Art de la guerre monétaire et économique

Illusions et réalités Par Pierre Leconte

Illusions et réalités Par Pierre Leconte

Les gens qui achètent en ce moment l’or et/ou les autres métaux précieux dans la perspective d’un vote majoritaire des Suisses en faveur de l’initiative dite « Sauvons l’or de la Suisse » ont vraisemblablement tort (il y a d’autres raisons à leur rally temporaire qui semble se préciser). D’une part, parce qu’elle a une faible probabilité de passer et, d’autre part, parce que n’en voulant pas, la BNS et le gouvernement fédéral ne l’appliqueraient pas. Au même titre que le vote des Suisses « Contre l’immigration de masse » du 9 février 2014 n’a toujours pas été suivi du moindre effet plus de dix mois après… Dans « les démocraties modernes », quand les gouvernants ne sont pas satisfaits du vote populaire, ils n’en tiennent pas compte… D’autant que, même si la BNS et le gouvernement fédéral finalement se ralliaient à un éventuel vote populaire majoritaire sur cette question, au même titre que l’Allemagne n’a pas pu récupérer son or déposé dans les principales banques centrales étrangères, lesdites banques ne rendraient pas son or à la Suisse parce qu’elles s’en sont servies et continuent de s’en servir pour des opérations de swap visant à empêcher son prix de monter. Sans compter que les principaux Etats occidentaux s’étant entendus pour casser le système bancaire suisse (qui reste qu’on le veuille ou non le plus sûr du monde parce que le mieux surveillé et capitalisé) et le secret bancaire suisse (qui n’est pas encore fini), il n’y a aucune raison de penser qu’ils pourraient subitement changer de tactique en restituant son or à la Suisse ce qui lui donnerait, comme à sa monnaie, une nouvelle attractivité dans un contexte de « dévaluations compétitives » généralisées de la plupart des monnaies actuelles. Ce à quoi les milieux économiques suisses s’opposeraient avec force étant donné qu’ils sont ravis du peg à 1,20 entre euro et franc suisse (instauré le 6 septembre 2011) leur permettant d’exporter sans difficulté et qu’ils se moquent de savoir que le bilan de la BNS est en grande partie pourri, puisque principalement composé de dettes publiques et privées européennes en euros et d’actions de sociétés internationales, ce qui en cas d’implosion de l’euro et/ou de krach boursier ne l’arrangerait pas. Quant à penser que la Suisse puisse acheter sur les marchés dits « libres » l’or dont elle aurait besoin pour satisfaire aux critères de l’initiative, cela n’a pas de sens parce que seules les principales banques centrales sont en mesure de fournir la contrepartie, ce qu’elles n’ont pas l’intention de faire. On peut donc se faire plaisir en votant « oui » mais en sachant que cela n’aura hélas pas d’effet (sauf peut être en cas d’adoption de l’initiative de faire monter le franc suisse).

 

goldinit

http://www.zerohedge.com/news/2014-11-12/snb-warning-gold-initiative-fatal-error-judgment-sparks-eurchf-peg-test

http://ludovicmalot.wordpress.com/2014/11/01/15-raisons-de-voter-oui-a-linitiative-populaire-sauvons-lor-de-la-suisse/

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-l-aveu-de-la-banque-centrale-suisse–.aspx?article=6015014746H11690&redirect=false&contributor=Charles+Sannat

http://www.mountainvision.com/en/archive/gold_corner/blog-post/2014/11/06/do-the-swiss-people-understand-that-gold-is-money/

Bien que l’instauration de l’étalon-or soit le meilleur moyen de rétablir une monnaie saine échappant au contrôle monopolistique des États et surtout des USA le principal d’entre-eux, d’en finir avec la politique discrétionnaire keynésienne des banques centrales qui échoue à rétablir une authentique croissance économique durable, de diminuer le cancer de l’endettement incontrôlé qui tue toute tentative de reprise et de rendre viables et équitables le commerce international et le libre-échange, les principaux gouvernements et banquiers centraux n’en veulent pas. Comme ce sont eux qui décident et que, si jamais ils avaient à nouveau besoin de l’or pour stabiliser le Système monétaire, ils le confisqueraient purement et simplement à ceux qui en détiennent sur leurs territoires on peut oublier pour longtemps (voire pour toujours puisque l’on s’achemine vers des monnaies électroniques dématérialisées virtuelles) le rétablissement de l’or comme monnaie. Devenu un actif comme les autres, il y a lieu de l’acheter quand il est bon marché et que le risque inflationniste pointe à l’horizon dans un contexte de baisse du dollar US, et de le vendre quand il est cher et que la déflation risque de s’installer dans un contexte de hausse du dollar US. Ce qui n’empêche pas l’or et l’argent-métal entretemps de fluctuer et même de remonter, ainsi qu’ils sont en train de le faire depuis la cassure à la hausse de la résistance sur l’or (qui était située vers 1.190 USD l’once en clôture) pour d’autres raisons que la proximité du vote suisse qui sont: la tension géopolitique internationale, la récession mondiale et une possible correction du dollar US. A noter que les Fonds or ayant perdu de l’ordre de 70 à 85% de leur valeur depuis 2011, les investisseurs ne reviendront sur le métal jaune que parcimonieusement d’autant que les banques centrales occidentales continuent d’en vendre pour l’empêcher de monter…

