Abecomics

L’échec de l’Abenomics, l’arrêt progressif du QE aux USA, la politique déflationniste de la BCE imposée par l’Allemagne, la chute des monnaies de plusieurs pays émergents et la crise bancaire chinoise, devraient se traduire par une forte contraction des liquidités internationales, baissière pour les actions un peu partout dans le monde ! Par Pierre Leconte

L’échec de l’Abenomics, l’arrêt progressif du QE aux USA, la politique déflationniste de la BCE imposée par l’Allemagne, la chute des monnaies de plusieurs pays émergents et la crise bancaire chinoise, devraient se traduire par une forte contraction des liquidités internationales, baissière pour les actions un peu partout dans le monde ! Par Pierre Leconte

A propos du Japon, Saxo Bank a prévu pour 2014 l’échec de la stratégie de son premier ministre Shinzo Abe qui se traduirait de la manière suivante: “La Banque du Japon supprime la dette du gouvernement après que le taux dollar/yen soit passé en dessous de 80. En 2014, la reprise mondiale s’essouffle, avec à la clé une correction des actifs risqués (actions) qui oblige les investisseurs à se repositionner sur un yen qui retombe sous le seuil des 80 pour un dollar américain. En désespoir de cause, la Banque du Japon passe tout simplement par pertes et profits l’ensemble des emprunts d’Etat en sa possession, un subterfuge comptable simple mais inédit dont le résultat engage le pays dans un voyage en terre inconnue éprouvant pour les nerfs et aux effets secondaires potentiellement dévastateurs”. Autrement dit, le retournement du yen à la hausse (tant contre le dollar US que contre l’euro et la plupart des autres monnaies) entrainant une forte chute des actions japonaises (qui ne sont montées en 2013 que parce que le yen baissait) obligerait la Banque du Japon (qui a finalement échoué à détruire le yen et à créer suffisamment d’inflation), pour éviter un krach boursier mémorable, a annuler purement et simplement la dette de l’État nippon à son égard, ce qui entrainerait une situation jusqu’ici inconnue puisqu’il s’agirait d’un défaut déguisé mais réel, sciemment mis en place sur la plus grande dette publique du monde. Sans aucune concertation préalable avec les autres principaux Etats.

Avec deux conséquences majeures PROBABLES (mais évidemment NON CERTAINES à ce jour):

1/ un krach boursier des actions un peu partout dans le monde (en particulier aux USA et en Europe et évidemment au Japon lui-même), puisque le “yen carry trade” ayant entretenu leur hausse récente s’évanouirait, ce qui -au moment où la Fed réduit son QE avec comme objectif de le terminer en octobre 2014, que la zone euro reste en récession/déflation, que la Chine se dirige vers un “hard landing” et que la plupart des pays émergents sont confrontés à la chute de leurs monnaies en raison de l’augmentation incontrôlable de leurs déficits de comptes courants- provoquerait une forte contraction des liquidités internationales disponibles, négative pour les actions alors que la pseudo reprise économique mondiale ne tient que du mirage dans le contexte déflationniste qui se généralise;

2/ une forte hausse des obligations d’Etat US (et aussi européennes).

https://leblogalupus.com/2014/02/01/lindice-du-fret-dry-lindicateur-avance-de-conjoncture-mondiale/

http://www.zerohedge.com/news/2014-01-30/baltic-dry-index-collapses-50-december-highs-drops-5-month-lows

http://www.telegraph.co.uk/finance/newsbysector/banksandfinance/10612451/Currency-crisis-at-Chinese-banks-could-trigger-global-meltdown.html

http://www.cnbc.com/id/101379823

http://www.telegraph.co.uk/finance/comment/ambroseevans_pritchard/10605957/World-risks-deflationary-shock-as-BRICS-puncture-credit-bubbles.html

http://blog.kimblechartingsolutions.com/2014/01/new-hindenburg-omen-at-hand-dow-hits-80-year-fibonacci-resistance-level/

http://www.zerohedge.com/news/2014-01-31/bofa-technician-watching-1750-sp-support-below-here-trouble

http://www.moneynews.com/Markets/Wall-Street-Stock-Market-Growth-Dow-Jones-Average/2014/02/03/id/550582

Comme Citibank, qui a publié le graphique ci-dessous, nous pensons que les taux d’intérêt US à 10 ans devraient baisser vers 2% ce qui ferait fortement monter les US Treasury Bonds et le TLT.

