Au coeur de la création de richesse : l'Entreprise

La Fed subit des pertes sur des anciens actifs de Bear Stearns

La Réserve fédérale américaine (Fed) connaît une importante dévaluation de certains actifs qu’elle a acquis auprès de la banque Bear Stearns, lors de son rachat au bord de la faillite par JPMorgan Chase, explique le Financial Times dans son édition de mardi.

PLUS DE DETAILS EN SUIVANT :

Les pertes subies concernent le portefeuille de crédits immobiliers, notamment les créances liées aux acquisitions du groupe hôtelier Hilton Hotels, aujourd’hui en restructuration, et de l’opérateur hôtelier Extented Stay, en faillite, selon des personnes proches du dossier.

La Fed avait fait l’acquisition de ces produits financiers pour permettre le rachat de Bear Stearns par JPMorgan au printemps 2008, en limitant son exposition aux crédits immobiliers.

Bear Stearns possédait par exemple 5,4 milliards de dettes d’Hilton Hotels, un montant très élevé. Ces actifs étaient évalués à 30 milliards de dollars au moment de la transaction en juillet 2008. Fin 2009, la Fed les estimait à 27,1 milliards. La plupart de ces pertes sont imputables aux créances liées à l’immobilier commercial, d’une valeur faciale de 8,4 milliards, estimées à 7,7 milliards lors de l’acquisition, mais qui ne vaudraient plus aujourd’hui que 4 milliards._

2 réponses »

  1. Bonsoir. ce n’est sans doute qu’un début..techniquement peut on considérer que la perte de 3 miards USD au bilan de la FED est de la création monétaire pure disséminée dans l’économie?
    Merci pour votre blog, excellent tant sur le fond que sur la forme (vous savez écrire).

    J'aime

    • Bonjour Pascale, non techniquement parlant il n’y a pas eu création monétaire au sens ou vous l’entendez ….car la monnaie est restée dans le circuit bancaire : banque centrale/banque commerciale…la diffusion dans l’économie n’aurait pu se faire que par une augmentation du crédit par les banques via prêts aux particuliers et entreprises couplés à une augmentation du levier…hors c’est au contraire a un désendettement du secteur privé dans son ensemble auquel on a assisté….dans le cas contraire c’eut été un facteur inflationniste de première importance…
      Que s’est il passé alors ?
      LA FED a pris dans son bilan les créances pourris du système bancaire us (essentiellement produits de titrisation adossés à de l’immo) et en échange de quoi elle à forcer les banques à se gorger de bons du trésor américains et autres obligations fanny may freddie mac que l’état à nationalisé préalablement pour en garantir la sécurité quant à l’investissement et assainir ainsi les bilans bancaires…D’un point de vue comptable on a donc bien aux usa transfert de dette du secteur privé vers secteur public…
      Compte tenu des problèmes liés à l’immo commercial aux us il est donc logique qu’étant aux première loge la fed essuie quelques pertes sur son bilan…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s