Alt Right

Le Blanc, cet homme de plus en plus indésirable….

L’hystérie médiatique contre Donald Trump fait oublier la radicalisation raciale de la gauche américaine, qui déteint sur la gauche française. Ce mercredi, Libération reprend à son compte cette idée, lancée aux Etats-Unis, de nettoyer les rues ou les lieux publics de la mémoire esclavagiste.

C’est le déboulonnage de la statue équestre du général sudiste Robert E. Lee, à Charlottesville (Virginie), qui a conduit aux violences commises il y a dix jours par l’extrême droite américaine : une contre-manifestante y a été tuée par un suprémaciste blanc. Le quotidien français ne va pas jusqu’à prôner la destitution mémorielle de Napoléon Bonaparte, qui restaura l’esclavage pour un temps. Il suggère néanmoins de retirer les plaques portant, à Nantes ou à Bordeaux, les noms d’armateurs enrichis dans le commerce triangulaire.

Ce choix d’un récurage ciblé lui fait évidemment omettre de s’indigner de Robespierre, concepteur de la Terreur, qui donne toujours son nom à une station de métro. Turreau, le génocidaire des Vendéens, a également le sien gravé sur l’Arc de Triomphe. Sans parler des multiples figures communistes, épargnées par la loi des vainqueurs de la dernière guerre. Mais passons sur cela. Ce qui est choquant dans ces assauts contre la mémoire collective, conduits par les nouvelles minorités, est le non-dit racialiste. Or, il pue de plus. Derrière la relecture toujours possible de l’histoire, c’est la place du Blanc qui est en réalité remise en question. Les épurations ethniques s’alimentent de ces ressentiments et de ces vengeances. Cogner sur Trump est un prétexte pour ne pas regarder ce qu’il dénonce.

Mardi soir, à Phoenix, le président des Etats-Unis est revenu sur les événements de Charlottesville pour y dénoncer à nouveau « la haine et l’intolérance » apparues « lors d’un rassemblement de groupes d’extrême droite, notamment des néonazis et des suprémacistes blancs >. Fort sans doute du fait que deux tiers des Américains partageraient (sondage CBS) son hostilité à la mise à bas des héros confédérés, il s’est est pris également aux médias qui lui ont reproché de n’avoir pas assez réagi. De fait, le conformisme de la grande presse américaine, qui fait école en France, cautionne un politiquement correct étouffant et dangereux : il accorde tout son soutien aux « dominés », qui seraient forcément victimes des « dominants ». Cette dialectique obtuse fait de l’homme blanc l’indésirable, un peu partout, au moindre prétexte.

En France, la patronne de France Télévision, Delphine Ernotte, a jugé qu’il y avait trop « d’hommes blancs de plus de 50 ans » à la télévision. A Londres, le King’s Collège a retiré les bustes des scientifiques de l’établissement qui, parce que blancs, auraient « intimidé les minorités ethniques ». A leur place, a été installé un « mur de la diversité ». A Londres encore, des étudiants de la Soas demandent que Platon, Descartes, Kant soient retirés des programmes à cause de la couleur de leur peau et de leurs liens supposés avec le colonialisme. De tels exemples se multiplient. Mais qui s’inquiète de ce racisme nauséabond ? En février, l’animateur Laurent Ruquier avait tranquillement souhaité, sur France 2, l’assassinat de Trump, « ce gros con blanc ».

http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2017/08/le-blanc-cet-homme-de-plus-en-.html

La campagne mondiale de déboulonnage de statues pourrait finir par atteindre aussi notre pays.

Louis-Georges Tin, président du fantomatique Conseil représentatif des associations noires, a publié ce matin une tribune dans Libération sous le titre accrocheur « Vos héros sont parfois nos bourreaux », dans laquelle il réclame « la décolonisation de l’espace et la décolonisation des esprits ».

Si on comprend le charabia de ce monsieur – ce qui est loin d’être évident – la France continuerait d’être un pays profondément raciste. La preuve : de nombreuses rues et monuments continueraient à rendre hommage à des « négriers français ».

Pour Tin l’exemple le plus frappant est Colbert :

Statue de Colbert devant l’Assemblée nationale, aile Colbert du Ministère des Finances, rues, avenues, lycées Colbert un peu partout en France pour célébrer celui qui fut aussi l’auteur du Code Noir sur l’esclavage, à ce titre l’organisateur d’un crime contre l’humanité.

Bien sûr, les propos de Tin n’appellent que le mépris. Ce personnage grotesque ne représente que lui-même. Néanmoins, quand on voit l’hystérie qui a saisi les États-Unis et qui est en train de toucher le Royaume-Uni  ou gauchiste illuminée vient ainsi de réclamer le déboulonnage de la statue de Nelson à Trafalgar Square, sous prétexte qu’il aurait été un honteux esclavagiste – il convient de se faire du souci.

