Etats-Unis

Un risque réel de faillite pèse en 2011 sur certaines des collectivités locales américaines les plus fragiles

Un risque réel de faillite pèse en 2011 sur certaines des collectivités locales américaines les plus fragiles et de nouvelles vagues de licenciements sont à craindre, selon une enquête menée par Reuters et publiée dimanche. Sur 25 acteurs de marché interrogés – dont des traders et investisseurs spécialisés dans les dettes municipales – 14 prédisent pour cette année jusqu’à quatre défauts de paiement sur ce type de dette, pour des montants de plusieurs milliards de dollars.

Malgré cela il faut noté que Date le risque de défaut pour les 4 Etats les  « plus risqué » des  Etats Unis  (risque de défaut basé sur les prix des CDS) a diminué au cours des derniers mois. Comme indiqué ci-dessous, la CDS à 5 ans pour la Californie, l’Illinois, New Jersey, et New York sont tous en baisse significative par rapport aux sommets récents. Leur situation budgetaire reste préoccupante si ce n’est allarmante

PLUS DE CDS ET DE COLLECTIVITE LOCALES :

Les marchés financiers américains sortent très lentement de la crise et la Réserve fédérale juge que la mauvaise santé financière de nombreuses collectivités locales est l’un des risques principaux pesant sur la reprise.

Sur 23 investisseurs interrogés, 19 jugent que les suppressions de postes prévues pour ramener les budgets à l’équilibre vont lourdement peser sur le taux de chômage national, qui est retombé ces deux derniers mois de 9,8% à 9,0%. « Si les Etats limogent du personnel pour réduire leurs dépenses, le chômage va empirer », a prévenu Marilyn Cohen, présidente de Envision Capital Management à Los Angeles.

INQUIÉTUDES POUR DETROIT

Peu d’analystes spécialisés s’attendent toutefois à ce qu’un Etat se déclare en cessation de paiement, cela leur étant interdit. Mais plusieurs grandes villes sont source d’inquiétude.

En mars 2010, la ville de Detroit a assuré dans un communiqué accompagnant une émission obligataire qu’elle ne prévoyait pas de se déclarer en faillite mais les agences de notation Standard & Poor’s et Moody’s la placent en catégorie spéculative et la municipalité n’a plus émis de dette depuis lors.

« Une ville comme Detroit, avec une faible liquidité et une dette importante, pourait se déclarer en faillite en 2011, à condition que les politiques soient d’accord et que l’Etat l’autorise », a déclaré Richard Ciccarone, de McDonnell Investment Management.

La situation des Etats reste difficile. Les plus menacés selon les analystes interrogés sont la Californie et l’Illinois, suivis par le Nevada, épicentre de la crise des subprimes.

Sur 27 personnes interrogées, 13 considéraient l’Illinois comme l’Etat le plus en difficulté.

Le montant des retraites non financées y est le plus élevé des 50 Etats et atteignait 75,5 milliards de dollars à la fin de l’année 2010. L’Illinois prévoit pour la deuxième année consécutive de recourir à un emprunt obligataire pour le seul versement des retraites.

Quant à la Californie, elle est confrontée à un taux de chômage supérieur à 12% ainsi qu’à un déficit budgétaire supérieur à 25 milliards de dollars, que le gouverneur Jerry Brown propose de réduire par la baisse des dépenses et la prolongation des hausses d’impôt présentées auparavant comme temporaires

source agences fev11

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s