Art de la guerre monétaire et économique

FED : Quoi de neuf, Janet ? Quoi de neuf ….Bernanke a encore frappé !

La Fed achètera la moitié des émissions obligataires en 2016 malgré la fin du QE

24394934982_5f2de57e8e_c

Quoi de neuf, Janet ? Quoi de neuf à propos de son QE, qui est soi-disant arrivé à son terme il y a 15 mois.

Si je dis soi-disant, c’est parce que le bilan de la Fed n’a pas baissé d’un iota depuis la « fin du QE », alors qu’on ignore les positions hors bilan de la Fed, notamment concernant la monétisation des milliards d’obligations américaines vendues par la Chine. (…)

Andrew Hoffmann,  le 18 janvier 2016 surSilverSeek.com 

Nous sommes gérés par un quarteron de gens qui partagent la même conception fausse de l’économie et c’est une cause de corrélation et de synchronie, ce qui n’est pas nouveau, mais en plus par de gens qui sont aveuglés par leurs agendas géopolitiques.

Le bon sens a disparu, l’idéologie a repris tous ses droits.

On a tout misé sur la financiarisation, le vin est tiré et il faut le boire. Il est grand temps de stopper cette contagion, d’enrayer la chute avant que la boule de neige ne se forme, avant que l’irrationnel ne prenne le dessus.

Bruno Bertez le 20 Janvier 2016

jan 20, 2016/ Zerohedge/or-argent.eu

Permalien de l'image intégrée

Nous avons déjà évoqué ce sujet à plusieurs reprises, à savoir que la fin du QE de la Fed ne signifie en rien que la banque centrale américaine cesse d’acquérir des Treasuries. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle achète automatiquement chaque titre arrivé à maturité !

Reste encore à savoir les implications de ce « renouvellement des stocks » en termes de volumes. Nous avons désormais la réponse grâce à cet article de ZeroHedge, qui se base sur les estimations de la JP Morgan pour affirmer que la Fed achètera dans les 12 prochains mois environ 50 % des nouvelles émissions obligataires du gouvernement américain !

Yellen et cie ont encore de la marge pour arriver au niveau de la Banque du Japon, le plus gros hedge fund de la planète. Mais 50 % du marché obligataire américain, ce n’est pas rien, d’autant que la Fed est le plus gros porteur de Treasuries de la planète. Elle en possède pour 2,5 trillions de dollars.

Le « QE caché » de la Fed

D’ici 2019, pour 1,1 trillion de dollars d’obligations arriveront à maturité. Ce qui signifie qu’en vertu du mandat de la Fed prévoyant le rachat de tous ses titres arrivés à échéance, la Fed, malgré la fin officielle de son QE, achètera en moyenne pour 30 milliards de dollars de Treasuries par mois. Soit un peu moins de la moitié du QE massif, et en bonne et due forme, de la BCE ! On n’est donc pas prêt d’assister à une panique sur le marché obligataire américain.

Et ZeroHedge d’expliquer, en guise de conclusion, pourquoi la Fed a préféré relever ses taux plutôt que de réduire la taille de son bilan : si la Fed s’était mise à vendre ses obligations, les taux auraient grimpé mécaniquement alors que le relèvement officiel des taux (ou de l’objectif, devrions-nous dire), n’a quasi rien donné dans les faits (0,27 % actuellement d’après la Fed de St-Louis) :

taux-effectifs-Fed-2016

http://or-argent.eu/la-fed-achetera-la-moitie-des-emissions-obligataires-en-2016-malgre-la-fin-du-qe/

Ray Dalio affirme qu’un QE4 est inévitable, et imminent …

Permalien de l'image intégréePermalien de l'image intégrée

20JAN16 Zero Hedge – resistanceauthentique

Andrew Ross Sorkin de CNBC et Becky Quick, qui avaient enfilés leur plus beau manteaux en duvet d’oie et de bulles pour rappeler aux téléspectateurs qu’ils étaient en direct de la pittoresque ville de Davos, ont généreusement pris le temps de leur horaire chargé pour discuter avec Ray Dalio mercredi et sans surprise, le «maître zen  » a de nouveau prédit que la Fed va inverser le cours et se lancer dans plus de QE.

