Constructivisme

Le Billet du LUPUS : Esprit de Droite, Esprit de gauche, Esprit es tu là ?

Esprit de Droite, Esprit de gauche, Esprit es tu là ? Si tu es ? alors sort de ce corpus !

Quant à l’humanisme cette fable constructiviste j’en cherche encore l’essence.

« Il existe une Europe secrète dont Nietzsche est le poète. » – Olivier Meyer

Cher Lecteur,  Il vous aura sans doute échapper faute d’une lecture attentive que ce blog se voulait métapolitique…Je m’explique :

Bien que de formation économico politique mes centres d’intérêt tournent autour de la musique, de la religion et  de la philosophie et par voie de conséquence de la métaphysique, cette dernière étant vu par votre hôte comme une praxis que l’on peut adapter à son quotidien pour l’améliorer.

Si je m’intéresse régulièrement  au marxisme, qui est la source  habituelle de l’Esprit dit de gauche c’est pour en dénoncer l’escroquerie intellectuelle et mortifère et ceci d’autant plus que le crypto-marxisme  a dépassé à notre époque le simple dogme économique et politique pour se muer et se fondre dans un messianisme de même nature que les monothéismes religieux c’est à dire à se confondre avec une prophétie annonciatrice de lendemains qui chantent sur fond de fin des temps et de fin de l’histoire.

Il ne serait y avoir d’esprit de droite ou d’esprit de gauche au sens ou on l’entend souvent c’est à dire en se plaçant au niveau du seul curseur de la morale. Il y a  par contre une lutte et une dialectique permanente entre d’un coté ce que l’on appelle communément  les essentialistes qui en réfèrent en permanence aux lois naturelles : libre marché, génétique, lois économiques… et de l’autre coté ce que l’on définit comme les constructivistes et qui soutiennent que la réalité du monde n’est qu’à la mesure de la puissance de leur désir, c’est à dire infini et illimité, et qui s’appuient eux sur les enseignements de l’ingénierie sociale issue des apports de la sociologie, de la psychologie et de la linguistique.

Pour connaitre ma position je vous invite à consulter l’article qui suit :

https://leblogalupus.com/2018/02/25/le-billet-essentialisme-contre-constructivisme-les-deux-mon-general/

Cet article constitue une première approche de ce que nous appelons nous ici la gestion paradoxale des affaires…Pour en comprendre l’essence , quittez le domaine économique et politique,  situez vous alors sur le plan philosophique par delà le bien et le mal et non sur le plan de la morale que celle ci soit civique ou d’origine chrétienne.  Je vous en livre ci dessous les principaux extraits.

LE LUPUS

Essentialisme contre constructivisme : Les Deux mon Général !

Les Idéologues de tout poil, tout en se gardant de toute idéologie, n’ont de cesse que d’opposer l’essentialisme au constructivisme selon le vieux principe du Divide and Conquer, diviser pour mieux régner : diviser, diviser il en restera toujours quelque chose.

  • Sachant que l’analyse du Monde ne peut se comprendre que du point de vue du paradoxe nous argons du fait que c’est la dialectique entre essentialisme et constructivisme qui créent, du point de vue de la relation au Temps, « l’évolution ou la réévolution ».
  • Sachant que cette linéarité est circulaire et non causale : Ainsi la passation entre générations est un mythe au même titre que le positivisme d’Auguste Comte…Les Grecs étaient par exemple beaucoup plus avancés que nous du point de la pensée philosophique et de l’appréhension de la multi réalité du Monde. Seul Nietzsche a su relever l’analyse de notre société dite moderne en s’appuyant entre autres sur les travaux D’Héraclite, le Pape de la circularité.
  • Sachant que du point de vue de l’entropie énergétique on peut par exemple dire que la vie au travers de ses progrès scientifiques et de ses sélections naturelles, pousse les générations à se bousculer, se renverser, se détruire, et qu’à l’inverse la néguentropie peut se traduire comme dans l’Art de la Guerre Moderne comme le moyen de sacrifier les générations qui suivent au profit de la génération qui reste.

Ces trois principes posés l’on peut définir le constructivisme comme notre mode d’apprentissage à notre réalité première au milieu du chaos de nos pulsions, et l’essentialisme comme un rappel à l’ordre de quelques lois naturelles et principes fondamentaux, et ceci quel qu’en soient l’origine : physiques, biologiques, éthiques ou moraux. Et c’est de ce renvoi quasi permanent entre ce que nous sommes, ce que nous avons été et ce que nous allons être que né un apprentissage harmonieux et une initiation constante vers notre devenir…avec à la clef le développement de capacités d’adaptation permanente à notre environnement du moment, que ce dernier soit choisi ou subi.

