Art de la guerre monétaire et économique

Le Billet du LUPUS : Sans arme, ni haine, ni violence ! Le Casse du « Nouveau Siècle »

Sans arme, ni haine, ni violence ! Le Casse du « Nouveau Siècle »

Bienvenu dans le monde de l’après, dommage que l’on ne vous ai pas prévenu avant : Vous assistez désormais en direct sur votre télévision grand écran, au basculement de « l’American dream » vers le « Nightmare chinois », à la mise en place de la désormais tyrannie de l’offre limitée et  à la fin de la liberté de choisir. Soyez Heureux !

Confronté en 2008 à la limite et à l’effondrement de ses profits immobiliers US adossé à l’accès « fragile » à la  propriété des plus pauvres, le capitalisme financier mondialisé ne dut sa survie que grâce à l’intervention musclée et unitaire des Banques centrales qui ont agi alors en tant que préteur de dernier ressort.  Un interventionnisme forcené des Banques Centrales, BCE et FED en tête, qui ne devaient plus cesser depuis, toujours en place actuellement, et nous sommes en 2021. Un interventionnisme tout azimut qui devait prendre des formes aussi diverses qu’un maintien des taux d’intérêt à des valeurs négatives, ou d’une monétisation absolue des dettes gouvernementales au travers de l’achats direct d’obligations d’état. Et ceci dans l’objectif final bien sûr d’un financement  sans limite  des déficits budgétaires d’état,  et d’une augmentation de l’endettement des générations futures.

 

C’est dire comme le système est résilient, puisque s’il fut souvent touché au cours de cette période, et bien souvent au bord de l’apoplexie bancaire, il ne fut jamais coulé réellement. Bien au contraire puisque faisant « feu de tout bois » avec sa cavalerie financière il réussit à rouler sa dette jusqu’à des niveaux stratosphériques, il est vrai au prix d’une dévaluation continue de la monnaie papier. Echappant au krach boursier et financier toujours pronostiqué par les cassandres mais jamais réalisé, et pour cause, le système financier a bénéficié de conditions d’endettement maximales et de liquidité en quantité illimités, le tout avec la bénédiction des Banques Centrales. 

A nouveau confronté à une limitation drastique de ses taux de profits en 2019, tous les actifs existants en ce bas monde, si l’on excepte l’or manipulé à la baisse par le système bancaire,  le capitalisme financier évoluant dans des univers de bulle et de planète ponzi,  et toujours inventif, pris le prétexte du covid19  pour décider d’une OPA sur les classes moyennes en vue d’une destruction économique et systématique de ces dernières.  Avec la complicité des milieux politiques mondialistes et de leur idéologie socialiste, il est devenue évident que sur un marché déjà presque en totalité socialisé,  la pseudo pandémie covid19 constituait pour le système financier vendu au plus offrant, une opportunité en or de s’approprier sans arme, ni haine, ni violence  l’accumulation générationnelle des biens tangibles des classes moyennes,  à savoir leur immobilier,  leurs entreprises et leur épargne. Vous l’aviez rêvé, COVID l’a réalisé ! 

Le vol est d’autant plus couvert et officialisé qu’il est effectué avec la bénédiction des « volés » qui ne demandent qu’une seule chose : être protégés d’une violente grippe dont ils ont eux-mêmes fort peu de chance d’être atteints.  Mais la peur et la trouille inculquées depuis tant d’années à une population vieillissante, ont ceci de particulier qu’elles conduisent souvent à des conduites irrationnelles, où la menace fantôme masque l’existence d’épées de Damoclès bien plus dévastatrices. 

Prenons l’Epargne par exemple, euthanasier  le rentier  des classes moyenne est devenue une pratique courante et acceptée des Banques centrales,  sans que personne  n’y trouve rien à redire. Surtout pas en France ou le possédant, même pauvre, est toujours vu comme un voleur, particulièrement si sa fortune prospère à l’abris de l’usure du temps. Malheur à celui qui possède ne serait-ce que de l’épargne de précaution pour faire face aux coups durs.