Dalio commence par noter que le mouvement de la Fed pour gonfler les actifs financiers en pompant de l’argent dans le système signifie qu’il ya un «risque asymétrique à la baisse. »

La raison est simple: les billions dans fongible, l’excédent de cash de la Fed déchaîné dans le sillage de la crise a entraîné les prix des actifs dans le territoire de la bulle et à ce stade, il n’y a pratiquement nulle part où aller, mais vers le bas.

Dalio dit que ça va créer un « effet de richesse négatif », à l’opposé de cercle vertueux infâme de Bernanke, dans lequel les Américains seraient censés dépenser plus et ainsi stimuler l’économie si seulement la Fed pouvait réparer les dommages qu’ils ont subi sur le 401k en 2008.

En bref, Dalio a réitéré son affirmation selon laquelle la Fed sera finalement contrainte à un QE4 et que le cycle de resserrement quantitatif qui a fait beaucoup de battage médiatique équivaudrait essentiellement à un one-off (ou « one shot » un seul coup) , « juste pour vous montrer que nous pouvions le faire, » blip sur l’écran radar de la ZIRP (politique des taux Zero NDLR). « Chaque pays dans le monde a besoin d’une politique monétaire plus facile », a déclaré Dalio, avant de noter que les banques centrales ont désormais moins de marge de manoeuvre. Il fait des commentaires similaires en Septembre de l’année dernière dans une interview avec Bloomberg TV.

Dalio a également dit qu’il est préoccupé de ce que la Fed ne se préoccupe pas. Lorsque Becky Quick a suggéré que le FOMC est plus vigilant que le marché pourrait le penser, Dalio a répondu avec ceci: « j’espère que vous avez raison. »

Dalio a averti que si les actifs restent corrélés et que les choses continuent à se déplacer dans la « mauvaise » direction, « ça va déclencher une dépression. »

Cela, a t-il conclu, est pourquoi plus de QE, et donc un retour au régime du «plein-Krugman », est une quasi-certitude.

Voilà pour la «beau désendettement. »

https://resistanceauthentique.wordpress.com/2016/01/20/ray-dalio-affirme-quun-qe4-est-inevitable-et-imminent/

Bernanke a encore frappé Par Bruno Bertez

Tant qu’il n’y a pas de sanction, « ils » peuvent continuer à nuire. C’est la raison pour laquelle nous ne cessons de stigmatiser le système généralisé de tiers-payants et l’incurie des peuples. Nos pseudo-démocraties sont incapables de punir, de châtier les nuisibles. Ils se pavanent, roulent  dans des véhicules avec chauffeurs, profitent de gardes du corps, ne paient quasi-rien de  leurs dépenses courantes et, en plus, ils touchent pour nous raconter des idioties. Il faudra attendre les jugements de l’histoire pour enfin remettre les choses et les gens à leur place.

Bernanke continue d’affirmer, contre tout bon sens et contre toute logique économique, que le ralentissement chinois n’est pas sévère au point de menacer l’économie globale. Comment peut-on dire cela, alors que la Chine a été le moteur de la croissance des dix dernières années, que c’est la seconde économie du monde et qu’elle est très ouverte sur l’extérieur par des importations de matières premières et par l’endettement de ses grandes firmes? LE FMI vient de dire exactement le contraire de ce qu’affirme Bernanke.

Le FMI craint une contagion et des débordements: « international spillovers through trade, commodity prices, and waning confidence. ».

Et Bernanke continue avec son mirage de « savings glut », au mépris de toute la science économique qui soutient, depuis Keynes, à juste titre, que dans une économie basée sur le crédit, l’épargne est secondaire et ne joue pas un rôle central. De toutes façons, le supposé « savings glut » est en train de s’effondrer avec la chute des réserves des pays excédentaires et l’effondrement des ressources des producteurs de pétrole; il y a de  moins en moins de surplus à employer et les SWF vendent leurs actifs au lieu d’en acquérir de nouveaux.