Nos ennemis, non contents de nous déposséder de notre passé, qualifié de façon méprisante par le terme de « Roman national », cherchent en plus à criminaliser toute notre histoire. Attaquer Colbert n’est pas neutre. Il s’agit d’une des figures les plus respectées de notre histoire. La IIIème République avec Lavisse en fit même le modèle du grand serviteur de L’État.

Nos adversaires peuvent compter sur l’appui de toute une cohorte d’idéologues gauchistes. J’entendais récemment un haut responsable de l’Éducation antinationale expliquer qu’il voulait complètement « éradiquer » – je cite ses mots – des programmes d’histoire et de géographie toute idée de patrie ou de nation. Pour lui, le but de l’enseignement de ces deux matières est de former des citoyens respectueux des fameuses « valeurs de la République », dont tout le mode se gargarise toujours mais que personne ne prend jamais la peine de définir.

Pour ces gens, tout ce qui peut rappeler la grandeur et la gloire de notre pays est à piétiner et à proscrire.

Je pense qu’un des combats majeurs dans les années qui viennent consistera à assurer la transmission de notre histoire aux jeunes générations. Un des aspects de cette bataille pour notre mémoire doit être de dénoncer systématiquement les tentatives de désinformation historique dont on nous abreuve, comme par exemple prétendre que les troupes coloniales jouèrent un rôle déterminant durant la Première guerre mondiale.

Il importe aussi de rappeler en toutes circonstances que notre pays fut peuplé jusqu’à une date extrêmement récente presque exclusivement de Blancs ; n’en déplaise aux mal pensants, mal intentionnés et surtout  ignorants…


L’Histoire décontextualisée est la matrice du Totalitarisme.

La traque est lancée. Occidentales, Occidentaux, voici venu le temps de payer pour ce que vos ancêtres ont fait de vilain.
Le général Lee était un confédéré esclavagiste? Qu’on dégomme sa statue. Ah mais, Lincoln était aussi un esclavagiste raciste. Qu’on le dégomme aussi. Et Washington? Itou? Allez, zou, 2 de moins sur le Mont Rushmore.
Quoi, Colbert a établi le Code noir en France? Rayé des livres d’Histoire, sale raciste!
Comment, Charlemagne a tué du Sarrazin? Il a refoulé du Musulman? Au feu les lycées portant son nom, au pilon les plaques des rues Charlemagne.
Qu’ouï-je? Des Chrétiens auraient accueilli les invasions musulmanes en Espagne avec violence? Qu’en détruise toute l’architecture pré-musulmane d’Espagne.
Je lis que les Romains ont eu un comportement pas très sympathique avec les peuples noirs réduits en esclavage? Avec les Puniques de Carthage? Alors boycottons Rome et ses monuments, cachons cet aqueduc ridicule qui surplombe le Gard.

Il est grand temps de faire table rase de ce qui constitue notre civilisation. Peu importe qu’elle ait permis des progrès techniques, que les philosophes des Lumières (de fieffés hypocrites eux-aussi!) aient permis progressivement de penser autrement le rapport aux autres, aux plus faibles, que nos régimes se soient démocratisés, aussi perfectible que soient nos démocraties, que l’égalité entre les hommes et les femmes soient devenues une réalité juridique à défaut encore de l’être dans les faits.

Non, il faut oublier le sens du progrès que nos ancêtres ont permis et ne garder que les stigmates du mal qu’ils ont faits aux autres peuples. Dont les prétendus descendants défendent évidemment sans jamais faire une quelconque critique de leur propres supposés ancêtres ou de leur revendiquée civilisation.

Au nom de tout cela, il faudrait renier notre modèle, certes encore améliorable, pour accepter leur vision du monde. Un monde où les femmes ne valent rien au point d’être effacées, au point de n’être dignes que de partager la vie d’un polygame. Un monde où les homosexuels sont tués et torturés parce qu’ils sont considérés comme anormaux. Un monde antisémite.

Oui, notre civilisation est imparfaite. Son passé est marqué par des pratiques aujourd’hui condamnables mais qui étaient la norme en leur temps. Et le progrès est justement cette capacité à changer les normes quand celles-ci sont contraires aux aspirations d’une partie de la population.

Non, les civilisations arabo-musulmane ou noires ne sont pas parfaites loin de là. Et surtout, tout comme personne de sensé ne souhaite un retour au temps de l’Inquisition ou de l’esclavage, pourquoi devrions nous accepter un retour à des civilisations rétrogrades et barbares, au nom d’une prétendue faute de notre civilisation.

