Agefi Suisse

Outragious Predictions : Les dix prévisions 2013 « scandaleuses » de Saxo Bank

Outragious Predictions : Les dix prévisions 2013 « scandaleuses » de Saxo Bank

Saxo bank/ Le pessimisme peut être une stratégie lorsqu’elle reflète la lucidité.

Vendredi, au milieu d’un optimisme consensuel sur les perspectives de marché en 2013, une voix dissonante (et donc courageuse) s’est fait entendre. Il s’agit du gestionnaire d’actifs basé à Lausanne, Synopsis Asset Management, qui a publié une note dans laquelle il intègre un scénario caractérisé par une correction importante, ramenant les opérateurs à des niveaux proches de ceux de 2008.

Hier, ce fut au tour de Saxo Bank. Qui publie chaque année ses Outrageous Predictions (Prédictions outrageuses) pour l’année à venir.

Parmi celles-ci, sur le front des devises, la banque danoise prédit que «la Banque nationale suisse (BNS) renoncera au cours plancher du franc suisse face à l’euro et que la paire euro contre franc suisse atteindra 0,9500 franc». Le raisonnement se base sur une nouvelle aggravation de la crise de l’UE, peut-être à cause des élections législatives en Italie, selon la banque, ou du risque de contagion d’une éventuelle sortie de la Grèce.A la suite d’un fort afflux de capitaux en Suisse, la BNS déciderait d’«abandonner temporairement le taux plancher, plutôt que de laisser les réserves de changes dépasser 100% du PIB», selon Saxo Bank. L’euro tomberait sous la parité contre le franc, avant que des contrôles de capitaux ne soient imposés pour enrayer la hausse du franc.

PLUS DOUTRAGEOUS PREDICTIONS EN SUIVANT :

Deuxièmement, l’indice boursier allemand DAX, tant prisé en 2012, devrait plonger de 33%. Soit effacer pratiquement tous ses gains de l’année en cours. Et ceci en raison de la baisse de confiance envers Angela Merkel.

Côté or, une chute à 1200 dollars l’once est envisagée en réaction à la reprise de l’économie américaine, tandis que les taux d’intérêts espagnols devraient augmenter de 10%

 La nationalisation des géants de l’électronique japonais Sharp, Panasonic et Sony en raison de la dégradation de leur situation.

La hausse de 50% du cours du soja

Le rendement des obligations américaines à 30 ans (2,95%) double.

. «La Chine reprendra quant à elle le contrôle sur le dollar de Hong Kong (HKD)», prédit Steen Jakobsen, économiste en chef de Saxo Bank.«Les Outrageous Predictions de cette année sont une fois encore une sélection d’événements essentiellement négatifs, dont n’importe lequel peut changer le paysage financier et même dans certains cas le statu quo politique», insiste ce dernier.

Ces dix prédictions ne correspondent cependant pas aux prévisions officielles de Saxo Bank pour 2013 mais «pourraient s’avérer nettement plus pertinentes pour les investisseurs» si l’une de ces prédictions se réalisait en 2013».

Quant au baril de pétrole, le monde pourrait avoir à vivre avec un West Texas Intermediate (WTI) à 50 dollars le baril. «La production énergétique aux Etats-Unis continue d’augmenter», notamment grâce à l’huile de schiste.» Il n’y a pas que les cours qui chuteront. Les systèmes aussi. Ainsi, «l’industrie électronique japonaise, qui faisait autrefois la fierté du pays, entre dans une phase terminale après avoir été surpassée par la dynamique industrielle et électronique sud-coréenne, incarnée par Samsung».

Toujours au Japon, le yen ne devrait plus coter que 60 yen face au dollar en 2013. Bien que la politique économique du Parti libéral démocrate reprenne le pouvoir, avec un biais pro-croissance plutôt que celui de l’austérité, celui-ci «ne prend que des demi-mesures, alors que le marché avait spéculé de façon excessive sur une dépréciation du yen.» A mesure que l’appétit pour le risque diminue, «le yen redevient la monnaie la plus forte du monde».

