Art de la guerre monétaire et économique

Mistral: «Faux débat entre faux-culs»

Mistral: «Faux débat entre faux-culs»

La France maintient la livraison d’une première frégate cet automne à la Russie et demande au Royaume-Uni de balayer devant sa porte

Permalien de l'image intégrée

Le secrétaire général du Parti socialiste français, Jean-Christophe Cambadélis, n’a peut-être pas choisi la formule la plus élégante pour exprimer son dégoût quant au débat autour de la livraison prochaine d’une frégate porte-hélicoptères type Mistral par la France à la marine russe. Il visait notamment le premier ministre britannique, David Cameron, qui est monté sur ses grands chevaux ces jours pour dénoncer Paris. Une telle transaction serait impensable chez nous, a-t-il dit en substance, invitant Paris à annuler la commande pour punir la Russie. Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a été définitivement plus poli que son collègue de parti: «Chers amis britanniques, parlons aussi de la finance. J’ai cru comprendre qu’il y avait pas mal d’oligarques russes à Londres.» Bref, il a demandé à Londres de balayer devant sa porte.

De quoi s’agit-il exactement? En 2011, le gouvernement français, alors sous la présidence de Nicolas Sarkozy, avait signé un contrat pour la livraison de deux frégates. La question peut effectivement se poser de décider si la France doit honorer son engagement ou dénoncer le contrat dans le contexte actuel de crise Europe-Ukraine-Russie. Elle peut choisir la deuxième option et, selon les règles internationales, payer des dédommagements. En sachant que rompre le contrat mettrait en péril le chantier naval de Saint-Nazaire, sur la côte atlantique. Ce contrat a fourni 1000 emplois sur quatre ans.

Mais Paris a fait le choix d’assumer la commande, d’autant plus qu’aucune décision n’a été prise, ni par les Nations unies, ni par l’Union européenne, pour imposer un embargo sur les échanges commerciaux avec la Russie. Le Royaume-Uni, membre des deux institutions, le sait, mais insiste auprès de la France pour annuler le contrat.

Disons qu’elle est assez mal placée pour insister. Il existe en ce moment une centaine de permis d’exportation d’armes et d’équipements vers la Russie. L’an dernier, le pays en a vendu pour 100 millions d’euros. Ce n’est pas tout. Le Royaume-Uni n’exporte pas du matériel militaire seulement vers la Russie, mais aussi vers de nombreux pays comme l’Arabie saoudite ou l’Egypte, qui ne sont pas franchement des pays parmi les plus vertueux.

Qui a dit qu’il ne fallait pas jeter trop de pierres lorsque l’on habite soi-même dans une maison de verre? Il avait raison.

Ram Etwareea/ Le Temps 24/7/14

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/eabee1ae-1313-11e4-befc-d0fb0d39023d/Mistral_Faux_d%C3%A9bat_entre_faux-culs

5 réponses »

  1. Il y a un gros danger à annuler ce contrat. En effet la signature de La France en serait très dévaluée. Personne ne s’aventurerait plus longtemps à nous acheter de l’armement !

    J'aime

  2. Bon déjà ce n’est pas une frégate :

    Le Mistral (L9013) est un bâtiment de projection et de commandement (BPC) de la Marine nationale. Il est le premier et a donné son nom à une série de 3 unités : la classe Mistral. Porte-hélicoptères d’assaut amphibie, son appellation OTAN est Landing Helicopter Dock (LHD).

    Il peut être intégré soit au groupe aéronaval français, soit à une NATO Response Force (force de réaction de l’OTAN) ou à des missions de maintien de la paix sous mandat de l’ONU ou dans le cadre de l’Union européenne.

    Caractéristique : voir ici http://www.netmarine.net/bat/tcd/mistral/caracter.htm

    Le problème est qu’il a été conceptualisé dans un cadre OTAN et l’OTAN ce sont les USA, la France a la particularité que ce soit en politique, en économie, en sociale où en défense de vouloir le beurre et l’argent du beurre en demandant s’il vous plait et vendre le pays au détail, résultat même en cirant les pompes de nos « amis » on obtient des nèfles, des moqueries, du ressentiment dans la population et la cerise sur le gâteau on est plus chez nous à peine toléré d’y rester ……

    J'aime

  3. Il faut ajouter que contrairement à ce qu’ils disent, les USA font du commerce d’armement avec les Russes … En effet, pour équiper à bas prix leurs alliés afghan et irakiens, ils financent rubis sur l’ongle l’achat de matériel militaire russe. Ces dernières années par exemple, les Russes ont livré 51 hélicoptères Mi17 aux Afghan payées par l’oncle Sam. Remplacer cela par du matos américains inadapté leur coûterait surement 4 ou 5 fois plus cher.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s