Si revenir à la soumission des femmes est un progrès, si tuer des juifs est un progrès, alors il est grand temps de combattre ce progrès et tout ceux qui viendraient à le soutenir. Collabos y compris. Dans les médias, dans les urnes. Ne laissons plus la possibilité à ces journaux si fiers de leur gauchitude continuer à raconter une Histoire par le prisme de jugements moraux contemporains.

Se faire déposséder de notre Histoire réelle mais inscrite dans une évolution de progrès pour lui substituer une idéologie mythifiée et auto-proclamée supérieure car pure est déjà un crime contre l’Humanité.

EN BANDE SON :

5 réponses »

  1. C’est toujours la même technique : effacer les points de repère, effacer l’Histoire ou la Réécrire…
    En 1 à 2 générations, les jeunes deviennent amnésiques et croient tous les nouveaux mensonges qu’on leur raconte, comme étant « La Vérité ».
    C’est comme laver le cerveau de quelqu’un, puis lui enlever tous ses points de repères qui pourraient lui ramener le moindre souvenir de son passé, ses objets personnels, ses livres, ses photos, ect…
    En France aussi on va y avoir droit,
    je pense et je ne suis pas le seul, des écrivains et des intellectuels lucides aussi le pensent, que nous allons assister à une « Réécriture » de notre Histoire.
    La manipulation a déjà commencé, elle est visible par des articles ou des livres sortis récemment, comme celui dénommé, je cite :
    « Nos ancêtres les arabes » , et qui dit, selon son auteur, que les arabes étaient soit disant présents en Europe bien avant les blancs caucasiens…..
    Quand on sait que la Civilisation Européenne est issue des civilisations antiques Grecques et Romaines, et s’est structurée autour de la chrétienté, ça donne vraiment à réfléchir….
    Je suis persuadé que très bientôt, on va nous faire le coup de réécrire les livres d’Histoire telle qu’enseignée à l’École,
    ceci afin de reformater les cerveaux des nouvelles générations dans le sens voulu par la Mondialisation et le NWO..
    Déjà Macron avant les élections avait affirmé par DOXA, je cite :
    « il n’y a pas de « Culture Française », ça n’existe pas !!! »
    ( circulez, il n’y a rien à voir…!!!)
    Dommage pour Voltaire, Lamartine, Rousseau, Maupassant, Balzac, Berlioz, Ravel, Molière, et tant d’autres…
    Ce n’est pas que Mr Macron serait inculte, lui qui est Expert en Théâtre….
    Non c’est en fait que l’on commence à vouloir effacer la « conscience collective » ,
    ce qui fait le fondement identitaire d’un peuple, d’une Nation, afin de la reformater à la sauce voulue par nos Maitres.
    il y a 80 ans les hommes d’Hitler brulaient dans des Autodafés des livres et des créations culturelles dont ils voulaient effacer le contenu gênant pour des esprits destinés à être « reformatés » par eux.
    Aujourd’hui ici en France et ailleurs, petit à petit on efface ou on commence à effacer ou à réécrire l’Histoire, et à nier les Références à notre passé qui a pourtant concrètement existé.
    Demain nos ancêtres ne seront plus les Gaulois et nos valeurs ne seront plus celles issues de la Grèce Antique ou de la Rome Antique puis de la Chrétienté,
    mais ce seront les Arabes et d’autres groupes tribaux et tous leurs Dogmes, qui seront selon toute vraisemblance décrits comme ayant toujours été présents en Europe et ceci depuis « La Nuit des Temps »,
    et que les individus de type Caucasien Européen, eux ne seraient qu’une miette minime, qu’un incident temporaire de l’ Histoire ainsi reformatée…. .
    Laissez passer environs 30 ans en faisant un reconditionnement continuel par les livres, les publicités, des émissions Tv truquées, de faux articles scientifiques ou historiques,
    et plus personne parmi les jeunes générations ne cherchera à imaginer le contraire.
    Ces nouveaux « citoyens » iront même jusqu’à tenter de défendre bec et ongles les mensonges et les Dogmes qui leur auront été injectés dans leur cerveau,
    et ils refuseront d’imaginer que « autre chose » ait pu exister.
    C’est Grave, c’est très Grave,
    et nous n’avons vu pour l’instant qu’une bribe, une miette de ce lavage de cerveau généralisé qui va nous être imposé, et qui commence à pointer son nez.
    Et je rajouterai : Relisez et prenez au sérieux « les petites phrases » de Macron,
    elle ne sont pas innocentes, elles sont cadrées de façon précise,
    elles posent et annoncent un Dogme, « une DOXA » qui va nous être imposée.
    ( je cite :
     » -La culture française, ça n’existe pas »,
    je cite (au soir du 20 avril 2017 après l’attentat des Champs Élysées) :
     » -Ce qui vient de se passer ce soir, va devenir le Quotidien des Français dans les années qui viennent »
    ect…)


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s