Aristote contre Platon

Trump est la véritable Amérique, Trump est le Détonateur….

 Trump est la véritable Amérique


Par Alexandre Douguine – le 2 février 2016 – Katehon.com via dedefensa.org / Le Saker Francophone


S’il n’y avait pas Donald Trump, ces primaires seraient tout à fait ordinaires et sans surprise, ternes même. Il est, sans aucun doute, la sensation de ces élections.

Donald Trump, bien sûr, est plus intéressant que ne l’était Obama. Choisir un noir musulman démocrate pour mener des politiques, un homme que rien ne distingue du candidat républicain fondamentaliste protestant blanc, est un véritable succès de relations publiques. Mais il est impossible de refaire ce coup-là ; les démocrates ont présenté une Hillary assez ennuyeuse. En fait, elle serait la première femme-président, puisque le genre est tendance, mais, de toute façon, ce n’est pas si impressionnant que cela.

Mais Trump… C’est une sensation. En fait, c’est un véritable changement du schéma habituel. Les républicains, ainsi que les démocrates, sont les représentants des élites dirigeantes américaines. C’est une partie spéciale de la société, assez éloignée des Américains ordinaires. Cette élite n’a pas de considération pour l’Amérique, mais pour le monde, ni pour la société, mais pour les incroyables sommes d’argent qui ne servent pas les gens, une utopie abstraite de gouvernement mondial et d’oligarchie financière mondiale. L’élite américaine n’est même pas américaine. Ainsi, Donald Trump, est dur, rugueux, il dit ce qu’il pense, il est grossier, émotionnel et, apparemment, candide. Le fait qu’il soit un milliardaire n’a pas d’importance. Il est différent. C’est un Américain ordinaire, mais qui a remarquablement réussi. C’est un Américain brut, sans la brillance de l’élite globaliste. Il est parfois dégoûtant et violent, mais il est ce qu’il est. Il est la vraie Amérique.

Très probablement, Donald Trump est un autre produit préfabriqué, une figure virtuelle. Cependant, il est celui qui fait que les gens se sentent jeunes et pleins d’espoir. Il est digne de confiance : le Prix Nobel de la paix noir avait promis qu’il allait tout changer, mais il a été incapable de changer quoi que ce soit, rien du tout, et Hillary Clinton, avec un visage de joueuse de poker vieillissante, ne promet pas de changer quoi que ce soit, alors peut-être Trump sera-t-il en mesure de redonner à l’Amérique sa physionomie naturelle.

Peut-être, ce grossier Yankee, ce RedNeck sorti d’un saloon va-t-il revenir aux problèmes intérieurs du pays et laissera-t-il l’humanité se débrouiller seule, cette humanité fatiguée de l’hégémonie américaine et de sa politique destructrice par le chaos, par ses flots de sang et ses révolutions de couleur?

Trump est un leader. Il est très probablement bidon, mais même si ce n’est pas la cas, il n’a aucune chance de gagner, car les élites globalistes et l’oligarchie financière contrôlent pratiquement tout aux États-Unis.

Mais nous voulons mettre notre confiance en Donald Trump.

Votez pour Trump, et voyons ce qui va se passer.

Alexandre Douguine

Traduit par Hervé, vérifié par Ludovic, relu par Nadine pour le Saker Francophone

Dedefensa : Notes sur un torrent diluvien

Note du traducteur

C’est un point de vue intéressant, à relier peut-être aux gentillesses que se sont échangées à distance Donald Trump et Vladimir Poutine. Douguine est un promoteur de l’Eurasisme, concept honni par les mondialistes, car s’opposant frontalement à leur idée d’intégration au système capitaliste marchand occidental. Ces thèses sont largement accolées à l’extrême-droite par les médias (cf. liens Wikipédia et Le Figaro dans l’article) selon le principe de la marque noire pour décrédibiliser toute tentative d’échapper à l’idéologie globaliste.

Trump Le Detonateur

As usual, reductio ad Hitlerum

« Ce rejet de la classe dirigeante et de son clergé médiatique, ce rejet du Système, ne pouvait que favoriser l’émergence d’électrons libres, de francs-tireurs. Et c’est là qu’aux États-Unis arrive un Trump avec ses énormes souliers. Ses outrances sur les musulmans ou les Mexicains en font immédiatement une cible facile pour le clergé médiatique immédiatement mobilisé pour attaquer.

Et comme toujours, comme avec Kadhafi, Poutine ou Bachar, c’est la vieille technique du reductio ad Hitlerum.



Officiellement pourtant, contrairement à Hillary Clinton, Trump s’engage à respecter l’accord avec les Iraniens ; contrairement à elle, il veut en finir avec les guerres extérieures de l’Empire ; contrairement à elle encore, il estime que les USA doivent retrouver une neutralité dans le conflit israélo-palestinien ; contrairement à Hillary Clinton toujours, il est prêt à tendre la main à Poutine.