20131220_citi1_0

taux-us-10-ans

 Étant donné le renversement inattendu à la baisse du dollar US/yen et de l’euro/yen qui semble avoir commencé (mais ne deviendrait certain qu’en dessous de 100 sur le USD/JY), le Nikkei vient lui aussi de se retourner, comme indiqué sur le graphique ci-dessous. Nous avons donc changé d’avis sur les actions japonaises que nous ne voyons plus monter au dessus de leur sommet récent et avons liquidé le 3 février 2013, avant la forte chute des indices boursiers japonais, nos positions longues légères prises sur le Toppix (via l’ITF -Toppix 150 Index iShare NYSE- en dollars US) et le même jour couvert nos derniers shorts légers sur l’or et l’argent-métal, vers 1.250 et 19,35, en restant pour le moment sans position sur les métaux.

20140130_deadcatdead3_0

http://www.bloomberg.com/news/2014-02-03/topix-heads-for-11-week-low-on-china-slowdown-concern.html

http://blog.kimblechartingsolutions.com/2014/01/joe-friday-nikkei-forms-bearish-pattern-sp-has-followed-this-lead/

La plupart des banques et des investisseurs ayant actuellement encore des positions massivement à la hausse sur le dollar US/yen, l’euro/yen et les actions US, européennes ou japonaises, et des positions massivement à la baisse sur les obligations d’Etat US, qu’ils renforcent à chaque occasion, et l’expérience montrant que lorsque le consensus est général c’est l’opposé qui souvent se produit, en particulier parce que la plupart des positions sur les marchés financiers étant prises dans la même direction, leur dénouement toutes ensemble provoque une avalanche en sens contraire. Avec des effets démultipliés.

http://www.zerohedge.com/news/2014-02-04/bank-america-warns-too-few-bears-out-there-investors-not-prepared-selloff

Les investisseurs se sont endettés comme jamais pour acheter des actions US:

margindebt1

Le signal du Krach éventuel du DJIA serait donné par la cassure du support vers 14.000, avec un objectif de baisse vers 10.900 (la moyenne mobile à 200 jours). Mais, déjà, le retournement depuis le plus haut vers 16.600 est significatif.
indu-pierre-l

On restera donc avec notre position actuelle: modérément short actions US et plus fortement long obligations d’Etat US, en conservant nos dépôts en USD principalement et en franc suisse accessoirement, mais pour le moment sans or ni argent-métal (en l’attente de la cassure des plus bas de 2013 sur les métaux pour les shorter ou de leurs résistances récentes vers 1.280 et 20,60 pour les acheter).

“Comex April gold needs to close above $1,280 an ounce to gain momentum-based buying, says George Gero, vice president and precious-metals strategist with RBC Capital Markets Global Futures. Much of the recent rally has been buying to cover positions from traders who have previously gone short, or sold, he explains. “We still need a close over $1,280 for trend followers to add to positions,” he says. The April contract early Wednesday hit a one-week high of $1,274.50 an ounce. The high for the year so far was $1,280.10 hit on Jan. 27″. (Kitco)

A noter qu’il vaut mieux avoir des positions à la hausse sur les obligations d’Etat US (via l’achat de TLT par exemple ou d’autres véhicules que nous utilisons aussi) que sur les obligations d’entreprises, lesquelles souffrant financièrement en cas de chute des cours de leurs actions pourraient être en difficulté pour rembourser les obligations qu’elles ont émises d’autant que leurs émissions d’obligations ont en général été réalisées pour racheter leurs propres actions…

Les grandes entreprises tentent de soutenir les cours de leurs actions en les rachetant elles-mêmes (c’est une pyramide de Ponzi), ce qui pourrait dans un premier temps faire remonter les indices boursiers pour ensuite aggraver leur chute lorsque ces entreprises seront à court de liquidités:

http://www.businessinsider.com/apple-share-purchase-2014-2

L’Abenomics, une nouvelle expérience keynésienne délirante, ne pouvait réussir que si le yen était effectivement détruit en le faisant s’effondrer contre les autres principales monnaies, ce qui a finalement tourné court puisque les Japonais eux-mêmes ont jugé que tout cela était en train de les ruiner à long terme sans pour autant améliorer leur situation à court terme et qu’ils devaient faire remonter leur monnaie pour sauver leur épargne, les banques japonaises en particulier ayant racheté massivement leur yen dont la chute libre menaçait l’équilibre déjà précaire de leurs bilans pourris. Les malheureux n’en n’ont pas fini si Saxo Bank a raison et que le gouvernement nippon et la Banque du Japon en viennent à mettre en place un défaut unilatéral sur leur dette publique puisque, étant principalement détenue par les particuliers japonais et les institutions bancaires et financières de ce pays et non pas par les étrangers, une telle folie aurait pour effet d’euthanasier définitivement leur épargne…