Levi-sergio mutemba/Agefi Suisse 19-12-2012 

http://agefi.com/marches-produits/detail/artikel/saxo-bank-le-pessimisme-peut-etre-une-strategie-lorsquelle-reflete-la-lucidite.html?catUID=19&issueUID=221&pageUID=6585&cHash=a475c351e61023ff73d6712cf4dc51be

Pour en savoir plus, retrouvez les 10 prévisions chocs en cliquant ici

Vous pouvez également contribuer à l’exercice en proposant vos propres prévisions chocs pour 2013 : www.previsionschocs.fr

Les prévisions chocs de Saxo Bank pour 2013

  1. Le DAX plonge de 33% à 5 000 points

Le ralentissement économique en Chine se poursuit, mettant un terme à l’expansion industrielle allemande. Cela provoque des chutes de prix importantes sur les stocks industriels et pénalise la confiance des consommateurs. La popularité d’Angela Merkel chute à l’approche de l’élection allemande et la combinaison d’une croissance faible et des incertitudes politiques, au moment où l’Allemagne se rapproche d’une signature sur la mutualisation future de la dette de la zone euro, provoque le retour de l’indice DAX à 5 000 points, soit un plongeon de 33% dans l’année.

  1. Les principales sociétés d’électronique japonaises sont nationalisées

L’industrie électronique japonaise, qui fut la gloire du pays, entre en phase terminale, surpassée par la concurrence sud-coréenne. Avec des pertes combinées de 30 milliards de dollars pour les seuls Sharp, Panasonic et Sony, la solvabilité du secteur se détériore rapidement et le gouvernement japonais nationalise les acteurs clés de cette industrie, à la manière du sauvetage de l’industrie automobile opéré récemment par les Etats-Unis.

  1. Les cours du soja grimpent de 50%

La mauvaise météo en 2012 a causé des ravages sur la production mondiale de céréales et les stocks américains de soja sont au plus bas depuis neuf ans, ce qui rend les cours sensibles à tout nouvel aléa climatique, que ce soit aux Etats-Unis, en Amérique du sud ou en Chine. Une plus forte demande en biocarburants peut aussi occasionner des pics de valorisation et les spéculateurs se tiennent prêts à revenir sur le marché, d’où un potentiel de progression des cours pouvant aller jusqu’à 50%. La sécurité alimentaire risque de faire le buzz en 2013.

  1. Chute de l’or, à 1 200 dollars l’once

La force de la reprise économique américaine en 2013 prend le marché par surprise, notamment les investisseurs détenteurs d’or. Ajouté à une tendance molle de la demande d’or en Chine et en Inde, deux pays en proie à une croissance faible et à un chômage en hausse, le phénomène déclenche un mouvement vendeur majeur sur l’or, qui glisse jusqu’à 1 200 dollars l’once avant que les banques centrales ne finissent par profiter des soldes. 

  1. Le baril de brut WTI touche les 50 dollars

La production d’énergie primaire continue de progresser aux Etats-Unis, principalement grâce aux avancées techniques comme celles liées au pétrole de schiste. La production américaine de pétrole brut augmente fortement et, entre des stocks domestiques au plus haut depuis 30 ans et un potentiel d’exportations limité, le cours du brut WTI subit de nouvelles pressions vendeuses et tombe vers les 50 dollars le baril. 

  1. Le dollar/yen (USD/JPY) tombe à 60

Le Parti libéral démocrate (PLD) revient au pouvoir au Japon, avec l’ambition de faire baisser le yen. Mais il ne réussit à faire voter que des demi-mesures alors que le marché a dans le même temps pris des positions baissières exagérées sur le yen et que les investisseurs japonais rapatrient une partie de leurs trillions de dollars placés à l’étranger à mesure que l’appétit pour le risque diminue. Le yen redevient la devise la plus forte au monde, la parité USD/JPY tombant jusqu’à 60. De manière ironique, cela permet finalement au gouvernement PLD et à la Banque du Japon de prendre des mesures radicales pour faire baisser le yen, respectant ainsi leur promesse initiale.

