Etats-Unis

USA/L’Empire de la Dette : Vers des bons du Trésor américain de 40 ou 50 ans

USA/L’Empire de la Dette : Vers des bons du Trésor américain de 40 ou 50 ans

Les financiers de Wall Street pressent les États-Unis d’émettre des bons du Trésor dont l’échéance serait de 40, 50 ou même 100 ans.

Le gouvernement américain envisage actuellement la création de ce genre de titres obligataires, selon le procès verbal d’une rencontre du département du Trésor américain. Si les États-Unis excluent l’émission de titres obligataires de 100 ans, ils n’écartent toutefois pas la création de bons du Trésor de 20, 40 et 50 ans, ou même de bons à taux flottants.

La faiblesse historique des taux d’intérêt ,GRACE AUX BONS SOINS DU DR BERNANKE , rend avantageuse l’émission de tels titres pour les États-Unis. Le département du Trésor évalue la demande à 2 400 G$ US d’ici les cinq prochaines années. Ce genre de produits intéresserait les assureurs, les régimes de retraite, les banques et même les investisseurs au détail, rapporte le Financial Times.

La Grande-Bretagne, la France et la Chine ont déjà tenté l’expérience des obligations de 50 ans. De son côté, le WSJ mentionne que le Mexique a même émis des obligations gouvernementales de 100 ans en 1997. Ces obligations connaissent généralement une demande intéressante.

EN LIEN : PETITION : NON à des emprunts d’Etat à 100 ans ! (arretez les avant quil ne soit vraiment trop tard !!!)

Les analystes des marchés obligataires ne s’attendent pas à ce que les États-Unis changent leurs émissions de bons du Trésor prochainement, souligne le WSJ. En effet, les investisseurs ne percevraient pas très bien une émission de ce genre de titres étant donné le poids de la dette américaine qui atteint actuellement plus de 14 000 G$ US.

À ce titre, la quantité de produits dérivés qui offrent une couverture contre le défaut de paiement de la dette américaine a augmenté de 12 %, la semaine dernière, selon le quotidien new-yorkais.

source le Financial Times et le Wall Street Journal fev11

Laisser un commentaire