Cela se passe près de chez vous

Pourquoi protège-t-on les bases arrières des djihadistes?

Pourquoi protège-t-on les bases arrières des djihadistes?

22 mars 2016 Philippe Barraud

Les attentats de Bruxelles mettent en lumière les défauts de la stratégie sécuritaire mise en place, aussi bien en Belgique qu’en France, une stratégie qui consiste à accroître les forces de l’ordre sans  toucher aux sanctuaires des terroristes.  Si l’on veut éviter de nouvelles tueries, il faudra pourtant s’y attaquer.

C’est en tout cas la thèse de Jean-Pierre Pochon, un célèbre professionnel français du renseignement, aujourd’hui professeur associé à Sciences Po. Pour lui, le problème de base avec les mouvements djihadistes, c’est qu’ils peuvent s’appuyer complètement sur une communauté.

Ce ne sont pas des loups solitaires, ni même de petits noyaux, mais une organisation solidement installée dans une communauté. Celle-ci offre aux salafistes au minimum sa compréhension et sa complicité, sur fond de religion et d’origine ethnique commune. Mais cela peut aller beaucoup plus loin: la communauté fournit alors des planques, des équipements, des armes, des téléphones, des faux-papiers, des explosifs.
Mardi sur France-Inter, la journaliste demanda tout à trac à Jean-Pierre Pochon: “C’est quoi, ces communautés?” Un peu surpris, le spécialiste cita les “cités” de Molenbeek, mais aussi toutes celles qui, en France, et en particulier en Seine-Saint-Denis, vivent et s’organisent en marge de la République, qu’elles rejettent en bloc car la république n’a rien à faire chez eux. Ce qui explique pourquoi les policiers et les pompiers sont reçus à coups de pierres et de balles s’ils ont l’audace de franchir la limite.

Or l’analyse de Pochon est parfaitement juste: tant que les djihadistes pourront s’appuyer sur une communauté qui les soutient et les protège, et sur laquelle l’Etat ferme volontairement les yeux, les attentats continueront. Qu’un homme comme Abdeslaam, réputé l’homme le plus recherché d’Europe pendant deux mois, ait pu aller tranquillement s’acheter ses frites dans son quartier, en dit long sur la séparation de ces deux mondes, et donc sur l’impossibilité, pour les forces de l’ordre et la justice, de faire leur travail. En ce sens, on pourra pousser l’état d’alerte jusqu’à 10 et mettre des dizaines de milliers de policiers dans les lieux sensibles, cela n’empêchera pas de nouveaux attentats.
On comprend la gène des dirigeants politiques, qui préfèrent s’épancher dans de mâles discours plutôt que dans l’action. Pendant des décennies, ils ont fermé les yeux sur une immigration à la fois massive et non intégrable, pour des raisons électorales, ou idéologiques, ou pour se donner des airs de grands humanistes, ou par indifférence, ou par paresse. Aujourd’hui, l’actualité leur tend la facture de leur irresponsabilité, alors même qu’ils perpétuent la même erreurs historique.

Cela fera hurler les bien-pensants, les ONG diverses et variées, et la gauche de la gauche. Qu’importe: il faut désormais crever l’abcès, et mettre ceux qui ont déclaré la guerre à l’Europe devant leurs responsabilités, autrement dit rétablir la République et le droit ordinaire dans les cités, mettre la pression sur les familles qui couvrent les terroristes – tout en bénéficiant d’un généreux système social – voir ce qui se passe dans les mosquées, les écoles coraniques et les clubs sportifs où fleurit la radicalisation des jeunes. On peut prédire que ce sera épouvantable, car on ne met pas à bas un système pérennisé depuis des années sans cris et sans fureur. Mais c’est à ce prix, et à ce prix seulement, que l’Europe retrouvera la paix. Peut-être.

http://www.commentaires.com/societe/pourquoi-protege-t-on-les-bases-arrieres-des-djihadistes