Prenons l’immobilier maintenant, il vous est certes vendu à des taux préférentiels, mais il a atteint de tel niveau  de prix qu’il demande à « l’heureux propriétaire » un endettement sur plus d’une génération pour en venir au terme,  avec donc tous les possibles dangers de parcours pouvant survenir entre temps :  Chômage, des travaux d’entretien à réaliser, les conséquences de changements familiaux… Le tout assaisonné de taxes copieuses, et d’obligations réglementaires diverses, variées et variables avec le temps. Pire encore dans un système de socialisme rampant et progressif, comme celui que nous vivons actuellement, les architectes du Grand Reset, en échange d’une amnistie sur les dettes accumulées, prévoient une main mise sur la propriété privée de tout à chacun. Ne nous leurrons pas ce qui est visé là par Schwab et sa bande, est un retour complet au servage, et à la location de type fermage sur un mode néo- féodaliste. 

Et puisque l’on en est à parler du fermage, en période de lock-down compulsif pour cause de commerce non essentiel, je ne donne pas cher du tissu économique des petites et moyennes entreprises, qui après avoir subi pour les plus grosses d’entre elles les joies du joug de la sous-traitance aux trusts monopolistiques, vont devoir fermer boutique pour cause de réglementation tyrannique, et de fermetures imposées. Pour les petites entreprises, les commerçants et les professions libérales, la chute promet d’être encore plus sévère. D’abord parce qu’elles subiront de plein fouet une réorganisation complète d’exercice de leurs professions, et ensuite une dégradation conséquente de leurs conditions de travail, suite aux normes imposées par la Bureaucratie kafkaïenne d’état. 

Pour nos commerçants tout comme nos petites entreprises de production de biens et de services souvent très artisanales, la partie promet donc d’être rude.  Déjà ostracisés du label gouvernemental « spécial terroir essentiel ou pas », confrontés à des déplacements de clientèle rendues difficiles par des confinements succédant à des couvre feux, il leur faudra faire face désormais à un mode  de consommation se faisant pour l’essentiel à domicile. Il s’agit là du fameux « Click and collect » sorte de drive amélioré pour tout ce qui relève du non alimentaire : « Tu cliques sur internet, et tu retires en boutique ». Le même principe existe déjà pour tout ce qui concerne l’alimentaire avec le non point fameux « drive » où « Tu cliques sur le catalogue de ton enseigne préférée, et où tu vas chercher en voiture (drive) sur un point de livraison faisant office de dépôt,  tes courses emballées c’est pesé ». Il existe une variante améliorée du système, où moyennant finance « tu peux aussi te faire livrer tes courses à domicile.  Fantastique me direz-vous, terminé la corvée des courses, adieu les files interminables aux caisses de nos « carroufs » adorés. Sauf que, qui pourra se permettre parmi les artisans et commerçants, d’avoir des sites internet suffisamment attractifs et marketisés pour attirer le chaland ? Dans tous les cas si l’on excepte les spécialistes de la vente sur internet type Amazon, seules les grandes enseignes  et les chaines de franchisés auront les moyens de mettre et de maintenir une telle infrastructure en place.  Ajoutons à cela que la clef de voute  DE CE NOUVEAU « NEW NORMAL » étant la livraison et la logistique des points de dépôt, on imagine mal notre petit artisan ou commerçant se muer en Batman pour aller visiter l’ensemble de ces potentiels clients.

Remarque importante mais qui prend sens au regard de l’afflux de nouvelles « chances pour la France », c’est au niveau des dépôts (préparations de commande, sécurité…) et de la livraison (livreur type colissimo ou uber) que se concentre les emplois du nouveau prolétariat, issu avec quotas imposés bien souvent de l’immigration. Mais pour des raisons de réduction de cout et d’augmentation de la productivité c’est aussi là que la robotisation bat son plein visant à terme à remplacer toute intervention humaine dans la chaine de livraison.

Mais attention pour le consommateur final tout n’est cependant pas rose. Avant il lui fallait se vendre pour espérer vendre, et éventuellement acheter. Maintenant il lui faut se livrer corps et âme, montrer patte blanche à la caméra de surveillance pour espérer se faire livrer.

En ce qui concerne les professions dites libérales dont j’ai déjà souligné le caractère éminemment menacé, parce que jugée trop riche pour être honnête par le Grand Kapital, il  semblerait que le Grand Reset fasse d’elles une cible privilégiée dans sa chasse au gibier à haut revenus. C’est ainsi que sous prétexte du Covid on tend à développer une médecine par écran interposé, où avec l’aide au diagnostic de l’intelligence artificielle, on automatise une prescription médicamenteuse en lieu et place du contact humain. Quand on connait la part de la somatisation des patients dans la maladie, cela fait froid dans le dos. Là encore ce qui est visé c’est la fin de la médecine dite libérale, au profit d’une nationalisation de cette dernière, assortie d’une interdiction de choix de médecin par le malade, et la fin des honoraires libres pour les praticiens. Le secteur juridique ne devrait pas être lui non plus en reste, car au-delà des regroupements massifs de cabinets qui ont déjà eu lieu, les mutations technologiques en cours, automatisation en tête, affecteront la profession juridique dans son ensemble et devrait donner à celle-ci un caractère impersonnel et déshumanisé.

