Douce France

A propos du coût de la main d’œuvre en France

A propos du coût de la main d’œuvre en France

Les salariés en tant que « classe » travaillent pour l’Etat, pour le profit du capital, et pour eux et leur famille. Toute autre approche est idéologique. En particulier on escamote le poids de la part régalienne, violente, prédatrice de l’Etat et de son appareil et on fait semblant de croire en escamotant cela, que d’une part les profits sont trop élévés et que d’autre part, les salaires le sont également.

L’Etat dans nos systèmes, c’est sacré comme la vache, mais la vache que l’on trait ce n’est pas l’Etat, non, c’est le travailleur productif.

400 000

Au sens étroit, la France a 5,4 millions de « ponctionnaires », bien plus que l’Allemagne ! Et ces ponctionnaires, il faut les nourrir, ils n’ont aucune activité productive, mais ils participent à la redistribution et bien sûr aux frais généraux du pays. Si vous ajoutez tous ceux qui sont inactifs volontairement ou involontairement, vous arrivez enfin à des chiffres qui veulent dire quelque chose, à des chiffres parlants pour apprécier la part qui revient à ceux qui produisent effectivement et calculer ainsi le taux de leur exploitation. En France, il est colossal. La part du travail non payé ou confisqué est incroyablement élevé. C’est pour cela que le Français est sinistre, râleur, qu’il a mauvais esprit, il sait qu’il est grugé.   C’est pour cela que la demande spontanée fondée sur les seuls revenus est insuffisante et que les entreprises n’ont aucune raison d’investir, il n’y a pas assez de clients.

Les frais généraux que doit supporter l’activité productive soumise à la concurrence sont excessifs, l’âne qui porte le foin n’a pas assez à manger ; ce ne sont pas les salaires et leurs coûts qui sont trop élevés ce sont les prélèvements parasites. 

Il est évident que toutes ces statistiques, toute la comptabilité nationale, tout l’appareillage économique est idéologique, ils ont pour fonction de jeter un voile non pudique sur la réalité.

eurostat

Il faut raisonner globalement, tout compris et ventiler en fonction des ayants droits finaux, pas en fonction des apparences, c’est le seul moyen de disposer des outils efficaces pour connaitre le poids des charges que fait peser le secteur improductif, les frais généraux de la nation, faute de tout cela on ne cesse de prendre des remèdes qui agravent le mal.

En 2015, le coût horaire de la main-d’oeuvre (salaire, traitements, cotisations patronales) dans l’ensemble de l’économie – hors agriculture et administration publique – a été estimé à 29,50 euros dans la zone euro, selon l’office européen de la statistique, Eurostat. Dans le détail, les coûts horaires se sont établis à respectivement 32,3 euros dans l’industrie, 28,60 euros dans les services et à 25,80 euros dans le secteur de la construction. Enfin, dans l’économie non-marchande, il est ressorti à 29,40 euros en moyenne…

HAUSSE INFÉRIEURE À LA MOYENNE EN FRANCE

La France demeure toujours parmi les Etats membres de la zone euro où le coût horaire est le plus élevé. Il est passé de 34,7 euros en 2014 à 35,10 euros en 2015 – soit une hausse de 1,1% – contre 39,10 euros en Belgique (stable) et 36,20 euros au Luxembourg (stable). Cette croissance est toutefois inférieure à celle de l’ensemble de la zone euro (+1,5%).

Toutefois, ces moyennes masquent des écarts importants entre États membres de l’UE, les coûts horaires de la main-d’œuvre les plus faibles ayant été enregistrés en Bulgarie (4,1€), en Roumanie (5,0€), en Lituanie (6,8€), en Lettonie (7,1€) ainsi qu’en Hongrie (7,5€), et les plus élevés au Danemark (41,3€), en Belgique (39,1€), en Suède (37,4€), au Luxembourg (36,2€) et en France (€35,1) » précise l’étude.

L’Hexagone est aussi le pays de la région où la part des coûts non salariaux, tels que les cotisations sociales à la charge des employeurs est la plus élevée. Selon Eurostat, elle s’est établie l’an dernier à 33,2% contre une moyenne de 26% dans la zone euro. En Allemagne, cette part s’élève à 22,3%. Les effets du Pacte de responsabilité – 41 milliards d’euros de baisse de charges – ne semblent donc pas encore se faire ressentir.

DUMPING SOCIAL

En Lituanie, le coût de la main d’oeuvre se situe à seulement 6,8 euros (+5,6% par rapport à 2014). Les importants écarts entre Etats membres sont à l’origine de la concurrence déloyale pointée du doigt par de nombreux pays. Début mars, la Commission européenne a donc proposé qu’un travailleur détaché au sein de l’UE bénéficie désormais des conditions de rémunération en vigueur dans son pays d’accueil et non plus seulement du salaire minimum appliqué dans ce pays…

4 réponses »

  1. Les chiffres… haaa purée ces maudits chiffres à qui on fait dire n’importe quoi…

    Regardez et écoutez nos comptables de « haut vol » quand ils enfument la popu »lasse »…

    Un exemple tout con : les dépenses publiques… On nous dit que ce gouvernement à fait des économies comme jamais personne n’en a jamais faites… ils rognent sur les remboursements santé, repoussent l’âge légal de départ à la retraite, tapent d’un coup sec sur la politique de la famille etc… (on touche pas au subventions à la presse et aux syndicats ca ca !! ça non )… et après ces coupes dans les « contreparties de ce que chacun finance, on vient nous dire : « Regardez nous sommes à 57.6% de dépenses publiques/PIB alors que sous Sarkozy nous étions à 56.9%… Vu comme ça, en effet on paraît rester dans les hausses dites « normales »…

    Seulement voilà, dire 57.6% de dépenses publiques au lieu de 56.9% c’est bien, mais ce qui serait encore mieux, ce serait de parler du montant du PIB (l’assiette) et à quoi ce pourcentage se rapporte.