Le concept de « savings glut » est une création politique, idéologique, qui a été implantée lors des années Greenspan pour faire croire que c’était la Chine qui était responsable des déséquilibres mondiaux par son épargne et par son change trop bas, et ainsi exonérer les USA de leur mauvaise gestion et surtout leur excès de consommation/insuffisance d’épargne.

Il soutient l’insoutenable à savoir que les dettes de 28 trillions du système chinois n’ont pas d’importance car ce sont des dettes internes; il n’a qu’à aller voir ce qui se passe dans les banques en Asie, regarder les liquidités  et singulièrement à Hong Kong pour voir si cela n’a pas d’importance. Les banques chinoises ne sont pas isolées, elles sont insérées sur le marché mondial et ce encore plus sur les marchés de la zone. Par ailleurs, les fuites de capitaux colossales en provenance de Chine ont une importance déterminante sur l’ensemble du monde depuis deux ans. Enfin, qui peut songer qu’une crise ouverte aigué de la dette chinoise serait sans conséquence sur le change du Yuan et les partenaires et concurrents de la Chine?

NOTE DU LUPUS

Vous savez que Chez Lupus nous soutenons l’idée qu’a l’instar du djihadiste pour lequel le Coran est devenu réalité, pour les Banquiers Centraux la virtualité des équations et corrélations statistiques ont pris le pas sur la réalité économiques dont ils se foutent soit dit en passant éperdument pratiquant à l’instar de leurs gouvernements la politique du chaos contrôlé….Cela étant dit– une fois accepté l’idée d’une bascule quasi névrotique dans un monde « orwellien » dirigé en vertu, (et vice) des principes chers à notre « AMI » Soros : transitivité, réflexivité et virtualité  sont les meilleurs alliés de l’homme—il devient quasi inutile de juger les Banques Centrales à la seule lueur des résultats économiques qui finiront au final tronqués de toute façon, mais d’avoir sans cesse en tète que tout ceci s’inscrit dans l’immense machinerie qu’est le projet mondialiste…Et que l’on ne viennent pas nous parler de complot puisqu’il ne peut y avoir de complot contre ce qui est devenu notre réalité quotidienne : celle des Banquiers centraux construite patiemment depuis 40 ans   et dont les 2 grandes étapes de réalisation furent 1971 et l’abandon de l’or « réalité tangible » et 2008 crise du système nécessitant des correctifs et une accélération de la fuite en avant….Il n’y aura donc pour l’heure ni Krach boursier, ni effondrement, ni amélioration sur le plan strictement économique mais seulement des ajustements plus ou moins douloureux et brutaux suivant le coté du manche ou l’on se trouvera…

23854996484_0879219542_b

EN BANDE SON

12 réponses »

  1. NOTE DU LUPUS

    Vous savez que Chez Lupus nous soutenons l’idée qu’a l’instar du djihadiste pour lequel le Coran est devenu réalité, pour les Banquiers Centraux la virtualité des équations et corrélations statistiques ont pris le pas sur la réalité économiques dont ils se foutent soit dit en passant éperdument pratiquant à l’instar de leurs gouvernements la politique du chaos contrôlé….Cela étant dit– une fois accepté l’idée d’une bascule quasi névrotique dans un monde « orwellien » dirigé en vertu, (et vice) des principes chers à notre « AMI » Soros : transitivité, réflexivité et virtualité sont les meilleurs alliés de l’homme—il devient quasi inutile de juger les Banques Centrales à la seule lueur des résultats économiques qui finiront au final tronqués de toute façon, mais d’avoir sans cesse en tète que tout ceci s’inscrit dans l’immense machinerie qu’est le projet mondialiste…Et que l’on ne viennent pas nous parler de complot puisqu’il ne peut y avoir de complot contre ce qui est devenu notre réalité quotidienne : celle des Banquiers centraux construite patiemment depuis 40 ans et dont les 2 grandes étapes de réalisation furent 1971 et l’abandon de l’or « réalité tangible » et 2008 crise du système nécessitant des correctifs et une accélération de la fuite en avant….Il n’y aura donc pour l’heure ni Krach boursier, ni effondrement, ni amélioration sur le plan strictement économique mais seulement des ajustements plus ou moins douloureux et brutaux suivant le coté du manche ou l’on se trouvera…

    J'aime

  2. Je vous le redis, tant que les OCCIDENTAUX laisseront faire les Américains, la situation ne pourra pas s’améliorer.
    Ils sont pour un CAPITALISTE SAUVAGE, tout le contraire d’une politique saine, alors…
    Très cordialement.