C’est que pour les Terroristes domestiques que nous sommes tous devenus, potentiellement et invariablement dangereux pour notre prochain, l’assignation à résidence est devenue la règle, la permission de sortie l’exception. Une permission complémentarisée de quelques contraintes supplémentaire, quarantaine comprise, pour tous ceux qui refuseront de prêter leurs corps aux délires expérimentaux de nos « bons vieux Docteurs Knock ». Les asymptomatiques sont prévenus, il ne fera désormais pas bon d’être porteur sain, par mesure de précaution les autorités sanitaires vous déclarerons coupables d’inégalité devant la maladie.

Apparemment la déconstruction et le relativisme ont des limites que le nihilisme socialiste mâtiné de Grand Reset se fait fort d’atteindre…La liberté c’est de choisir ses liens et ou ses liaisons dangereuses,  pas de s’en voir totalement privé,  ou pire encore de se les voir imposé.

LE LUPUS

« — Vous n’avez pas le désir d’être libre, Lenina ? — Je ne sais pas ce que vous voulez dire. Je le suis, libre. Libre de me payer du bon temps, le meilleur qui soit. “Tout le monde est heureux, à présent !” » — Aldous Huxley, Le Meilleur des mondes (1932)

EN BANDE SON :

FAITES UN DON SOUTENEZ CE BLOG

 
 NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON
 
Image d’aperçu

 

RETROUVEZ NOUS TELEGRAM

https://t.me/LUPUSLAMEUTE

 

20 réponses »

  1. Dans le milieu, le vrai, l’ancien, on dit d’un gars qu’il a « de la mentalité » pour dire que le mec est honnête et que s’il donne sa parole on peut le croire. Juste pour faire un clin d’œil a Albert S voyou de talent qui sut si bien braquer une banque avec imagination, élégance, et humour.

    Par contre ceux qui nous braquent aujourd’hui n’ont aucune de ces qualités… les caïds « du new normal sont des sérials killers. .

    Sans arme : pas besoin c’est l’Etat lui-même qui fourgue l’intendance et fais marcher au pas « les forces de l’ordre » sont là.

    Sans violence : en surface tout va bien le système fonctionne la mer est calme seule une « petite brise » vient de temps en temps nous murmurer que certains se suicident. En attendant notre tour?

    Sans haine : la haine est un sentiment : ils n’en ont pas.

    Le diable est froid il ne faut pas l’oublier.
    Le diable divise c’est sa fonction principale.

    « Je vais vous dire à quoi sert un bureaucrate, à l’ère de la communication instantanée, à l’âge de la vitesse-lumière. Il sert à bloquer l’information. »MgDantec

    Merci de continuer à nous informer.

    .

  2. Vous avez raison Lupus, KAFKA est invité au Banquet des Prédateurs Mondialistes,
    à ce titre relire le roman (ou bien l’écouter en version « pièce de théatre » Audio téléchargeable sur le site France-culture…)
    Le Héros y subit une arrestation arbitraire liée à une Accusation inconnue, doublée d’un procès à venir …
    il ne comprend pas lui-même, il n’ y crois pas n’étant coupable d’aucun délit, et le motif de l’accusation n’est pas précisé, il est fermement décidé à se battre et à se défendre contre ce procès inique et injustifié… il se préparera à ce procès avec toute l’angoisse concernant le motif accusatoire…. Tentera de prendre conseils, cherchera un avocat, se heurtera aux compromissions des personnages et à l’absurdité de de la Bureaucratie, à des informations contradictoires, et se fera balader malgré dans un univers labyrinthique…. .
    Puis il commencera à se douter d’une issue intentionnelle, implacable et sournoise…
    De quoi est il coupable …?? Que va t on lui reprocher de si grave …???
    Le Procès aura lieu et il y sera condamné sans appel.
    De quoi l’accuse -t-on ???
    Tout simplement « d’Exister »…il est coupable « d’Exister » et en ce sens il est « Coupable » aux yeux de ses accusateurs et détracteurs qui le condamnent….
    Au Final il sera arrêté chez lui, emmené par 2 bourreaux dans un terrain vague et assassiné comme un chien. Toute trace de son existence et de son procès seront ensuite effacées…
    Celà colle terriblement à la situation globale que nous vivons en ces temps troublés du COVID,
    et comme dans ce Roman de KAFKA, de nos jours plus de la moitié des victimes potentielles refusent de croire à la Réalité du Projet caché derrière le décor des apparences, et refusent de croire à son issue Terrible qui est planifiée de longue date par Nos « Décideurs » ….

