Cela se passe près de chez vous

POUR INFO : France (vidéo) : dans la capitale de la Bretagne, des groupes de jeunes migrants dépouillent les passants, rudoient les femmes…

France (vidéo) : dans la capitale de la Bretagne, des groupes de jeunes migrants dépouillent les passants, rudoient les femmes

rennes-se-mobilise-pour-laccueil-de-migrants(…) Comme souvent, le triptyque immigration-impéritie des autorités locales-exigences des associations a débouché sur une impasse et une situation dont les Rennais du centre-ville sont de plus en plus nombreux à se plaindre. D’après le dossier de presse préparé en 2011 par le Conseil départemental, l’Ille-et-Vilaine, représentait cette année-là le troisième département d’accueil des mineurs étrangers isolés en France.(…)
La gestion des “mineurs isolés” à Rennes devient aujourd’hui un véritable problème de politique et de sécurité publique tant il se conjugue aujourd’hui avec différentes formes de délinquance et d’abus.
Dans le centre-ville, les « mineurs isolés », sont désormais bien connus et ont, semble-t-il, décidé de briser leur isolement en se rassemblant par bandes de quinze à vingt individus en haut de la mythique « rue de la soif » (rue Saint Michel) pour imposer la palpation du portefeuille des badauds, voire importuner les demoiselles, de plus en plus effrayées par les libertés prises par les audacieux « mineurs ». « Les filles qui traversent la place Saint-Michel le soir disent toutes qu’elles ne se sentent plus du tout en sécurité ici.Depuis plusieurs mois, la presse locale rapporte d’ailleurs les incidents qui se multiplient : vols, agressions, cambriolages, rixes. Tout cela commence à faire partie du décor nocturne de la cité bretonne, jusqu’à déboucher sur des affrontements nettement plus importants. Dans la nuit du jeudi 10 au 11 août, un groupe d’une vingtaine de « mineurs isolés » tombent ainsi sur une bande de jeunes Rennais décidés à en découdre et l’affrontement se termine à coups de chaises…et de tournevis, avec deux blessés légers à la clé, avec deux blessés légers à la clé. « J’ai vu un de ces types aller fouiller dans le container à verre pour trouver des tessons de bouteilles et s’en servir pour frapper », raconte un témoin de la scène. Une bonne partie des employés ou des clients des bars alentour s’accordent à dire que la situation devient incontrôlable : « La police est débordée par le phénomène. Ils n’ont pas les effectifs pour faire face à ça », explique un habitant du quartier. « Les types se baladent sans papiers et prétendent être mineurs. Du coup, arrêtés, ils sont immédiatement relâchés. Et une bonne partie d’entre eux ne sont certainement pas libyens ou afghans mais algériens ou marocains. Je ne vois pas trop de quoi exactement ils sont réfugiés », renchérit un autre employé d’un commerce de la rue (…)

Source : http://www.causeur.fr/rennes-mineurs-isoles-immigration-39654.html

France : affrontements ethniques entre jeunes Rennais et jeunes immigrés

islam-islamisme-448x256

le 13 AOÛT 2016 

mineurs_isolés_étrangers_rennesDe violents affrontements se sont déroulés rue Saint-Michel – la célèbre « rue de la Soif » – à Rennes, jeudi 11 août 2016, en fin de soirée. Ils ont opposés un groupe d’une quinzaine de jeunes Rennais à une grosse vingtaine de jeunes immigrés, dont une partie identifiée comme étant des « migrants » et/ou mineurs isolés étrangers.Ces jeunes « migrants » se livrent depuis des mois – et cela s’accélère ces dernières semaines – à des vols, des trafics de drogue, des cambriolages, des rackets, dans le centre-ville de Rennes. Se cachant parfois derrière de fausses identités, de faux âges, ils profitent des largesses du droit français ; c’est ainsi que la plupart d’entre eux, même arrêtés, même pris en flagrant délit, sont relâchés ou condamnés à des peines mineures.Bien entendu, ils ne sont jamais expulsés, qu’ils soient mineurs – leur statut leur permet d’éviter à l’expulsion – ou majeurs. Dans ce dernier cas, des associations bien-pensantes se mobilisent systématiquement pour empêcher leur expulsion en usant de tous les recours juridiques pour ce faire.

Jeudi soir, alors qu’un groupe de migrants se livrait à nouveau à des provocations et à des agressions de riverains en centre-ville, des jeunes Rennais sont intervenus pour leur demander de cesser leurs exactions. Ce qui n’a pas manqué de déclencher une bagarre qui a duré quelques minutes. Au cours de la confrontation, plusieurs chaises de terrasses ont volé en l’air. Au final, les « migrants » ont dû battre en retraite.

Au cours de la bagarre, deux jeunes Rennais ont été blessés par un de ces migrants qui était armé d’un tournevis. Le calme est finalement revenu, sans que la police n’intervienne.

