Art de la guerre monétaire et économique

Acheter du temps… Mais comment continuer quand les organisations publiques ou privées et les banques centrales n’ont plus les moyens de le faire ? Par Pierre Leconte

« Le courage c’est de chercher la vérité et de la dire » (Jean Jaurès)

La cause essentielle de la plus grande crise économique, monétaire et sociale depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale que connait actuellement le monde est de nature POLITIQUE. Dans la mesure où elle réside dans la double destruction des États-nations et, à l’intérieur desdits États-nations, de toute pratique démocratique réelle dans le cadre d’un libéralisme politico-économique équilibré.

Raison pour laquelle on ne pourra pas en sortir sans revenir à un ordre mondial « westphalien » (au sens des traités de Westphalie – octobre 1648 déjà…-), consacrant les États-nations souverains comme les modes d’organisation collective primordiale, et sans refonder leur vie politique et économique intérieure, en rendant le plus possible de capacités d’initiative et de décision à leurs citoyens nationaux.Il n’y a pas de démocratie ni de liberté économique équilibrées possibles hors de l’État-nation souverain. Surtout lorsque les écarts culturels, de traditions religieuses, de systèmes politiques, de niveaux de développement, de taux de change monétaires et de coûts de production (salaires et conditions sociales en particulier) sont aussi abyssaux entre les pays les plus développés et les pays émergents ou ceux qui sont les moins développés.

Comme les États-nations continuent d’être dépossédés de leurs prérogatives souveraines vitales (via la mondialisation, l’Union européenne, la monnaie unique, etc.) et leurs citoyens nationaux d’être dépossédés de leur liberté de décider eux-mêmes de ce qui les concerne, en particulier d’entreprendre (via la captation du pouvoir par des politiciens illégitimes manipulateurs et menteurs, le socialisme rampant, la paupérisation accélérée, le chômage de masse, l’immigration incontrôlée, etc.), les organisations multinationales publiques ou privées et les banques centrales (qui ont pris le pouvoir sans que les peuples les en aient chargées et qu’ils ne peuvent pas contrôler) tentent d’ACHETER DU TEMPS pour masquer la gravité de la crise.

Tout en faisant croire que ladite crise se résoudra par miracle du seul fait de l’application radicale des misérables faux-semblants qu’elles inventent en permanence (endettement abyssal, Quantitative Easing, émission de fausse monnaie, planification monétaire centrale, pratiques de répression financière et de manipulation de tous les actifs, renforcement de l’intégration européenne, traité de libre-échange transatlantique, etc.) sans en réalité du tout avoir d’idée où cela les conduira et comment elles pourront un jour en sortir. D’autant que le temps fait maintenant défaut pour rétablir « les grands équilibres » tant le nœud gordien se resserre. Les banques centrales sont au bout de leur laxisme monétaire qu’elles n’ont plus les moyens de poursuivre: la Federal Reserve US a dû cesser son QE, Draghi bluffe parce que l’Allemagne ne laissera pas la BCE faire de vrai QE -interdit par les traités et les statuts de cette banque centrale- sauf à accepter la mutualisation des dettes publiques et privées européennes que Berlin devrait finalement payer en sa qualité de préteur en dernier ressort en cas de vrai QE européen -paiement auquel le peuple allemand ne se résoudra pas-, quant à la Banque du Japon cela fait près de vingt ans qu’elle fait des QE qui n’ont pour conséquence que de ruiner toujours plus ce pays dont la situation démographique est épouvantable …

http://www.zerohedge.com/news/2014-11-24/liquidity-does-not-create-solvency

http://www.moneynews.com/StreetTalk/David-Stockman-Stimulus-Currency-Devaluations-Global-Economy/2014/11/24/id/609384/

http://www.marketwatch.com/story/the-fed-has-boxed-us-into-a-tough-easy-money-corner-2014-11-24?dist=lcountdown

http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20141127tribe5c9d69de/la-bce-reflechira-au-rachat-de-dette-souveraine-debut-2015.html#xtor=AL-13

http://www.reuters.com/article/2014/11/24/ecb-weidmann-idUSL6N0TE35N20141124

http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20141125trib6d4e0c131/plan-de-relance-europeen-le-coup-de-bluff-du-magicien-juncker.html

https://fr.finance.yahoo.com/actualites/japon-vaincre-d%C3%A9flation-casse-t%C3%AAte-archipel-vieillissant-081935199–finance.html

