Art de la guerre monétaire et économique

Les Clefs pour Comprendre du Jeudi 13 Décembre 2012 : Les drones du mondialisme par Bruno Bertez

Les Clefs pour Comprendre du Jeudi 13Décembre 2012 :  Les drones du mondialisme par Bruno Bertez 

Nous allons faire plaisir à notre catégorie de lecteurs qui défendent les thèses conspirationnistes et   mondialistes.

 Nous venons de relire quelques morceaux choisis de Jacques Attali car nous utilisons un  de ses concepts, le cout de production de la demande, dans un article à venir un de ces jours. 

Attali est le prototype de ces mondialistes, partisan d’une banque centrale mondiale et bien sur d’un gouvernement implicite ou explicite mondial, pour sortir de la crise. Et il ne s’en cache pas. Ce n’est pas un hasard s’il a été sherpa de Mitterrand lors des sommets mondiaux, mondialistes qui ont été organisés sous son règne.

 

    Décryptée à la lueur des thèses d’Attali, nous sommes, dans cette crise, en plein dans une contradiction entre l’économie et la finance qui sont devenues mondiales et les structures, les instruments de régulation lesquels sont restés nationaux. Cette contradiction doit être dépassée et bien sur dans le sens de la disparition des Etats Nations. Le pouvoir doit être, en vertu de cette thèse/idéologie transféré au niveau mondial et les citoyens doivent devenir les sujets/esclaves de cette nouvelle élite, non élue, auto proclamée, auto cooptée,  de cette élite noire de l’usure  comme on en a connu à plusieurs reprises dans l’histoire, en particulier avant la Grande Peste. S’est, transposé à l’échelle globale exactement ce qui a été fait et cherche à se finaliser au niveau européen: Le gouvernement européen d’une certaine élite à laquelle s’opposent les populistes. 

Vous remarquerez que dans ce cadre de pensée la contradiction que nous soulevons, entre l’entrée libre des immigrés qui arbitrent en leur faveur les cadeaux, largesses  sociales  du système français, et les exilés que l’on dénigre et stigmatise parce qu’ils arbitrent l’autre coté,   la contrepartie qui sert à financer  les cadeaux tombés du ciel, les impôts , cette contradiction tombe . Elle tombe puisque dans ce système nous devenons tous des immigrés ou des indigènes  comme l’on veut, du monde global. 

La mondialisation de la finance est une réalité incontournable, elle se donne à voir chaque jour.

Le fait que la finance globale, solidaire, qui se tient par la barbichette refuse de se faire hara kiri et cherche malgré sa faillite et la disparition de ses fonds propres à continuer comme si de rien n’était, explique le rouleau compresseur fiscal,  institutionnel, moral etc… Pour se refaire la finance veut, a besoin, avec l’aide des gouvernements socialo.kleptos, de drainer les ressources des peuples vers elle. Elle a besoin de réaliser ce que nous appelons le Grand Transfert, le transfert historique des ressources des citoyens vers le couple maudit Etat-Banques. Il faut pour cela que l’impôt puisse être aligné partout sur le prélèvement maximum, il faut que les contrôles ne rencontrent aucun obstacle, que ce soit Orwell et 1984 réunis dans le Panopticon de Jérémie Bentham. 

Dans cet esprit la destruction des petites bourgeoisies nationales fait partie du programme obligé, car cette bourgeoisie est porteuse des valeurs traditionnelles, anti changement socialiste, elle est porteuse des valeurs nationales et familiales. 

C’est une véritable guerre qui est livrée et que les assaillants gagnent par ce qu’elle n’est pas déclarée, elle est subreptice, comme les drones.  Une guerre par la culpabilisation, la démoralisation de l’adversaire. 

L’impôt, les contrôles, la destruction de la famille, du mariage, de la Nation,  sont autant de drones que les politiciens  ne combattent pas, même s’ils y sont opposés. Le politicien de base est un professionnel et s’il veut faire carrière comme disait Chevènement il y a longtemps, il doit aller faire son tour dans la mer des Sargasses du Mondialisme.

