Douce France

Le Chiffre du Jour : La zone euro assommée par le chômage qui n’en finit pas de grimper

Le Chiffre du Jour :  La zone euro assommée par le chômage qui n’en finit pas de grimper  

Les conséquences de la crise se font lourdement sentir au sein de la zone euro, où le chômage a atteint un niveau record et devrait poursuivre son ascension, dans une conjoncture dégradée. Le chômage de la zone euro a atteint en juin 11,2%, du jamais vu. Il touche désormais 17,80 millions de personnes en âge de travailler, selon les estimations mardi de l’office européen de statistiques Eurostat. En un mois, 123.000 personnes sont venues grossir les rangs des chômeurs au sein de l’Union monétaire, révèle Eurostat. Sur les 12 derniers mois, 2,02 millions de personnes se sont retrouvées au chômage.

Evolution mensuelle du taux de chômage dans la zone euro de juin 2011 à juin 2012

Euro zone unemployment 

Première victime, l’Espagne s’affiche de très loin comme le mauvais élève de la zone euro en matière d’emploi. Le chômage touche une personne sur quatre (24,8% de la population active) et un jeune sur deux (52,8%), et la récession dans laquelle s’enfonce la quatrième économie de la zone euro n’offre pas de perspectives rassurantes.La situation est également préoccupante dans les autres pays faibles de la zone, notamment ceux qui ont bénéficié d’une assistance financière.

 

 

 Le taux de chômage a atteint 15,4% en juin au Portugal, 14,8% en Irlande et 22,5% en Grèce, où les dernières données disponibles datent d’avril. Le chômage a également crû en France, à 10,2% en juin. En Allemagne, des données publiées ce matin ont mis en évidence une hausse pour le quatrième mois de suite du nombre de sans emploi en juillet. Malgré cela, Berlin fait toujours partie des pays avec les taux de chômage les plus faibles comme l’Autriche (4,5%), les Pays-Bas (5,1%) et le Luxembourg (5,4%).

 Dans l’ensemble de l’Union européenne, le taux de chômage a atteint en juin 10,4%, comme en mai. Il s’agit là encore d’un niveau record.

 Conséquence: la consommation risque d’être lourdement pénalisée, d’autant plus que les revenus des ménages sont sous pression avec une inflation qui reste élevée. Elle s’est inscrite en juillet à 2,4%, comme le mois précédent, selon une première estimation publiée mardi par Eurostat. Même si elle a beaucoup ralenti depuis le début de l’année, l’inflation dépasse pour le 20e mois consécutif le seuil de 2% visé par la Banque centrale européenne (BCE), chargée de veiller à la stabilité des prix.

 

Source AFP juil12

1 réponse »

  1. Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, l’affirme : la Grèce est un « cas totalement unique » et les organismes financiers privés n’auront plus à subir d’autres restructurations de dettes liées à leur portefeuille d’obligations souveraines de la zone euro.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s