C’est par notre relecture du Passé au Présent que nous construisons notre Futur

Tant que nous nous acharnons à ne pas relire notre passé à la lumière du présent mais à faire l’inexacte démarche inverse : lire le présent à la lumière du passé nous nous condamnons à reproduire les mèmes erreurs, les mèmes schémas et à illustrer l’adage populaire : les mèmes causes engendrent les mèmes effets…Ce que Freud illustra parfaitement du point de vue psychanalytique par sa théorie de la compulsion de répétition et Nietzsche du point de vue philosophique par le concept d’éternel retour.

Ceci nous amène à croire que chez l’homme se côtoyant en permanence pulsion de vie et pulsion de mort, ces deux dernières peuvent se définir de la façon suivante :

  • La Pulsion de Mort comme ce qui est né pour mourir ne peut prétendre à l’Eternité ! et la Pulsion de Vie comme : Ce qui meurt ne peut que renaitre de ses cendres !

Dans ce contexte le mouvement historique ne peut se comprendre qu’au travers d’une réécriture permanente de l’Histoire et dans la relation parfois ténue qu’elle entretient avec ses Mythes fondateurs d’un côté et les faits qui les sous-tendent…Nous sommes là bien évidement très loin du matérialisme historique cher à Marx, et à la mécanique quasi malthusienne qu’il engendre, ou la fin (celle de l’histoire) justifie les moyens (la Fin du Capitalisme). Analyse marxiste que l’on voit en ces temps de crise réapparaître régulièrement y compris chez des analystes qui font visiblement du marxisme sans le savoir.

La fin de l’histoire certains messianistes et non des moindre la verraient bien au travers d’un gigantesque krach financier qui viendrait balayer tout sur son passage permettant ainsi une renaissance rapide d’un nouveau système qu’ils appellent de tous leurs vœux.

En résumé et en synthèse l’on peut affirmer sans craindre qu’à notre multi réalité et à chaque univers émanant de celle-ci : premier, financier et mathématique, traditionnel-initiatique ou bien encore artistique, l’essentialisme pose ses limites que le constructivisme ou volonté de puissance tente de repousser….et c’est dans ce dialogue permanent entre les deux que s’inscrit le libre arbitre de l’homme au sens existentialiste et Sartrien du terme.
Mais comme nous aimons à le répéter à l’envie : Nous vivons une époque nietzschéenne marqué du sceau de la volonté de puissance dans un monde qui ne veut croire qu’au messianisme religieux et marxiste !

LE LUPUS

OK+++++++++++++++++++++++++++++++

EN BANDE SON : 

FAITES UN DON SOUTENEZ CE BLOG

 NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON
Image d’aperçu

7 réponses »

  1. Il est bien connu en peinture que les Chefs d’Oeuvre irradient de l’Energie.
    Il est arrivé qu’une de ces toiles soient recouverte par une « croûte » au cours de l’histoire, soit pour la cacher soit pour la protéger.Notamment pendant la dernière guerre.
    Je crois que cela est arrivé a certaines toiles de Vermeer ou de Rembrandt
    Donc le travail de restauration ensuite est comparable a celui d’un alchimiste
    dissoudre la croûte …sans endommager la toile initiale…cachée….
    Savoir la faire réapparaître dans son éclat!
    En reliant les éléments du puzzle cet article restaure,faire apparaître le » dessin » de l’Histoire en
    mouvement caché, falsifié, recouvert par les croûtes des mensonges idéologiques et religieux.
    Un bon dissolvant composé d’Energie pour faire apparaître un nouveau « dessin » celui d’un avenir possible a l’Aube d’une Ère Nouvelle..!.


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

    • Oui tout à fait au sens sartrien du terme, ce libre arbitre qui fonde notre liberté et responsabilité individuelle, cette petite marge de manœuvre qui nous fait échapper à la fois au déterminisme individuelle et à la responsabilité collective !

      J'aime

    • Voilà bien une réflexion de comptable à la petite semaine qui ne rêve que d’une chose faire tomber des tètes encore et encore…Le thème de l’oligarchie c’est usé jusqu’à la corde surtout dans la France jacobine…vous devriez changer de disque et de terreur !!! Economisme stupide !

      J'aime

    • Dailleurs je suis très étonné qu’en France l’on puisse confondre encore à ce point marchands du temple, grosso modo la bourgeoisie commerçante et d’affaire et ce que j’appelle la Noblesse d’état tète de pont de la fonction publique. Qu’il y est des liens entre ces groupes c’est une évidence mais cela ne détermine pas pour autant une oligarchie, terme simpliste propre à la lutte des classes utilisé quand on se refuse à voir la complexité des choses, l’humain ne se réduisant pas à son pouvoir d’achat quoique en pense les sbires socialistes à Macron.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s