BRUNO BERTEZ Le Jeudi 13 Décembre 2012

llustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON :  

20 réponses »

  1. Jeudi 13 Décembre. En complément : tout le monde n’est pas mondialiste !

    Poutine vient de délivrer son premier grand discours depuis son investiture. Son message essentiel est le suivant:

     » Nous ne devons pas nous perdre en tant que Nation, l’histoire de la Russie et ses traditions doivent guider son avenir »

    Il ajoute : « Croyez en vous, pas dans les modèles politiques venus d’Occident »

    Poutine a compris l’essentiel, la ligne directrice de l’époque, il sait que c’est là que se situent les enjeux , exactement comme le pensent les Chinois. D’ailleurs les relations traditionnellement délicates entre Chine et Russie sont à leur meilleur niveau et ce, malgré une multitude de raisons réelles et justifiées de rivalité sinon de conflit.

    C’est important car le rouleau compresseur du mondialisme financier s’arrêtera aux portes de ce bloc car sur ce point les intérêts sont communs. Attention nous ne disons que tout est pour le mieux entre Chine et Russie, nous disons qu’ils ont un intérêt commun à refuser l’évolution voulue par les Etats Unis. Autrement dit, en cas de besoin, ils peuvent constituer la force de refus des équivalences que tentent d’imposer les Etats Unis, ce sont eux, les contre pouvoirs dont nous avons parlé dans notre texte sur les équivalences.

    Par ailleurs Poutine fait un grand dégagement sur la lutte contre la corruption, dresse des barrières aux conflits d’intérêt entre les affaires et la politique. Les menaces ont été claires et d’ailleurs prises au sérieux au sein de l’audience!

    J'aime

    • Attention à l’ame Russe , j’en sais quelque chose . Avant il y a eu Euler , Diderot et quelques autres , çà présente bien , mais çà finit au knout , Nietsche a dit que la civilisation entrait au fer rouge , c’est vrai mais ce n’est pas une Raison . Voltaire était déjà plus malin , il est s’est contenté de la Prusse , mais c’est encore trop , j’ai dénoncé les nationalisations et méme étudié savamment le crane de ces juifs qui les pronaient dans le programme socialiste . Rien n’ y a fait .

      J'aime

  2. Pourquoi un gouvernement mondial serait nécessairement plus tyranique, moins démocratique qu’un gouvernement national ?… Je ne plaisante pas. Mettons, pour être un peu réaliste, car il y aura toujours des récalcitrants (et c’est leur droit), que nous fassions ce gvt avec une centaine de pays dans les 5 ou 6 continents. Nous pouvons supposer que cet Etat mondial serait de type fédéral, avec un état central élu universellement – enfin par les nations/régions ayant choisi d’adhérer, par la voie du suffrage universel là aussi – Etat central chargé de définir un cadre politico-socio-économique, c’est à dire les bornes de ce qui est acceptable, de façon à éviter des lois manifestement iniques, tandis que les fédérations (les anciennes nations) s’occuperaient de tout le reste.
    Il y aurait des avantages :
    – une langue commune (ce qui n’exclut pas de parler chez soi la sienne)
    – un marché immense et moins soumis aux péages et autres taxes
    – une monnaie commune (hé oui) donc moins de joujou avec la monnaie
    – une facilité décuplée de déplacement et donc de trouver un travail ou un air qui nous convienne mieux
    – une stabilité politique plus grande
    – moins de guerre (même si on ne peut l’exclure complètement, l’Homme étant ce qu’il est)
    – le simple plaisir de voyager dans des régions éloignées sans avoir son dico sous le bras ou l’impression d’être un gros capitaliste chez les mendiants
    – Des possibilités de financement très supérieures pour investir dans des projets ou technologies particulièrement onéreux, comme, par exemple, aller sur Mars (quoique je n’en voie personnellement pas l’intérêt mais on peut trouver…)
    Je ne dis pas ça pour plaisanter ou pour provoquer, juste pour discuter. Evidement, il faudrait que cette centaine de pays (difficile à mon avis de faire un gvt mondial avec moins) soient à peu près à niveau, ce qui n’est pas pour demain. Mais n’excluons pas cette idée. l’UE n’est pas convaincante, d’accord, mais les USA sont plutôt réussis de mon point de vue : prenons les pour base de travail. Ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain. Je crois vraiment que nous devrions garder cette idée dans un coin de la tête… pour un de ces jours.

