Art de la guerre monétaire et économique

Brève de trottoir : Pékin tente de reprendre la main sur son propre marché des terres rares

Brève de trottoir :  Pékin tente de reprendre la main sur son propre marché des terres rares 

Le groupe Baotou Steel Rare-Earth, numéro un chinois de la production de terres rares (des matériaux précieux utilisés dans la confection de nouveaux produits technologiques), a annoncé hier soir qu’il allait temporairement stopper sa production dans l’un de ses hauts-fourneaux. En cause, la chute des prix de certaines terres rares. Baotou cherche à «promouvoir un développement stable et sain du marché», a précisé le groupe.

 

La Chine, qui produit aujourd’hui plus de 90% des terres rares du monde, a décidé de monnayer cette situation de quasi-monopole en restreignant ses exportations, déclenchant la colère des pays consommateurs. Mais elle peine à faire régner l’ordre sur son propre marché, du fait de la prolifération des mines illégales. Ce qui explique les surcapacités constatées actuellement et la baisse des prix. Pékin multiplie donc les initiatives pour reprendre la main. Une bourse des terres rares a été ouverte cet été afin de tenter de rationaliser le marché. Et les autorités font la chasse aux producteurs illégaux qui, selon certaines estimations, pourraient représenter jusqu’à 40% de la production nationale.

source Les Echos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s