1984

Trump déclare que Soros est « une menace pour la sécurité nationale »

Trump déclare que Soros est « une menace pour la sécurité nationale »

cysbqbsucaedb7lc1tennkwgae3yd4c0nlm34veaajyjx

  Les Observateurs.ch

 Donald Trump a l’intention de traiter le milliardaire George Soros comme une «menace pour la sécurité nationale » aux Etats-Unis lorsqu’il prendra ses fonctions ce mois-ci. 

Selon le Kremlin, le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a demandé à l’équipe de transition de Donald Trump de fournir « tous les dossiers relatifs » à Soros – citant l’autorité légale de l’Ordre Exécutif du 6 mars 2014 signé par le président Obama, intitulé « Le blocage de la propriété de certaines personnes ayant contribué à la situation en Ukraine » :

«Moi, BARACK OBAMA, Président des États-Unis d’Amérique, considère que les actions et les politiques des personnes qui minent les processus et les institutions démocratiques en Ukraine; menacent sa paix, sa sécurité, sa stabilité, sa souveraineté et son intégrité territoriale; et contribuent à l’appropriation illicite de ses actifs, constituent une menace inhabituelle et extraordinaire pour la sécurité nationale et la politique étrangère des États-Unis, et je déclare l’état d’urgence nationale pour faire face à cette menace. « 

c0ve65dukaayff3

Le site Whatdoesitmean.com relève:

Dans les documents joints à cette demande de soutien diplomatique, ce rapport poursuit: L’équipe de transition Trump affirme que 25 jours après la signature de ce décret par le président Obama, le 31 mars 2014, les câbles diplomatiques américains montrent que Soros a effectivement travaillé à « saper le processus et les institutions en Ukraine » (…).

Le rapport explique que le plan de fédéralisation (similaire aux États-Unis) pour l’Ukraine, soutenu par le président Poutine, la chancelière Merkel et le président Obama, aurait créé une transition pacifique du pouvoir dans ce pays. Mais l’intervention illégale de Soros a, au contraire, conduit à des conflits de masse et à l’effusion de sang qui a coûté la vie d’environ 9’600 hommes, femmes et enfants.

(…)

Source Traduction Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

Nos remerciements à 

http://lesobservateurs.ch/2017/01/12/trump-declare-que-soros-est-une-menace-pour-la-securite-nationale/

Si le vote en faveur de Donald Trump a donné le sourire à la plupart des investisseurs occidentaux, et notamment américains, depuis deux mois (le Dow Jones s’est envolé de 9% sur la période !), le célèbre milliardaire-spéculateur George Soros fait grise mine… En effet, le gérant de fonds spéculatifs, bien connu de la communauté financière pour ses paris d’envergure sur les marchés, aurait perdu près d’un milliard de dollars dans les semaines ayant suivi l’élection, en ayant massivement misé sur une chute du marché actions américain via des positions baissières, rapporte le Wall Street Journal. Or, les mesures de baisses d’impôts prévues par le programme du 45 ème président sont jugées favorables à la croissance économique et aux bénéfices des sociétés cotées, soutenant ainsi Wall Street depuis le 9 novembre. 

George Soros s’est fait un nom quand, en 1992, il a forcé la Banque d’Angleterre à dévaluer la livre Sterling. A l’époque, le Royaume-Uni s’enfonçait dans une crise économique. Pour retrouver un second souffle, le pays aurait eu besoin d’une monnaie plus faible et de taux d’intérêt moins élevés mais la livre Sterling faisait partie du Système Monétaire Européen (SME) et sa valeur était « encadrée« . 

Pour George Soros, la situation paraissait intenable et il paria sur une prochaine sortie de la livre du SME et, dans la foulée, sur une dévaluation de la monnaie. Le 16 septembre 1992, il vendit à découvert 10 milliards de livres. Il provoqua, par cette opération, une pression telle sur la livre que la Banque d’Angleterre sortit sa devise du Système Monétaire Européen et George Soros gagna un milliard de dollars en une nuit. Soit l’équivalent de ses pertes récentes, dans le sillage de la victoire de Donald Trump… 

c17kkk3xuaeqvlt

Une évolution qui n’est pas pour déplaire à ce dernier, George Soros ayant été un soutien affiché de la candidate démocrate Hillary Clinton. Reste qu’en dépit de cette lourde perte, le milliardaire d’origine hongroise n’a pas à s’inquiéter pour ses vieux jours : selon le classement Forbes des Américains les plus riches, il pointe au 19 ème rang, avec une fortune actuellement estimée à 25 milliards de dollars…