    J'aime

    • Faux…Dire cela c’est comme dire que les Chinois pratiquent encore le communisme

      Dans les faits les US avec leurs amis chinois participent du grand projet mondialiste visant aux concassages des états nations et à l’abolition des différences : races, cultures, genres…..Ils pratiquent donc un impérialisme par le biais d’un chaos controlé…

      Sur le plan intérieur ils visent à la destruction de la classe moyenne, du capitalisme entrepreneurial et la promotion d’un capitalisme de connivence financiarisé à outrance… ils ont désormais abandonné les vertus de la concurrence au profit des vices de la sous traitance…

      J'aime

  3. Ok pour une alliance US/chine, c’est le mystère de la remonté du dollar. Mais en fait les acteurs vendent le marché pour encaisser du cash qui servira soit a rembourser les crédits soit a être mi de coté en attendant la fin de la baisse. Si il y a QE US il n’arrivera qu’aux moment du rachats des actifs devenus bas. Il faut acheter lorsque c’est bas pour revendre en haut. A mon avis il faut faire comme eux sinon on est perdant. Mais il faut le faire en bas pas en haut comme notre très mauvais draghi qui fait ses QE lorsque le marché est haut. Erreur magistrale lorsque cela descends puisqu’il faut vendre vite et pousser a la baisse pour ne rien perdre.
    On a a faire un une bande de cons. Les ricains eux sont cynique mais gagnent. Pour le moment, car il ont tout de même de sacré problème intérieur que leur ennemi se feront un grand plaisir a faire empirer. Les ricains reste tout de même fragile même si ils ont gagné une belle bataille. La guerre continue elle, même si le moyen orient n’as plus trop d’intérêt avec un pétrole bas.
    De toute façon les ricains vont juste se garantir la main mise sur l’amérique du sud. Pour eux c’est incontournable pour être en excellente position géopolitique. Est ce que les chinois vont soutenir les US. Je pense que oui dans un premier temps jusqu’au moment ou ils vont se la prendre eux aussi, coincé entre leur réservent de dollar et la valeur du yuan. L’esclave chinois n’a qu’a bien se tenir si il veut continuer a être l’usine du monde. C’est comme cela que fonctionne les empires, le serrage de couille et le fermage de gueule. Mais dans la réalité un empire ne tient que sur sa force et sa monnaie. C’est a dire sa capacité a spolié tout se qui n’est pas US. Bonne nouvelle il vont perdre sur un petit détail. Les jouers de go eux pense en espace. Et l’espace ricains va se transformé en une grande iles, les amérique. Coupé du reste du monde et entouré de toute part. A cela il ne pourront rien. C’est jouer d’avance. Se qu’il peuvent faire c’est juste tenté de faire croire qu’ils veulent aider la planète entière et trouver des gogos pour y croire. Les US ne pourront jamais contrôler l’ensemble de la planète c’est leur rêve et se sera comme tous les autres empires un cauchemar.
    Et ceux qui est le plus marrant c’est que se sont les européens qui on les cartes en mains. C’est d’ailleurs pour cela qu’on le paie très cher et que notre mou nationale accélère la soumission de la france a la puissance US. Je ne sais pas comment les US on fait pour tenir par les couilles un individu qui n’en a pas. C’est le comble de la politique.