Plusieurs riverains qui assistaient à la scène sont allés voir le groupe des jeunes autochtones pour les féliciter : « On n’en peut plus », dira l’un d’entre eux. « C’est dommage d’en arriver là, mais si la police et la justice ne font plus leur travail pour protéger les citoyens, d’autres s’en chargeront » (…)

Source : http://www.breizh-info.com/2016/08/13/47933/rennes-affrontement-immigres-rennais-immigration

 https://civilwarineurope.com/2016/08/13/france-affrontements-ethniquesentre-jeunes-rennais-et-jeunes-immigres/

3 réponses »

  1. NOUS SOMMES EN GUERRE:

    Comment concilier l’arrivée de plus de 200 000 immigrés par an, issus pour l’essentiel d’Afrique et du Moyen Orient, dans un contexte de crise économique qui n’a pas encore montrer toute sa puissance délétère avec en point de mire une 3ème révolution industrielle dont on sait qu’elle détruira plus d’emploi qu’elle n’en créera ?.

    Il ne peut y avoir intégration de cette immigration, pour l’essentiel musulmane, puisque l’absorption prend du temps et que les flux d’immigration sont bien supérieurs à ce temps nécessaire. Le décalage culturel produit aussi son choc systémique/sociétal puisque le taux de fécondité de cette « manne » humaine extérieure est largement supérieure à celle des autochtones.

    La promesse qu’ils seraient un atout indispensable pour le maintiens, en l’alimentant, des systèmes de retraite est une hérésie intellectuelle quand on sait que plusieurs facteurs insolubles concourent à dissoudre les fonds: les intrants financiers déclinent à mesure que les sorties augmentent (vieillissement et chomage croissant), les taux négatifs accélèrent la faillite de ce système ((chute des rentabilités des placements financiers) quant à la récession et probable dépression à moyen terme, elles vont définitivement achever le reve des retraites en mettant en faillite ces organismes…. la France étant elle meme en faillite, la cavalerie financière maintient cet ensemble dans un grand schéma de Ponzi.

    Le Ponzi-land est aussi étendu au langage des média qui ajoute des brouettes d’arguments grotesques pour justifier la promotion bienfaitrice de l’immigration alors meme qu’elle constitue un tremplin pour un effondrement encore plus violent.

    Le « vivre ensemble » est une preche religieuse sans fondement rationnel qui démontre à quel point les politiques sont à la solde de l’élite et/ou totalement déconnectés des réalités sociales, économiques… et psychologiques.

    Cet entetement dans un contexte euro-fasciste ou la pensée dominante correspond, dans les faits, à un agenda mondialiste d’une terra-formation de la géographie culturelle, économique et identitaire, est un crime génocidaire en bande organisée, orchestré contre les peuples européens mais aussi des immigrés comme comburant incendiaire qu’on envoie au casse-pipe, puisque, la réalité de ce choc civilisationnel, sur fond de crise économique et géopolitique, ne peut que déboucher sur une multitude d’explosions nationalistes ou les communautés humaines en viendront à s’affronter les unes les autres, tandis que du haut du perchoir, l’élite, se frottant les mains, n’attendra plus que l’épuisement des forces opposées afin qu’elles aboutissent à l’imposition de solutions pré-machées de nos ploutocrates apatrides. (Traité trans-Atlantique)

    La stratégie du choc civilisationnel fonctionne donc comme une partie d’échec ou il s’avère nécessaire de sacrifier de nombreuses pièces pour faire échec et mat aux revendications légitimes des peuples, qu’ils soient européens ou issus d’Afrique, du Moyen-Orient…

    NOUS SOMMES EN GUERRE! l’islamisme wahhabite n’est que l’avant poste de cette guerre car ce fanatisme guerrier participe de la grande mystification qui vise à maintenir une haine horizontale en nous détournant des instigateurs véritables qui agissent en sous-main et dont la position de maitre est au dessus de nous. Notre lutte doit privilégier la verticalité, en priorité avant de pouvoir répondre aux problèmes horizontaux.

    Comme le disait Warren Buffett, le grand magnat: « Il y a une lutte des classes, évidemment, mais c’est ma classe, la classe des riches qui mène la lutte. Et nous sommes en train de gagner ».

    La guerre actuelle est multi-modale:
    – c’est une guerre de classes
    – c’est une guerre fratricide et culturelle/identitaire (guerre civile)
    – c’est une guerre géopolitique ou un Empire du Bien s’effondre et entraine ses provinces (U.E) dans les abysses de la dissolution et nous dirige dans une guerre froide et pire encore, possiblement, dans une 3ème guerre mondiale.

    La véritable guerre que nous devons mener est d’abord cognitive puisque nous devons collectivement reprendre en main notre destin en éliminant le vecteur de nos malheurs: l’Elite apatride et ses métayers avec en dernière instance les kapos du Système.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s