BRUXELLES: LA THÈSE DES CELLULES AUTONOMES SE PRÉCISE

Sous toutes réserves et sans confirmation d’aucune sorte, voici la première capture d’écran d’une des caméras de surveillance de la station de métro Maelbeeck à Bruxelles. Y apparaissent deux hommes dont la physionomie ressemble à celle de certains habitants du Golfe arabo-persique ou d’Asie du Sud.
Dans un éventuel cas de figure,  il n’y aurait aucun lien possible entre les cellules à laquelle appartenait Salah Abdeslam et ces nouveaux commandos.
La situation est donc bien plus grave que ce que la narration simpliste des gouvernements et des médias tente de faire croire. 
Daech a revendiqué ce matin les attaques de Bruxelles.

image

http://strategika51.com/2016/03/22/11449/

Les attentats de Bruxelles revendiqués par Daech ont à nouveau provoqué les trémoussements paniqués d’un système qui craque de partout. Les cofondateurs de l’Etat Islamique en Syrie (Obama, Hollande, Cameron, Erdogan, Merkel, les Saoudiens) viennent maintenant verser des larmes de crocodile devant les conséquences de leur folie, sans évidemment se remettre un tant soit peu en question ni admettre leur faute. Nous avions déjà vu ce comportement inique au lendemain des attaques de Paris, il n’y a hélas aucune surprise.

http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2016/03/bombes-a-bruxelles-divagations-a-kiev.html

5 réponses »

  1. A reblogué ceci sur Viggo's bloget a ajouté:
    Il va encore des millions de réfugiés qui risquent de s’installer en Europe. Aucun pays est disposé de les accepter. Il y a naturellement une raison. Hélas 🙂
    Amicalement

    J'aime

  2. Les trois individus de la photo ont entretemps été identifiés et cela conforte, malheureusement, votre analyse: http://www.lalibre.be/actu/belgique/attentats-de-bruxelles-les-deux-kamikazes-sont-les-freres-el-bakraoui-live-56f23dd035708ea2d3d46e54
    Cela étant, pour en finir avec cette solidarité communautaire plus ou moins passive, il serait peut-être temps de s’attaquer eu nerf de la guerre, à savoir l’argent; imaginons qu’il soit désormais possible de rendre la parentèle de tout ‘martyre’ terroriste solidairement responsable sur le plan financier et – avec confiscation du patrimoine et suppression de toute formes de subsides/allocations – et le ‘clan’ risque de rapidement voler en éclat.

    J'aime

  3. Bonjour,
    Je suis désolé, je vais être un peu long.

    L’auteur dit juste lorsqu’il indique que la « stratégie sécuritaire consiste à accroître les forces de l’ordre sans toucher aux sanctuaires des terroristes ».
    Ce qui me conduit à persister à penser que le terrorisme est aussi un moyen pour la Dominance de mettre en place des lois qui, en pratique, permettront dans un futur proche de mieux contrôler les serviles.

    Faire preuve d’autorité ne me parait pas être de l’autoritarisme, mais au contraire, la garantie que les valeurs républicaines, culturelles, et civiques sont assurées et maintenues pour le bien commun de la société, de son identité et que cet ensemble est par ailleurs le garant du respect de la diversité.

