1984

Les Clefs pour Comprendre du Dimanche 26/10/2014: Un conseil de travaux pratiques. lisez Soros! Par Bruno Bertez

Les Clefs pour Comprendre du Dimanche 26/10/2014: Un conseil de travaux pratiques. lisez Soros! Par Bruno Bertez 

Soros est ce que j’appelle un Maître. Il fait partie de la classe des Maîtres.Il est un de ses gestionnaires qui, comme Buffet, incarnent une tendance, celle de ces gens qui croient avoir une mission: Penser.

Soros Admits Responsibility for Coup and Mass Murder in Ukraine

Ils prétendent penser le Système à la lueur soit de leur expérience pratique, soit de leurs lectures philosophiques. Soros est plus dangereux que Buffet, car il se pare de l’auréole de la philosophie de Karl Popper, laquelle a des dehors inoffensifs.

Qui pourrait être contre des sociétés ouvertes au sens de Popper et de Soros. Moi même je suis pour qu’une société soit ouverte, à ceci près que :

  • -je ne prétends pas détenir la vérité mais la chercher
  • -je ne prétends pas l’imposer
  • -je pars de la société, de ce qu’elle est et non pas des idées a priori
  • -je défends l’idée que la société civile a un temps à elle, un temps pour évoluer et que personne n’a le droit de dicter ce temps ou ce rythme.

En pratique Soros s’est trompé sur tout ce qu’il a entrepris en dehors de la finance. Son échec le plus retentissant étant son intervention dans les affaires russes.

Echouer cela veut dire qu’il y a quelque chose que l’on n’a pas compris , n’est ce pas. Si on échoue dans l’action dite rationnelle, logique, c’est qu’il y a quelque chose que l’on n’a pas compris. On en a vu l’exemple avec les marxistes communistes, ils ont transformé une philosophie de la liberté et de la désaliénation en un nouveau servage sanguinaire et génocidaire.

La plupart de ces gens oublient de se poser plusieurs questions:

  • -Qui suis je pour prétendre détenir la vérité?
  • -Qui suis je pour savoir ce qui est bon pour l’homme
  • -Ma vérité n’est elle pas produite par ma situation?
  • -Est ce que je ne suis pas un reflet au lieu d’être un observateur?
  • -Suis je vraiment désintéressé?
  • -Quelles sont les limites de mes outils intellectuels, n’en y a t il pas d’autres?

Je n’ai rien contre Soros. je ne l’admire ni ne l’envie. Je pense qu’il s’enfonce dans la mauvaise foi et la malhonnêteté intellectuelle en répétant ses vérités au lieu de continuer à chercher. Une personne qui est vraiment une personne de progrès, une personne que j’appelle « bien », continue, elle ne radote pas, elle ne rabache pas. il y a tant à découvrir! En particulier, à un moment de sa vie, vers la fin, elle s’interroge sur elle-même, sur ses croyances, sur la propre logique, sur ses propres invariants et les remet en question. Soros devrait se demander déjà qui t’ fait roi?

Il ne suffit pas d’être pour un monde ouvert, l’ouverture ne tombe pas du ciel, non il faut encore ce dire qu’elles sont les forces à l’oeuvre qui poussent à l’ouverture? Sont elles légitimes? Est que la mondialisation de la finance, est ce que la destruction des spécificités, des nations, des familles, est ce que tout celà est positif et si oui quel est le rythme optimum de l’ouverture.

Est ce que cette ouverture n’est pas instrumentalisée par les plus puissants, par l’Imperium et l’Hegemon? La finance n’est pas un Projet, c’est une logique, un Système de profit maximum et de capitalisation, est ce que cette finance assise sur la création de fausse monnaie, bien public détourné par les Banques Centrales, les kleptos et les guelfes noirs est légitime, alors qu’elle a pour origine un mensonge, un extorsion, un abus?

Peut-on construire un Système sain, humain, sur un crime originel? La finance moderne est née de l’escroquerie américaine, lorsque l’Amérique a refusé de payer ses dettes et de restreindre son crédit et sa création de dollars. Elle a connu son essor quand l’eurodollar est passé d’une fonction de financement du commerce international au lieu de naissance, du crédit financier, mer des Sargasses de la finance dite de type Wall Street; lorsque du financement du « trade » on est passé au financement des assets et des spéculations et à la finance d’arbitrage.

Ce cancer de l’eurodollar, né dans le vice et le mensonge et l’extorsion impériale n’entache-t-il pas toute la séquence qui a suivi? Comment d’un mal peut-il jaillir un bien? La mutation du marché de l’eurodollar n’a été voulue par personne, elle a été produite par un Système inique fondé sur le profit maximum sans production, par l’accumulation maximum par le jeu sur les signes monétaires et quasi monétaires. Par l’arbitrage entre ce qui ne coûtait rien la monnaie, et de qui valait plus, les assets à risque.

