Douce France

Pourquoi la justice sociale est une injustice

Pourquoi la justice sociale est une injustice

La France est encore «burquaïsée» par certaines idées ringardes de Mai 68. On l’a vu lors des débats sur le «travailler plus pour gagner plus» et maintenant sur la réforme des retraites.

Le problème vient de l’habillage de la réforme. Eric Woerth a été contraint d’imposer au nom de l’équité des hausses d’impôts diverses et variées, écrit Yves de Kerdrel, dans Le Figaro.

Il n’y a pas une réforme, une loi, un projet gouvernemental, où l’on ne voit apparaître ce mot d’équité. Or qu’est-ce que la justice sociale, sinon un vocable qui institutionnalise des prélèvements sur les plus aisés (ou ceux qui travaillent le plus) pour réallouer cet argent à ceux qui désormais se sont inscrits nolens volens dans un esprit d’assistanat. Ces prélèvements constituent une spoliation, mais on l’a moralisée en la qualifiant de justice sociale. Empêchez Warren Buffett d’être 40 fois milliardaire, et il en sera fini du rêve américain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s