    Au lieu de ça,
    – sous des prétextes (inégalités sociales…),
    – repentances (colonialisme …),
    – contraintes multiples (discrimination positive…)
    pour mener à l’acceptation les serviles via des associations grassement subventionnées (LICRA, MRAP, SOS Racisme) la Dominance s’est fourvoyée,
    – par manque de courage politique (Contexte géopolitique, Pétrole, …) ,
    – achat de la paix sociale (aides, alloc, CMU, ….),
    – clientélisme électoral (il faut aider l’islam à grandir et se solidifier – Valls – Osny le 22 juin 2015), à défendre une position de tolérance favorable à nous conduire dans la situation actuelle.
    La mondialisation prouve aussi qu’entretenir des conflits dans une région du monde pour des intérêts divers ne se cantonnent plus à la région mais se transposent désormais à revers chez celui qui le fomente.
    Bref…
    Nous devons également nous posez des questions sur l’état mental de la Dominance quand celle-ci entreprend de surcroit des initiatives récentes comme #tousuniscontrelahaine
    C’est un acte d’auto-accusation à l’égard du peuple autochtone, lui signifier qu’il est haineux, raciste.
    Ça c’est pour moi de l’autoritarisme, imposer de force à sa société de se conformer et d’accepter ceux qui communautairement ne respectent pas ses valeurs.
    Quand Valls dit « un apartheid territorial, social, ethnique… qu’à cette misère sociale, s’additionnent les discriminations quotidiennes parce que l’on n’a pas le bon nom de famille, la bonne couleur de peau, ou bien parce que l’on est une femme » il ne fait que renforcer le communautarisme, il le soutient en érigeant un rempart discriminatoire entre les cultures.

    L’autorité c’est une traitement égalitaire de chacun devant les lois faites pour tous.
    Hors je n’ai pas le sentiment qu’elles soient appliqués de la même manière partout et pour tous.
    L’apartheid social, il a raison de le signaler, il existe, il est dans ces cités où l’état de droit est contesté, les classes qui désormais n’accueillent que des enfants issus de l’immigration, que le français n’est pas la langue officielle du quartier, les urgences publiques ou les femmes ne doivent pas être soignées par des hommes, des internes hommes qui ne veulent pas du fait de leur appartenance religieuse travailler dans leur service avec des femmes, etc….
    Contre ça la Dominance ne lutte pas, elle n’a plus les moyens de le faire, elle est en définitivement dépassée et débordée par sa suffisance et son manque de courage.

    Je crains enfin que la situation devienne dans les mois et les années, de surcroit, totalement incontrôlables avec l’afflux actuel de réfugiés, et je le pressens d’autant plus quand les pensants mediatico-charitables chagrinent sur le sort aujourd’hui de ceux qui ne se soucieront certainement pas du notre demain.
    Une des solutions contre la barbarie et « l’islamofolie » pourrait venir des musulmans eux mêmes, mais en ont ils réellement envie ????
    Les autres solutions elles, conduiront inévitablement, forcément et graduellement aux violences communautaires.

    J'aime

  4. S’il fallait une preuve supplémentaire de la débilité crasse de nos dirigeants et de leur volonté autodestructrice de l’intérieur accrochez vous !

    L’avant-projet de loi El Khomri sur le travail prévoit à l’article 6 de son préambule que « La liberté du salarié de manifester ses convictions, y compris religieuses, ne peut connaître de restrictions que si elles sont justifiées par l’exercice d’autres libertés. »
    http://www.economiematin.fr/news-loi-travail-musulmans-racisme-reglement-horaires-calculette

    Nos dirigeants gauche et droite, ne nous leurrons pas, tiennent 2 discours.
    Celui réservé aux « télévores » campés dans leur canapé à écouter les Zexperts de la Zoziologie et celui indolore, insidieux que sont les lois qu’ils votent en catimini dans l’hémicycle.

    Le gouvernement promeut la laïcité d’un coté via Najat et le communautarisme en entreprise de l’autre via Myriam.
    La Dominance voudrait réunir tous les ingrédients pour que la situation explose qu’elle ne peut pas mieux s’y prendre. Reste à savoir quel est le point de rupture collectif.

    J'aime

  5. J’aime la suggestion de Slogoth : « rendre la parentèle de tout ‘martyr’ terroriste solidairement responsable sur le plan financier »
    J’irais plus loin dans le cadre de la déchéance de nationalité. Supprimer la nationalité et même « bannir » la parentalité jusqu’à 7 générations de parents, grand parents, cousins, oncles, petits cousins, arrières petits cousins…
    Cela permettrait un contrôle social au sein de ces clans dont les membres auraient trop à perdre si l’un des leurs fomantait un attentat.
    Car c’est à la communauté musulmane de mettre de l’ordre dans ses rangs…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s