  3. Épisode 1 du « Procès » de KAFKA : il est « arrêté à domicile », et assigné à résidence chez lui
    « à domicile » dans sa chambre, et il n’a le droit de sortir de chez lui que pour aller travailler,
    et ensuite il devra rentrer à son domicile et rester confiné dans sa chambre…
    ( Quelle coïncidence… en ces temps troublés que nous vivons….)

  4. Oui, The Wolf, nous passons de fractures ouvertes aux ruptures fermées, quelles soient sociétales, politiques, économiques, financières et surtout guerrières…

    De glissements lents mais réguliers en effondrements brutales et rapides, nos équilibres s’effacent laissant apparaître des gouffres qui semblent insurmontables.

    Quand un Pape se promène en Irak, par ex, ce n’est certainement pas pour chanter « la ballade des gens heureux »… Quant à la Terre Sainte, devenue si malfamée, faut pas pas s’attendre à des feux d’artifices autres que dévastateurs ! Et si n’y avait que le Proche et Moyen-Orient…

    Chez nous, c’est la pourriture sanitaire d’une désobéissance civile, avec fermetures commerciales pour état grippale et vaccination par violence ordinaire, encadrée par les forces du désordre et du médiatiquement inaudible masqué, pour un certificat de mauvaises conduites obligatoire et traçable… Tout baigne, pourvu que ça mousse !

    Nous sommes le 9 Mars 2021,

    Les crypto-monnaies sont devenues crypto-devises… un petit glissement sémantique qui en dit long sur les enjeux du moment. La seule et grande question étant de savoir « Quand » la grande distribution et surtout Amazon les utiliseront… demain ou après demain ????!!!!!!!!!!!!!!…
    Évidement, tous ces groupes multinationales et Banques Centrales auront leur propre crypto-devise et accepteront les devises des concurrents,… enfin, dans un premier temps !

    Attention, valeurs d’un jour ne font pas richesse toujours…

  5. « MARTIN ARMSTRONG .

    J ‘ ai reçu au cours de l’année dernière certaines personnes se plaignent en disant qu’est-ce que le climat a à voir Je ne peux pas toujours révéler mes sources sinon je ne les aurai pas. Il y a des gens dans le ventre de la bête qui sonnent l’alarme et qui ne sont pas contents de ce qui se passe. Au cours des deux dernières années, j’ai appris qu’ils envisagaient de devenir très agressifs face à ce changement climatique. Ils ont REFUSÉ de permettre à n’importe qui de témoigner à Paris qui contestait leur programme. C ‘ était le début de cette Cancel Culture.
    Le Gardien a fait savoir la vérité, peut-être avant le calendrier. Il y a ceux qui poussent à faire des verrouillages tous les deux ans pour satisfaire à l’exigence de Paris du ZÉRO CO2. L ‘ avenir de chacun est de changer et ils n’ont jamais permis à quelqu’un de voter sur ce programme Au lieu de cela, on nous a dit que c’est un virus qui couvre leurs vrais objectifs. Ce que ces gens vont pleuvoir sur le monde, c’est l’agitation civile et la guerre. Ils ne réussiront PAS dans ce nouveau règne de terreur où ils ont le contrôle absolu de la vie et de l’avenir de chacun.
    J ‘ ai averti que ce virus était planifié, et je sais pour un FAIT que les investissements ont été vendus à l’avance et que le Forum économique mondial est même passé à encaisser en février 2020 en fonction de sources fiables. J ‘ ai averti qu’ils utilisent ce virus pour faire fermer l’économie mondiale pour le changement climatique. Toutes les VRAIES recherches scientifiques depuis des décennies ont montré que la distanciation sociale et les masques n’empêchent pas les maladies de se propager. Même le Washington Post a rapporté que les études sur la grippe espagnole de 1918 ont montré que les masques étaient ′′ inutiles ′′ et au milieu de la grippe de Hong Kong à la fin des années 60, avec le même ratio de mortalité liée au COVID 0.028 %, ils ont tenu Woodstock. Ils n’ont pas détruit l’économie ou enfermé les gens. En Floride, qui n’est pas devenu fou et qui a enfermé tout le monde, le nombre de cas de COVID classés 30 ème sur 50 États. New York a détruit son économie et la Floride a l’une des économies les plus performantes de la nation.
    Plus de trois millions d’étudiants ont abandonné leurs études parce qu’ils ne peuvent pas apprendre en classes virtu Le nombre de suicides chez les jeunes a augmenté parce qu’ils voient leur avenir détruit. L ‘ un des objectifs complets d’aller dans une bonne université était de prendre des contacts pour la vie. Bien sûr, d’autres sont allés pour les fêtes. Mais maintenant, tout cela est perdu, y compris le sport à cause de l’apprentissage virtuel et ils veulent toujours payer la même somme d’argent.
    Pendant ce temps, les démocrates ont poussé à changer le vote afin de garantir qu’il n’y aura plus jamais d’élection équitable. Les gens peuvent s’inscrire le même jour sans vérification des antécédents et le vote par correspondance sera la nouvelle norme. Ils sont totalement d’accord avec le Forum Économique Mondial bien au-delà de ce que les gens oseraient même spéculer
    Donc pour ceux qui pensent que je suis tombé du wagon et que je me suis inquiété du faux changement climatique plus qu’économe, vous feriez mieux de vous réveiller. C ‘ est un règne de terreur complètement nouveau et ils ne réussiront pas. Gates peut obtenir sa réduction de population, mais c’est peut-être en déclenchant des troubles civils et des guerres.
    https://www.armstrongeconomics.com/…/lockdown-every-2..

