asile – chiffres ministère de l’Intérieur 2019), sans favoriser l’exclusion, la ghettoïsation, le malheur, le désespoir puis, en conséquence, la révolte et le naufrage dans le fanatisme?
  • La destruction de l’idée de nation et de patriotisme est au cœur du désastre. Jusqu’à 1945, la passion de la France, l’amour de la patrie jusqu’à la possibilité du sacrifice suprême, transcendait les clivages de religion. Français chrétiens, Français juifs, Français musulmans, communiaient dans l’engagement patriotique. Ils étaient Français avant tout: voir les tombes mélangées dans les immenses cimetières de la Somme et de la Champagne. C’est la mort de l’idée nationale et de la passion de la France qui ouvre la voie, la nature ayant horreur du vide, au fanatisme islamiste. Accuser la France et son histoire universaliste (coloniale) de « crime contre l’humanité », pour propager la haine de la France, est une parole complice des idéologues islamistes.
  •  La crétinisation de masse aussi. L’islamisme est le fruit de l’effondrement de l’école, de la culture et de l’intelligence, de l’échec scolaire. Des jeunes Français, quelle que soit leur religion, ou sans religion, auxquels on aura su enseigner et faire apprécier le génie de Montaigne, de Molière, de Chateaubriand et de  Péguy, le charme de la musique de Ravel et de Sati, ou d’un tableau de Monet ou Cézanne, ont peu de chance d’être tentés par l’idéologie islamiste. Le désastre de l’école, la « désinstruction nationale » en cours est l’une de des causes fondamentales de la montée de l’islamisme en France.
  • La violence, la délinquance, la généralisation des agressions, du trafic de drogue, le chaos général qui gagne la société française en est aussi une des causes essentielles: l’allégeance de jeunes gens à l’imam du quartier est aussi une réaction contre le climat apocalyptique qui règne dans ce pays. A cela s’ajoute le spectacle délétère qu’offre la « France d’en haut »: corruption, copinage, clanisme, mépris (les sans dents, les Gaulois réfractaires, etc.), tout ce climat de désordre favorise le dégoût et en réaction, l’idéologie islamiste.
  • Le « séparatisme » (même si nous l’avons dit, le mot n’est pas le plus adapté) n’est pas seulement islamique mais touche de multiples segments de la vie sociale et médiatico-politique): féministes hystériques qui tiennent en toute impunité un discours « d’élimination physique » ou d’anéantissement des hommes, ou pseudo intellectuels qui aux heures de grande écoute sur les  radios nationales veulent interdire l’accès à la parole aux intellectuels ou politique de l’autre bord, tenant un discours fascisant  ou soviétisant. En somme la faiblesse, l’impuissance de l’Etat, qu’aucun discours ne parvient vraiment à dissimuler, est à l’origine du champ de ruines sur lequel prolifère l’idéologie islamiste.
  • Enfin, qu’est-ce aujourd’hui qu’un discours, même élyséen? Quand la parole politique abonde jour après jours, teintée de provocation, de volte-face, d’incohérences et de polémique, destinée à faire hurler, devient logorrhée, ruisselle partout, de jour en jour, et devient systématiquement un leurre pour masquer le réel et grapiller des points dans les sondages en vue d’une prochaine élection, qui peut encore y croire et lui faire confiance?

Maxime TANDONNET

https://maximetandonnet.wordpress.com/2020/10/03/fragments-de-reflexion-sur-un-discours/

Catégories :REBLOG

Tagué:

2 réponses »

  1. Il n’existe pas d’islam radical , »il n’y a pas d’autre dieu que dieu et Mahomet est son prophète » le livre était ,est et sera,ceux qui veulent le trancher comme la rosette de Lyon sont des apostats et à ce titre sont punissables de mort,tout le reste est de la fantaisie c’est pourquoi l’islam a été condamné par deux fois par la cour européenne de justice comme contraire à la démocratie et aux droits de l »‘homme et devrait être considéré comme un rassemblement en vue d’opérations terroristes et comme tel interdit en France

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s