Commentaire de Marché

N.Roubini : le risque de récession en double creux est désormais « supérieur à 40% ».

N.Roubini : le risque de récession en double creux est désormais « supérieur à 40% ».

nouriel_roubini par Jerry Fletcher

Sur Twitter, N.Roubini rappelle son point de vue déjà évoqué dans des notes à ses clients

PLUS DE ROUBINI EN SUIVANT :

En se basant sur les données actuelles, la croissance enregistrée durant le troisième trimestre devrait être plus près de 0% que de 1%, selon Nouriel Roubini

 » la croissance des Etats-Unis au T3 sera «bien en dessous de« 1% ; et semble pathétiquement plus proche de 0% que 1%. Donc le risque de double-dip est maintenant de 40%. »

Roubini, président de Roubini Global Economics LLC, a déclaré que ses prévisions supposent que le gouvernement abaisse ses estimations de croissance au deuxième trimestre à un taux annuel de 1,2 pour cent « au mieux ».

Interrogé par le réseau américain CNBC sur cette déclaration, Nouriel Roubini a expliqué qu’il prévoyait que la croissance du PIB du deuxième trimestre allait être revue à la baisse de 2,4% à 1,2% par le Département du Commerce.(NDLR : au final /1.6% communiqué le 27/8/10 )

 Il estime que toutes les améliorations récentes de l’économie sont dues à des ajustements des inventaires et non pas à une augmentation réelle des ventes.

Tous les vents arrière de croissance de la première moitié de l’année deviennent des vents contraires dans le second semestre », a t-il dit dans un message e-mail, y compris le plan de relance de 814milliards $ du gouvernement, le recrutement pour le recensement, et les mesures incitatives telles que les primes à la casse et les crédits d’impôt pour les acheteurs d’une première maison.

La demande globale demeure donc trop faible pour soutenir l’économie américaine. Nouriel Roubini s’attend d’ailleurs à ce que la deuxième moitié de l’année soit pire que la première pour l’économie américaine.

Il prévient que la Réserve fédérale ne peut plus « faire grand-chose pour l’économie américaine » puisqu’elle « n’a plus de munitions politiques » maintenant que son taux directeur est à un niveau aussi bas.

Qu’attendre pour le T3 2010 : Différents scénarios envisageables

RGE analyse les différents Scénarios du T3 2010

En arrivant au Q3-2010, la reprise mondiale reste en proie à une incertitude économique profonde et une instabilité financière sans précédent, créant une quête désespérée pour un scénario de sortie. Parmi une multitude de scénarios envisageables, nous nous concentrons sur quatre principaux plausibles, dont chacun a des implications essentielles pour les déséquilibres sous-jacents qui sont au cœur de la macro volatilité actuelle:

• reprise mondiale en V (4% de probabilité), dans laquelle les déséquilibres augmentent, alors que l’excédent et le déficit sont de retour dans les pays du G10 et les pays des ME (Marchés Emergents)

• En forme de W, Double dip (40%) avec l’effondrement des financement des déséquilibres précipitant des défauts en cascade dans le monde entier, préjudiciable à la fois aux créanciers et aux économies débitrices nettes;

• Reprise anémique en forme de U dans le G10 et reprise en semi-V pour l’EM (52%), dans laquelle l’amélioration continue des bilans bilan permet le rééquilibrage/ réduction progressif des déséquilibres macro mondiaux;

• stagnation en forme de L (9%) dans les économies avancées et croissance sous la moyenne en U dans l’EM, en raison d’un manque d’ajustement entre les nations débitrices et créancières.

RGE estime que la juste valeur du S & P 500 est de 1120 avec un BPA de 80 $ US, ce qui implique un PER de 14 comme justifiée par son modèle ; cependant, étant donné le potentiel de surprise de croissance négative du PIB, ils voyent   le risque de baisse significatif à ce niveau fondamental.

Une aide monétaire et fiscale massive coordonnée pan-G20 et une protection des secteurs financiers nationaux ont empêché que l’effondrement du système financier mondial ne s’effondre et ne se transforme en I. Maintenant, les variations de bilan imposent des limites de vitesse différentes en matière de reprise et complique la coordination des politiques, à un moment où la reprise reste très dépendante des politiques. C’était à prévoir, compte tenu du poids excessif de la dette des ménages (Etats-Unis) ou du secteur public (Europe), qui posent encore des risques de crédit systémique pour le système financier, en particulier dans la zone euro (ZE). Les risques potentiels d’événement binaires ont été conjurés par la réponse favorable au plan de sauvetage de la ZE et des tests de stress des Banques.

Une série de surprises positives sur les données macroéconomiques en Europe au T2, en particulier l’Allemagne et le Royaume-Uni ont été renforcées par des micro-données positives surprises aux Etats-Unis et des données financières de la ZE (par exemple les publications de résultats). Mais les bonnes surprises viennent d’indicateurs actuels ou à retardement, alors que les mauvaises surprises viennent des indicateurs avancés.

De plus, les États-Unis précèdent généralement le cycle économique dans le reste du monde, et la crise financière actuelle et le cycle économique ne font pas exception. En effet, plusieurs grandes économies ME ont montré des signes de surchauffe dans le H1, qui, dans certains pays commence maintenant à montrer des signes de retournement vers la décélération et / ou l’aggravation des déséquilibres par des réponses décalées au resserrement de la politique (tels que le ralentissement de croissance de la Chine et les bulles spéculatives; ou des données récentes faisant état du ralentissement du Brésil et de l’augmentation du compte courant, ou de l’Inde qui pourrait surchauffer, ce qui nécessiterait un resserrement considérable). Avec les États-Unis et le ralentissement de l’Asie, le fort T2 de l’UE peut être un cas isolé comme le T3-2009 et céder la place à une autre faiblesse car les coupures budgétaires viendront également freiner la demande intérieure.

 Source Melvine en actions/ traduction Melvine en Actions juil/http://www.melvineenaction.com/aout2010 +Agences

EN COMPLEMENT INDISPENSABLE : Le retour de Gordon Gekko par Nouriel Roubini (cliquez sur le lien)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s