Autre facette très inquiétante de Shinzo Abe, un extrémiste ultra nationaliste brutal et agressif (cf. son discours anti chinois délirant lors du récent Forum économique de Davos), nostalgique du fascisme de l’Empire du Soleil Levant version pré Seconde Guerre Mondiale, qui fait tout pour en découdre avec la Chine et les autres pays asiatiques voisins du Japon dans le but d’étendre sa sphère géographique (maritime et terrestre) et de diminuer sa dépendance en matières premières (pétrole -en particulier- supposé se trouver au large de ses côtes en Mer de Chine qu’il veut annexer) comme le Japon impérial s’y est vainement essayé jusqu’à ce qu’il finisse par être stoppé par les deux bombes atomiques que les USA lui ont envoyées en 1945, c’est qu’il brutalise la majorité des Japonais craignant une nouvelle guerre et donc peu disposés à le laisser aller plus loin. L’avenir du Japon est incertain, avec des politiciens agressifs à moitié fous et/ou ultra corrompus et une population vieillissante au niveau de vie chutant à vive allure, dont le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’inspire pas confiance. D’autant que le problème du contrôle de ses centrales nucléaires n’est toujours pas réglé.

http://www.atlantico.fr/decryptage/nouvelles-abenomics-faut-inquieter-ralentissement-croissance-japonaise-philippe-waechter-901385.html

http://minarchiste.wordpress.com/2013/05/31/les-abenomics-une-autre-experience-keynesienne/

http://www.rfi.fr/zoom/20140127-japonais-decus-abenomics-abe-yen-depreciation-relance-economique-pouvoir-achat-taxe-consommation-deficit-commercia

http://www.la-croix.com/Actualite/Economie-Entreprises/Economie/Les-Abenomics-restent-sans-effet-sur-les-Japonais-2014-01-27-1097099

http://www.bloomberg.com/news/2014-01-30/abenomics-at-risk-as-workers-struggle-to-keep-up-with-inflation.html

http://www.zerohedge.com/news/2014-01-30/abenomics-fail-japanese-auto-demand-drops-most-3-years

http://www.testosteronepit.com/home/2014/1/27/why-japans-trade-fiasco-worries-me-so-much.html

http://www.bloomberg.com/news/2014-01-31/pesek-on-asia-japan-s-bad-inflation.html

Les US Treasury Bonds en USD, dans un environnement de manipulations des monnaies et des métaux précieux, tant de la part des banques centrales que des grandes banques privées qui parviennent à spolier en toute impunité la grande masse des épargnants-investisseurs (c’est-à-dire vous et nous), et de déflation/récession, constituent le principal instrument à acheter pour se protéger contre la chute des actions. On peut évidemment le déplorer et trouver la protection imparfaite mais il en sera probablement ainsi tant que le dollar US restera la monnaie mondiale hégémonique et tant que lesdits US Treasury Bonds resteront la réserve principale de change des banques centrales.

Il a été très difficile, et cela continue de l’être, de réaliser des profits financiers depuis quelques années, puisque tous les marchés sont faussés (donc quasiment imprévisibles pour la plupart des épargnants-investisseurs à plus de quelques jours) par les manipulations abjectes dont les pseudo “régulateurs” et les politiciens, en réalité complices des grandes banques privées encore impunies, commencent seulement à se préoccuper puisqu’ils ne peuvent plus étouffer les scandales lorsqu’ils deviennent trop évidents :

http://fr.finance.yahoo.com/actualites/manipulations-devises-possible-nouveau-scandale-130710412.htm.

http://www.zerohedge.com/news/2014-02-07/scandal-bank-england-encouraged-currency-manipulation-private-banks

Arguments en faveur de l’achat des US Treasury Bonds:

“Investors are overwhelmingly bearish on bonds going into 2014. In this month’s Absolute Return Letter we challenge that view and look at various reasons why the bond market may surprise most people and deliver a positive return this year. In no particular order, those reasons are:
-The emerging market crisis escalates further
-The Eurozone crisis re-ignites
-The disinflationary trend intensifies and potentially turns into deflation
-The economic recovery currently underway proves unsustainable
-Flow of funds provides more support for bonds than anticipated”
(Niels Jensen).