  1. Désarrimage franc suisse/euro : la parité EUR/CHF atteint 0,95

Le risque extrême resurgit au sein de l’Union européenne, peut-être à l’occasion de l’élection italienne ou à propos d’une sortie de la Grèce de l’Union monétaire, qui laisse craindre que l’Espagne et le Portugal suivent. D’où une nouvelle flambée de la fuite des capitaux vers la Suisse, décidant la Banque nationale suisse et le gouvernement suisse à abandonner la politique d’arrimage du franc suisse à l’euro pour un temps, plutôt que de voir les réserves dépasser les 100% du PIB. En conséquence, l’EUR/CHF touche un nouveau plus bas, sous la parité, avant que la Suisse ne soit contrainte d’instaurer un contrôle des capitaux pour calmer sa monnaie.

  1. Hong Kong délaisse le change fixe avec le dollar US, pour arrimer sa monnaie au renminbi

Hong Kong abandonne son change fixe avec le dollar américain pour arrimer son dollar (HKD) au renminbi (RMB) chinois. D’autres pays asiatiques montrent le désir d’aller dans le même sens. La volatilité du RMB augmente à mesure que la Chine perd le contrôle des mouvements de sa monnaie et Hong Kong progresse rapidement, pour devenir une place majeure du marché des changes et le plus important centre d’échange du RMB.

  1. L’Espagne fait un pas de plus vers le défaut, avec le bond des taux d’intérêt à 10%

Les tensions sociales étant déjà fortes en Espagne, le secteur public ne peut plus se permettre de diminuer ses dépenses. En 2013, la dette souveraine espagnole voit sa notation dégradée en high yield et les tensions sociales poussent l’Espagne à rejeter la politique de l’autruche officiellement défendue par l’UE. Les taux s’envolent dans la foulée de la dégradation, alors que le défaut devient inévitable.

  1. Doublement du taux du 30 ans américain

La politique de taux zéro de la Réserve fédérale contraint les investisseurs à délaisser les placements à taux fixe. Avec des rendements réels nuls, voire négatifs, il devient tentant de substituer des actions aux obligations. Le marché obligataire est de taille beaucoup plus importante que le marché des actions et une diminution de 10% des montants alloués en obligataire pourrait augmenter de 30% les encours des fonds actions. Ce qui pourrait conduire à des taux plus élevés aux Etats-Unis et peut-être marquer le début d’une décennie de surperformance des actions par rapport aux obligations.

4 réponses »

  1. Intéressant. Je me suis demandé quelles étaient leurs « prédictions scandaleuses » pour 2012…

    http://www.businessinsider.com/10-outrageous-predictions-for-2012-2011-12

    1. The stock of Apple Inc plummets 50 per cent from 2011 high
    Max 2011 : 422$ – Max 2012 : 700$ – cours actuel : 530$

    2. EU declares extended bank holiday during 2012
    non

    3. A yet unannounced candidate takes the White House
    non

    4. Australia goes into recession
    pas tout à fait

    5. Basel III and regulation force 50 bank nationalisations in Europe
    non

    6. Sweden and Norway replace Switzerland as safe havens
    pas loin

    7. Swiss National Bank wins and catapults EURCHF to 1.50
    non

    8. USD/CNY rises 10 per cent to 7.00
    non (+1%)

    9. Baltic Dry Index rises 100 per cent
    Il a baissé de + de 50%

    10. Wheat prices to double in 2012
    augmentation de 25%

    J'aime

  2. oui bon…merci beaucoup Lautre. C’est bien ce que je pensais. Les prévisions de Saxo Bank sont outrageusement hasardeuses. Depuis le temps que je ne crois plus les banquiers.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s