    J'aime

    • Les mondialistes et leurs élites sont apatrides, ce sont des no border à l’image de leurs capitaux…La dernière Rogue nation c’est la Russie d’où l’acharnement quasi psychotique dont elle est victime…

      J'aime

    • Nous nous inscrivons en faux contre l’idée même que les banquiers centraux aient perdus le contrôle de quoique ce soit et surtout des marchés dont ils sont les maitres et les corrupteurs…Le cycle de la FED est maintenant le même depuis maintenant l’ère Greenspan et alterne avec maestria crise des devises, crise des matières premières, crises de ceux qui veulent émerger, mini krach boursiers…Tout ceci débouche à chaque fois sur des crises politiques permettant de faire et défaire les gouvernements au gré des fantaisies de nos élites et de franchir une nouvelle étape dans la construction d’un monde meilleur ou plutôt dans l’avènement tant attendu par Attali, Minc and co du « meilleur des mondes… » dont ils seront n’en doutons pas les conseillers princiers…

      J'aime

      • Lorsque vous parlez de mondialisation vous parlez surement de la tentative de créer un système mondial d’économique libérale, OMC. Puisque la gouvernance mondiale existe déjà c’est l’ONU. Le business d’un coté et le droit des peuples et des états de l’autre. Diviser pour mieux régné en quelques sorte. Mais je doute que cela puisse vraiment fonctionner. Pour que cela fonctionne il faudrait arrêter les guerres économiques et financières. De plus pour parvenir a une mondialisation totale il faudra en passé par une religion mondiale. Et il faudrait que tous les hommes d’états de la planète soient des mondialistes. Ce qui n’est heureusement pas encore le cas. Comment faire une mondialisation sans une monnaie commune qui puisse garantir a chacun un équilibre des choses. Comment mondialiser avec des partenaires qui crée de la monnaie plus vite que leurs ombres ? Puisque dans se cas le gagnant sera celui qui en créera le plus. Comment créer une mondialisation lorsque des sanctions économiques sont décidable par une minorité d’acteur sans l’approbation des autres. Est ce que l’ONU améliore les choses , non pourquoi l’OMC ferait mieux. Pourquoi s’allier avec des partenaires beaucoup plus fort qui pourrait vous croquez en deux secondes. Les mondialistes ne sont qu’une petite minorité, certes puissante et riche, mais je doute qu’il puissent réussir. En tout cas pas sans une énième guerre mondiales. Même l’europe a du mal a se faire, alors une mondialisation économique même pas en rêve. Se n’est pas une mondialisation auquel nous assistons même bien une guerre économique et financières. Guerres qui n’est pas terminé et ou les acteurs tente de récupérer des munition pour pouvoir continuer. Les crises ne servent qu’a affaiblir et a tenté de rafler de bon morceau par ci par là. Et les BC ne sont la que pour alimenter en cash le système a soutenir l’économie des états, des entreprises et des banques. Certes il vont essayer mais le niveau de conscience des êtres humains ne pourra l’accepter. Donc dans le pire des cas c’est une guerre qui n’en finira jamais. C’est d’ailleurs peut cela qu’il cherche a travers la mondialisation. Un système de guerres permanente et non un meilleur des mondes. Je suis rassuré les guerres ont toujours une fin par contre cela fait beaucoup de dégâts. Dégât qu’il faudra reconstruire. C’est peut être cela la mondialisation, casser pour reconstruire 🙂 🙂 🙂 c’est une constante humaine.
        Le business ne sera jamais au service de l’individu, il ne pourra donc jamais être mondiale.
        Se qui peut être mondiale c’est le standing de vie, machine a laver, eau courante, voiture exct ….
        Chacun voulant sa part du gâteau. il y aura obligatoirement de grands conflits sur la manière dont sera géré la mondialisation. La mondialisation c’est comme l’ONU c’est le plus fort ou le plus protégé qui fait se qu’il veut. Cela ne pourra jamais plaire a tout le monde. Si en plus cela ne crée que des conflits, il y a peut de chance que cela voie le jour autrement que par des alliances foireuse sur le long terme. Donc encore des conflits.
        Attali et Minc ne verront jamais leurs voeux s’exhausser.Leurs narcissismes ne pouvant en aucun cas devenir une valeur mondiale. Tout au plus il seront les exemples a ne pas suivre.

