Art de la guerre monétaire et économique

Ces classements distinguent les pays les plus favorables à l’entrepreneuriat 

La Suisse est l’économie la plus compétitive du monde, suivie par les États-Unis et Singapour. C’est ce qui ressort d’un classement du Forum Economique Mondial (WEF).

Parmi les économies les plus innovantes, on trouve la Suisse en première place, suivie des États-Unis et d’Israël. En matière de qualité du cadre technologique, l’économie suisse est dépassée par le Luxembourg.

En 3e place dans ce classement, on trouve les Pays-Bas, qui s’accaparent respectivement la 4e et la 6e place du classement en matière de compétitivité et d’innovation. Cependant, on ne trouve la Belgique nulle part dans le haut de ce classement.

Cela fait 6 années consécutives que la Suisse domine le classement des économies les plus compétitives. De plus, le pays enregistre également un excellent score en ce qui concerne l’efficacité du marché du travail. Ces dernières années, Singapour était le plus grand challenger de la Suisse, mais la ville-Etat d’Asie est maintenant retombée à la 3e place. Singapour a dû laisser sa place aux États-Unis, qui pendant pendant 3 ans, ont été relégués à la 3e place.

Cependant, il faut noter que cette étude a été réalisée entre février et juin de cette année, un moment où les marchés et les milieux d’affaires réagissaient de manière très optimiste aux promesses du président américain Donald Trump concernant les réformes fiscales et un assouplissement de la réglementation.

Les chercheurs soulignent également la 3e place d’Israël dans les économies les plus innovantes. Le pays figure dans la liste des économies les plus compétitifs, bien qu’à la 16e place, ce qui s’explique par le développement de l’intelligence artificielle et d’autres technologies émergentes.

Selon les chercheurs, cela n’est pas passé inaperçu de la Silicon Valley, qui investit dans plusieurs projets israéliens. Les investisseurs chinois témoignent aussi d’un grand intérêt pour les entreprises technologiques israéliennes.

Enfin, la Grande-Bretagne a chuté à la 8e place la Grande-Bretagne a perdu une place et se retrouve au 8e rang. Selon les chercheurs, le pays devrait encore décliner.

https://fr.express.live/2017/09/28/zwitserland-competitieve-economie/

Indice mondial de l’innovation 2017 : Suisse, Suède, Pays Bas, États-Unis et Royaume-Uni en tête

By Dreuz Infowww.dreuz.info 

La Suisse, la Suède, les Pays Bas, les États-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni sont les pays les plus innovants du monde.

La Suisse, la Suède, les Pays Bas, les États-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni sont les pays les plus innovants du monde, tandis qu’un groupe de pays comprenant l’Inde, le Kenya et le Viet Nam devancent les autres pays au niveau de développement équivalent, selon l’édition 2017 de l’Indice mondial de l’innovation publiée conjointement par l’Université Cornell et l’INSEAD et l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI).

“L’innovation agit en tant que moteur de la croissance économique dans une économie mondiale de plus en plus fondée sur le savoir, mais davantage d’investissements sont nécessaires pour renforcer la créativité humaine et accroître la production économique”, a déclaré M. Francis Gurry, Directeur général de l’OMPI.  “L’innovation peut contribuer à ce que la reprise économique actuelle se mue en une croissance visible à long terme.”

En 2017, la Suisse est en tête du classement pour la septième année consécutive et les économies à revenu élevé occupent 24 des 25 plus hauts lieux de l’innovation principaux, la Chine faisant exception au 22e rang.  En 2016, la Chine était la première des économies à revenu intermédiaire à figurer parmi les 25 premières économies du classement.

“Pour combler l’écart en matière d’innovation, il faut commencer par aider les économies émergentes à se rendre compte de leurs forces et de leurs faiblesses dans ce domaine puis élaborer des politiques et des indicateurs appropriés”, a déclaré M. Soumitra Dutta, doyen du Cornell SC Johnson College of Business de l’Université Cornell.  “C’est le but que l’on recherche avec l’Indice mondial de l’innovation depuis plus de 10 ans.”

Un groupe d’économies à revenu intermédiaire et faible a enregistré des résultats nettement supérieurs en matière d’innovation contrairement à ce que laissait présager leur niveau de développement actuel : cette année, 17 économies au total se classent parmi les “bons élèves en matière d’innovation”, un chiffre en légère hausse par rapport à 2016.  Au total, neuf d’entre elles, dont le Kenya et le Rwanda, se trouvent en Afrique subsaharienne, et trois en Europe orientale.

Israël est à la première place au niveau mondial en ce qui concerne le nombre de scientifiques, les opérations de capital-risque, les dépenses brutes en R-D financées par les entreprises et la qualité de l’équipe de recherche dans les entreprises privées.

Indice mondial 2017 de l’innovation publiée conjointement par l’Université Cornell et l’INSEAD et l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI).

Les dix premiers pays :

  1. Suisse (n° 1 en 2016)
  2. Suède (2)
  3. Pays-Bas (9)
  4. États-Unis d’Amérique (4)
  5. Royaume-Uni (3)
  6. Danemark (8)
  7. Singapour (6)
  8. Finlande (5)
  9. Allemagne (10)
  10. Irlande (7)

https://www.dreuz.info/2017/09/28/indice-mondial-de-linnovation-2017-suisse-suede-pays-bas-etats-unis-et-royaume-uni-en-tete/

Aux États-Unis, seule une partie de la population a pu bénéficier de la reprise économique. Les régions qui ont été les plus durement touchées par la récession se trouvent aussi être celles qui ont été en grande partie exclues par cette reprise. C’est ce qui ressort d’un rapport de l’Economic Innovation Group, un think tank de Washington.

Il ajoute que la prospérité américaine se concentre dans quelques régions d’élite. En revanche, hors de ces zones privilégiées, on observe un déclin économique rapide.

Cela a également des implications importantes pour la santé publique. Dans les régions avec une économie prospère, on constate que la population est en meilleure santé. Les résultats de cette étude indiquent que les possibilités économiques aux États-Unis dépendent dans une large mesure de la situation géographique.

La technologie

Entre autres, on constate que 60 % des régions les plus riches du pays ont attiré depuis le début de ce siècle les 3/4 des nouveaux emplois. Les régions les plus pauvres ont connu une croissance nulle en termes de création d’entreprises et d’emplois.

Plus de la moitié des régions les plus en retard ont même constaté des pertes sur ces 2 plans. Dans ces mêmes régions, la moitié des adultes ne dispose que d’un diplôme de collège dans le meilleur des cas.

Selon John Lettieri, qui dirige l’Economic Innovation Group, on observe une tendance qui continue de se renforcer dans l’économie américaine. «Les nouvelles entreprises sont principalement situées dans les régions prospères avec un accès garanti pour les candidats potentiels hautement qualifiés », souligne Lettieri. « Les candidats talentueux sont contraints de quitter les régions avec des perspectives limitées pour se déplacer vers des régions où l’on trouve plus d’opportunités. »

C’est l’une des grandes raisons pour lesquelles les Etats de Californie, de New York et du Massachusetts recueillent plus des 2/3 des investissements.

En particulier, ces derniers temps, les centres technologiques ont concentré une part importante de la croissance économique américaine. Les centres industriels traditionnels du Midwest et du nord-est des États-Unis ont en revanche subi de sévères revers économiques. On peut citer entre autres les villes de Newark ou de Cleveland.

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s