Art de la guerre monétaire et économique

Eurozone: guerre de relations publiques

Les leaders de l’eurozone ne cherchent pas à résoudre un problème, mais ils mènent une guerre de relations publiques, écrit Wolfgang Münchau dans le Financial Times.

Ils ne s’attaquent pas aux déséquilibres mais aux spéculateurs. Leur populisme est devenu hors de contrôle.

L’éditorialiste propose de créer un marché obligataire unique, ainsi que le propose le think tank Bruegel. Un Etat membre dont le déficit public serait inférieur à 60% du PIB pourrait y lever des fonds. Ce serait une formidable incitation à la discipline.

2 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s