Etats-Unis

L’inflation programmée de Zorrobama….

 Obama est l’homme de la gauche, le garant de la sécurité de la classe moyenne et de l’augmentation de la taille de l’Etat. Il veut investir dans la formation, offrir un système de santé pour tous, une nouvelle fiscalité pour l’environnement, sauver le système financier, contrôler l’industrie automobile, construire un nouveau système ferroviaire «et le septième jour il s’est reposé», ironise l’éditorial du Wall Street Journal. Car le coût du programme d’Obama est énorme. Contrairement à  Clinton, le nouveau président ne fixe aucune limite au déficit public. Il atteindra au moins 4% du PIB les dix prochaines années, à condition qu’il y ait une rapide reprise économique. Il prétend frapper les riches et reprend le credo de la gauche qui voudrait que des niveaux d’impôts élevés soient sans effet économique. L’heure des comptes viendra, conclut le journal. Ce dernier tire des cent premiers jours une autre leçon: Obama n’aime pas «faire des choses politiquement difficiles», telles que tenir tête au Congrès. Cela signifie qu’il ne pourra pas faire appel aux républicains s’il en a une fois besoin….

Alors au bas mot et sous 1000 jours on devrait avoir bientot Obamarre… 🙁

L’EFFET PREMIER MANDAT SUR LES MARCHES US DES DIFFERENTS PRESIDENTS  :

http://www.jdf.com/barrons/2009/05/02/04018-20090502ARTHBD00139-merci-m-obamaune-etude-de-l-evolution-des-marches-sous-les-premiers-mandats-presidentiels-laisse-presager-que-le-marche-baissier-actuel-prendra-fin-cette-annee-ou-l-annee-prochaine.php

(cliquez sur le tableau) quant à l’article du Barron’s il est naze ce dont je commence à avoir l’habitude le concernant…

5 réponses »

  1. Où naissent les socialistes ?
    Dans quels choux ?
    Et comment ils se développent ?
    Pourquoi ?

  2. Dans l’inflation , le vecteur créateur de misère number one, et son fameux leit motiv : »tous unis dans la misère »

Laisser un commentaire