Ce que l’on appelle l’ouverture, un monde ouvert est merveilleux, c’est un rêve, mais faut-il qu’elle découle du besoin de libre circulation du Capital? Faut-il que l’ouverture se fasse sous le signe et la dictature du Capital? Ce qui s’est passé du temps d’Eltsine, du pillage de la Russie par les Chicago Boys est-ce bien? Le pillage de l’Europe Historique par le capital bancaire usurier est il bien?

Soros devrait, à son age s’interroger sur son parcours, déméler ce qui est son oeuvre de ce qui ne l’est pas, ce qui est du à son génie et ce qui est du aux circonstances, aux autres. C’est le moment de faire l’inventaire. Il devrait se poser la question d’Obama: « Ce que j’ai construit, l’ai je bien construit moi-même »? Ne suis je pas un grand initié par mes contacts au plus haut niveau, par mes fréquentations et mes fonctions de conseil auprès de certains grands de ce monde? Ne suis je pas un pur produit de ce capitalisme financier, de cet impérialisme décrit pas Lénine?

Soros n’est pas pour un monde ouvert, c’est une évidence que l’on percoit dès qu’il ouvre la bouche, il est pour un monde fermé, pour un monde clos par sa parole; le comble de son illusion est qu’il croit détenir la clef … qui ouvre alors que c’est celle qui enferme!

Permalien de l'image intégrée

BRUNO BERTEZ Le Dimanche 26 Octobre 2014

illustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON : 

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

4 réponses »

  1. Quand on réussi on doit rester humble car de nombreux paramètres entre en ligne de compte. En finances encore plus qu’ailleurs. La réussite ne donne paradoxalement pas davantage le droit de donner des leçons qu’un échec bien analysé car c’est bien connu, on apprend plus de ses échecs. Si en plus on a réussi en trichant alors la décence est de se taire.

    J'aime

  2. « La mutation du marché de l’eurodollar »

    le dollar est aujoudr’hui backé par violence
    « double in US printing press=>double down in US violence » max keiser

    Voyez aussi la supériorité de Buffet par rapport à Soros, au même moment de la vie et de leur vie:
    +l’un ferme son fonds, et buffet le laisse ouvert
    +buffet continue à investir dans le brick and mortar (l’autre je ne sais même pas s’il l’a deja fait!)
    +buffet dit bien que ce n’est pas normal que BRK paye moins d’impot en % que ses secretaires

    J'aime

  3. par ailleurs ce mec est un pourri: il sait très bien que khodorkovski a été l’une des plus grande pourriture que la terre ait portée

    J'aime

  4. soros professe le monde ouvert par intérêt c’est tout ! car il est plus facile d’opérer dans une société ouverte/offerte et quand toutes les autres sociétés suivent avec la mondialisation le même processus. soros est un chien pas un penseur ! c’est maintenant un vieux chien qui voudrait qu’on l’aime et qu’on le respecte mais il n’en est pas question . il est en fin de vie et il balise avec toutes les gamelles qu’il a aux fesses , ça fait du bruit , son âme est noire comme de l’huile usée . cet homme ne vaut pas la corde qu’il se met tout seul autour de son cou et puis arrêtons de parler de ces gens ça n’en vaut pas la peine. la mondialisation aurait du se faire par zones de compatibilité économique que l’on auraient fait converger sur plusieurs décennies et non pas cette mondialisation sauvage et enragée qui tue le monde et le principe même d’économie. c’est cela penser ! on programme, on expérimente, on consulte,on valide et on recommence! les gens comme soros sont des fossoyeurs ils puent le mort et le stupre. penser le monde …vous rigolez ? pour penser le monde il faut tout d’abord l’aimer, dans son ensemble mais, quand des dizaines de milliards sont votre identité, vous ne pouvez penser ou prétendre à cela . voir en son prochain son propre concurrent n’est tout simplement pas humain, même le plus abruti des prédateurs le sait, l’homme agit contre nature, tout ce qu’il fait est contre nature, le capitalisme va à la déflation, c’est sa pente mais l’homme aussi va à sa déflation autrement son élimination progressive par inadaptation à ce monde financier inepte. même une bactérie fécale ne voudrait vivre dans le monde de ce type c’est vous dire à quel point l’intelligence ( qu’il possède indubitablement ! ) est contre nature 🙂 les hommes de peu dont je fais partie sont courageux, ( j’espère l’être ) voient le monde avec des yeux non pas de maquereaux mais d’homme qui souffrent parce qu’ils comprennent chaque jour un peu plus de quoi est fait le mal. et que ce soros ( entre autres ) en est le représentant…voilà tout.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s