IMPORTANT A LIRE:

http://www.arpinvestments.com/The%20Absolute%20Return%20Letter%200214.pdf

http://www.businessinsider.com/bill-gross-feb-investment-commentary-2014-2

http://www.moneynews.com/StreetTalk/gundlach-treasury-bonds-investing/2014/02/03/id/550588

http://www.marketwatch.com/story/bonds-are-suddenly-the-hot-investment-2014-02-03?siteid=YAHOOB

http://www.moneynews.com/InvestingAnalysis/Treasury-yields-confound-predictions/2014/02/02/id/550413

http://blog.kimblechartingsolutions.com/2014/02/for-the-past-few-years-doing-the-opposite-here-has-paid-off/

En conclusion, nous sommes d’avis que l’éclatement progressif de la MÉGA BULLE mondiale actuelle des marchés d’actions est probablement celui dont presque personne ne se remettra, parce que c’est vraisemblablement la DERNIÈRE, les banques centrales n’étant plus à l’avenir en mesure de recréer une telle bulle faute de pouvoir recourir aux QE et LTRO toujours plus massifs (donc en augmentant leurs bilans à l’infini), dont la plupart des effets directs ou collatéraux (la déflation monétaire, la manipulation générale des prix, le capitalisme de connivence, la répression financière, etc.) sont bien pires que s’ils n’avaient jamais été mis en place. Et dont on ne peut plus ensuite sortir qu’avec des conséquences négatives imprévisibles touchant tous les pays (mondialisation oblige) y compris ceux qui n’y sont pour rien. Plus personne ne devrait actuellement conserver de positions importantes non arbitrées en actions, même de sociétés saines, parce que l’effet de contagion d’un possible KRACH GLOBAL serait difficilement maitrisable. Ceux qui connaissent vraiment l’état de délabrement du Systéme monétaire et bancaire actuel le comprendront. A l’avenir, les banques centrales, qui ont déjà perdu toute indépendance, perdront aussi beaucoup de leurs pouvoirs exorbitants actuels et le sauvetage des banques privées supposées “too big to fail” deviendra de moins en moins faisable, ce qui serait évidemment un progrès mais secouerait les marchés financiers qui continuent à tort de croire lesdites banques centrales infaillibles et toutes puissantes…

Lire plusieurs textes intéressants:

http://blog.turgot.org/index.php?post/Allister-Heath-Davos

http://blog.turgot.org/index.php?post/Hanke-nov-2013

http://blog.turgot.org/index.php?post/Hanke-jan2014

http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20140204trib000813542/crise-des-emergents-les-banques-europeennes-exposees-a-hauteur-de-3.400-milliards-de-dollars.html

Aggravation de la crise économique européenne:

http://www.atlantico.fr/decryptage/rechute-5-graphiques-pour-comprendre-retour-crise-au-moment-meme-ou-on-pensait-que-zone-euro-etait-en-train-en-sortir-973792.html?page=0,0

La légalité des achats d’obligations d’États européens par la BCE est douteuse:

http://online.wsj.com/news/articles/SB10001424052702304680904579368230722176484?mg=reno64-wsj&url=http%3A%2F%2Fonline.wsj.com%2Farticle%2FSB10001424052702304680904579368230722176484.html

L’or, étant une protection contre la baisse du dollar US mais pas contre la baisse des actions, ne pourrait vraiment remonter que si le Dollar US Index chutait ou bien (ce qui revient plus ou moins au même) si le dollar australien remontait contre le dollar US (puisque la corrélation entre l’or et la parité dollar australien/dollar US est évidente) mais la probabilité de ce scénario est encore faible, tant que les prix des actions des sociétés minières ne se redresseront pas durablement d’abord.

trade_gold_using_currency_correlations_body_picture_1

SOURCE ET REMERCIEMENTS: FORUM MONETAIRE DE GENEVE 

http://www.forum-monetaire.com/?p=11077

1 réponse »

  1. J’ai pas compris :
    « La Banque du Japon supprime la dette du gouvernement après que le taux dollar/yen soit passé en dessous de 80 »

    Supprimer la dette d’un gouvernement revient à lui donner de l’argent purement et simplement. Et pour faire monter une monnaie il faut soit que le gouvernement la rachète soit la BC, soit des pays extérieurs. On ne sait absolument pas qui sont les acteurs de cette hausse. Ne sachant pas cela toute analyse quel qu’elle soit ne vaut rien. Tout au plus c’est un constat, rien de plus. Il est clair que les bear sur le yen se sont ramassés une petite claques mais les obligations elle devrait y gagner et non pas perdre puisque leur nominal augmente ainsi que leurs dividendes. Certes c’est ponctuel, mais dans un bilan ce n’est pas négligeable.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s