Mais qu’importe. Les outrances du bonhomme sont une aubaine pour les tenants du Système alors même qu’en matière de racisme antimusulman, Bush et Obama auront fait bien pire en exterminant directement et indirectement plus d’un million et demi d’Irakiens, de Yéménites, le Libyens ou de Syriens. Et force est de constater qu’ils sont restés tout à fait fréquentables pour nos plumitifs-Système. Tout comme cette chère Hillary qui a largement soutenu toutes leurs boucheries et dont l’élection à la Présidence US en garantirait la poursuite.

C’est que le véritable crime de Trump est ailleurs. Il réside tout entier dans sa posture anti-Système, anti-establishment. Une posture qui trouve un écho phénoménal dans la population, d’où la panique complète de l’establishment washingtonien et la hargne de ses chiens de garde médiatiques.

Ceux qui votent Trump ne votent en réalité ni pour lui ni pour son programme, dont ils se moquent éperdument. Ils votent pour en finir avec le statu quo, en finir avec le Parti unique de l’escroquerie libérale éternelle et la perpétuation d’un Système qui conduit le monde, les sociétés et l’espèce humaine à la ruine.
Ceux qui votent Trump votent comme on déclenche un détonateur.

Après, on verra bien. »

EXTRAITS Relu par nadine pour le Saker francophone/ Le 7 mars 2016 – Source entrefilets

http://lesakerfrancophone.fr/trump-le-detonateur

Les Trumponomics…

Le candidat à l’investiture républicaine Donald Trump dispose présentement d’une avance confortable sur ses rivaux, mais occupe aussi une place de choix dans l’espace médiatique. Cependant, si les médias s’efforcent de rapporter ses déclarations les plus incendiaires et maladroites, ils négligent souvent d’analyser l’impact économique de ses propositions. 

À ce jour, le programme de Trump est incomplet, mais son site web présente tout de même 6 propositions tangibles. Je ne m’attarderai pas à celle sur le deuxième amendement (droit de port d’arme à feu) ni à sa réforme de l’administration des vétérans de guerre. Voici les grandes lignes des quatre autres propositions.

Réforme fiscale :

  • Diminution d’impôts pour la classe moyenne.
    • Aucun impôt pour les individus gagnant moins de $25k et les couples gagnant moins de $50k (73 millions de personnes).
    • Il y aura 4 fourchettes fiscales : 0%, 10%, 20% et 25%, plutôt que 7 fourchettes présentement.
  • Simplification de la loi sur l’impôt.
    • Élimination des « loopholes » permettant aux riches et aux entreprises d’économiser de l’impôt.
  • Plus de taxes sur les successions.
  • Décourager les inversions fiscales (qui consistent à ce qu’une entreprise américaine achète une entreprise basée dans un pays où le taux d’imposition est plus bas de manière à y relocaliser son siège social et sa propriété intellectuelle).
    • Notamment en plafonnant le taux d’imposition sur toutes les entreprises à 15%.
    • Fin de l’impôt corporatif sur les profits générés à l’étranger (comme dans la plupart des pays autres que les États-Unis).
    • Possibilité pour les entreprises américaines de rapatrier leurs argent de l’étranger au taux d’imposition favorable de 10%.
  • Aucun déficit fiscal prévu. 

Réforme de la santé :

  • Annulation d’Obamacare (aka Affordable Care Act ou ACA).
  • Permission aux assureurs de vendre de l’assurance santé dans plusieurs états.
  • Déductibilité fiscale des primes d’assurance-santé des particuliers.
  • Permettre des contributions à un compte d’épargne-santé (HSA).
  • Exiger la transparence des prix des fournisseurs de soins pour permettre plus de concurrence.
  • Prise en charge de la gestion de Medicaid par les états.
  • Permettre plus de flexibilité pour l’importations de médicaments.

Commerce avec la Chine :

  • Selon Trump, les États-Unis ont complètement ouvert leurs frontières aux biens Chinois, mais la Chine n’en a pas fait autant.
  • Déclarer la chine comme un « manipulateur de devise », car le yuan serait sous-évalué de 15% à 40%.
  • Bloquer les importations de biens produits par des entreprises chinoises bénéficiant de subventions aux exportations et qui ne respectent pas certains standards environnementaux.
  • Intolérance des politiques chinoises forçant le transfert de propriété intellectuelle à des entreprises Chinoises pour pouvoir accéder au marché.
  • Augmenter la présence militaire américaine en mer chinoise du Sud.