http://www.capital.fr/bourse/actualites/george-soros-a-perdu-1-milliard-de-dollars-en-speculant-contre-donald-trump-1199808

c2enmpiveaa1j1c

«La Hongrie va utiliser tous les outils à sa disposition pour mettre dehors les ONG financées par George Soros», a déclaré Szilard Nemeth, le vice-président du parti au pouvoir, Fidesz. Sans y aller par quatre chemins, il a accusé les organisations du milliardaire de «servir le capitalisme mondial et soutenir le politiquement correct contre les gouvernements nationaux».Le responsable politique estime par ailleurs que l’investiture de Donald Trump offre une opportunité unique de se débarrasser de ces ONG. Szilard Nemeth fait notamment référence à un clip de campagne du magnat de l’immobilier, dans lequel ce dernier avait accusé George Soros de faire partie «d’une structure de pouvoir mondiale qui est responsable des décisions économiques qui ont ruiné la classe ouvrière, dépouillé [les Etats-Unis] de leur richesse et mis cet argent dans les poches d’une poignée de grandes entreprises et d’entités politiques».

Les griefs du parti au pouvoir envers le natif de Budapest ne sont pas nouveaux. Le Premier ministre hongrois Viktor Orban, s’oppose farouchement au philanthrope depuis des mois, en particulier sur la crise migratoire. Alors que le chef de l’exécutif hongrois accuse les réfugiés de constituer une menace pour la sécurité de l’Europe et de la Hongrie, et se refuse à l’idée que son pays les accueille, le fondateur de l’Open Society milite, lui, activement pour l’ouverture des frontières.

En décembre dernier, Viktor Orban avait confié à un site internet hongrois que George Soros et «les pouvoirs qu’il symbolise» seraient «purgés de tous les pays européens», ajoutant que les ONG du milliardaire seraient «examinées minutieusement pour déterminer quels intérêts elles représentent».

Source : https://francais.rt.com/international/32111-hongrie-veut-se-debarasser-ong-george-soros

c1humziukaa5z3k

EN BANDE SON : 

6 réponses »

  1. Bonjour, en complément des informations de Lupus, nous vous proposons avec son autorisation notre Revue de presse quotidienne :

    Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce mercredi 18 janvier 2017

    Est disponible dans la section Revue de presse de Crashdebug.fr
    https://www.crashdebug.fr/revue-de-presse

    Et toujours toute l’actualité internationale
    https://www.crashdebug.fr/international

    Ainsi que l’actualité en temps réel 7j/7 et 24h/24 :
    https://www.crashdebug.fr/defcon-room

    Merci Lupus,

    Amicalement,

    f.

    J'aime

  2. quand ce fdp va t’il payer?
    http://www.lenouveleconomiste.fr/a-la-une/rouge-le-banquier-suisse-qui-en-savait-trop-27140/

    « Le raid sur la Société générale réunissait une faune très spéciale. Aux côtés de vrais industriels, on rencontre des financiers d’un genre un peu particulier comme
    Edmond Safra, *DEAD feu / madame est sous surveillance (cf vente leopolda)
    Robert Maxwell, *DEAD eau / la fille est sous surveillance (cf epstein)
    Samir Traboulsi, *parti avec ses antiquités dans des containers
    Tito Tettamanti,
    Georges Soros,
    Christian Pellerin, *(cancer à la radioactivité?)
    et même de franches fripouilles. Ce mélange des genres ne vous étonne-t-il pas ?

     »
    ce b@tard n’est qu’un messager/ go between
    DEPORT!

    ps: jean charles, non cité, est sous surveillance aussi

    J'aime

  3. trump ne fera rien contre lui physiquement, ni la russie (go between un peu débile)

    en revanche, maintenant qu’il a failli, le milieu peut s’occuper de son fils (fils madoff fils corzine)
    en revanche aussi, Hollande aurait été bien mieux inspiré plutot que faire ses op de tapette de s’occuper d’alex. Cette lâcheté nous a coûté des MILLIARDS

    J'aime

  4. Dans le film sur sa vie « l’Oracle’ et ses démélés avec le » club « Martin Armstrong révéle celui qui fut a « l’origine » de la fin de Safra …détonnant.
    Il parait que l’on a la fin que l’on mérite ..imaginons la suite…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s