    J'aime

    • Il y a une petite différence , qui échappe à l’entendement . Parlons de satisfaction , comme les Rolling Stones .
      Il existe un rapport Plaisir/Douleur , qui ne correspondt pas au rapport Joie/Souffrance . La différence comme entre monnaie fiduciaire et monnaie-or est perceptible mais non intelligible . Physiologiquement on a découvert récemment que cela viendrait des emphétamines , qui provoquent la douleur insupportable ou à l’inverse le plaisir comme sublime . Une différence capitale provient du rapport avec l’autre , caressant ou non ? En gros rapport physique ou social ?
      Un exemple tiré d’une autre culture , la Japonaise , on glose beaucoup en Occident sur le fait que le boudisme avalide les rapports avec les prostituées , attention pas n’importe lesquelles le grand art : les Geishas . On les paye en batons d’encens , c’est précieux , en plus c’est rusé , plus on en brule ( sur le pubis de la belle ) , plus on sent l’encens , donc quant on rentre embrasser son épouse on peut toujours invoquer le fait d’avoir rendu ces dévotions au cimetiére . Mais reste que la satisfaction n’est pas la méme que celle qu’on attend d’une épouse .
      Le gouvernement mondial nous donnera beaucoup de plaisir , assurémment , de consommation dirai-je plutot , mais nous satisfera-t-il ? C’est sur que non , pourquoi , parce qu’il va , veut , remplacer , son ordre
      universel , intellectuel , à nos relations singuliéres . Il ne nous donnera que des artefacts , comme aux homos du mariage pour tous . Je comprends que dans notre époque perverse , comme tous les perverts on en demande plus dans la sophistication , je comprends aussi qu’on aura moins dans la satisfaction .
      La différence entre les vraies valeurs et les fausses est aussi infime dans la monnaie et à mon avis ce n’est pas un hasard . Lorsque les Grecs au -7e siécle on inventé la monnaie , le roi Midas parait il , je suppose qu’ils en avaient marre de ces monnaies siliconnées d’Orient , sous forme de boules qui ne contenaient pas leur poids . Le Roi , innovation , je controle , je mets mon effigie sur la boule ( qui du coup devient une piéce , en fait une peau de boeuf , autre histoire ) . On y croit à Midas parce qu’il a les moyens de taper sur la téte à celui qui imiterai . Mais ce faisant , glissement progressif du plaisir , on peut profiter de cette confiance …
      Au lieu du poids , vous avez du toc .

      J'aime

  3. Jeudi 13 décembre 2012 :
    Grèce : la zone euro débloque l’aide à Athènes, satisfaction générale en Europe.

    Au final, la zone euro va débloquer 49,1 milliards d’euros en faveur de la Grèce d’ici fin mars, dont 34,3 milliards qui seront versés « dès la semaine prochaine », a indiqué le chef de file de l’Eurogroupe, Jean-Claude Juncker.

    http://www.romandie.com/news/n/Grece_la_zone_euro_debloque_l_aide_a_Athenes_satisfaction_generale_en_Europe82131220121840.asp

    Les contribuables européens : – Dis donc, la Grèce, tu vas nous rembourser, oui ou non ?

    La Grèce : – Non. Je n’ai plus un rond.

    Les contribuables européens : – Tu nous dois 240 milliards d’euros, alors tu vas nous rembourser.

    La Grèce : – Non. Je n’ai plus un rond.

    Les contribuables européens : – Bon, écoute, nous allons te prêter 34,3 milliards d’euros.

    La Grèce : – Ah oui, oui, oui, d’accord, je suis d’accord. Prêtez-moi 34,3 milliards d’euros.

    Les contribuables européens : – Nous allons te prêter 34,3 milliards d’euros, et avec cet argent, tu vas pouvoir commencer à nous rembourser. Nous sommes bien d’accord ? Tu vas pouvoir commencer à nous rembourser ?

