B.R.I. (Banque des Règlements Internationaux)

Marché obligataire : Le marché mondial de la dette a reculé fin 2009

Les emprunteurs obligataires ne se sont pas bousculés sur les marchés financiers à la fin de l’an dernier.

PLUS DE DETAILS EN SUIVANT :

  Le volume total des émissions a reculé de 10% au dernier trimestre 2009 par rapport au trimestre précédent pour atteindre 1778 milliards de dollars, selon le rapport trimestriel de la Banque des règlements internationaux  (cliquez sur le lien) à Bâle, publié ce lundi. Déduction faite des remboursements, ce sont 303 milliards de dollars d’émissions nettes qui ont été placés sur les marchés des capitaux, une baisse de 37,5% par rapport au trimestre précédent.

C’est en Europe occidentale que la baisse des nouveaux emprunts a été la plus marquée lors des trois derniers mois de l’année. Les nouvelles émissions ont chuté de moitié à 111 milliards de dollars alors que la conjoncture est restée morose. Les Britanniques ont même réduit leur endettement de 26 milliards de dollars lors de cette période alors que leur pays sortait juste de la récession entamée au printemps 2008.

En revanche, les autres Anglo-Saxons se sont remis à emprunter, profitant de la reprise de la croissance en Australie ou de son retour au Canada et aux Etats-Unis. Les résidents de ce dernier pays ont même doublé leurs emprunts obligataires pour les porter à 108 milliards de dollars. Ce niveau reste cependant nettement inférieur aux 259 milliards de dollars émis au deuxième trimestre 2009.

Les marchés émergents n’ont pas assuré le rôle moteur des nouveaux emprunts que leur vigueur économique pourrait suggérer. Les emprunts d’Asie-Pacifique n’ont atteint, avec 6 milliards de dollars, que les deux tiers du trimestre précédent alors que ceux d’Afrique et du Moyen-Orient n’ont émis que le quart du niveau précédent, deux milliards de dollars.

S’ajoutant à un ralentissement saisonnier, la crise de Dubaï à la fin novembre a provoqué un net coup de frein aux emprunts émanant du Moyen-Orient et d’Afrique. Les émissions totales des pays émergents ont chuté de 21 milliards de dollars en octobre à 3 milliards en décembre

Source le temps mars10

Laisser un commentaire