1984

Trump a changé de niveau, de statut ; on le craint

Trump a changé de niveau, de statut ; on le craint

Trump est maintenant pris au sérieux, on le raillait, maintenant on en a peur.
Les chiffres brassés par Trump représenent des menaces sur les échanges mondiaux de l’ordre de 500 milliards.
Nous analyserons cela ultérieurement.
Les projets de Trump ne sont pas simplement des projets économiques, ils s’inscrivent dans une volonté de retrouver les moyens de la suprématie US tant qu’il en est encore temps.
Trump veut accélérer la déglobalisation car il est persuadé qu’elle est contraire aux intérêts des USA en tant que super-puissance unilatérale dominatrice.
Son analyse est que la globalisation a permis un pillage des USA au profit de la Chine et de l’Allemagne. « Ils sont devenus forts à cause de nos erreurs et de nos faiblesses », telle est son analyse simplette.
Simplette car il ne se rend pas compte du fait que l’ordre global a été très utile aux USA pour maintenir un niveau de vie au dessus de leur moyens.
La globalisation, grace à Bretton Woods II, au recyclage des déficits et au seigneuriage,   a permis aux USA de financer le beurre et les canons.
Les soutiens politiques à Trump se sont renforcés, les Républicains serrent les rangs, les sondages sont bons.

OK++++++++++++++++++++++++++++++++++

brunobertez

Trump a commencé cette guerre que l’on appelle, à mon sens à tort, commerciale.

C’est une guerre tout court dont le but est de reconquérir les moyens de la suprématie américaine.

L’objectif est géopolitique et c’est l’ordre du monde, sa hiérarchisation.

Ce que j’énonce , il vient de le dire clairement lors d’un déplacement dans le Middle West. C’est en quelque sorte une extension du MAGA, le Make America Great Again.

Trump a pris conscience du déclin réel américain et des échéances selon lesquelles ils seront dépassés par la Chine. La Chine représente les deux tiers des USA, déjà.

Nous doutons que cela ait été clair dès le départ pour lui.

Selon nous c’est un mûrissement; une élaboration qu’il a faite au cours des derniers mois. Le parcours de Trump n’est pas terminé et il peut encore se renforcer dans cette direction, se complexifier ou s’approfondir.

Trump s’est élevé, présidentialisé; on…

Voir l’article original 582 mots de plus

1 réponse »

  1. Trump a parfaitement bien endossé la veste de l’hypocrisie américaine.
    Après avoir bâti leur puissance sur les guerres européennes devenues mondiales, avoir façonné le monde tel qu’il est et avoir largement contribué aux déséquilibres actuels, il est trop facile de dire que finalement la donne ne lui plait pas et qu’il veut que l’on redistribue les cartes avec tous les as pour lui

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s