Cela se passe près de chez vous

De quoi l’incendie de Notre-Dame de Paris est-il le signe ? Par Sylvain Tesson

De quoi l’incendie de Notre-Dame de Paris est-il le signe ?

Sylvain Tesson, en amoureux de la cathédrale et des livres, nous livre sa libre interprétation du signe que peut représenter l’incendie de la cathédrale de Paris.


« Notre-Dame est une cathédrale du Christ mais chevet au Levant et tours au couchant elle est également un temple solaire. Chaque jour, Paris changeait. Le ciel imprimait d’imperceptibles nuances sur la ville. Paris prend mieux la lumière d’orage que la clarté d’azur. Tout ciel tragique grandit une ville. La capitale repose «sous le commandement des tours de Notre-Dame » comme l’écrivait Péguy. »

Sylvain Tesson entretient une relation forte et intime avec Notre-Dame, cette « île de pierre à explorer ». Il l’a maintes fois escaladée en voisin, y emportant des vers de Péguy. Pour lui, quiconque passera une nuit dans les coursives de ce vaisseau gothique sera métamorphosé. Il a cherché dans la nuit les traces de ses prédécesseurs, l’histoire gravée dans les murs. Plus tard, en convalescence d’un terrible accident, il s’est astreint chaque jour à gravir les escaliers en colimaçon de l’édifice. « Cinq mois auparavant, j’étais tombé sur mon ombre, mon corps était déchu. Je le montais vers le ciel pour le fortifier. »

Le monde entier pleure la tragédie du 15 avril parce que Notre-Dame symbolise la chrétienté au coeur large, un monument de l’âme, un refuge pour les croyants et les non-croyants, les vagabonds, les réprouvés et les poètes. « Et si l’effondrement de la flèche était la suite logique de ce que nous faisons subir à l’Histoire ? L’oubli, le ricanement, la certitude de nous-même, l’emballement, l’hybris, le fétichisme de l’avenir… et un jour, les cendres. Peut-être un peuple va-t-il se porter au chevet de sa reine ? Peut-être va-t-il se souvenir qu’il n est pas né hier. Mais peut-être rien ne changera-t-il et continuerons-nous à nous espionner les uns les autres, à nous haïr, à nous conspuer. Alors on se dira que la flèche a bien fait de se retirer. »

Ce livre est publié avec le soutien de l’Imprimerie Floch à Mayenne. Tous les bénéfices seront reversés à la Fondation du Patrimoine.


Ode à Notre-Dame avec Sylvain Tesson (France Inter)

Le grand voyageur Sylvain Tesson est l’invité exceptionnel de Leïla Kaddour-Boudadi, pour parler de son dernier ouvrage « Notre-Dame de Paris, Ô reine de douleur ».

Voyageur, écrivain, philosophe, aventurier… Sylvain Tesson vous a probablement déjà fait rêver avec ses récits de voyage. Le globe-trotter aime s’évader en voyageant mais aussi en prenant de la hauteur. Il est bien connu pour avoir escaladé de nombreux monuments, notamment Notre-Dame de Paris.  Son dernier ouvrage Notre-Dame de Paris, Ô reine de douleur, est un hommage à la Cathédrale, publié à la suite de l’incendie du 15 avril 2019.

Ce recueil réunit des textes déjà publiés dans ses essais Petit traité sur l’immensité du monde et Une très légère oscillation. L’ouverture « Et voici l’océan de notre immense peine » est inédite tandis que l’ultime partie « Ô Reine de douleur » a été publié une première fois dans le journal Le Point juste après l’incendie.

Il raconte le plaisir qu’il a pris à escalader ce « vaisseau de pierre » dans sa jeunesse, puis comment elle l’a sauvé après son accident. Dans le texte rédigé dans la nuit de l’incendie, l’écrivain fait une déclaration d’amour à la cathédrale emblématique.

 « Être français c’est vivre dans un paradis peuplé de gens qui se croient en enfer. » – in Géographie de l’instant (2014)

EN BANDE SON :

7 réponses »

  1. Le texte sublime sur sa montée des marches de la Cathédrale ..a garder au cœur sa « Force de l’Âme » dans un monde qui dit « allo maman bobo » » en permanence. ..un modèle Nietzschéen.

    J'aime

  2. La duègne présente un projet hideux pour marchandiser les tours et alentours de N.D, sur l’île de la Cité juste avant de tirer sa réversion(errance) pour profiter encore un peu plus de la manne pour « ses bonnes œuvres »

    J'aime

  3. Lorsque je suis passé à proximité de Notre-Dame en ruines depuis l’incendie (surement pas innocent) qui l’a dévasté, j’ai ressenti quelque chose de particulier : il s’échappait en continue du bâtiment comme une énergie émanant d’un corps gravement blessé mais non mort, comme une lente agonie en continu, mais l’être vivait encore et son Âme gravée en elle par des siècles d’Histoire de France et par la Foi des Chrétiens, luttait fortement pour se maintenir.
    Non Micron n’aura pas la peau de Notre-Dame, et il n’aura pas la peau des Français Authentiques, l’Histoire de notre Pays a montré maintes fois que le Peuple Français sait se retourner quand il le faut pour évincer tout imposteur et toute Forfaiture.

    J'aime

    • Mais combien reste-t-il de Français authentiques? Oui, l’âme de Notre-Dame se meurt, tout comme se meurt l’âme de la France. Notre pays ne sera bientôt plus digne de porter ce beau nom, jadis si éclatant et si glorieux, aujourd’hui foulé aux pieds par beaucoup de ses enfants. Sans parler des éléments allogènes dont la haine envers nous s’affirme plus ouvertement à mesure que leur nombre s’accroît. Je crains, hélas, qu’une Reconquista par les armes ne soit plus que l’unique solution.
      Merci pour votre beau commentaire.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :