L'Etat dans tous ses états, ses impots et Nous

Les charmes et la chance du Canada

Le Canada accueillera le G8 et le G20 le mois prochain. Le pays est parvenu à éviter les méfaits de l’éclatement de la bulle à la fois par chance et pour des raisons structurelles, selon The Economist. Les règles sont plus strictes qu’ailleurs.

Si ces cinq grandes banques ont continué à être bénéficiaires, cela tient à des règles de fonds propres et de levier plus dures qu’en Europe et aux Etats-Unis.

 L’endettement hypothécaire est également plus restrictif.

Le Canada a tiré les leçons de sa crise des années 1990. La dette publique n’atteint que 36% du PIB et elle a tendance à baisser.

Et la chance? Elle tient au fait que l’Ouest du pays ressemble au Brésil. C’est une région minière qui a bien répondu à la demande chinoise. L’expérience canadienne peut difficilement être exportée, selon le magazine.

Les cinq grandes banques forment un oligopole et sont protégées de la concurrence étrangère si bien que les prix des services financiers sont chers. Dans ce contexte, il serait étonnant que le Canada soutienne les initiatives d’autres pays en vue d’un impôt sur les banques pour qu’elles réduisent leurs risques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s