http://www.telegraph.co.uk/finance/personalfinance/investing/gold/10770041/I-invested-in-gold-three-years-ago-and-lost-70pc-should-I-sell.html

http://www.telegraph.co.uk/finance/personalfinance/investing/gold/11207312/Gold-funds-down-by-80pc-should-you-invest.html

 
 
La rechute du Japon en récession, alors même que l’indice Nikkei était à son sommet annuel, montre encore une fois que les politiques monétaires de Quantitative Easing et de dévaluation compétitive de la monnaie ne permettent pas de faire durablement repartir la croissance économique mais seulement d’entretenir la hausse artificielle des actions. Comme les banquiers centraux sont persuadés qu’ils sont sur le bon chemin, sans se rendre compte qu’en pratiquant lesdites politiques ils font toujours plus monter l’endettement, on peut s’attendre à ce que la Banque du Japon poursuive dans l’erreur en  tentant de faire chuter le yen encore plus bas par de nouvelles salves de QE. A la fin de cette pitoyable histoire, les banquiers centraux auront à la fois le krach boursier des marchés d’actions qu’ils auront artificiellement surévalués et la ruine de leurs populations, dont la chute de la valeur de la monnaie aura cassé le pouvoir d’achat et donc la capacité de consommer.

Important:

Les banquiers centraux actuels veulent atteindre la croissance par l’inflation, ils ne récoltent que la récession par la déflation…

http://www.zerohedge.com/news/2014-11-18/why-qe-may-lead-deflation-long-run

http://www.moneynews.com/Personal-Finance/Greenspan-Federal-Reserve-Risk-Stimulus/2014/11/18/id/607999/

http://blogs.wsj.com/economics/2014/11/13/former-fed-chief-at-odds-with-how-central-bank-now-makes-policy/

http://www.telegraph.co.uk/finance/economics/11239018/ECB-entering-very-dangerous-territory-warns-SandP.html

http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20141118trib28d2b0115/pourquoi-les-rachats-d-obligations-d-etat-par-la-bce-sont-plus-risquees-qu-efficaces.html#xtor=AL-13

http://www.economicnoise.com/2014/02/16/zulauf-warns/

http://www.economicnoise.com/2014/10/21/outlook-financial-assets/

US Manufacturing Activity Is At A 10-Month Low

http://finance.yahoo.com/news/comes-flash-pmi-143505343.html

Eurozone dodges triple-dip recession but submerges in ‘lost decade’

http://www.businessinsider.com/europe-eurozone-pmi-nov-2014-2014-11

Abenomics Officially Leads Japan Into A Triple-Dip Recession

http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20141118trib06176b7ab/le-japon-montre-la-voie-a-ne-pas-suivre-l-europe-ne-fait-pas-mieux.html#xtor=AL-13

http://www.zerohedge.com/news/2014-11-20/3-10-largest-economies-world-have-already-fallen-recession-%E2%80%93-us-next

China manufacturing index dips to six-month low

http://www.telegraph.co.uk/finance/economics/11226558/Spreading-deflation-across-East-Asia-threatens-fresh-debt-crisis.html

stocks121

Contrairement au mélange de laxisme monétaire et d’austérité budgétaire, salariale et sociale devenu le nouveau « crédo néo-libéral » un peu partout (n’ayant évidemment rien à voir avec le libéralisme authentique), il n’y a qu’une seule bonne politique à mener au Japon, en Europe et aux USA, c’est de baisser au maximum les impôts sur les revenus et sur la consommation (en supprimant toute TVA) des particuliers et des ménages (et non pas de baisser les impôts sur les revenus des entreprises qui de toutes façons n’en payent presque plus en raison des techniques d’optimisation fiscale) pour rétablir une demande réelle solvable de nature à remplir ultérieurement les carnets de commande desdites entreprises qui ont besoin de clients et non pas d’aides publiques et, in fine, réduire automatiquement le chômage et les déficits publics du fait de la croissance retrouvée même si entretemps ils restent élevés. A court terme, il n’y a rien d’autre à faire. Ce qui suppose évidemment de cesser toute nouvelle manipulation des monnaies et des taux d’intérêts, par exemple en offrant de longues vacances aux banquiers centraux et en empêchant les grands dirigeants pour le moment « too big to jail » des principales banques privées « too big to fail » de continuer leurs pratiques déloyales en sanctionnant ceux qui en sont les auteurs directs ou qui couvrent leurs subordonnés. Ensuite, il importe de remettre de l’ordre dans les affaires monétaires et commerciales, au plan régional tout au moins.

