Au coeur de la création de richesse : l'Entreprise

La sécurité juridique une des bases du développement économique

Si l’on en croit un article de The Economist intitulé : « Ungreasing the wheels ». On y lit que les gouvernements, partout sur la planète, rendent la vie difficile aux firmes corrompues…. 

PLUS DE DETAILS EN SUIVANT : 

 Si l’on en croit un article de The Economist intitulé : « Ungreasing the wheels ».(cliquez sur le lien) On y lit que les gouvernements, partout sur la planète, rendent la vie difficile aux firmes corrompues…. 

La nouvelle loi américaine a même provoqué des échauffourées entre Américains et Chinois et a tendu davantage les relations diplomatiques entre les deux pays. Mais les Américains ne sont pas les seuls à serrer la vis. Les Britanniques viennent de voter leur propre loi anticorruption.

The Economist fait le tour de quelques dossiers chauds impliquant quelques grandes sociétés américaines et étrangères, ainsi qu’un cas impliquant un ancien membre du congrès qui a été blanchi parce que les 90 000$ trouvés dans son frigo, destinés à des politiciens nigérians, n’ont jamais été distribués.

Des avocats américains croient que le zèle nouveau du Département de la Justice ou de la SEC à appliquer les lois anticorruption découragera les firmes étrangères à inscrire leurs titres sur les Bourses américaines. Les avocats reconnaissent que ces firmes se comportent de plus en plus selon les standards éthiques des pays riches. « Elles se rattrapent, mais pas si vite! » disent-ils. 

EN COMPLEMENT INDISPENSABLE : Consulter le site de Transparency International  (cliquez sur le lien)

2 réponses »

Laisser un commentaire