    La Grèce : – Ah oui, oui, oui, bien sûr. C’est évident. Je vais vous rembourser. Bien sûr. C’est évident.

    Les contribuables européens : – Alors tout va bien. La crise de la dette grecque est finie.

    La Grèce : – Je dirais même plus : « Tout va bien. La crise de la dette grecque est finie. »

    Les contribuables européens chantent tous en choeur :
    C’est la belle nuit de Noël.
    La neige étend son manteau blanc
    Et les yeux levés vers le ciel,
    A genoux, les petits enfants
    Avant de fermer les paupières
    Font une dernière prière.

    Petit papa Noël,
    Quand tu descendras du ciel
    Avec des jouets par milliers,
    N’oublie pas mon petit soulier.
    Mais avant de partir,
    Il faudra bien te couvrir.
    Dehors tu vas avoir si froid.
    C’est un peu à cause de moi.

    Le marchand de sable est passé.
    Les enfants vont faire dodo.
    Et tu vas pouvoir commencer
    Avec ta hotte sur le dos
    Au son des cloches des églises
    Ta distribution de surprises.

    Il me tarde tant que le jour se lève
    Pour voir si tu m’as apporté
    Tous les beaux joujoux que je vois en rêve
    Et que je t’ai commandés.

    Et quand tu seras sur ton beau nuage,
    Viens d’abord sur notre maison.
    Je n’ai pas été tous les jours très sage,
    Mais j’en demande pardon.

    J'aime

  4. Quant au gouvernement mondial, moi les belles idées ne me font pas peur. Mais il faut juste que ce « nouveau monde » soit progressiste (en termes humains), et non animé par le désir capitaliste et financier uniquement… Malheureusement comme vous le dites, l’homme etant ce qu’il est, un gouvernement mondial ne serait pas « elu » et constitué pour le bien des peuples tralala…

    Vous avez vu les recents developpements sur la liberté recemment, Jean? Et pourtant on s’approche de la creation d’un nouveau bloc federal Europeen… C’est sur, la chance est donné à tous de réussir…

    J'aime

  5. Sans aller jusqu’ à croire au complot je pense que certains intérêts poussent à une intégration à la manière d’un lobby…mais ils échoueront car les identités ne se décrètent pas. Aller voir un match de foot France- brésil avec des allemands ou des anglais et vous verrez qui ils soutiennent. C’est aussi simple que ça. Il n’y a déjà pas d’identité européenne alors avant qu’il y en ai une mondiale…

    J'aime

  6. Sur la peste noire :Albert Edwards parle depuis longtemps d’age de glace (car apogée de la mondialisation): en fait nous revenons au moyen age concernant les libertés, la circulation et la monnaie

    (presque Anzinois 😉 )

    J'aime

  7. Poutine (avec les chinois) vont peut etre agir de manière gaullienne et passer à l’etalon quelquechose en 2013 (ce qui serait le déclencheur de quelquechose sur le dollar et fiat co)

    J'aime

    • @Sassy

      La Chine, une strategie complexe dans un cadre de pensée différent de celui des Occidentaux.

      C’est très compliqué. La Chine est un pays et elle ne raisonne pas comme un particulier.
      Mais la question que vous soulevez est au centre de mes reflexions … et si on lit les travaux des gens bien informés sur la Chine, elle est au centre des reflexions des think tanks gouvernementaux.

      D’abord la Chine est matérialiste: ce qui veut dire qu’elle ne raisonne pas comme les occidentaux, elle connait la difference entre le papier, les promesses et le réel. Mais elle est cynique comme le sont les élites américaines.

      Ensuite elle pense dialectiquement, ce qui veut dire qu’elle intègre le mouvement de l’histoire et le jeu des foces contraires, le positif, le negatif, et le dépassement des contradictions.

      Enfin. les dirigeants chinois veulent rester en place, ils ont une peur bleue d’un ralentissement économique trop prononcé qui provoquerait trop de chomage et donc des rebellions sociales.

      Tout ceci débouche sur des analyses et des priorités différentes de celles qu’un agent economique normal qui pense selon la rationalité bornée des occidentaux, aurait .