Réforme de l’immigration :

  • Construction d’un mur à la frontière mexicaine.
  • Fin du droit à la citoyenneté par la naissance.
  • Déportation des immigrants illégaux.

https://minarchiste.wordpress.com/2016/03/14/les-trumponomics/

Selon Donald Trump : l’or est supérieur à l’argent liquide

Donald Trump se présente de plus en plus en tant que l’un des favoris à la présidentielle américaine. Le moment est donc venu de se poser la question : que pense-t-il de l’or ? Beaucoup de bien apparemment, selon cet article de SRSRoccoReport.com :

« L’or est-il supérieur à l’argent liquide ? Donald Trump a accepté trois lingots en guise de garantie de la part du nouveau locataire de sa propriété située 40 Wall Street, en plein cœur du quartier financier de New York.

Michael Haynes, le CEO d’Apmex qui est ce fameux locataire, a convaincu le magnat de l’immobilier que l’or était plus sûr pour lui. « Je me suis dit que vu que Trump est un gars intelligent, il devrait pouvoir réaliser qu’accepter l’or est une meilleure idée que de demander de l’argent liquide. »

Haynes a remis à Trump en guise de caution trois lingots de 1 kg, d’une valeur totale de plus de 100.000 $.  À l’époque, Trump se faisait des soucis quant à l’avenir de la monnaie américaine. « C’est triste lorsqu’on arrive à un moment où un homme d’affaires spécialisées dans l’immobilier accepte de l’or au lieu de dollars » a déclaré Trump au Wall Street Journal.

« L’économie va mal et Obama ne fait rien pour protéger le dollar. Si je le fais, d’autres vont m’imiter et nous assisterons peut-être à des changements » avait dit Trump à l’époque.

« Trump a identifié la vulnérabilité de la valeur du dollar à terme ainsi que les pressions inflationnistes sur notre économie en raison des politiques de l’administration Obama » a déclaré Peter Reagan, stratégiste chez Birch Gold Group. (…) »

http://or-argent.eu/selon-donald-trump-or-est-superieur-argent-liquide/

trump-or

Trump: le point sur son avance

Quel est l’état exact de l’avance de Trump sur ses concurrents? La presse française n’en donne pas forcément une vision exact. Voici donc un petit tableau qui rappelle le nombre de délégués remportés depuis le début des primaires par les candidats républicains.

Source: Eric Verhaeghe
À ce stade, Trump a donc remporté 541 délégués contre 569 pour ses rivaux, soit près de 50% des électeurs finaux. Rappelons toutefois que le report de voix ne se fait pas systématiquement en faveur du candidat pour lequel le délégué est élu, selon que le mandat est impératif ou non.

Toujours est-il que Trump dispose aujourd’hui d’une avance de près de 200 voix sur son principal poursuivant, Ted Cruz. Contrairement aux idées reçues en France, Trump est plus modéré politiquement que son rival, adversaire de la progressivité de l’impôt et hostile à toute hausse du salaire minimum.

De son côté, Hillary Clinton a rassemblé 869 mandats de délégués, contre 528 pour Bernie Sanders.

http://www.eric-verhaeghe.fr/trump-le-point-sur-son-avance/

Photo published for Dans l'Ohio industriel, la tentation Donald Trump | Michael Mathes | Maison-Blanche 2016

EN BANDE SON 

3 réponses »

  1. Je copie colle le commentaire que j’ai fait au minarchiste. Je pense qu’il a sa place ici.

    Quand on mesure tout à l’aune économique, ce sont les conclusions qui s’imposent.
    Mais l’homme, heureusement, n’est pas qu’une machine faire du commerce.

    Et c’est précisément de ça que parle le programme de Trump, d’identité et de démographie et de politique.

    Faites quelques statistiques ethniques sur le positionnement économique, politique, culturel et religieux et vous comprendrez de suite de quoi parle Trump.

    On ne peut pas diriger un pays en se contentant de faire du commerce à l’horizon 3 ou 4 ans. A quoi bon, alors que les différences de natalité, dans quelques années, vont changer du tout au tout le pays, et foutre en l’air toutes les politiques libérales …

    Les hommes ne sont pas interchangeable, corvéables et déportables à volonté selon la météo économique du moment.
    Un pays n’est pas un hôtel.

    C’est de ça qu’il s’agit, et, les américains qui votent pour Trump l’ont bien compris.
    Les autres, ceux qui votent pour Clinton l’ont bien compris aussi d’ailleurs ! C’est juste que ce ne sont pas les même.

    J'aime

  2. juste en passant:

    les chinois ont besoin de trump pour se reformer: ils n’attendent que ça
    les mexicains ont tout à gagner aussi (pas carlos slim)

    de même nos rapports avec l’algerie et surtout les algeriens en france sont contreproductifs (c’est voulu par certains)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s