Commentaire de Marché

Astromarchés : Tensions accumulées

Astromarchés : Tensions accumulées

Jusqu’à présent, ce mois d’août semble promis à un long fleuve tranquille pour les marchés et rien ne vient les perturber : la croissance mondiale faiblit bien un peu, mais il n’y a pour le moment rien d’alarmant; la crise des déficits s’est assoupie; et les résultats des entreprises américaines sont globalement satisfaisants. Il n’y adonc a priori aucune raison de redouter de vraie tourmente sur les marchés d’actions… Et pourtant,nous avons toujours un vrai «triangle des Bermudes» qui pourraitbien les engloutir.

 Chaque jour qui passe voit un nouvel élément négatif et même potentiellement explosif s’installer, comme larécente opposition de Mars à Uranus et Jupiter, tout autant que son carré à Pluton. Mais laissons letemps faire son oeuvre.

Jean-François Richard agefi 6/8/10

4 réponses »

  1. Pour Jean-Pierre Chevallier, les banques étatsuniennes sont dans une situation correcte : pour une banque, le total des dettes ne doit pas être supérieur à 12,5 fois le total de ses capitaux propres.

    Exemples : les dettes de Bank of America sont 10 fois plus élevées que ses capitaux propres. Les dettes de JPMorgan ou de Citigroup sont 11 fois plus élevées que ses capitaux propres.

    – Bank of America :
    Total des dettes : 2148,7 milliards de dollars.
    Total des capitaux propres : 215,2 milliards de dollars, soit un ratio de 9,98.

    Les capitaux propres représentent 10,02 % des dettes.

    – JPMorgan :
    Total des dettes : 1851,1 milliards de dollars.
    Total des capitaux propres : 163,0 milliards de dollars, soit un ratio de 11,35.

    Les capitaux propres représentent 8,81 % des dettes.

    – Citigroup :
    Total des dettes : 1783,2 milliards de dollars.
    Total des capitaux propres : 154,5 milliards de dollars, soit un ratio de 11,54.

    Les capitaux propres représentent 8,66 % des dettes.

    Et les banques françaises ?

    Comment elles vont, les banques françaises ?

    Pour Jean-Pierre Chevallier, les banques françaises sont dans une situation catastrophique.

    – Banque Populaire – Caisse d’Epargne (BPCE) :
    Total des dettes : 1073,5 milliards d’euros.
    Total des capitaux propres : 50,5 milliards d’euros, soit un ratio de 21,3.

    Les capitaux propres représentent seulement 4,69 % des dettes !

    – BNP Paribas :
    Total des dettes : 2169,0 milliards d’euros.
    Total des capitaux propres : 68,1 milliards d’euros, soit un ratio de 31,85.

    Les capitaux propres représentent seulement 3,13 % des dettes !

    – Société Générale :
    Total des dettes : 1108,0 milliards d’euros.
    Total des capitaux propres : 25,7 milliards d’euros, soit un ratio de 43,11.

    Les capitaux propres représentent seulement 2,31 % des dettes !

    (Source : Jean-Pierre Chevallier, sur son blog)

    • Ils se marièrent et eurent beaucoup de déchets toxiques…Trichet plus agé, est juste plus long dans la récupération que Bernanke coté bilan de santé 🙂

      A qui maintenant refiler la patate chaude ?

      C’est « amusant » mais au final plutot pathétique que plus que l’emploi le recul jeudi et vendredi des titres bancaires en Bourse US est surtout du aux déclarations de la Réserve Fédérale de New York qui pourrait obliger les banques à racheter des prêts hypothécaires toxiques qui garantissent certains actifs que possède… la FED de New York…
      La boucle est bouclée…

Laisser un commentaire