      Par ailleurs la Chine sans ètre un ennemi de l’occident est ce que l’on appelle un compétiteur stratégique. Donc relations de rivalité/coopération, lesquelles sont évolutives au fur et a mesure que la Chine réussit à sécuriser ses approvisionnements en commodities et ses routes d’acheminement vers ses eaux territoriales. La Chine s’arme et donne priorité à la marine. Problème central aussi, les relations avec cet autre compétiteur stratégique qu’est la Russie. La Chine fait ami-ami avec la Russie, mais ne va pas jusqu’à y investir pour faire démarrer l’économie Russe et lui faire grimper l’échelle de valeur ajoutée.

      Je travaille sur un papier sur cette question, car l’actualité des investissements Chinois au Canada m’y conduit.

      La tactique des Occidentaux anglo saxons consiste a forcer la Chine à accumuler des tonnes de créances/promesses qui, dans une perspective historique ne valent et ne vaudront jamais rien. La réponse de la Chine est de ne pas réver et de croire que tout son pactole de 3.6 trillions vaudra quelque chose mais de le sécuriser par la divesification économique, financière et monètaire. La constitution d’une zone YUAN, d’une place bancaire, d’accords de troc, de contrats à long terme, d’investissements à l’étranger, de partenariats,de stocks stratégiques, etc est un aspect de cette politique de très long terme

      L’utilisation de Hong Kong comme plateforme semi libre fait partie de cette politique à long terme.

      L’achat d’or consitue une petite partie, mais partie significative. La Chine a le controle physique de son or et devient plaque tournante du marché asiatique de l’or car Hong Kong s’est équipé pour cela.

      La Chine a le double fer au feu :

      Celui de la cooperation avec les occidentaux pour, à la faveur des faiblesses de ceux ci , continuer de progresser, de s’équiper, de s’éduquer en profondeur, investir dans ses structures .

      Celui du containment , qui consiste à appuyer sur les contradictions du système actuel pour affaiblir, contrer ses compétiteurs/futurs ennemis. C’est ce que l’on voit par la politique étrangère de soutien à l’Iran, Venezuela, Syrie, Corée du Nord etc… Le developpement africain fait partie de cette stratégie de long terme. En fait si on regarde de plus pres, au niveau international, le rideau de fer de la guerre froide est retombé. The great divide est restauré.

      J'aime

      • Il en va de la Chine , comme de la Russie , à mon avis . Ce sont d’autres cultures . Elles ont leur intéret certes , et son opposée dans le sens de l’histoire , la Chine en arriére et la Russie trop en avant . Quand à nous Occidentaux , nous sommes dépassés . Pour autant rien ne se présente qui puisse prendre la place , et une culture c’est du trés long terme , un éspéce de chaudron des peuples qui mijote longtemps avant que son contenu ne puisse étre servi . Pour dire que Chinois , Russes ou Occidentaux la mode est à la violence . Aucun leadership possible , faudra quelque chose qui dépasse les uns et les autres sans les satisfaire vraiment pour faire l’arbitre ou ce sera la Grande Peste , le réglement biologique . Cet autre chose comme aurait dit De Gaulle dans un discours inoubliable c’est l’or . Un monde sans leadership . Le gouvernement mondial d’Attali et autres , à mon avis c’est comme la Tortue des Romains , on fait le gros dos en attendant que çà passe , sauf que les adversaires à un moment sont trop nombreux et trop puissants pour passer à une contre offensive , je crains fort que ce ne soit aujourd’hui le cas pour nous .
        Le gaz de shiste ne sera pas la potion magique pour les US , pour une raison simple , ses externalités sont bien épargnées aux compagnies mais pas à la zone dollard , elles vont revenir par la fenétre , soit par les dépenses des collectivités locales , soit par les dépenses de santé .

        J'aime

  8. @ Bruno Berthez : « la Chine sans être un ennemi de l’occident »… Cette phrase doit être nuancé. Un des moteurs de la Chine est quand même à chercher dans l’ esprit de revanche et le sentiment d’avoir été spolié par l’occident.

    J'aime

    • @seb

      C’est la définition de la compétition stratégique.