Le philosophe libéral Pierre Manent écrit dans son livre « Les métamorphoses de la cité » (éditions Champs Essais, 2012): « Ce qui caractérise la situation européenne, c’est que ce que nous disons comme citoyens n’a aucune importance, puisque les actions politiques seront décidées en un lieu indéterminé, un lieu que nous ne pouvons pas situer par rapport au lieu d’où nous parlons… Tout le monde sait bien en Europe que la parole la plus solennelle que puisse formuler un peuple, à savoir un vote référendaire, est considérée d’avance comme chose indifférente par la classe politique européenne qui s’estime chargée de conduire le processus de la « construction » européenne (à l’instar de Nicolas Sarkozy refusant de respecter le vote majoritaire négatif des Français lors du référendum du 29 mai 2005 sur la « constitution » européenne en la faisant ultérieurement adopter par un parlement croupion à son service). La nécessité supposée du processus discrédite d’avance toute parole (ou débat) politique. Si le processus se poursuit, nous sortirons bientôt du régime représentatif pour revenir à un commandement sans parole. Ce commandement sera celui de la « règle », la règle d’origine indéterminée. On ne sait pas d’où vient la règle, seulement qu’on doit lui obéir… L’ordre politique moderne approche de la fin de son parcours. » Autrement dit, si les peuples ne cassent pas la « construction européenne » fédéraliste et ses funestes créations comme l’euro en revenant à « l’Europe de la coopération entre États-nations souverains » que voulait Charles de Gaulle, ils redeviendront les « esclaves » d’un empire multinational dictatorial comme dans les sociétés d’avant la création de l’ordre politique moderne… et leurs Nations sortiront de l’histoire !

http://www.marianne.net/Six-ans-apres-le-referendum-de-2005-le-%E2%80%89oui%E2%80%89-meurt-de-honte_a206596.html

Et Eric Zemmour de renchérir: « L’idéologie de la mondialisation, multiraciale et multiculturaliste, sera au XXIe siècle ce que le nationalisme fut au XIXe et le totalitarisme au XXe siècle, un progressisme messianique fauteur de guerres. On aura transféré la guerre entre nations (qui se poursuivra) à la guerre à l’intérieur des nations (qui se généralisera). Ce sera l’alliance du « doux commerce » et de la guerre civile. »

Tout cela, intervenant sur fond de « Big Brother » orwellien, au moyen des manipulations secrètes de toutes sortes de services spéciaux – CIA, NSA et consorts- et des grandes sociétés informatiques et groupes de presse, d’information et internet, qui sont les bras armés de la technostructure mondialisée, comme des déstabilisations mises en œuvre par les USA dans la plupart des domaines visant à prolonger leur hégémonie mondiale, aggrave la crise parce que mettant en péril les libertés individuelles et collectives. Évidemment, la responsabilité de Barack Obama est grande dans ces désordres et son affrontement avec le nouveau Congrès US républicain qui entrera en fonction début 2015 sera épique (en tous cas négatif pour les actions US), dans la mesure où désavoué par la majorité des Américains il ne recherchera pas le consensus mais fera tout pour se maintenir dans la fonction présidentielle pour laquelle il n’est plus du tout légitime, ce qui pourrait finir par sa destitution (« impeachment »).

http://www.moneynews.com/StreetTalk/amnesty-immigration-obama-america/2014/11/23/id/609116/

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/11/26/virus-regin-la-piste-des-espions-anglais-et-americains_4528883_4408996.html#xtor=AL-32280515

http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/guerric-poncet/regin-le-graal-de-l-espionnage-va-t-il-changer-le-monde-27-11-2014-1884818_506.php#xtor=CS3-190

On lira à propos des dérives précitées les trois livres récemment parus d’Eric Zemmour (« Le suicide français« , éditions Albin Michel ), de Wolfgang Streeck (« Du temps acheté« , éditions Gallimard NRF Essais) et d’André Bercoff (« Tapie, Le Pen, la France et moi« , éditions First Documents) expliquant pourquoi et comment la France et l’UE sont en cours d’effondrement avant leur implosion annoncée…