    En 2011, le PIB était de 2001 Mdrs dont 55.9% de dépenses publiques soit 1118.56 Mdrs de dépenses.

    En 2012, le PIB était de 2032 Mdrs dont 56.6% de dépenses publiques soit 1150.11 Mdrs de dépenses.

    En 2013, le PIB était de 2088 Mdrs dont 57.1% de dépenses publique soit 1192.25 Mdrs de dépenses.

    En 2014; le PIB était de 2135 Mdrs dont 57.5% de dépenses publiques soit 1227.63 Mdrs de dépenses.

    En résumé, entre 2011 et 2014 les dépenses publiques ont augmenté de 109.07 Mdrs…

    C’est ça, les économies que cette mafia prétend avoir faites… ????

    De plus, si vous ajoutez la hausse des dépenses avec les Mdrs de « coupes » faites dans leur système communiste de merde… car entre la hausse des dépenses d’un côté, et les non dépenses de l’autre… on se demande bien où est passé notre pognon.

    Bien entendu, je me suis posée la question… et j’ai aussi pris en compte l’arrêt des dotations aux collectivités territoriales, et le fin du financement des infrastructures (PPP)… et là, on se dit que quand même, le trou noir ne doit surement pas être de la matière, mais un passage obscur vers un autre univers… 🙂

    J'aime

    • Si je devais continuer l’analyse, j’ajouterais que les dépenses publiques augmentent certes, mais le PIB augmente aussi…

      Chouette la France produit plus d’année en année malgré ces 8 millions de chômeurs et sa hausse historique de ces dernières années…

      La France est un pays merveilleux je trouve… on est des vrais magiciens…

      Quand aux salaires et au coût de la main d’œuvre… d’une part, on devrait cesser de fonctionner avec ces salades de Salaire Bruts, salaire Net etc…

      Et si on parlait plutôt de pouvoir d’achat… Là, les gens commencerait à comprendre que ce n’est pas leurs « sales patrons esclavagistes » qui les pressurisent… (laissons ça à la propagande)… Un coup d’œil sur la défiscalisation des heures supp… et leur re-fiscalisation, aurait déjà dû ouvrir les yeux à bon nombre…

      Sans changer de patron, mais en changeant juste de président, les français ont perdu un mois de salaire par an depuis 2012 (hrs supp défiscalisées + baisse cotisation salariales)..

      Quand à l’autre propagande du genre : « Les patrons veulent des migrants pour faire baisser les salaires » Quelle connerie… Notre mafia a bien besoin de migrants pour pouvoir lancer des « investissements publics » (Route, Ecoles, Hyper-super centre commercial (aides sociales = subvention à la consommation)…

      Bref, il y a un moment où on a envie de se trouver devant eux, et de leur claquer le beignet une bonne fois pour toute pour leur faire fermer leur clapet à merde… ça devient insupportable de niaiserie tous ces politicards de bas étage… insupportable.

      J'aime

    • On continue dans l’insupportable… Notre Président çoifran a décidé de la politique de la terre brûlée…

      Il balance sa dernière cartouche : le toupet…

      Il n’a plus rien à perdre et il le sait…

      En 2011 la dette de la France culminait à 1717 Mdrs… (600 Mdrs de + sous Sarkoky)
      Ces 600 Mdrs s’expliquant par la crise des subprimes pour partie, mais aussi par les « cadeaux fiscaux (loi TEPA) fait aux salariés, héritiers, entrepreneurs, et riches contribuables.. Le choix de Woerth de laisser filer les déficits en attendant le retour des investisseurs, les effets de l’augmentation du pouvoir d’achat des français etc….

      En 2015 la dette de la France s’élève cette fois à 2137 Mdrs… (+420 Mdrs en 4 ans sous Hollande)

      Si on fait l’analyse de 1ère lecture, on en déduit qu’en 5 ans Hollande aura cumulé 525 Mdrs de dette supplémentaire à laquelle il faut ajouter : 95 Mdrs d’impôts et taxes supplémentaires par an et les 40 Mdrs d’économie/an (déremboursements, recule age de la retraite etc..)

      Bilan de Hollande en 5 ans :
      Grosso merdo, la dette devrait avoir augmenté de : 525 + (95 x 5) + (40 x 5) = 1025 Mdrs

      Cette hausse historique de la dette ne s’expliquant par rien au regard des indicatifs économiques.. Tout est dévasté dans ce pays..

      Conclusion : l’augmentation de la dette sous ce gouvernement est à l’échelle de la « vomitude » qu’ils suscitent…. et sera le prix à payer pour le coup de pied au cul qu’ils vont bientôt se prendre…

      http://actu.orange.fr/politique/budget-2017-qui-sont-les-gagnants-et-les-perdants-magic-CNT000000r1zAG.html

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s