  6. Soumission absolue du vieux troupeau européen qui attend son extermination au vaccin ou à la guerre guerre nucléaire contre la Russie. Quelques gradés râlent en France (voir Capital). Il faut arrêter de penser que ça va s’effondrer tout seul cet auto-holocauste occidental. Au Texas on se fait TOUJOURS tabasser si on rentre sans masque dans une banque (Zerohedge). Le psychiatre Desmet annonce une chasse au bouc émissaire (de ceux qui doutent ou ne sont pas vacciner). Il se déchaîne sur notre passivité.

    Pourquoi se gêneraient-ils ?

    https://nicolasbonnal.wordpress.com/2021/03/14/un-lecteur-americain-raconte-la-situation-en-israel-ce-qui-se-passe-ici-est-absolument-insense-rappel-ne-surtout-pas-crier-victoire-parce-quici-ou-la-ce/

    https://www.zerohedge.com/political/65-year-old-texas-woman-tackled-arrested-not-wearing-mask-day-after-abbot-lifted-mandate

    https://www.maurizioblondet.it/un-grande-psicologo-spiega-come-mai-siamo-cosi-passivi/

  7. AstraZeneca transforme votre corps en machine à produire du covid tout comme les vaccins ARN:

    « The Oxford-AstraZeneca COVID-19 vaccine uses a chimpanzee common cold viral vector known as ChAdOx1, which delivers the code that allows our cells to make the SARS-CoV-2 spike protein. »
    traduction: l’Oxford- AstraZeneca utilise le vecteur viral adénovirus qui délivre le code permettant aux cellules humaines de produire la protéine du covid. donc le vaccin AstranZeneca transforme également le corps en machine à produire du covid
    https://www.medicalnewstoday.com/articles/covid-19-how-do-viral-vector-vaccines-work

    Astranezeca fait déjà des essais sur les gosses de 6 ans à 17 ans où sont raflés les gosses faux positifs en bonne santé
    https://www.magicmaman.com/le-vaccin-astrazeneca-teste-sur-des-enfants-a-partir-de-6-ans,3668881.asp

  8. Plaidoyer imparable et admirablement illustré. Le parallèle entre les bikers et les trottineurs est irrésistible tout comme la version covidienne du Titanic.
    Sans un brin d’humour, nous serions déjà morts.

    • Ce tableau, tout à fait crédible, n’est rien de moins que le filage complet de tous les bouquins de science fiction que j’ai pu lire en une quarantaine d’années avec, en toile de fond, Jérôme Bosch et Bruegel l’ancien.
      Extraordinairement horrifiant !

    • A mettre en relation avec un décret pris pendant le premier confinement concernant la réglementation de la circulation des drones dans l’espace aérien des centres urbains…
      La 5G serait-elle déjà suffisamment opérationnelle pour que ça déboule aussi chez nous, les amish réfractaires ?

Laisser un commentaire