Dans le cas de la France, le pitoyable François Hollande, étant l’archétype de la longue liste de politiciens incapables que la France a connus depuis le début des années 1970 et la fin des mandats présidentiels de Charles de Gaulle et de Georges Pompidou, les deux derniers « hommes d’État », s’il avait un minimum de sens civique devrait immédiatement démissionner. Parce qu’étant désavoué à toutes les élections et n’ayant plus qu’un soutien tombé à près de 10% des Français, il n’est plus en mesure de poursuivre son mandat sans abimer encore plus sa fonction et la situation de la France tant à l’intérieur qu’à l’étranger. S’il ne le fait pas, il ne tiendra pas ainsi pendant encore plus de deux ans et la déroute politico-économique française prendra un tour abominable… Le programme de Hollande consistant à baisser les salaires et les prestations sociales (selon le projet de Bruxelles de mettre le marché du travail européen aux normes chinoises)et de monter les impôts en permanence étant une politique absurde, imposée par l’Allemagne à ses vassaux au titre des « réformes structurelles » pour les punir de s’être endettés, ne conduit la France et ces autres pays, via la chute de leur consommation intérieure et donc de leur croissance, qu’à plus d’endettement encore… Et, finalement, qu’à l’explosion sociale et politique…

http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20141121trib5f41e45ea/plus-d-un-tiers-des-salaries-espagnols-vivent-avec-moins-de-700-euros-par-mois.html#xtor=AL-13

Comme il n’y a pas de sortie possible effective et durable de la crise mondiale globale sans revenir aux principes de base énoncés plus haut, on peut s’attendre tôt ou tard à un inévitable krach monétaire et boursier final accompagné, précédé ou suivi, soit de guerres internationales, soit de révolutions à l’intérieur des nations, soit d’une combinaison des deux, impliquant cette fois-ci directement la plupart des pays occidentaux, si leurs peuples ne reprennent pas au plus vite directement en mains leurs destins.

http://www.zerohedge.com/news/2014-11-24/global-business-confidence-collapses-post-lehman-lows

http://blog.kimblechartingsolutions.com/2014/11/consumer-confidence-has-biggest-one-month-decline-in-a-year/#sthash.o9aFUlbm.dpbs

http://www.moneynews.com/Personal-Finance/Markit-Survey-global-business-sentiment-optimism/2014/11/24/id/609270/

http://www.moneynews.com/StreetTalk/stocks-investors-overbought-prices/2014/11/25/id/609526/

http://www.safehaven.com/article/35871/parabolic-moves-do-not-end-well

http://www.moneynews.com/StreetTalk/David-Stockman-Stimulus-Currency-Devaluations-Global-Economy/2014/11/24/id/609384/

Au plan pratique, selon notre scénario, les banquiers centraux actuels voulant atteindre la croissance par l’inflation mais ne récoltant que la récession par la déflation, plus les actions US atteignent des niveaux stratosphériques injustifiés de sur-évaluation du fait des politiques ultra keynésiennes délirantes desdites banques centrales, plus les investisseurs s’en détournent au profit des obligations d’État US (TLT, TMF) qu’ils achètent en masse, d’autant que le ratio actions/obligations est clairement très sur-évalué. Ce qui fait baisser les taux d’intérêt à moyen et long termes US, dont tout porte à croire qu’ils pourraient prochainement rechuter vers leurs plus bas de 1,45% de 2012 sur le 10 ans (contre 2,1680% ce jour).

Important:

http://www.moneynews.com/InvestingAnalysis/Treasury-Note-Auction-Demand/2014/11/25/id/609576/

http://www.businessinsider.com/when-defensive-stocks-are-no-longer-defensive-2014-11

http://www.zonebourse.com/actualite-bourse/BNP-Paribas-IP-adopte-une-position-longue-sur-les-obligation-dEtat-americaines-a-10-ans–19462670/

