Etats-Unis

US:La guerre en Irak à coûté cher

US/La guerre en Irak à coûté cher

 En partie en raison de l’opération Liberté la dette américaine a atteint un sommet historique à 13000 milliards de dollars.

PLUS DE DETTES EN SUIVANT :

La guerre en Irak a coûté très cher, même s’il est difficile de savoir précisément combien. Seule certitude: la décision du président Obama de retirer les troupes de combat du pays envahi en 2003 ne permettra pas forcément d’alléger beaucoup le coût du conflit. L’administration Obama aurait pourtant bien besoin d’un peu de répit dans les dépenses fédérales: en partie en raison de l’opération Liberté en Irak, la dette américaine a atteint un sommet historique, à 13.000 milliards de dollars. Mais déterminer le coût final de la guerre est particulièrement difficile. Au cours des sept années qu’a duré le conflit, la question de savoir combien il a coûté a été aussi férocement disputée entre camps politiques que la décision d’envahir l’Irak elle-même.

Au début du conflit, le secrétaire à la Défense d’alors, Donald Rumsfeld, avait estimé que les opérations coûteraient au contribuable américain 50 milliards de dollars, assurant que les estimations supérieures étaient «gonflées». Mais le prix Nobel d’Economie Joseph Stiglitz a estimé plus tard que le coût réel de la guerre était plus proche de 3000 milliards de dollars si l’on prenait en compte l’ensemble de l’économie, de la prise en charge des morts et des blessés jusqu’à la hausse du prix du pétrole.Aujourd’hui, la plupart des observateurs estime que le coût réel se situe entre les deux. Mardi soir dans son discours annonçant la fin de la mission de  combat dans ce pays, M. Obama a évoqué le chiffre de 1000 milliards de dollars. Une officine du Congrès américain, le Congressional Research Service, est arrivée à un total de 747,3 milliards de dollars déjà consacrées au financement de la guerre.

Quelle que soit la réalité des chiffres, l’annonce de M. Obama a peu de chance de mettre un terme aux dépenses américaines en Irak.

Selon le CBO, la Cour des comptes américaine, le fait d’avoir ramené le nombre de soldats américains en Irak à 50.000 ne permettra de réaliser que 67 milliards de dollars d’économie au cours des deux prochaines années. En effet, le nombre de soldats sur place n’est pas forcément le facteur le plus décisif pour déterminer le coût des opérations, selon le Bureau de recherche du Congrès (CRO). Après près d’une décennie de combats, les dépenses américaines pour réparer ou remplacer des équipements particulièrement sollicités, mais aussi pour fournir des forces de protection et financer les programmes de santé du ministère de la Défense ont rapidement dépassé celles consacrées au déploiement de troupes lui-même. Et le département du Trésor pourrait redéployer en grande partie les fonds économisés en Irak vers le conflit en Afghanistan, où le président Obama a précisé mardi soir que le rythme de retrait des soldats dépendrait de la situation sur le terrain. Selon le CRO, les coûts associés à la guerre en général pourraient se situer entre 274 et 588 milliards de dollars sur les 10 prochaines années, et les deux conflits auront coûté au total entre 1560 et 1880 milliards de dollars aux Etats-Unis

source afp sep10

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s