      La rivalité parce que fondamentalement on est ennemi, il n’y a pas de place pour deux crocodiles dans le mème marigot.

      La coopération parce tant que la rivalité n’est pas ouverte il y a tout à gagner à beneficier des atouts de l’ennemi suffisamment stupide pour vous les transférer.

      Les Etats -Unis tenteront de reproduire avec la Chine le coup de Pearl Harbour, pure provocation consciente… non pas japonaise mais americaine pour avoir un prétexte pour declarer la guerre. Et les chinois le savent, nombreux papiers de leurs stratèges militaires sur cette question. La politique étrangère n’est que le domaine de la force, les bons sentiments, la morale, l’humanisme c’est pour les peuples.

      J'aime

  9. Les récents conseils de Goldman de vendre l’Or, les manipulations de plus en plus flagrantes sur le marché de l’Or, le nombre grandissant d’articles sur le sujet, l’augmentation de plus de 130% des achats sur ce métal au US depuis l’élection d’Obama… c’est clair, la falaise fiscale US a déjà son point de chute et la valeur Or est dans le collimateur.

    C’est le dernier rempart, le dernier combat. Nous assistons en direct à l’assassinat de l’Homme libre et responsable dans un silence étourdissant et un aveuglement inimaginable.

    Merci , Monsieur Bruno Bertez, pour la pertinence de vos sujets.

    Bien à vous et à tous vos amis.

    J'aime

    • Oui, la mer se retire petit à petit, plus elle va s’éloigner, plus son retour sera violent, rapide, incontrôlable
      On peut tromper une personne mille fois.
      On peut tromper mille personnes une fois.
      Mais on ne peut pas tromper mille personnes, mille fois.

      J'aime

  10. Vous étes trés pertinent en pointant Attali comme mondialiste . C’est comme Touati et son prévisionnisme anti-or . Ils en deviennent ridicules . Keynes et Hayek chacun a leur maniére se sont préoccupés de probabilités . Entre les deux il y a eu Kolmogorov , le vrai connaisseur . Hayek nous parle de complexité et oublie ce concept de Kolmogorov : la complexification qui va au delà de la complexité . Keynes distingue les prob de leurs amplitudes qu’il qualifie de subjectives , hommage au néo-clacissisme .
    Les deux passent à la trappe le degré de liberté , opposé au probable .
    Avec Mandelbrot , et l’auteur du cygne Noir on renoue avec les deux . Bravitude va avec complexitude .
    A 19 e on avait le régulateur à boules pour les machines à vapeur , et le feed-back pour le biologique . On a franchit un pas de plus depuis . Parce que les boules peuvent tourner en sur-régime , au dessus de la ligne
    moyenne et les feed-back en surcompensation (on peut vivre à 80 ans en hypertension , donc au delà de l’éspérance de vie moyenne , sauf que là l’accident est fatal ) . La surcompensation c’est grace à la médecine et ses médicaments , les boules grace à l’electronique et l’informatique . Question économique , grace à la sur-création de monnaie . ( dérivés etc ) . Là comme ailleurs la prob d’accident est plus faible mais l’amplitude plus grande , l’accident est fatal .
    çà se voit trés concrétement avec les compensations du spot de l’or . Elles sont de plus en plus longues . Ce qui devrait désespérer les afficionados de l’or , çà ne le fait pas parce qu’il shintent le fait . La vraie consolation c’est que ces consolidations sont suivies de montées de plus en plus hautes .
    Pour revenir à la mondialisation , certes ses acteurs et propagandistes ont de plus en plus de moyens et jouent de plus en plus fins . Reste qu’ils manoeuvrent en surcompensation , le risque est considérablement diminué , mais toujours probable , qui plus est l’enjeu est considérablement plus élevé . Une certitude , l’évenement , quoiqu’à long terme , va se produire . Donc patience .

    J'aime

  11. Fiscal Cliff oblige . A Harvard une étude est en cours , sur les choix fins en matiéres d’impots de façon à ménager la croissance . A la reflexion , on ne sait donc pas ? Malgré nos énormes ministéres des finances et instituts de conjoncture ? çà craint quand méme ….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s