Idem à un moindre degré pour les métaux précieux, le ratio or/argent-métal étant à un niveau très élevé, les investisseurs préfèrent acheter (dans le cadre de leur reprise temporaire actuelle qui ne devrait pas aller bien loin) l’argent-métal plutôt que l’or, d’autant que les menaces de confiscation ou de rachat à vil prixpar les États de l’Union européenne et les USA du métal jaune aux mains des particuliers militent pour investir plutôt en métal blanc, lequel risque moins d’être confisqué que l’or par lesdits États en situation financière des plus précaires donc réduits à s’approprier par tous moyens les quelques actifs leur échappant encore… Nous avons pris des positions légères à la hausse (sous la forme d’achat de calls à longue échéance) sur le Comex en argent-métal (avec pour objectif 18,50/19 USD l’once et un stop vers 14,50) mais nous ne considérerions en prendre sur l’or que s’il chutait entre 700 et 1.000 USD l’once, l’effondrement hyper déflationniste du prix du pétrole empêchant pour le moment tout redressement du métal jaune. Ce dernier restant, par ailleurs, l’actif le plus manipulé à la baisse par les banques centrales occidentales et les très grandes banques privées.

Ratio or/argent-métal montrant que ce dernier est très sous-évalué par rapport à l’or:

ratio gold silver

http://www.zerohedge.com/news/2014-11-24/deutsche-banks-modest-proposal-central-banks-purchase-gold-held-private-households

http://www.zerohedge.com/article/here-comes-executive-order-6102-qe-generation-dutch-central-bank-orders-pension-fund-sell-it

http://www.businessinsider.com/r-goldman-basf-hsbc-accused-of-metals-price-fixing-us-lawsuit-2014-11

http://www.reuters.com/article/2014/11/24/cftc-cme-spoofing-idUSL2N0TE20W20141124

http://www.bloomberg.com/news/2014-11-26/senior-ubs-fx-metals-traders-among-11-said-to-face-swiss-probe.html

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-dave-kranzler–l-or-de-gld-a-t-il-ete-transfere-a-la-banque-centrale-des-pays-bas-.aspx?article=6042616906H11690&redirect=false&contributor=Chris+Powell.

http://www.zerohedge.com/news/2014-11-25/here-comes-france-right-wing-leader-marine-le-pen-demands-central-bank-repatriate-fr

Sans compter que cet effondrement de « l’or noir » fragilise un peu plus la Russie, ce qui pourrait la rendre vraiment belliqueuse, mais aussi les indices d’actions US et anglais, riches en sociétés du secteur pétrolier dont les pertes vont devenir massives (en particulier celles exploitant le pétrole et le gaz de schiste qui ne sont plus rentables), et les obligations émises par lesdites entreprises, tout en avantageant les obligations d’État US et européennes.

http://www.bloombergview.com/articles/2014-11-24/why-putin-doesnt-trust-the-west

http://bourse.lefigaro.fr/devises-matieres-premieres/actu-conseils/degringolade-du-rouble-et-de-la-bourse-russe-3644708#xtor=AL-201

http://www.zerohedge.com/news/2014-11-27/nato-deploy-tanks-eastern-europe-shortly-after-vp-europarliament-says-ukraine-russia

http://www.lepoint.fr/monde/la-russie-paye-les-sanctions-occidentales-au-prix-fort-24-11-2014-1883949_24.php#xtor=CS3-190

http://www.reuters.com/article/2014/11/20/us-ukraine-crisis-idUSKCN0J41US20141120

http://www.moneynews.com/StreetTalk/Oil-Kloza-Crude-Prices/2014/11/26/id/609774/

Comme attendu aussi, le dollar US est en train de subir une correction temporaire à la baisse avant vraisemblablement de repartir à la hausse en 2015 (voire plus tôt), mais il n’y a pas lieu selon nous de se replacer en euro, en yen ou en autre monnaie de papier encore plus pourrie que la devise US puisque les gains sur les obligations d’État US devraient être bien supérieurs à une éventuelle moins-value temporaire sur le billet vert. 

Graphiques parallèles du Dollar US Index et de l’or de « Rambus Chartology » montrant que la hausse du billet vert (qui, selon les MACD et Slow Stochastic, devrait se poursuivre) entraine mécaniquement la chute du métal jaune (qui n’est pas du tout finie):

http://www.marketoracle.co.uk/Article48340.html

dollar-24-3

Bull market des obligations d’Etat US (TMF):

tmf pl pl

 SOURCE ET REMERCIEMENTS: FORUM MONETAIRE DE GENEVE

http://www.forum-monetaire.com/acheter-du-temps-mais-comment-faire-quand-les-organisations-publiques-ou-privees-et-les-banques-centrales-nont-plus-les-moyens-de-le-faire/

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s