        Je vous trouve bien pessimistes the Wolf. Pour moi se sont des enfants trop prétentieux pour pouvoir arriver a leurs buts. Déjà entre eux il ne veulent pas partager, pensez vous qu’au niveau mondiale se sera différents ? Je doute qu’ils arriveront a leurs fins d’ailleurs même eux doivent se demander si cela est vraiment possible. Ils ont eu un rêve mais cela ne restera qu’un rêve.

        J'aime

        • Le mondialisme à ne pas confondre avec la mondialisation qui n’en est qu’une phase, est une forme de socialisme à l’échelle planétaire d’inspiration fabienne avec mise en commun et mutualisation des ressources et moyens. Le système fonctionnant pour se construire et se corriger sur un mode dialectique des rapports de forces cela n’exclut bien entendu en son sein aucune crise ni guerre collatéral…Pour le reste je vous laisse tout à fait libre de vos opinions…

          J'aime

  4. « en vertu du mandat de la Fed prévoyant le rachat de tous ses titres arrivés à échéance, » .. heu, je doute que cela figure dans mandat de la FED (qui ne prévoit qu’un double objectif d’inflation et d’emploi). Cela relève plutôt d’une décision autonome de celle-ci.

    J'aime

  5. « Dans les faits les US avec leurs amis chinois participent du grand projet mondialiste visant aux concassages des états nations et à l’abolition des différences : races, cultures, genres…..Ils pratiquent donc un impérialisme par le biais d’un chaos controlé…

    Sur le plan intérieur ils visent à la destruction de la classe moyenne, du capitalisme entrepreneurial et la promotion d’un capitalisme de connivence financiarisé à outrance… ils ont désormais abandonné les vertus de la concurrence au profit des vices de la sous traitance… »

    Amha vous décrivez là la situation telle qu’elle était dans les années 90-2000.
    Aujourd’hui la créature a échappé à son créateur et nul ne la maîtrise plus. Alors on gère mois après mois en priant pour que ça ne pète pas.

    La principale ambition de Yellen est d’assurer à Obama une fin de mandat paisible : le retour (en pire) de la crise nuirait au « narrative » qui veut que Barack aura eté l’un des plus grands présidents de l’Histoire (sic).
    « Narrative » délirant qui d’ailleurs va dans le sens de cette « abolition des différences : races, cultures, genres » que vous décrivez : un Noir pardon un Afro-Américain ayant fait aussi bien et même mieux qu’un Blanc, l’étape suivante est de mettre une femme puis un Gay à la Maison Blanche.

    Les USA : pays le plus moderne du monde!! Les USA toujours à la pointe du progrès!! 😉

    J'aime

    • Les US ont en commun avec les Chinois une pratique avérée de la dialectique (Passage de la Guerre Froide à la Guerre 2.0) c’est ce que ce que nous appelons ici en ce qui concerne les Etats-Unis le chaos contrôlé : générer en permanence mini crises économiques via la FED et guerres locales via CIA,Soros and Co visant à promouvoir l’avènement d’un gouvernement mondial dont les US seraient le fer de lance apparaissant alors aux yeux des peuples comme seule solution pérenne… à l’exemple de ce qui s’est passé en modèle réduit pour la Grèce vis-à-vis de l’UE récemment…Nous croyons donc que loin de voir la fin de la Mondialisation nous assistons au contraire à une nouvelle phase de celle-ci que l’on appellera pour les besoins de la doxa : Mondialisme… Des manifestations telles que le Davos suisse et son World Forum en étant une illustration lumineuse…

      J'aime

  6. Se que beaucoup n’arrivent pas a comprendre. Davos c’est du show rien de plus. Ils prennent des vacances entre eux et essaient de faire croire que les intérêts économique de chacun sont bien compris. Du genre : « cet année et les suivantes on indique une diminution de la demande mondiale, il va falloir que vous vous seriez la ceinture » et il y en a un dans un coins qui rigole et qui dit « En tout cas coté armement il n’y a pas de chômage ». Pas besoin d’y être pour comprendre se qui se dit. En fait il sont calculable se qui change tout.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s