Ainsi, il faut, à notre avis, en Europe, en finir avec les contraintes de l’euro et de l’Union européenne, deux constructions artificielles qui ont complètement échoué, tout en protégeant les États européens par un protectionnisme raisonnable afin de rétablir l’équité des échanges, et revenir aux monnaies nationales pour de se donner les moyens d’un nouveau départ, en limitant par ailleurs l’immigration aux capacités d’intégration des pays d’accueil via l’instauration de quotas. Tant que la France et les autres pays de l’UE resteront des passoires, avec une monnaie unique inadaptée et des règlements européens anti-économiques et anti-démocratiques dont les peuples ne veulent pas, tout continuera de s’y dégrader.

Pour revenir à notre dernier commentaire du 14 novembre 2014 à propos de la crise entre les USA et l’UE, d’une part, et la Russie, d’autre part, tout s’aggrave dans l’incompréhension réciproque et l’on s’achemine vraisemblablement vers un conflit total en Ukraine (un pays de 45 millions d’habitants en plein cœur de l’Europe…) et une crise économico-financière majeure en Russie, dont les répercussions en Europe et dans le monde entier sont totalement sous-estimées par les Occidentaux qui persistent à humilier et à sanctionner les dirigeants russes en les poussant à bout. Raison probablement pour laquelle l’or, dont les fluctuations sont impossibles à expliquer et à anticiper parce qu’il est devenu un objet irrationnel ressortant de la pensée magique que les baissiers et les haussiers manipulent alternativement sans d’ailleurs parvenir à lui donner une tendance claire plus de quelques jours, remonte… A tout prendre, nous préférons acheter l’argent-métal bien plus sous-évalué que l’or et dont les reprises, lorsqu’elles se produisent, sont bien plus fulgurantes…

La situation semble constructive pour un rally sur l’or, l’argent-métal, le pétrole brut:

http://blog.kimblechartingsolutions.com/2014/11/silver-leading-indicator-breaks-out-sends-positive-signal-this-week/#sthash.qX7Xp3En.dpbs

A lire: 

Bon support vers 15 USD l’once sur l’argent-métal:

silver

Seule solution en Ukraine: la partition du pays en deux régions séparées autonomes selon l’appartenance linguistique et sociologique des habitants dans le cadre d’un État fédéral ukrainien neutralisé, n’entrant ni dans l’UE ni dans l’OTAN ni dans la Russie, et reconnaissance internationale de l’appartenance de la Crimée à la Russie.

http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-118711-kissinger-chaos-ou-discernement-1065513.php?xtor=RSS-50

http://www.zerohedge.com/news/2014-11-18/kissinger-warns-we-need-new-world-order-ukraine-should-forget-crimea-nato

http://www.bloombergview.com/articles/2014-11-17/putinbashing-at-the-g20-meeting-was-juvenile

http://www.bloomberg.com/news/2014-11-17/putin-warns-he-won-t-let-ukraine-defeat-eastern-rebels.html

http://www.reuters.com/article/2014/11/20/us-ukraine-crisis-idUSKCN0J41US20141120

http://www.zerohedge.com/news/2014-11-14/russia-preparing-catastrophic-oil-price-collapse

http://www.businessinsider.com/why-russia-may-not-be-able-to-save-the-ruble-2014-11

 

 ukraine-ethnic-divide-data

Actuellement, il n’y a pour nous qu’un seul actif refuge ce sont les obligations d’État US en US Dollars (via l’achat des ETF: TLT et TMF) parce qu’il n’y aura ni relèvement rapide des taux d’intérêt US par la Federal Reserve ou toute autre banque centrale importante, ni rechute vraiment notable dans les mois qui viennent du dollar US et que, en cas de renversement à la baisse  des marchés d’actions, c’est le seul actif qui montera.

http://www.moneynews.com/StreetTalk/federal-reserve-interest-rates-economy-Amundi/2014/11/18/id/608068/

Hausse explosive proche sur les TLT et TMF:

tmf up

 

tlt up up

 

 SOURCE ET REMERCIEMENTS: FORUM MONETAIRE DE GENEVE  LE 21/11/2014

http://www.forum-monetaire.com/illusions-et-realites/

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s