Art de la guerre monétaire et économique

Chine : « We are the champions » ou quand surchauffe et mercantilisme battent leur plein….

 A fin 2009, les réserves de change de la Chine ont atteint un nouveau record de 2.400 milliards de dollars, après un accroissement de 126,5 milliards de dollars au dernier trimestre. Premières du monde, elles ont augmenté de 23 % l’an dernier. La liquidité est par ailleurs toujours aussi abondante avec une hausse de 27,7 % de l’agrégat monétaire M2, tandis que les banques chinoises ont consenti 9.600 milliards de prêts en 2009, bien au-delà de l’objectif de 5.000 milliards que le gouvernement s’était fixé. La publication du PIB annuel et des chiffres de l’inflation la semaine prochaine devraient permettre de mesurer le degré de surchauffe de l’économie chinoise.

PLUS DE DOLLARS EN SUIVANT :

Les réserves de change de la Chine ont atteint 2.399,2 milliards de dollars fin décembre, enregistrant une hausse de 23,28% en glissement annuel, a annoncé la Banque centrale vendredi.

L’an dernier, les réserves ont augmenté de 453,1 milliards de dollars, soit 35,3 milliards de plus que l’accroissement de 2008, selon le communiqué de l’institution.

Ces réserves de change, devenues début 2006 les premières au monde, totalisaient 2.272,6 milliards de dollars fin septembre, en hausse de 19,26% en glissement annuel, selon les précédentes statistiques.

La Chine a investi une grande partie de ses réserves dans des avoirs en dollars, tels que les bons du Trésor américain considérés comme sûrs mais à la rentabilité faible.

Elle tente depuis quelques années de diversifier ses placements mais restait fin octobre le premier détenteur de la dette américaine. Elle détenait alors pour 798,9 milliards de dollars de bons du trésor, en légère baisse toutefois par rapport à juillet (800,5 milliards de dollars), selon les chiffres du Trésor américain.

Les réserves en devises ont été nourries ces dernières années par les flots d’investissements étrangers, des excédents commerciaux importants et l’afflux d’argent spéculatif, facteurs qui ont été tempérés par la crise économique mondiale.

Après 13 mois de déclin, les exportations sont reparties à la hausse en décembre, augmentant de 17,7% en glissement annuel.

Sur l’ensemble de l’année, le pays a engrangé un excédent commercial de 195 milliards de dollars.

De même, les investissements directs étrangers dans la troisième économie de la planète ont bondi dans le dernier mois de 2009, de 103% sur un an. Ils étaient repartis à la hausse en août après dix mois de déclin.

Sur tout 2009, ils ont totalisé 90,03 milliards de dollars (-2,6%).

© 2010 AFP

EN COMPLEMENT INDISPENSABLE : Chine : Année de la Bulle…. (cliquez sur le lien)

3 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s