Innovation Technologique, scientifique ou financière

Energie : Berlin va tailler nettement dans son soutien à l’énergie solaire

Le gouvernement allemand entend baisser de 16 à 17% supplémentaires le prix garanti pour l’électricité solaire produite dans le pays, a fait savoir mardi le ministre de l’Economie Rainer Brüderle.

PLUS DE DETAILS EN SUIVANT :

« J’imagine un ordre de grandeur de 16 à 17% », a-t-il dit lors d’un congrès sur l’énergie à Berlin.

L’Allemagne soutient la production d’électricité solaire en garantissant à tout propriétaire d’un panneau solaire un prix d’achat très élevé pour son courant.

Cette aide n’est pas financée par l’Etat mais par les consommateurs d’électricité car les surcoûts sont répercutés sur les factures.

Ce prix garanti doit baisser progressivement: il est déjà descendu de 10% en 2010 et devrait encore être réduit, mais les appels à une accélération du processus et à une baisse supplémentaire se multiplient depuis quelque temps.

Selon la presse, cette coupe supplémentaire de 16 à 17% pourrait être mise en oeuvre dès le mois d’avril.

Les associations de consommateurs allemandes font valoir que les prix des panneaux solaires ont chuté ces derniers mois sans que le prix garanti ne suive, ce qui fait gonfler la rentabilité pour les propriétaires.

Conséquence: la demande de panneaux solaires en Allemagne a explosé au point de faire du pays le premier marché mondial du secteur malgré un faible ensoleillement, entraînant aussi à la hausse le coût pour les consommateurs.

Ce coût a été estimé à 10 milliards d’euros l’an dernier.

Les experts eux estiment que ce prix garanti n’incite pas le secteur solaire, qui représente moins de 1% de la production d’électricité allemande, à devenir compétitif.

Si les industriels du secteur en Allemagne ont déjà dit être prêts à une baisse du prix garanti, ils estiment pour la plupart que toute nouvelle baisse supérieure à 10% serait insupportable car elle entraînerait une baisse trop importante de la demande.

La décision récente de l’Espagne de couper le robinet aux subventions a ainsi fait s’effondrer les implantations de panneaux solaires dans le pays.

Les craintes des fabricants allemands de panneaux solaires sont d’autant plus fortes qu’ils doivent déjà lutter contre la concurrence chinoise. La Chine a en effet ravi à l’Allemagne sa place de leader mondial dans la production de cellules photovoltaïques.

Cette inquiétude est partagée par la Bourse, où les actions du secteur sont en forte chute depuis plusieurs jours. Mardi à la mi-journée, les titres des sociétés concernées (Q-Cells, Conergy, Solarworld) étaient tous en baisse de plus de 2% à la Bourse de Francfort.

EN COMPLEMENT INDISPENSABLE : Energie : Les énergies vertes ne combleront pas le manque de courant (cliquez sur le lien)

source afp jan10

2 réponses »

Laisser un commentaire