Brèves de Trottoirs

C’est en 2007-2008 que la consommation des ménages des marchés émergents a pour la première fois dépassé la demande des consommateurs des pays développés.

C’est en 2007-2008 que la consommation des ménages des marchés émergents a pour la première fois dépassé la demande des consommateurs des pays développés.

 

Les dépenses de consommation présentent un grand intérêt pour les investisseurs : la part non discrétionnaire de la consommation (comme l’alimentation) est plus stable que les dépenses d’investissement, qui sont très cycliques, et moins vulnérable à des chocs économiques externes que les exportations. Une fois que les consommateurs s’habituent à des produits plus chers, ils ont tendance à refuser de revenir vers d’autres solutions moins chères. Par conséquent, les dépenses qui étaient auparavant facultatives et plus onéreuses deviennent non discrétionnaires. C’est cet aspect de la croissance des marchés émergents qui intéresse particulièrement les investisseurs sur les marchés émergents mondiaux puisqu’ils tentent de tirer parti des changements d’habitude de ce qui constitue la majorité de la population mondiale.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s