Art de la guerre monétaire et économique

Trappe à Dettes : Grèce/Le plan Paplanlemou ne convainc pas les marchés

Les marchés financiers ont réservé un accueil glacial aux mesures d’urgence annoncées la veille par le Premier ministre grec dans le but de réduire le déficit…et l’Allemagne ne veut pas passer à la caisse… 

PLUS DE DETAILS EN SUIVANT : 

. L’écart de taux entre les emprunts grecs et allemands à 10 ans est remonté à 257 points de base, contre 231 points lundi. L’indice des valeurs bancaires grecques cédait près de 3% en milieu de journée.

Les économistes, qui anticipent de nouvelles turbulences, s’interrogent sur la crédibilité de certaines des mesures annoncées par Athènes.

Le président de l’institut allemand d’études économiques Ifo a jugé mardi que la Grèce ne provoquerait pas l’éclatement de la zone euro mais qu’elle pourrait être le prochain Lehman Brothers, en référence à la banque américaine dont la faillite avait amplifié la crise financière en septembre 2008

EN COMPLEMENTS  INDISPENSABLES : Commentaire :Trappe à dettes / Big Pig parmi les Pigs la Grèce devrait s’inspirer de l’Irlande (cliquez sur le lien)

 Indicateur de Marché : Au regard du niveau des CDS sur la Dette souveraine et du VIX : quel est le risque de contagion? (cliquez sur le lien)

1 réponse »

  1. N’y a-t-il pas contradiction dans les termes quand on prétend que la Grèce ne fera pas éclater l’euro mais qu’elle sera le prochain Lehman Brothers?
    Et si nos amis germaniques refusent de financer les déficits ubuesques de ce pays, qu’arrivera-t-il?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s